L’ « Euro » et les riverains du Stade

Vous aimerez aussi...

9 réponses

  1. Suger dit :

    Il n’y a pas que les habitants du quartier qui se plaignent, les commerçants aussi ! C’est ce dont rend compte un long article du « Parisien » publié ce dimanche soir sur son site.
    Extraits :
    « Le mur de la honte » a parfaitement rempli son office, samedi soir, selon les commerçants. Cette grille de 2,40 m de haut, qui ceinture le Stade de France, a empêché les spectateurs de se rendre dans les bars et brasseries situés à proximité de l’équipement.
    L’UEFA a voulu tester, pour la finale de coupe de France entre le PSG et l’OM, cette installation prévue pour l’Euro du 10 juin au 10 juillet. La fédération européenne évoque des questions de sécurité. Mais la mairie de Saint-Denis et les commerçants rétorquent « concurrence déloyale » (…)
    « C’est inimaginable. L’UEFA oblige ainsi les supporters à utiliser les buvettes du stade. La sécurité n’a rien à voir là-dedans. » (…)
    Mais la résistance s’organise. Samedi soir, les commerçants ont fait venir un huissier pour constater la perte de chiffre d’affaires. Ils sont aussi soutenus dans leur combat par la mairie PC de Saint-Denis qui a refusé l’installation du mur. C’est le préfet qui l’a décidé en se substituant au maire. (…)
    Lire : http://www.leparisien.fr/saint-denis-93200/saint-denis-les-commerces-du-stade-ont-souffert-face-au-mur-de-la-honte-22-05-2016-5819449.php

    Il n’y a plus qu’à espérer que des solutions – certaines sont présentées dans l’article – soient trouvées, et pas seulement pour les commerçants…

    4

    0
  2. Selon l'AFP dit :

    Selon l’AFP, ce lundi 23 mai 2016 à 10h33 :
     » Le dispositif de sécurité au Stade de France « a cédé » lors d’OM-PSG, et devra être « recalibré pour l’Euro, dit le préfet de Seine-Saint-Denis (…)
    Malgré la présence pour la première fois d’un mur de 2 mètres de haut encerclant le Stade de France et d’un triple contrôle des spectateurs, des supporteurs ont réussi à faire entrer des fumigènes utilisés lors de débordements qui ont émaillé la fin de la rencontre.
    « Les fouilles n’ont pas été effectuées comme elles auraient dû l’être », a reconnu le préfet, « et des objets sont passés au-dessus de la barrière ou au moment de la fouille », tels que « bouteilles en verres, tuyaux en pvc et fumigènes ». (…)
    Avant le match samedi soir, le préfet avait assuré que « personne ne rentre dans ce stade sans être fouillé des pieds à la tête ».

    0

    0
  3. Marion dit :

    Mon plus proche voisin travaille au consortium du Stade de France en tant que cadre. Il m’a affirmé que son entreprise s’était totalement faite évincée par l’UEFA à l’occasion de cette coupe d’Europe 2016 , et que c’est donc cette organisation européenne sportive qui commande tout en ce moment, et dicte sa loi.
    Est-ce acceptable ? Pour ma part, je ne le crois pas.

    « C’est le préfet qui l’a décidé en se substituant au maire » : Le préfet n’est pas si diligent quand il y a des raisons manifestes de palier l’insuffisance et les inconséquences de la mairie de Saint-Denis, pour régler des problèmes qui pourrissent la vie quotidienne des dionysiens.

    Pour une fois, j’approuve la réaction de nos édiles à propos de ce mur qui n’est pas « de-la-honte ». mais qui est de trop, avec la bénédiction de l’Etat français, qui plie devant des injonctions supranationales d’instances sportives au bénéfice exclusif des lobbies et de certains intérêts privés.

    4

    0
  4. Bill dit :

    Samedi, pour les riverains de la Bourse du Travail, c’était détonation sur détonation. Les supporters qui profitent des rues porte de Paris pour se garer gratuitement, sont arrivés dès 16h pour « se chauffer ».
    Alcool, chants (au milieu des « PSG / OM en..lés », on a eu droit à des « Français, en..lés », très sympathiques) et surtout concert de gros pétards (ceux qui explosent). Les explosions puissantes se sont succédées jusque 21h, pose pendant le match puis de nouveau gros bazar à la sortie. J’étais heureuse d’avoir des enfants assez grands pour leur expliquer le contexte. Manifestement, tous les fumigènes et pétards n’avaient pas été utilisés.
    Maintenant, on s’offusque de voir qu’ils étaient à l’intérieur du Stade mais s’ils avaient fait un tour dans notre quartier, ils auraient immédiatement repéré les fautifs…
    En 11 ans de voisinage du Stade, nous n’avions jamais vu un tel bazar avant / après match.

    1

    0
  5. reveplus dit :

    Un sacrée bordel samedi je suis a porte de paris et ces explosions ( fumigène , bombe agricoles ..) étais assez flippante

    0

    0
  6. Mimidu93 dit :

    Quand on s’installe près d’un stade c’est le prix à payer. Il faut pas aimer la tranquillité au contraire être très fêtard aimé l’ambiance du foot et des concert.
    Quant aux impôts il ne faut pas rêver ils augmenteront tous les ans il faut du monde pour entretenir cette ville et qui paie pour les camps de roms installé illégalement sur la ville c’est nous.
    Allez courage pour la coupe de l’euro qui arrive bientôt.

    0

    0
    • Bill dit :

      Vous remarquerez que le problème n’est pas vraiment le bruit (à l’exception de l’exceptionnel PSG-OM) mais plutôt les mesures de sécurité qui empêchent les habitants du quartier de circuler librement voir même de rentrer chez eux ou les commerçants locaux de profiter commercialement des événements…

      1

      0
  7. Bonjour,

    Je partage en grande partie l’exaspération des riverains du Stade de France dont le quotidien durant l’euro n’a pas été suffisamment anticipé par la préfecture de police de Paris ainsi que la Ville et Plaine Commune qui en ont la compétence.

    Si le quotidien des riverains est perturbé, il en est de même des commerces à proximité du Stade et des cafés et restaurants qui ne pourront pas exercer leur activité en raison de la mise en place de barrière empêchant les spectateurs d’accéder à ces commerces alors même que leur activité est en difficulté depuis les attentats du 13 novembre.

    J’avais interpellé, il y a plus d’un mois, le Préfet de Police, le ministre des sports et le délégué interministériel aux grands événements sur les problèmes de la zone de sécurité autour du stade de France. (copie des courriers en suivant le lien (http://www.youscribe.com/catalogue/tous/courriers-zone-de-securite-du-stade-de-france-pour-euro-2016-2732430)

    Le match PSG-OM a ainsi mis en lumière les effets pervers de ce dispositif, en premier lieu pour assurer la sécurité dans le stade et à ses abords mais aussi pour les riverains, habitants et commerçants.

    Le Préfet de Police, la Ville et Plaine Commune doivent ainsi modifier le dispositif pour assurer la sécurité et limiter les perturbations pour les riverains.

    Cordialement,

    Mathieu Hanotin

    1

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *