La municipalité soutient de nouveau l’occupation illégale de bureaux

Vous aimerez aussi...

27 réponses

  1. Bertrand dit :

    Démagogie une nouvelle fois. Même si je suis assez d’accord avec Stéphane Peu sur ses arguments. Je pense que la loi devrait sanctionner lourdement les communes qui ne respectent pas cette loi SRU. Mais Saint-Denis est loin d’être un exemple. 50% de logements sociaux, c’est beaucoup trop à mon sens. Sachant qu’il y a en plus, à Saint-Denis, un parc locatif délabré à bas prix. Tout ça fait beaucoup pour la même commune. Une ville qui fonctionne est une ville qui présente une vraie mixité sociale. Les écoles s’en portent mieux, le niveau est bien meilleur, le cadre de vie s’en trouve amélioré et la ville ne représente plus un boulet par l’image qu’elle représente (on sait très bien que certains CV sont rejetés automatiquement parce que tel ou tel candidat vient d’une commune à la mauvaise réputation).

    La mixité sociale sauvera Saint-Denis. Il faut que les élus en place le comprennent.

    0

    0
  2. citoyen93 dit :

    Cette majorité municipale fait un pied de nez à la mixité sociale dans cette ville pour une bonne raison.
    La mixité sociale c’est faire venir des gens qui pensent, s’expriment et surtout « VOTENT ».
    Le parti communiste ne fait plus rêver les foules depuis bien longtemps et les personnes nouvellement installées à Saint-Denis se rendent rapidement compte du niveau de médiocrité de ces élus. L’abstention qui a un niveau record dans cette ville conforte systématiquement la majorité en place à chaque échéance électorale.
    Le tandem Paillard et Braouezec a donc tout intérêt à ghettoïser cette agglo.

    0

    0
  3. Bertrand dit :

    Tout à fait d’accord avec toi. Le problème c’est que la pression immobilière sur Paris fera évoluer les choses qu’ils le veuillent où non. Les classes moyennes et supérieures viennent et viendront s’installer à Saint-Denis car les logements y sont moins chers. Les choses vont évoluer et évoluent déjà. Saint-Denis ne sera pas un ghetto tout simplement parce que la ville est très proche de Paris et est la banlieue la mieux desservie en transports en commun.

    Les élus de cette majorité ne pourront rien changer à cela et ils feraient mieux de réagir en prenant en compte ces nouveaux habitants. Comme ils ne le font pas (pour l’instant), je pense très fort qu’on pourra leur dire adieu aux prochaines élections.

    0

    0
  4. Lazare dit :

    Ouf, j’ai eu peur, j’ai cru que c’était avenue Matignon à Saint Denis ! Par ailleurs, il est certain que le parc social existant dans notre ville est bien trop important. J’attends que les rénovations du quartier de la gare aident à voir plus clair. En attendant, il est aberrant de voir encore sur pieds (si j’ose dire) les taudis qui la bordent.

    0

    0
  5. citoyen93 dit :

    @Bertrand
    Effectivement la pression immmobilière est devenue intenable, beaucoup de personnes s’installent tout de même sur Saint-Denis et cela ne risque pas d’arranger les affaires des élus de cette ville.

    0

    0
  6. cece dit :

    Pour que la majorité en place soit battue il faut 2 ingrédients: 1- refonte des listes électorales (qui habite où en gros), avec campagne explicative (pourquoi mettre à jour certaines données);2- affaiblissement du clientélisme municipal.
    Le 2è point m’effraie beaucoup.

    0

    0
  7. koil dit :

    dans ma résidence un appart en vente à 350 000 € les 80 m² ,pour rappel il y a 6 ans le neuf pour un 4 pièces sur la plaine tournait à 200 000€.

    Tout ca pour dire que le type de population va inexorablement changer, de plus avec la chasse aux niches et des apparts plus chères à l’achat, les loyers vont montés.

    0

    0
  8. citoyen93 dit :

    En ce qui concerne l’immobilier, je pense qu’en Ile de France et plus largement dans les grandes villes ont a un sérieux problème.
    L’accès à la propriété devient totalement impossible pour les jeunes ménages et les parc locatif est également inabordable. Le parc de logements sociaux sur la ville est à bout de souffle et de surcroit très mal géré.
    On a une situation totalement ubuesque, notre ville croule littéralement sous le poids d’une densité de logement sociaux et de logements vétustes suroccupés.
    Dans le même temps il y a des agglomérations qui ont fait le choix de ne pas contruire de logements sociaux pour des raisons bassement électorales.
    Les élus de Saint-Denis ont exactement le même raisonnement que Balkany à Levallois qui est de ne surtout pas faire bouger la cartographie sociale de cette ville car cela risque de se retourner contre eux lors d’échéances électorales.
    Saint-Denis créé un appel d’air car les logements sont, comparativement à ceux de Paris, plutôt abordables et attirent de jeunes couples en quête d’un logement pas trop cher.
    Cette nouvelle population a des exigences en terme d’accueil de la petite enfance, de propreté, de sécurité, de commerces et de transports et le discours démago des élus de cette ville ne passe absolument pas.

    0

    0
  9. houari dit :

    Koil je suis d’accord à moitié avec toi, je dirais même moins
    Ton raisonnement n’est pas valable à Saint-Denis sur les changements de population.
    Pourquoi ?

    Quand il y’a du logement privé, nous avons des propriétaires occupant ou bailleurs qui achètent. Ils sont entourés de familles en difficultés, de familles envoyées par le SAMU social, par la préfecture, etc.
    Dans la même rue, dans les mêmes commerces, dans les mêmes écoles, nous avons des populations très différentes, trop différentes.
    Les commerces ne suivent pas, les écoles sont en ZEP, les attentes de populations ne sont pas les mêmes etc.

    Que font les gens qui ont un tout petit peu de moyens : ils partent au bout de 2 -3 ans

    Quand ces quartiers résistent un tout petit peu, on rajoute un camp de roms (comme à la plaine) ou un hôtel social comme au stade de France. Evidemment, c’est le hasard.

    Par qui sont remplacés ces propriétaires ? Par de nouveaux propriétaires qui eux-mêmes partent au bout de 2-3 ans ou par des familles qui louent ces appartement qui à l’origine étaient des appartements privés

    Maintenant, comment faire pour rembourser 1300 euros de traite par mois : pour louer ce logement, il faut toucher 3 fois le loyer soit 3900 euros net par mois soit 62000 euros brut minimum par an. Quel est l’imbécile, le fou, l’abruti, le crétin ou l’inconscient qui touche ce salaire et qui veut habiter à Saint-Denis ? Avec ce salaire, on peut habiter une ville moins dangereuse, propre et avec des commerces.
    Il faut donc louer à une famille nombreuse ou très nombreuse qui touche les allocations familiales.

    On appelle cela un cercle vicieux ou mieux vivre ensemble selon les points de vue

    Je vais chiffrer ma théorie. Nous avons 50% de privé et 50% de social dans un nouveau programme. Dans le privé, nous avons 50% de propriétaires habitants et 50% de loueurs.

    Ce qui fait donc 50% de logement social, 25% de locataires et 25% de propriétaires occupants. Ce ratio ne fonctionne pas, il faudrait plutôt 80% de propriétaires et 20 % de locataires pour avoir un équilibre.

    Ne croyez pas nos élus abrutis ou stupides… Nos élus sont de véritables architectes du nivellement par le bas de notre ville, c’est étudié pour la conserver. Ils ont très bien étudié la question… cela a marché au quartier du stade de France, ca se dégrade à la vitesse grand V à la plaine, etc. nos élus ne veulent pas que Saint-Denis bascule comme d’autres villes qui ont trop construit de logements privés.

    Maintenant que faire ? Il n’y’a qu’une seule solution… se réunir tout ensemble, politique, associatifs, commerçants etc. Toutes les personnes qui veulent que ca change se réunissent autour d’une table, on choisit un candidat unique pour les prochaines municipales et ON le soutient tous. Il faut faire comme à Hénin Beaumont quand tous les partis ont soutenu le PS contre le front national ou à Asnières sur seine quand tous les partis (PS, modem et divers droite) se sont alliés contre l’UMP local. Arrêtons de dire stupidement qu’on est de droite ou de gauche quand notre ville traverse autant de difficultés.

    Evidement, il faut savoir qu’il y’a de véritables alliés objectifs aux communistes.

    En 1er lieu, l’UMP qui fera toujours entre 10 et 20 % au 1er tour dans notre ville et qui se maintiendra TOUJOURS au second pour faire gagner les communistes…c’est son rôle..Vous gardez Saint-Denis et vous nous laissez nos petites villes UMP de l’autre cote du département

    En 2eme lieu des indépendants ou petits partis proches du PS qui se présenteront toujours pour piquer des voix à ce dernier. Aux cantonales de 2011, nous avons encore de fortes chances d’avoir le MRC qui se présentera contre les socialistes comme en 2004, nous avons eu les verts qui se sont présentés contre le PS.

    En 3eme lieu, Bartolone, président du CG93, qui fera tout pour que la section socialiste ne réussisse pas dans notre ville et il fera tout, à travers le choix des candidats et des alliances, pour faire perdre.les socialistes locaux. Le choix dans le candidat commun verts PS aux cantonales à Saint-Denis, parti local sans aucun poids dans notre ville, a été fait UNIQUEMENT pour perdre et laisser gagner Florence Haye. Vous croyez que ce collage sauvage n’a pas été fait volontairement pour tuer la campagne de cette candidate ? Vous pensez qu’on laissera Saint-Denis plus grosse ville de notre département devenir socialiste. Le maire de Saint-Denis deviendra le patron du futur département.

    A nous de tous nous rassembler.

    0

    0
  10. vincent dit :

    je pense , mais je peux me tromper : même dans le contexte actuel de la crise du logement . . que la majorité des personnes qui s’installent a saint-denis , le font malgré eux , et avec l’arrière pensée de repartir dés qu’ils en auront la possibilité .
    d’aprés les agences immobilières de saint-denis , le tur-nover dans le secteur stade de france , est extrèmement important . voir aussi le baromètre de SE LOGER . COM ou le prix du mètre carré est un des plus bas au nord du 93 .
    sophie Durant pourrai peux etre nous en dire plus !

    0

    0
  11. citoyen93 dit :

    L’idée de rassemblement autour d’un projet commun en faisant abstraction de la couleur politique et des parties me semble une évidence si on veut changer l’équipe municipale aux prochaines élections.

    0

    0
  12. Bertrand dit :

    @ Vincent
    Justement j’ai discuté hier avec Sophie qui nous disait que beaucoup de gens venaient s’installer à Saint-Denis actuellement, en toute connaissance de cause. Ce sont des gens souhaitant de grandes surfaces (familles avec enfants) et qui ont des moyens.

    Arrêtons de ne voir que le négatif à Saint-Denis. Vous avez une ville desservie par tous les transports en commun, à 6 minutes de Paris en RER, un centre historique (certes délabré) mais avec un énorme potentiel. Nous avons acheté un bel appartement ancien de 60m2, dans une bonne co-propriété. Pour le prix de notre loyer à la Goutte d’Or (appartement plus petit au métro Chateau Rouge qui est loin d’être le meilleur quartier de Paris) nous remboursons notre prêt et sommes devenus propriétaires.
    J’ai un ami qui loue actuellement un 45m2 à Stalingrad 1200 euros par mois… C’est totalement fou. Je pense que cette situation ne peut pas continuer. La pression immoblière est trop forte. Les classes moyennes et moyennes supérieures arrivent. Elles investissent et veulent changer les choses (avec une mobilisation associative ou un bulletin de vote). Si on rajoute à celà que le quartier de la gare est en pleine mutation, que des projets comme le centre chorégraphique arrivent, je suis personnellement très optimiste pour l’avenir.

    0

    0
  13. thierryb dit :

    @HOUARI:
    « Quel est l’imbécile, le fou, l’abruti, le crétin ou l’inconscient qui touche ce salaire et qui veut habiter à Saint-Denis ? »: un peu de respect, jeune homme 😉 , il y a aussi des gens qui sont ici parce qu’ils travaillent à l’égalité républicaine, que leur métier les y amène, qu’ils pensent qu’on peut agir sans ghettoïser davantage: le syndrome NYMBY (not in my backyard), on n’est pas obligé de le partager. Il n’est pas absolument fou, quand on est médecin, professeur agrégé, cadre supérieur de la fonction publique hospitalière, artiste, d’accepter de côtoyer moins riche que soi. Bien sûr, le moteur personnel n’est pas la distinction sociale, dans ce cas. Il reste des gens comme ça…mais bien sûr, ce que je dis ne nie en rien les problèmes spécifiques cumulés par cette ville.

    0

    0
  14. Sam dit :

    A Saint-Denis, le turn-over est une réalité qu’on ne peut contester. Avec mon mari sommes arrivés dans notre quartier en janvier 2006 dans une petite copro de 19 logements bien sympa. 11 résidents sur 19 sont des propriétaires investis dans la vie de quartier (parents d’élèves, associations, …). Malgré une vie d’immeuble exceptionnelle, 5 ans après voici le constat :

    – Un couple avec 3 enfants en bas âge est parti l’an dernier au bout de quatre ans à cause du cadre de vie.
    – 4 propriétaires ont mis actuellement en vente leur appartement. Généralement, il s’agit de couples primo accédants avec enfants qui s’inquiètent pour l’après école primaire et préfèrent anticiper avant le collège.

    En ce qui nous concerne, nous sommes venus nous installer à St Denis sous la pression des prix immobiliers sur Paris mais également sur un coup de coeur car contrairement à d’autres communes de banlieue c’est une ville qui a une âme, une histoire, une identité et de gros potentiels. Après la séduction il y a eu la déception mais paradoxalement il y a eu également un énorme attachement. Nous avons acheté suffisamment grand pour fonder une famille avec deux enfants et sommes venus avec l’idée de rester très longtemps et ne partir que si on a un coup de coeur pour un logement avec un gros potentiel ou une opportunité professionnelle ailleurs en IDF, en province ou même à l’étranger 😉

    Pendant cinq ans,  nous vivons St Denis à deux sans enfants. J’ai observé pendant tout ce temps mes petits voisins grandir et s’épanouir dans l’école maternelle puis primaire, me suis rapprochée des écoles, écouté parler les enseignants et parents des points positifs et négatifs.
    Pour moi j’ai aucune appréhension pour élever mon enfant ici jusqu’à la fin de l’école primaire. Je constate qu’il y a beaucoup de choses à améliorer en ce qui concerne la petite enfance mais ce domaine me semble à priori bien géré par la municipalité.

    Vient la question du collège, et là j’avoue que je ne suis pas du tout rassurée. Mais d’ici à ce que notre enfant soit en âge d’aller au collège, il se passera du temps et je pense que ça peut changer.

    Je partage mes interrogations de future maman et je sais que je ne suis pas la seule.

    Au niveau de Sans Crier Gare, en un an et demi d’existence nous avons vu partir 5 couples. 4 sont partis au bout de 5ans à cause du cadre de vie et un au bout de 3ans suite à une séparation. Ils sont tous des primo accédants, trentenaires et ont tous des enfants en bas âge. Mais nous avons également vu arriver plus d’une quinzaine de couples. Ils sont plutôt jeunes, cadres, avec enfants en bas âge ou sans et primo accédants. Ils sont venus en connaissance de cause et sont comme nous plein de pêche, hein Bertrand ? 😉

    Suis malgré tout très optimiste pour l’avenir de St Denis notamment avec l’émergence de nouvelles boules d’énergies pour améliorer notre lieu de vie.

    Pour revenir au sujet de l’article, mes parents occupent un logement social (pavillon de très bonne qualité et semblable aux autres pavillons en accès à la propriété) dans une petite commune de la Marne.
    J’en ai également occupé un avec mon petit frère en tant qu’étudiants à Strasbourg. Il était super, bien situé et le loyer très intéressant. Mais au bout de 6 mois, nous avons dû fuir car le cadre était peu sympathique et on se sentait dans un ghetto. En plus de ses études, mon p’tit frère a dû enchaîner des petits boulots en intérim pour qu’on puisse payer un loyer beaucoup plus élevé dans le privé. Mais il était très important de nous sentir bien chez nous dans un lieu où il y avait une réelle mixité…comme là où on avait grandi.

    La question n’est pas d’être pour ou contre le logement social, je suis bien évidemment pour. ce qui est important est d’éviter de tomber dans l’excès au risque de rompre l’équilibre d’une commune. Si on était à 30%, on n’aurait sans doute pas autant d’inquiétudes…mais 50%, (soit 2,5 fois le taux imposé par la loi SRU) comment peut-on gérer une ville de 100 000 habitants avec un tel taux de logements sociaux ?

    0

    0
  15. houari dit :

    Thierryb, dans mon explication, j’ai été assez pédagogue et parfois volontairement provocateur pour mieux faire passer le message… « Quand on est médecin, professeur agrégé, cadre supérieur de la fonction publique hospitalière, artiste, d’accepter de côtoyer moins riche que soi», je suis d’accord avec toi mais malheureusement dans notre ville, cela a été étudié pour qu’on n’y n’arrive plus. Tu te rappelles des statistiques sur la richesse des habitants de Saint-Denis ? Cette étude traduit mon raisonnement ou inversement.

    Pour le logement, on peut schématiser…
    On arrive à Saint-Denis à cause de la flambée immobilière, on reste quelques années, on part des que nos enfants arrivent en primaire ou au collège…
    Une étude devrait être faite sur les catégories sociales des élèves à la crèche, au primaire, au collège, au lycée de Saint-Denis
    Je n’ai pas le résultat mais je mettrai ma main à couper que plus on monte dans le niveau d’étude, plus le revenu moyen des parents de ces élèves diminue fortement…car les parents « plus aisés » partent de notre ville quand leurs enfants rentrent en primaire ou au collège.
    C’est cette discrimination, cette ghettoïsation qu’il faut fortement dénoncer et combattre.

    Comment la combattre ?

    Plusieurs solutions :
    1/ rester à Saint-Denis coute que coute : facile à dire.
    2/ augmenter le niveau de logements privés à Saint-Denis : malheureusement, nous n’avons pas la main dessus
    3/ mettre la ville sous tutelle du préfet : il ne voudra jamais, ca arrange tout le monde que la ville la plus peuplée et la plus riche du 93 reste dans cette situation
    4/ changer l’équipe municipale… organisons nous pour 2014

    0

    0
  16. Bertrand dit :

    @ Sam:
    « La question n’est pas d’être pour ou contre le logement social, je suis bien évidemment pour. ce qui est important est d’éviter de tomber dans l’excès au risque de rompre l’équilibre d’une commune. Si on était à 30%, on n’aurait sans doute pas autant d’inquiétudes…mais 50%, (soit 2,5 fois le taux imposé par la loi SRU) comment peut-on gérer une ville de 100 000 habitants avec un tel taux de logements sociaux ? »

    Tout à fait d’accord avec toi.

    0

    0
  17. thierryb dit :

    « 1/ rester à Saint-Denis coute que coute : facile à dire. »
    Bien sûr, il ne s’agit pas de donner de leçon. Mais il se trouve que je suis resté. Parfois je me dis que nous payons le prix fort (par exemple, il y a quelques jours, nous avons été réveillés par l’explosion d’une voiture et le feu dans la cité Péri juste à côté. C’est à 50 mètres à peine de chez soi, on ne dort pas, et puis on s’habitue probablement, puisqu’ on n’en parle plus au bout de quelques heures– C’est la deuxième fois en quelques mois… Une sorte de syndrome de Stockholm: ne pouvant partir, on fait comme si tout était normal, puis, le jour où ça se présentera, un accès de lucidité, ou de fatigue…On s’en ira.)
    Quant aux statistiques, je ne les connais pas, mais ce que vous dites sur le départ des classes moyennes au bout de trois ans me paraît assez probable, malheureusement.

    0

    0
  18. noelle23 dit :

    Tout à fait d’accord sur le fait que trop de logements sociaux paupérise la ville et ne donne pas un cadre de vie agréable..le pire, c’est que les élus de cette ville, sous prétexte de défendre une catégorie socio-professionnelle défavorisée, ne leur donnent pas les moyens de vivre dans un cadre de vie agréable ; en effet, toutes les personnes de bon sens admettent ce problème de qualité de vie à saint-denis, même ceux qui habitent ces logements sociaux..mais les enjeux électoraux et la tambouille associée, écrasent toutes ses considérations…je suis d’accord avec houari avec son point 4: que les électeurs se mobilisent pour changer la donne !!

    0

    0
  19. koil dit :

    @ houari

    4 ans que j’habite à la plaine, avec ma femme on est a 5,5 k€/mois ou je ne suis pas dans l’optique de partir de suite.

    Quand j’aurai des enfants la question se posera évidement au niveau des ecoles.

    Aprés je fais encore partie des gens qui croient que ca peut changer à saint-denis.

    Il y a un des plus gros potentiels d’ile de france, malheureusement l’équipe municipale n’a aucun projet a long terme hormis leur place d’élu.

    j’habiterai bien boulogne , mais mettre 600 000 /700 00 dans un appart perso ca va vite me faire chier sans compter la déserte transport qui est minable.

    gare du nord 10 min
    gare de l’est 15 min
    gare de lyon 20 min
    gare montparnasse 45 min
    gare st lazare 20 min
    roissy 30 min
    Orly 45 min

    Donne moi une commune d’idf qui a des temps de parcours équivalent ?

    0

    0
  20. koil dit :

    sauf qu’ a l’heure actuelle on ne mets pas les travailleurs pauvres et les jeunes dans les logements sociaux , beaucoup de profiteurs passent avant.

    Sinon c’est clair, tous les politiques de la ville devrait s’unir pour faire une équipe cosmopolite pour faire une ville qui évoluera de façon positive.

    perso le parti pour une commune je m’en fou seul le projet compte;

    0

    0
  21. houari dit :

    Je ne dénigre pas ma ville, loin de là..
    Nous avons des atouts incroyables (2 autoroutes (A86 et A1), 2 RER (B et D), 2 Métros (12 et 13), bientot 3 tramways), le stade de france, la basilique, le centre cardiologique du nord, une population jeune, le quartier d’affaire de la plaine et pleyel..)

    J’ai seulement dit que nos élus ont TUER notre ville volontairement au nom de je ne sais quel idéal …et surtout au nom de la politique politicienne.
    Refuser la police municipale ou la vidéosurveillance au nom de l’idéologie.
    Refuser la mixité sociale au nom de l’idéologie
    Refuser de s’occuper de la propreté de notre ville car on pourrait y découvrir beaucoup de choses dans ce service
    Eduquer les jeunes à uniquement devenir animateur, footballeur ou rappeur (je caricature mais on ne propose rien d’autre dans cette ville à notre jeunesse)

    Les conséquences de leurs politiques sont néfastes sur la vie des gens, eux s’en fichent des problemes de fin de mois et de logement (ils se sont augmentés de 33% en 2008 et habitent quasiment tous en centre ville ou dans le privé )

    Pour revenir au sujet, ils défendent l’occupation illégale de bureaux, je n’ai pas à juger de leur action mais j’ai seulement envie de leur proposer des logements sociaux de notre ville et de l’habitat insalubre privé car c’est plus important que de faire les beaux sur les photos à Paris

    0

    0
  22. Bertrand dit :

    @ Houari
    La municipalité n’a pas tué la ville, elle l’a abandonnée. Mais à nous de reprendre les choses en main. Nous pouvons nous mobiliser, continuer à faire pression sur la municipalité en place, parler de notre association autour de nous, devenir un force citoyenne qui fera changer les choses. La ville est à un tournant. En centre ville, les travaux dans le quartier de la gare ont commencé et vont changer le quartier. La pression immobilière va faire s’installer une population de classes moyennes et moyennes sup. A nous d’accueillir ces gens, de les mobiliser pour faire changer les choses. Plus nous serons et plus la pression deviendra forte pour les élus. Saint-Denis nécessite un engagement fort de ses nouveaux habitants. Trop de potentiel et trop de gachis. Nous pouvons reprendre notre destin en main car tout est à faire dans cette ville. Et je pense qu’il faut voir ça comme une chance.

    0

    0
  23. georges dit :

    et si on faisait la grève des impôts locaux… ou plus simplement si on déduisait de nos paiements la part « attribuée » aux ordures ménagères. Certes peu de chances de succès face à l’Administration mais sacré coup de pub contre les édiles !
    Marie

    0

    0
  24. Koil dit :

    Bon avec la validation du trajet transport du grand Paris, la municipalité va vite être dans la « merde ».
    La spéculation immobilière d’ici 2025 a des beaux jours devant elle.

    0

    0
  25. habitant dit :

    Georges (Marie) a dit:
     » et si on faisait la grève des impôts locaux »
    A mon avis, c’est pas une bonne solution même si je comprends la raison.

    @ Houari, c’est plus qu’un candidat qu’il faudrait pour préparer une alternative: c’est une équipe de choc electrochoc compétents dans chaque domaine(sans le pouvoir au bout de la lorgnette ni des marionnettes).
    Et surtout, surtout qu’il y ait moins d’abstention.

    Pour ce qui est des cantonales, la campagne, c’est très ras les pâquerettes …

    0

    0
  26. goldo dit :

    La grève des impôts locaux,nous y avons pensé depuis longtemps mais c’est impossible à mettre en place. Par contre tous les ans nous avons revendiqué par courrier cette imposition et une année avions relaté le contenu du courrier dans le jsd. Cette année nous avons fait une pétition qui a été signée par un grand nombre d’habitants du quartier Charles Michels. A ce jour nous n’avons eu aucune réponse malgré la relance auprès de Monsieur Paillard. Nous pensons qu’il ne sait plus quoi nous répondre et que nous avons raison de revendiquer tellement ce quartier au quotidien est difficile à vivre même si ces derniers temps cela va un peu mieux. Il faudrait que tout le monde fasse pareil, cela prendrait peut-être plus de sens. Yant que nous n’aurons pas eu de réponse nous la demanderons quitte à aller la chercher en mairie si nécessaire.

    0

    0
  27. JasoN dit :

    Eduquer les jeunes à uniquement devenir animateur, footballeur ou rappeur (je caricature mais on ne propose rien d’autre dans cette ville à notre jeunesse)

    excellent Houari !! Mais bon je reste persuadé qu’il y a d’autres perspectives mais dans le fond, j’adhère !!

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *