La Plaine : pétition PLU hauteurs immeubles et espace vert

Vous aimerez aussi...

66 réponses

  1. Bill dit :

    Ce serait beau d’obtenir 2000 signatures, autant que le maire pour se faire élire ! Pour l’instant, on en est loin, n’hésitez pas à communiquer auprès de vos connaissances !

    0

    0
  2. Bel-Air dit :

    Je pense que ça peut marcher et d’ailleurs j’ai signé. Dans le quartier Bel-Air, les habitants se sont mobilisés pour exiger que les nouvelles constructions ne dépassent pas 5 étages. Et apparemment ils ont réussi puisque c’est ce qui m’a attiré dans le programme immo où nous sommes aujourd’hui (4 étages). Ci-dessous un article sur lequel je suis tombée à l’époque où je me renseignais sur le quartier.

    http://www.leparisien.fr/espace-pre

    0

    0
  3. renauddf dit :

    Comme vous dites il faut beaucoup de signatures si nous voulons faire bouger les choses.

    Car le souci c’est que le projet est porté par une équipe municipale réélue d’où l’intérêt de voter et de bien réfléchir avant de mettre son bulletin dans l’enveloppe.

    Renaud (co-auteur de la pétition)

    0

    0
  4. reveplus dit :

    Bonjour
    Petiton signer et partager sur les réseaux sociaux
    le grand ensemble sais moche et étouffante stop au bétonnage de st Denis et plus d ‘espace vert

    Espère que cette petition aboutira pour les riverains et habitants

    de la zac Montjoie

    malheureusement porte de paris n a pas eu cette change je crois que nous somme a 5 étages et 6 etage pour l hotel http://www.bouygues-immobilier-corp… ( mais semble plus grand et vu la proximité entre chaque immeuble habitation et bureau cela donne un rendu très moche et étouffant ) sans espace vert vu la pollution alentour qui ce ressens
    Le parc de la légion a proximité mais inutile au vu des la circulation et le carrefour plus dance a porte de paris

    0

    0
  5. goldo dit :

    J ai signee.j envoie un sms a mes contacts.on les aura les sinatures et on ne les lachera pas ceux qui ne tiennent pas compte des habitants

    0

    0
  6. goldo dit :

    J ai signee.j envoie un sms a mes contacts.on les aura les sinatures et on ne les lachera pas ceux qui ne tiennent pas compte des habitants

    0

    0
  7. reveplus dit :

    Article du Parisien 93 ce jour
    http://www.leparisien.fr/informatio

    […]

    A quoi ressemblera Saint-Denis dans 15 ans ? Y aura-t-il plus d’espaces verts, plus de pistes cyclables, plus d’équipements publics, plus d’immeubles, de quelle hauteur ? A l’automne, le nouveau plan local d’urbanisme (PLU),[…] pour les 15 prochaines années, sera adopté en conseil municipal.

    D’ici là, les habitants de Saint-Denis ont jusqu’au 30 avril pour se prononcer sur la première version de ce document*. Leurs avis seront pris en compte par le commissaire enquêteur et serviront, de même que les concertations menées auprès des autres institutions publiques, à élaborer le document final. En voici les grandes lignes.

    […] Saint-Denis a pour ambition de devenir un des pôles majeurs de la future métropole parisienne. « Or, on ne confortera pas notre position par le seul développement du quartier de la Plaine, estime Stéphane Peu, maire-adjoint (PCF) à l’urbanisme. L’avenir de Saint-Denis se joue par la valorisation de son centre-ville. » Si cela passe évidemment par la lutte contre tous les maux qui minent le centre-ville (habitat insalubre, commerces en piteux état…) et le développement du pôle administratif (avec notamment une nouvelle sous-préfecture), les règles d’urbanisme sont un levier important de développement. Elles doivent ainsi permettre à terme de réaliser les objectifs que s’est fixé la municipalité, comme la suppression des bretelles d’autoroute à Porte de Paris ou de l’échangeur Lamaze. Enfin, « parce que nous voulons que Saint-Denis reste une ville populaire », la municipalité entend mener une politique volontariste en matière de construction de logements, sociaux, privés, en accession à la propriété (1 500 par an selon un contrat signé avec l’Etat) et souhaite encadrer les prix du marché.

    Une « trame verte et bleue ». Dans son plan d’urbanisme, la ville entend répondre aux défis environnementaux actuels. En particulier dans son rapport à l’eau. « Historiquement, la ville a tourné le dos au canal et à la Seine », rappelle Stéphane Peu. […] le PLU autorise plus de constructions avec vue sur le fleuve ou le canal, l’aménagement des berges pour des espaces loisirs (promenades, pistes cyclables), la création d’un port de plaisance entre le 6B et le fort de la Briche, ainsi que la construction d’une passerelle piétonne au-dessus de la Seine, vers l’Ile-Saint-Denis.

    La trame verte, elle, sera répartie entre grands parcs — comme celui de 5 ha qui va naître dans le quartier Confluence — espaces verts de taille moyenne et squares. Le PLU prévoit aussi qu’un tiers des nouvelles constructions dispose de toits végétalisés. Enfin, plusieurs secteurs sont actuellement gelés, en attendant que des projets d’aménagement se concrétisent : la porte de la Chapelle, le campus GDF, le parc de Marville ou le Fort de l’Est.

    • Dossier consultable à l’unité territoriale d’urbanisme (3e étage de la mairie) le lundi, mardi, mercredi et vendredi de 8 h 30 à midi et de 13 h 30 à 17 heures ; le jeudi de 8 h 30 à 12 h 30 et le samedi de 9 heures à midi. Le commissaire-enquêteur sera présent ce mercredi de 16 h 30 à 19 h 30, dans l’annexe droite de la mairie (rez-de-chaussée de l’hôtel de ville, place Victor-Hugo) et ce samedi de 9 heures à midi, en salle 11-13 (rez-de-chaussée, bâtiment administratif, 2, place du Caquet).

    Une pétition contre la hauteur de certains immeubles
    Des riverains inquiets, dans le secteur de la Plaine, ont lancé une pétition (149 signatures) dans le cadre de l’enquête publique sur le Plan local d’urbanisme (PLU), jusqu’au 30 avril. Ils dénoncent « la bétonisation galopante » dans les quartiers Nozal-Front Populaire, Montjoie et Fillettes-Landy, avec des projets d’immeubles à 8 étages. Ils souhaiteraient 5 à 6 étages maximum et plus d’espaces verts, de commerces et de services. « Il faut faire de la pédagogie. Plus on construit haut, plus on libère des espaces au sol. Si on a pu faire une place de 1 ha au Front Populaire, c’est parce que les immeubles font 7-8 étages autour », rappelle Stéphane Peu, adjoint (PC) à l’urbanisme, qui va recevoir les pétitionnaires prochainement.

    0

    0
  8. Claudine Saur dit :

    Je suis TRES SCEPTIQUE quant aux leçons de PEDAGOGIE de Stéphane Peu . . . ! Je fais partie de ceux qui protestent et se battent contre le projet ,dans le cadre de la rénovation de la Porte de Paris de  » BETONNISATION  » de La Maltournée . Je n’habite pas La Plaine (qui fais partie de St Denis ) mais comme dans TOUS les quartiers (voir l’école J .Vallès , surchargée ) la bétonnisation
    est RAREMENT accompagnée de la construction des services qui devraient l’accompagner
    (crêches ,écoles , médecins , commerces . . . etc . . . ), je signe la pétition . ENCORE UNE FOIS ,
    pourquoi les CITOYENS n’auraient pas leur mot à dire ?

    En ce qui concerne l’installation de la sous préfecture de pleine compétence , en Centre ville , promise par le Ministre de l’Intérieur,ce ne serait PAS SEULEMENT « une valorisation  » du centre ville , mais un SOULAGEMENT pour tous les dionysiens obligés de cavaler à Bobigny ! ! !

    0

    0
  9. Bel-Air dit :

    Pour ce qui est du projet de fermeture des bretelles de l’A1, projet vital à mon sens, je constate là encore que la mobilisation paie. Il me semble que ce projet a été et est encore porté par un collectif. Ils ont réussi à se faire entendre et c’est tant mieux. J’avoue vivre mal tous ces épisodes de pollution… Si demain j’ai la possibilité de travailler de chez moi je m’enfuirai à la campagne. Si certaines personnes sont plus sensibles que d’autres (sensations de brûlures au niveau des poumons, nez et yeux qui picotent, asthme…), les effets nocifs sont avérés sur tout être vivant ! Etant un véritable curseur de pollution ambulant, inutile d’aller vérifier son niveau sur Airparif ou autre ; d’ailleurs la médiatisation de ces épisodes n’est pas automatique ou arrive toujours un peu en retard… Les symptômes ne mentent pas !

    0

    0
  10. Elodie dit :

    À ma connaissance, il est prévu au total 950 logements sur la zac Montjoie (2500 habitants) de 30 hectares, 4100 logements sur la zac Nozal-Front populaire de 40 hectares et 869 logements sur la zac Cristino Garcia-Landy de 22 hectares.

    Pour le moment, nous avons :
    – le square Diderot 1,4 hectare
    – le square Front populaire 1 hectare
    – le square Montjoie 3500 m2
    – le square Roser 1,5 hectares dont un grand parvis minéral sans arbre.
    – le square des Droits de l’homme ? (en tout cas bien moins d’1 hectare).

    Les 3 ZAC totalisent 92 hectares et nous avons donc environ 5 hectares de squares disséminés !

    Ces squares sont déjà saturés et très peu sont équipés de jeux pour les enfants.
    Pour le moment, aucun grand parc n’est prévu. À titre d’exemple, Saint-Ouen a réalisé un parc de 12 hectares, le parc de la Légion d’honneur à Saint-Denis fait 7 hectares, le parc Clichy-Batignolle toujours en cours d’aménagement fera 10 hectares, un parc de 5 hectares est prévu à Pleyel-Confluence.

    Stéphane Peu dit augmenter la hauteur des immeubles pour libérer des espaces au sol (cf. article du Parisien cité plus haut). Certes. Où va donc être le parc de 7 hectares minimum sur ce territoire de la Plaine ? Sur 92 hectares de constructions, ce devrait être jouable, non ?
    Comme a priori aucun grand parc n’est prévu dans le quartier, revoyons pour le moment les hauteurs des immeubles à R+5 maximum. STOP à la bétonisation et à la densification sans réflexion écologique et sans possibilité de créer du lien social !!!

    Stéphane Peu dit qu’il faut faire de la pédagogie auprès des habitants pour qu’ils comprennent le bien-fondé des immeubles hauts. C’est bien mal connaître les habitants de la Plaine qui ne sont pas dupes et ont bien conscience du manque d’espaces verts actuels et à venir, et de la construction de logements et bureaux en marche forcée. Il vaudrait mieux faire preuve de bon sens que de pédagogie, et répondre enfin aux demandes répétées des habitants de la Plaine.
    Des solutions sont possibles pour que ce quartier devienne agréable à vivre et s’inscrive dans une démarche de développement durable, il est encore temps de faire les bons choix ! Une pétitionnaire.

    0

    0
  11. bill dit :

    Le Parisien fait une brève sur la pétition ici 

    C’est vrai que Stéphane Peu ne s’exprime pas sur la question du parc, uniquement sur la hauteur…

    0

    0
  12. Jean dit :

    Notre ville a une grande superficie de 12,6 km2 soit un quart de celle de Paris.

    Elle ne compte que cent dix mille habitants. Saint-Denis est une ville sous peuplée.

    Il faut vider Paris de sa jeunesse et attirer tous les jeunes ménages parisiens à Saint-Denis.

    En 2030 notre ville doit avoir deux cent mille habitants.

    Saint-Denis peut concevoir un grand parc de verdure à La Plaine et bâtir des immeubles d’habitation de dix étages dans les trois zacs Montjoie, Nozal-Front Populaire, et Cristino Garcia-Landy.

    Les deux projets ne sont pas incompatibles.

    0

    0
  13. Elodie dit :

    Bonjour Jean,
    Oui, pourquoi pas mais ce n’est pas du tout dans le PLU, tout est à revoir !!!
    Là on va avoir juste les immeubles hauts entassés sans le grand parc ni centre-ville avec des commerces ! Donc autant ne pas avoir d’immeubles hauts…
    Je ne considère pas la place du Front populaire (seulement possible d’après Stéphane Peu car on a construit haut !) comme un grand parc, loin de là : il y a 5000 m2 d’espace vert et 5000 m2 d’espace minéral sur la place. Le square de la Cristallerie fait 4700 m2 (je l’ai oublié dans mon listing ci-dessus).
    Un grand parc, c’est dans les 7 hectares minimum, cf. développement du quartier rue Cardinet à côté de la porte de Clichy avec le parc Batignolle-Clichy.
    Pour attirer les jeunes ménages parisiens, il faut que le quartier ait des atouts, qu’on le valorise. Les jeunes ménages quittent Paris pour avoir une autre qualité de vie avec des jeunes enfants. Ils ne viendront jamais si c’est pour vivre entassés dans des quartiers saturés au bord du périph et entre les autoroutes.

    0

    0
  14. Bel-Air dit :

    J’ai lu une petite phrase de monsieur Peu qui m’a choqué tant par sa tournure que l’image qu’elle véhicule des nouveaux habitants de Saint-Denis. Il s’agissait d’une interview de monsieur Peu par le JSD. On a vraiment l’impression d’être de trop et de faire c… et bientôt ça va être de notre faute s’il n’y a pas projets à la hauteur (sans mauvais jeux de mots). Il va aussi falloir trouver des éléments de réponses seuls (?) comme le font actuellement les associations dyonisiennes ? A la limite on pourrait même créer notre propre partie politique comme ça se sera réglé. Lol

    « Le JSD : La population de la ville a augmenté de 25 000 habitants entre 1999 et 2014. Avez-vous des ambitions en terme de démographie ?
    Stéphane Peu : Il n’y a pas d’ambitions en ce sens. La ville a été coupée en deux pendant un siècle et demi : une moitié consacrée au travail, l’autre au logement. Après la désindustrialisation, 50% du territoire était à aménager. C’est la réalité foncière de la ville qui fait qu’on construit des quartiers de ville et qui provoque un afflux démographique. C’est une conséquence, non un projet. »

    (Source) http://www.lejsd.com/index.php?s=21

    0

    0
  15. Horta dit :

    @Jean Effectivement si l’on compare à Paris, Saint-Denis peut paraître sous-peuplé. Cependant Saint-Denis, ne bénéficie pas du maillage en transports en commun dont bénéficie Paris. Allez voir l’affluence le matin et le soir sur les quais de la Gare de Saint-Denis, sur la ligne 13 déjà saturée dès la Basilique … sans parler pour ce qui concerne la Plaine d’un manque criant de bus qui a incité les entreprises à offrir leur propres transports privés.
    Avant de densifier Saint-Denis, que l’on commence par offrir une offre de transport en adéquation avec les usagers actuels c’est-à-dire les habitants de Saint-Denis mais aussi ceux qui viennent travailler mais encore aussi ceux qui y viennent pour faire leurs courses.
    Enfin pour attirer les parisiens, il faut leur offrir un cadre de vie agréable ce qui est très loin d’être le cas actuellement (saleté, habitat insalubre, délinquance, etc.)

    0

    0
  16. Habitant dit :

    @Elodie
    Depuis quand cette municipalité essaye d’attirer les jeunes ménages parisiens, c tout le contraire qu’il souhaite, ils font tout pour faire fuir ces ménages car ceux-ci ne votent pas pour eux.
    Cette municipalité entretient l’insécurité ds cette ville pour que ces ménages ne viennent pas.
    Ils refusent la mixité sociale, la mixité des commerces, favorise le communautarisme, refuse à la police national la vidéosurveillance, c pas pour rien que St-Denis est la ville la plus criminogène de France depuis plusieurs années depuis l’élection de Paillard guidé par son maitre Braouzec qui nous explique que l’insécurité et la propreté sont des valeurs de droite et qui emménage tous les deux à 50m du commissariat de la plaine, rue quadrillé par la vidéosurveillance.

    0

    0
  17. Azzedine dit :

    Bonjour Jean.
    Les utopies c’est bien, cela permet de rêver. Le territoire est sous densifié (un mot cher à Mr. PAILLARD et BRAOUEZEC) parce que les équipement n’existe pas ou ne sont pas à la hauteur. Pourquoi venir à la plaine alors que le territoire existe du lundi au vendredi pour les non dyonisiens…?? Les parisiens restent à Paris ou vont dans la banlieue ouest.

    Les élus (mairie ou plaine commune) ne sont pas au niveau (ce n’est pas une tare) mais ils font semblant et nous vendant du rêve.

    Un projet d’urbanisme avance s’il est partagé et compris. Les élus arrivent avec leurs gros sabots (surtout S. PEU qui complètement à coté de la plaque) et expliquent que les bureaux financent l’aménagement du territoire. Cela s’appelle une privatisation du territoire. Pour des élus se disant de gauche, voir de l’extrême gauche. C’est magnifique.

    Faire marcher le béton encore et encore avec de nombreuse malfaçon… nos élus sont bons qu’a cela.
    Mais je félicite M. PAILLARD, il sera le maire qui sera responsable de la chute du bastion de Saint Denis. Dans l’histoire du PCF, on ne retiendra que lui. Entre temps, beaucoup de souffrance, de traffics de drogue, de morts (encore un hier soir au franc moisin).

    Avant de construire rénovons. Détruisons l’insalubre.

    La ville a grandi trop vite et n’a pas su absorber tout cette nouvelle population.

    Ps: A tous. J’ai la caméra. Le projet est en route.

    0

    0
  18. Elodie dit :

    @Azzedine
    Super projet !
    Est-ce que vous comptez faire un petit tour à la Plaine ? Si c’est le cas, ce serait super de passer rue des Fillettes où il y a un trafic de frigos au début de la rue, puis un ferrailleur auquel des Roms apportent toute la journée des pièces détachées récupérées à partir de tout un tas d’électroménager qu’ils désossent sur les trottoirs (je précise que je n’ai rien contre les Roms ni le ferrailleur mais ce ne devrait pas être la jungle sur les trottoirs), puis à la jonction de la rue de la Montjoie, une rue avec des trottoirs tout refaits et de beaux arbres (il y en a peu dans le quartier pour que ce soit noté !) mais impraticables car la mécanique sauvage règne et donc des déchets dangereux peuplent le sol !
    Bref c’est le parcours du combattant pour se rentre au métro Front populaire ou au marché de la Plaine. Sans compter que c’est une rue dans laquelle circulent 3 lignes de bus, les camionnettes de Roms, les camions pour les frigos et les camions de chantier.
    Réponse des élus à ce sujet : c’est vrai que la rue est glauque mais ça ira mieux quand les nouvelles constructions auront été réalisées en 2018 ! Ok et en attendant, on se fait écraser et nos enfants marchent sur des bouts de verre ?

    @ Habitant
    C’est sûr que le maire et l’élue de quartier chargée de l’urbanisme de ce quartier habitent dans LA rue écolo du quartier. Les logements sociaux sont dans un petit immeuble bas tout en bois (avec four à pain, panneaux solaires et jardin collectif) ou des maisons de 2 étages avec jardin. Dans ce micro-quartier les immeubles font maximum 5 étages voire sont beaucoup plus bas. On se croirait presque en province, c’est vraiment agréable ! Leurs enfants peuvent même jouer au ballon dans leur rue, c’est dire ! Bizarre que la municipalité n’ait pas construit des ilots d’immeubles de 8 étages là-bas et de grandes artères comme il est prévu sur la zac Montjoie quelques centaines de mètres plus loin… Nous aussi, on aimerait bien avoir cette qualité de vie, mais les élus ne le comprennent pas et considèrent que des immeubles de 8 étages voire plus sont indispensables (et quand même 8 étages, ce n’est pas très haut, on exagère ! dixit les élus) ! Et puis, on est aussi « injustes » car un jardin de 4700 m2 c’est bien pour 950 logements en mixité sur la zac Montjoie.

    0

    0
  19. Jean dit :

    @Bel-Air
    Quand Mr Peu traite les nouveaux habitants de Saint-Denis d’afflux démographique dans la presse ce n’est pas à la hauteur d’un maire adjoint.

    Premier paragraphe de la pétition. Si le cahier des charges des immeubles impose des propriétaires-habitants plutôt que des investisseurs, alors construire en hauteur est une bonne idée, qui permettra de faire venir des jeunes ménages parisiens et franciliens
    et permettra d’augmenter durablement la population de Saint-Denis.

    @Elodie
    Le PLU Saint-Denis 2015 a prévu de créer un parc de verdure de dans le quartier Confluence mais a oublié d’en créer un dans le quartier de La Plaine. Le point 2 de la pétition décrit bien le manque d’espaces verts dans le Sud de Saint-Denis.

    Le PLU Saint-Denis 2015 et la carte de destination des sols paraissent issus d’un calcul économique et électoral. Le Plan Local d’Urbanisme semble conçu pour assurer une réélection aux municipales de mars 2020.

    A Saint-Denis on doit se battre pour la création de grands parcs de verdure et pour la création de quartiers d’habitation écologiques.

    0

    0
  20. Patrick dit :

    @Elodie
    Effectivment la vente et le désossage des machines à laver le linge sur le trottoir en face du 15 rue des fillettes à Saint-Denis (société Auber Métaux) est impressionnant.

    On le constate sur Street View :https://www.google.fr/maps/@48.9118…!3m4!1e1!3m2!1sb_X3AiX4qaMrz8tNoU2kPg!2e0

    La mécanique sauvage a du générer les débris de verre et de métaux sur les deux trottoirs.

    Les piétons qui rejoignent le métro Front Populaire doivent donc marcher sur la voie et prendre le risuqe de se faire écraser par une automobileou un camion.

    Les élus ne veulent pas d’une ville asseptisée. La police municipale dionysienne pourrait quand-même intervenir et faire cesser ces trafics malgré ses faibles effectifs.

    0

    0
  21. Elodie dit :

    @Jean
    Entièrement d’accord pour la création de quartiers d’habitations écologiques (sur les 10 ans à venir, ça devrait tomber sous le sens mais bon…) et un vrai grand parc sur la Plaine, on essaie de se battre pour cela avec la pétition, mais la bataille va être longue…
    Pour info, pour le moment, dans les bâtiment de 8 étages il est prévu en partie des logements sociaux : sur la zac Montjoie : tour « à la proue » (dixit la description du programme) de l’ilot E3D avec 60 logements sociaux, parcelle F2B, programme Asteria mixte BNP…
    Il n’est absolument pas prévu de réserver les immeubles hauts à de l’accession pour des propriétaires-habitants, ce qui changerait en effet la donne !
    Je suis personnellement favorable à un quartier mixte mais il faut se donner les moyens pour que la mixité se passe bien et qu’une vie de quartier entre tous les habitants (tranches d’âge et milieux sociaux) se développe. Il ne suffit pas d’implanter les programmes côte à côte en alternant immeuble social, immeuble en accession. J’en sais quelque chose, j’ai acheté dans une résidence pilote mixte.

    0

    0
  22. calou93 dit :

    Pour diminuer les conséquences du desossage des vieux appareils et autres mentionnés par Patrick et Elodie, avez-vous fait un appel à Allo Agglo pour qu’ils lancent un nettoyage de ces zones ? Ce n’est que du palliatif, mais c’est mieux que rien. J’imagine qu’il faudra faire des appels reccurents pour que cela suive les flux de dépots.

    0

    0
  23. Elodie dit :

    Voici un reportage récent sur le quartier de la Plaine où je suis.
    http://www.france5.fr/emissions/l-o
    L’homme qui est interviewé est le mari de l’élue du quartier. Son voisin est Didier Paillard.
    Je trouve sa sortie sur les nouveaux habitants « blonds » déplacée et choquante (et ce d’autant plus que sa femme est 11e adjointe). Quelle belle vision de la mixité et du renouveau du quartier !

    Pour résumer : le quartier Cristino Garcia leur est réservé et là-bas donc il ne faut surtout pas densifier. Des petites maisons, du locatif social écolo….

    Par contre pour les Blonds qui viennent d’ailleurs, on peut densifier un max sur la zac Montjoie et Front populaire à quelque rue du quartier Cristino Garcia, en faisant des immeubles de 8 étages et en ne prévoyant pas d’espaces verts.

    J’ai bien aimé le passage sur le poulailler où les gens se retrouvent parce qu’il n’y a pas d’autres endroits où aller. Ben oui, l’élue du quartier (sa femme donc !) trouve qu’il y a suffisamment d’espaces verts dans cette partie de la Plaine. Et puis dixit l’aménageur Sequano de la sac Montjoie : « Les espaces verts coûtent cher et ne rapportent rien à la municipalité ».

    724 signatures pour la pétition !!

    0

    0
  24. suger dit :

    @Elodie : Les propos, sur « les blonds qui arrivent », du mari de Suzanna De La Fuente sont plus que déplacés et cette émission révèlent l’état d’esprit de ce petit milieu qui gravitent autour de la municipalité et bénéficient de toutes les opportunités notamment immobilières que la ville peut offrir. Pas question que d’autres viennent en bénéficier surtout s’ils viennent d’ailleurs et, pire encore, s’ils ne sont pas des futurs soutiens politiques.
    Cerise sur le gâteau : savez-vous qui a réalisée cette émission de propagande à la gloire de la municipalité ? Et bien, c’est Françoise Davisse, la compagne du maire Didier Paillard ! On n’est en effet jamais mieux servi que par soi-même …

    0

    0
  25. Marion dit :

    « les blonds » dits plusieurs fois dans le reportage : répétition du racisme ordinaire.

    Honteux ! Mais il y a d’autres réflexions ici dans le même genre : « retourne chez toi à Paris » ou « retour dans ta forêt »si on vient de l’Oise par exemple, etc …

    Et puis l’entretien des clichés ….. à miroir inversé, donc sur les bruns forcément !

    Voila l’état d’esprit municipal, et ils plastronnent le temps de leur dernier mandat, car de plus en plus de dionysiens se mobilisent contre leurs dérives idéologiques et sectaires.

    0

    0
  26. Claudine Saur dit :

    @ Françoise Davisse – et le FdG .
    Ce reportage tres professionnel et bien foutu pour la Gloire de ST Denis,me fait venir une question – AFFIRMATION :Ils le font EXPRES pour leur DERNIER MANDAT !
    On y entend, :  » à St Denis , règle n°1 : le RESPECT ! ! !

                          "à ST Denis ,on ne laisse personne au bord du chemin  ! ! !                       " à ST Denis , la règle , comme le groupe JHR : Honneur et Respect ! ! ! ( comme le slogan  qui a VECU : Black , Blanc, Beur  ?

    Moi qui depuis longtemps Y SUIS, Y RESTE . . . je la trouve SAUMÂTRE .

    0

    0
  27. Claudine Saur dit :

    je rectifie mes « cafouillages « 
    « à ST Denis,comme le groupe JHR ,la mixité réussie ? genre «  » feu la formule défunte  » :Black , Blanc , Beur ?  » . . .

    0

    0
  28. Habitant dit :

    FG et FN même combat, on exclut les personnes selon la couleur de leur peau

    0

    0
  29. bill dit :

    ce reportage montre encore les poules. A croire que le choix d’interview à St Denis c’est les poules ou la racaille… 

    Et remplaçons le mot « blond » par arabe ou noir… mais à part ça la ville accueille tout le monde (sauf si tu as de l’argent ou que tu es blond et pas kabyle ou si tu votes et pas fdg).

    0

    0
  30. Marcel dit :

    Que CSR n’ hésite pas à se soulager sur ses ex-Kamarades !
    Notre 1er Magistrat est bien à la peine et guère en mesure de ne pas suivre le mouvement de son entourage – qui manifestement le dépasse.

    0

    0
  31. Elodie dit :

    @Suger
    Merci pour cet éclairage ! Si c’est la femme du maire qui a réalisé le film, on comprend mieux le côté démagogique ! Le fait que France 5 cautionne un reportage avec un discours raciste est vraiment décevant.
    En tout cas, c’est super décourageant pour les nouveaux habitants qui paient leurs impôts (conséquents !) à St-Denis, (même si les Blonds ne sont pas les bienvenus, il en faut bien un peu pour faire fonctionner la ville). Ces maisons en bois ont été construites sur des terrains qui appartiennent à la ville. La maison a été achetée par Mme De La Fuente 150 000 euros, remboursement : 800 euros par mois (pour 100 m2). http://www.liberation.fr/terre/2010/12/24/a-saint-denis-le-parti-de-l-eco-logis_702762.
    http://www.lejsd.com/index.php?s=21… « Pas question de densifier l’habitat »
    Je suis tout à fait favorable à ce genre d’initiatives (même si je suis blonde) mais qu’on les applique partout et pas seulement là où les élus vivent. En face de chez moi, c’est un immeuble social de 8 étages avec « une peau en briques qui va se dresser comme un signal urbain pour le quartier » (je précise que je n’invente pas ces termes qui sont dans la vidéo de présentation du projet).

    Suite à la pétition, Mme de la Fuente a dit en rigolant à des voisins « qu’elle la signerait presque ». J’avoue que moi, ça me fait moyennement rire comme c’est l’élue du quartier. Ensuite elle dit à qui veut bien l’entendre que ceux qui ont lancé cette pétition sont contre les logements sociaux ! Voilà, si t’es Blond, tu n’est pas le bienvenu et si en plus tu fais une pétition pour réclamer plus d’espaces verts pour tout le monde et des constructions à taille humaine, tu es contre les logements sociaux… Perso, j’ai acheté dans une résidence mixte…

    C’est un peu triste, non ?

    Bon sinon j’ai envoyé la pétition à EELV, aucune nouvelle depuis…

    0

    0
  32. Habitant dit :

    A Saint-Denis, lorsqu’on lit le JSD, on a l’impression que les jeunes ne connaisse que le RAP et le Sport…

    0

    0
  33. bill dit :

    @Elodie

    On va demander à la mairie d’organiser un meeting anti-blondophobe 😉 

    Et puis il faudrait peut-être rappelé à certains que parmi les ouvriers qui se sont tués à la tâche dans les teintureries et autres industries, il y avait aussi des Bretons, des Picards, etc. Ils en restent encore parmi les anciens et quelques traces dans la ville. Ils n’étaient pas plus riches, ni plus éduqués que tous les autres travailleurs et ont partie de la communauté Dionysienne comme tous les autres. Et malgré le fait que certains étaient blonds… Maintenant, nous avons des communautés Dionysiennes et on tente de garder chacune à sa place en fonction des intérêts de quelques uns. Et en plus, ils en sont tellement fiers… ils ne réalisent même pas le sectarisme mêlé de snobisme de leurs propos. 

    0

    0
  34. Lazare dit :

    IL y a aussi pas mal de Kabyles qui sont blonds. Misère………….!!!!! on ne sait plus à quel saint ( laïc ) se vouer.

    0

    0
  35. suger dit :

    @Elodie : L’article de « Libération » ne précise pas si le foncier payé par la ville reste sa propriété : la formule pourrait alors être intéressante et moralement juste, les propriétaires des maisons ayant par exemple un bail à vie ou pour la durée de leur résidence sur la ville. Cela existe dans d’autres pays européens comme la Suède.
    Si ce n’est pas le cas, cette accession à la propriété pose un gros problème, car cette maison, payée 150 000 euros, se revendrait à l’heure actuelle environ 3 fois plus cher, soit une plus-value de 300 000 euros, non imposable en plus en tant que résidence principale ! Est-il prévu que cette plus-value soit reversée à la ville ? Si ce n’est pas le cas, c’est moralement inacceptable d’autant plus s’il s’agit d’une maire-adjoint. Juridiquement un contribuable dionysien, même blond…, pourrait sans doute avoir motif à déposer une plainte.
    L’article de « Libération » parle des 4 maisons réalisées mais aussi d’un programme de 12 maisons à construire à Saint-Denis sur le même principe. Il serait intéressant de savoir qui a bénéficié de ce projet « social ».

    0

    0
  36. Elodie dit :

    J’imagine qu’ils ont fait les choses en règle pour ne pas générer de spéculation. Après, est-ce que les gens qui en ont profité étaient les plus démunis, je n’en suis pas sûre (dans l’une des maisons c’est l’adjointe dans l’autre c’est le maire). Je ne me battrai pas pour ça en tout cas ! Tant mieux pour eux, ils ont fait réaliser de chouettes maisons en bois esthétiques et qui ne leur ont pas coûté chers. Faudrait juste qu’ils fassent la même chose pour les autres quartiers et qu’ils arrêtent de nous dire que des immeubles de 8 étages ce n’est pas très haut !

    0

    0
  37. Marion dit :

    Bon, « 4 maisons dit l’article de Libération » :

    Alors une pour le maire Mr Paillard, élu suppléant aux départementales sur St Denis 2 :
    (normal le maire est le premier servi : faut pas charrier !!!! mais vu ses indemnités, pas certaine qu’il soit le plus à plaindre dans notre bonne ville) + les indemnités publicitaires de sa compagne pour des reportages bidons.

    Une autre maison en bois à vil prix pour Mme De La Fuente, conseillère municipale FDG et ex-candidate suppléante sur le canton de Saint-Denis 1.
    Pas élue, son lot de consolation lui a donc été attribué avant …. Là aussi, les « De la Fuente » : un couple bien au-dessus des 800 € de revenu moyen par habitant dionysien, d’après les chiffres lus dans la presse à propos du revenu moyen/Dionysien. A noter qu’ils ont toujours du boulot ces gens là .. Le chômage et la précarité sont pour les autres !

    Qui sont les 3ème et 4ème bénéficiaires élus/ex-candidats PC/FDG/PG de ces petits havres de paix « sociaux » avec espace vert, à pas chers, coquets, peu énergivores et sécurisés (car près du commissariat), situées dans des rues proprettes, au sein d’ un espace de vie agréable et tellement convivial ?

    « Tant mieux pour eux » comme dirait l’excellente Elodie

    Mais alors, pourquoi si peu de scrupules et tant de bonne conscience « solidaire » et « populaire » pour entasser le bas peuple, même décoloré des cheveux, dans des espaces dégueulasses bétonnisés, privés de services, de commerces, de jardins, dans lesquelles ces édiles n’habiteraient pas eux-mêmes ? Tout ça pour ça !!!

    Avec la propagande mensongère du PLU de Mr Peu qui habite dans le coin, paraît-il ? (à vérifier par qq1 qui peut le confirmer), merci à ceux qui pourront aider à la contre-propagande, pour débusquer toutes les impostures et autres méfaits de ces profiteurs sans vergogne, qui se permettent de parler des pauvres et des « sans » depuis leurs confortables chalets. Dans le même temps, ils continuent de saccager le foncier disponible avec leurs copains promoteurs.

    0

    0
  38. suger dit :

    @Marion : Puisqu’on aborde la question des revenus des attributaires d’un programme « social » de logement, précisons que le maire, D. Paillard, reçoit par la ville 4 574 euros (décision du conseil d’avril 2014) et par Plaine Commune 2 030 euros, soit un total de 6 604 euros, et la maire-adjointe, S. de la Fuente reçoit 2 620 euros par la ville. Il faut ajouter les indemnités éventuelles pour la participation à divers syndicat intercommunaux (mais aucun bilan n’est accessible pour ces délégations des élus).
    Par contre, je ne suis pas certain que la maison du maire relève de ce programme social de logement que présente l’article de Libération.

    0

    0
  39. Jean dit :

    @Elodie, Marion, Suger
    Je tombe de haut en lisant vos révélations. Des illusions que j’avais sur le Parti Communiste Français s’envolent.

    Vous avez raison de dénoncer l’usage de terrains appartenant à la ville pour construire à bas prix et peut-être réaliser une grosse plus-value immobilière.

    Vous avez tort de vous opposer à la construction en hauteur (je ne signerai pas la pétition).

    Actuellement il y a peu de mixité sociale à Saint-Denis. Avec une superficie de 12,36 km2 tout est possible. Pour transformer Saint-Denis en grande ville mixte il faut :
    – réaliser des parcs de verdure dans le sud de Saint-Denis et le long de la Seine
    – rendre constructible tous les terrains
    – construire des immeubles d’habitation en hauteur
    – inciter les jeunes ménages parisiens à devenir propriétaires/habitants à Saint-Denis (vider Paris de sa jeunesse)
    – enfouir l’autoroute A1 créer une gigantesque coulée verte de La Plaine jusqu’au parc de La Courneuve
    – agrandir le parc de la Courneuve en négociant/achetant à l’Armée de Terre le terrain du service des Essences

    L’exemple à suivre est Houston au Texas une grande ville mixte et multiculturelle qui a doublé sa population en dix ans. Il n’y a pas de criminalité. Il y a beaucoup d’espaces verts. En 1999 le maire de Houston a rendu constructible tous les terrains. Comme à Berlin les logements sont abordables.

    Alors qu’en France les maires se comportent comme les seigneurs du moyen-âge avec le foncier (à Saint-Denis moins qu’ailleurs mais notre ville est immense et devrait avoir beaucoup plus d’habitants). Les maires franciliens réservent le foncier disponible à l’immobilier d’entreprise. Ils sont responsables de la bulle immobilière 1997-2008 et de la pauvreté de la population française.

    Il faut que l’État réagisse crée la Métropole du Grand Paris retire aux cent vingt trois maires leurs trois principaux pouvoirs : définition du plan local d’urbanisme, acceptation/refus des permis de construire, droit de préemption et donne ceux-ci à la MGP.

    0

    0
  40. Gdf Suez pas à St Denis dit :

    Vu ici
    « Partira, partira pas ? GDF Suez restera finalement à La Défense pour un bon bout de temps du moins pour les douze prochaines années. Trois ans à peine après son arrivée en 2010 dans le quartier d’affaires, le géant de l’énergie français envisageait déjà de transférer son siège implanté dans les tours T1 et T2, à Saint-Denis. Concessionnaire d’un site appartenant à la ville de Paris de treize hectares en face du Stade de France la firme avait pour projet d’y bâtir un méga campus de 300 000 m² pour y regrouper 11 000 de ses collaborateurs. Mais le projet aura finalement capoté: “la faute” aux autorités locales qui souhaitaient “mettre leur grain de sel” dans le projet de GDF Suez : voirie, équipements publics, logements,… des contraintes pour le gazier qui a fini par jeter l’éponge. Car à Saint-Denis il y a une règle pour les promoteurs: pour chaque nouveau mètre carré de bureau, il faut construire 1,60 m² de logement. »

    0

    0
  41. Claudine Saur dit :

    @ Marcel : ? ? ?
    Pouvez-vous PRECISER qui est CSR ( – R – ? ) dont vous parlez AVEC VOTRE GRAND HUMOUR ?

    0

    0
  42. bill dit :

    GDF Suez ne vient pas : bonne nouvelle, du foncier libéré pour de la verdure !!!

    @Elodie c’est vraiment triste que vous n’ayez aucun retour de EELV. Que de discours pourtant…

    0

    0
  43. Louison dit :

    Elodie, je pense que vous n’aurez aucune réponse du groupe local d’EELV.
    Les plus anciens ont toujours fonctionné avec la municipalité (Michel Ribey va certainement réagir en mettant deux mots pour se défendre et nous rattacher à son blog qui n’a aucun sens) les nouveaux sont prêts à tout pour garder leur mandat d’élu. Plus de 20 ans en utilisant n’importe quel moyen pour arriver à satisfaire leur appétit comme la plupart des politiques quitte à pacser avec le diable…
    Une chose qui n’est jamais soulevée ou presque être maire-adjoint d’un quartier et conseiller municipal du logement faut m’expliquer pourquoi.
    Saint-Denis a franchi la limite de l’infranchissable ces élus et entourage ne sont même pas inquiétés ils le font en toute impunité.
    Déposer plainte pour abus de pouvoir ne semble même pas les inquiéter. La ville leur appartient les logements les entreprises les boulots enfin tout.
    Au reste de la population d’observer sans pouvoir agir…

    0

    0
  44. suger dit :

    13 ha disponible du fait de la décision de GDF Suez de ne pas venir à St-Denis, voila de quoi faire un beau parc d’au moins 7 ha (comme le Parc de la Légion d’Honneur) dans le quartier de La Plaine (et il resterait jusqu’à 6 ha pour construire des logements à R+5 maximum bien sûr !…). Voila ce qui serait un beau projet pour la ville et dont pourrait se saisir la municipalité ou du moins l’opposition municipale PS et peut-être, rêvons un peu, le groupe local EELV s’ils se rappellent qu’ils sont censés être écologistes…

    0

    0
  45. Louis dit :

    Sur le site de a HATVP on ne peut consulter que les déclarations d’intérêts des parlementaires et des maires des communes de plus de vingt mille habitants.

    Les déclarations de patrimoine restent secrètes.

    La HATVP c’est la Haute Autorité pour l’Opacité de la Vie Publique.

    0

    0
  46. suger dit :

    Ce qui est plus choquant encore est que les montants des indemnités versées aux élus ne soient pas publiés, or il s’agit d’argent public versé sur la base de décisions votées par les conseils.
    Si on lit le « PROCES-VERBAL DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE – SEANCE DU 10 AVRIL 2014 » qui a fixé les indemnités des conseillers à Plaine Commune, accessible sur le site de Plaine Commune, il est indiqué une approbation des indemnités « à l’unanimité moins une voix » mais sans préciser aucun des montants versés ! A croire que ce Procès-verbal a été censuré…
    De même, rien n’a été publié à propos des indemnités des maires-adjoints et des conseillers municipaux pour la ville de Saint-Denis, fixés en avril 2014 (et qui vont sans doute être reconsidérés très prochainement pour Mme Haye et M. Bagayoko du fait de la perte de leurs sièges et indemnités de conseillers généraux).
    L’opacité règne en effet non seulement sur les revenus et patrimoines privés des élus (dont la transparence peut prêter à débat), mais aussi (ce qui est par contre indéfendable) sur les indemnités des élus qui est l’utilisation d’argent public.

    0

    0
  47. Horta dit :

    C’est une excellente chose que 4000 salariés de plus ne viennent pas rajouter à la saturation des transports en commun à La Plaine et sur la ligne 13 ainsi qu’aux embouteillages monstres de la Porte de Paris. Il est cependant amusant de constater que les messieurs « Plus » de Plaine Commune – municipalité de Saint-Denis, les dénommés Braouezec – Paillard aient envie de couler 1,6 m3 de béton pour des logements par m3 coulé pour les bureaux. De quoi transformer Saint-Denis en un nouveau Bobigny ou quelque chose de pire !

    0

    0
  48. goldo dit :

    Nous sommes en train de rédiger une pétition pour dénoncer le mal être que les habitants subissent dans cette ville. Nous souhaiterions la mettre en ligne mais nous ne savons pas faire ça, cela sera t-il possible de nous expliquer comment faire.Goldo

    0

    0
  49. Marion dit :

    @ Goldo,

    J’ai trouvé pour vous un site où l’on peut créer librement des pétitions et autres sondages.
    Allez sur « mes opinions.com » ….. Rien de plus facile, juste un formulaire à remplir en ligne.

    Je signe régulièrement des pétitions sur ce site. J’ai bien conscience que si les pétitions changeaient le monde, ça se saurait ; mais nous ne sommes pas femmes à renoncer, et à s’avouer vaincues par cette domination malsaine sur la ville qui nous pourrit la vie.

    Avec un peu de buzz sur ce site et ailleurs, ça peut le faire !
    Moi, je vous tire mon chapeau. Bravo Goldo, et on va se mobiliser pour la signer votre pétition, c’est certain que vous aurez de nombreux supporters !

    0

    0
  50. goldo dit :

    merci du conseil, j’ai du moi même déjà signé des pétitions sur ce site. Je vais consulter. Nous savons très bien que les pétitions ne sont pas suffisantes mais nous essayons tout tellement nous en avons marre. Moi j’ai écris une lettre personnelle en recommandé a monsieur Paillard. Je pense qu’il n’en n’a plus rien a faire mais peut-être que si chacun d’entre nous lui en envoie une, ça va l’énerver,enfin surtout son secrétaire qui va répondre a sa place. Ils nous usent psychologiquement, faisons pareil,ne les lâchons pas.l. Cette ville nous pourrit tellement la vie, que je me suis réveillée a 4h du matin pour la rédiger cette pétition Je l’ai partagée avec mes voisins et j’attends le retour pour que mon époux la tape pendant mon absence de 4 jours car je n’arrête pas de le dire a chaque fois que c’est possible je fuis cette ville. Nous sommes dans cette ville maltraités, cela devient l’affaire de tous ; C’est seulement en se rassemblant qu’on leur résistera. dès que cette pétition est prête, j’informerai par le biais de ce blog.
    hier nous avions une réunion en présence de monsieur Ribay qui est il faut le dire a nos côtés mais il a vu que nous étions très en colère prêts a tout. Une résidente a découvert qu’il existait au sein de l’équipe municipale un élu a la tranquillité publique et elle nous a dit « mais il n’Ya que lui qui est tranquille et c’est qui on ne le voit jamais »goldo

    0

    0
  51. suger dit :

    @goldo, @tous :
    Chacun pourra vérifier l’efficacité réelle des élus avec la liste des délégations données par le maire aux maires-adjoints et à certains conseillers municipaux :
    Maires-adjoints :
    HAYE Florence (FDG/PCF) : Ressources humaines, jeunesse, quartier Delaunay-Belleville/Sémard
    RANGUIN Cécile (EELV) : Écologie, éducation au développement durable, mobilités
    BAGAYOKO Bally (FDG) : Sport, grands événements, emploi, insertion, formation, quartiers Joliot-Curie/Lamaze/Cosmonautes
    PAVILLA Jaklin (liste Paillard) : Solidarités et développement social, retraités et personnes âgées
    RABAHALLAH Slimane (PSG) : Prévention de la délinquance, tranquillité publique, politiques de prévention
    PEU Stéphane (FDG/PCF) : Urbanisme, foncier, droit des sols, aménagement
    BELIN Elisabeth (liste Paillard) : Santé, handicap
    HAMOUDI Fodhil (EELV) : Coopération décentralisée, relations internationales
    PROULT David (FDG/PCF) : Enseignement primaire et secondaire, enfance, agents de service, restauration
    LEVEQUE Catherine (PSG) : Petite enfance
    DE LA FUENTE Suzanna (liste Paillard) : Quartier Plaine
    RUSSIER Laurent (FDG/PCF) : Démocratie locale, vie des quartiers, budget participatif, conseil consultatif des citoyens étrangers, quartier grand centre-ville
    PIGNOT Sonia (EELV) : Culture, patrimoine, mémoire
    COLAS Julien (FDG/PCF) : Quartier Floréal/Allende/Mutuelle
    PRIVE Stéphane (PSG) : Finances
    SOULAS Fabienne (FDG/PCF) : Commande publique, architecture, domaine, commissions de sécurité, centre technique municipal, Euro 2016
    REBIHA Hakim (liste Paillard) : Voirie, assainissement, espaces verts
    HENNI GHABRA Zohra (liste Paillard) : Quartiers Franc-Moisin/Bel Air/Stade de France
    RIBAY Michel (EELV) : Energie-climat, quartier Pleyel/Confluence, Vice-Président du Syndicat intercommunal pour le gaz et l’électricité en Île-de-France
    ZIDANE Cherifa (liste Paillard) : État-civil, administration générale
    HUET Vincent (FDG) : Vie étudiante, éducation populaire, enseignement supérieur

    Conseillers municipaux :
    VASSALLO Patrick (FDG) : Développement économique, économie sociale et solidaire, commerce et artisanat, tourisme, temps de la ville
    MESSAOUDENE Madjid (FDG) : Égalité femme/homme, lutte contre les discriminations, égalité des droits, services publics
    BOUGHILAS Zaïa (EELV) : Vie associative, anciens combattants
    CARO Philippe (FDG/PCF) : Logement
    GODEFROY Bertrand (PSG) : Modernisation du service public, technologies de l’information et de la communication
    HELLE Delphine (FDG) : Propreté-cadre de vie
    CAROLY Mathilde (FDG/PCF) : Hygiène de l’habitat, habitat

    0

    0
  52. suger dit :

    Et voici les indemnités versées mensuellement par la ville de Saint-Denis aux maires-adjoints et aux conseillers municipaux délégués (selon le PV du conseil municipal du 17 avril 2014, consultable en mairie), montants susceptibles de modifications lors d’un prochain conseil après la perte de leurs sièges de conseillers généraux par deux des maires-adjoints :
    Maires-adjoints :
    HAYE Florence : 1 957 €
    RANGUIN Cécile : 2 600 €
    BAGAYOKO Bally : 1 527 €
    PAVILLA Jaklin : 2 724 €
    RABAHALLAH Slimane : 2906,33 €
    PEU Stéphane : 2 095 €
    BELIN Elisabeth : 2 048 €
    HAMOUDI Fodhil : 2 600 €
    PROULT David : 4 477 €
    LEVEQUE Catherine : 2 906,33 €
    DE LA FUENTE Suzanna : 2 620 €
    RUSSIER Laurent : 4 352 €
    PIGNOT Sonia : 2 600 €
    COLAS Julien : 2 507 €
    PRIVE Stéphane : 2 906,33 €
    SOULAS Fabienne : 3 586 €
    REBIHA Hakim : 1 960 €
    HENNI GHABRA Zohra : 2 540 €
    RIBAY Michel : 2 600 €
    ZIDANE Cherifa : 1 192 €
    HUET Vincent : 1 610 €

    Conseillers municipaux :
    VASSALLO Patrick : 3 100 €
    MESSAOUDENE Madjid : 993 €
    BOUGHILAS Zaïa : 1 589,32 €
    CARO Philippe : 2 173 €
    GODEFROY Bertrand : 273 €
    HELLE Delphine : 1 143 €
    CAROLY Mathilde : 1 143 €

    0

    0
  53. goldo dit :

    et bien peut-être que chacun de ces élus pourraient donner 10% de son salaire aux personnes qui participent a l’amélioration de cette ville qui est en train de se dégrader un peu plus tous les jours. Goldo

    0

    0
  54. Claudine Saur dit :

    En tout cas ,ce ne sont pas les frais de REPONSES ( mail et téléphone ) AUX QUESTIONS que posent les CITOYENS, au Maire ET à la grande majorité des ELUS ,qui grève le budjet de la ville
    (j’ai les noms . . .)
    Mais POURQUOI agir de cette façon ? ne sont-ils pas élus POUR NOUS TOUS , et parfois PAR NOUS ( faute de mieux, . . ! une LONGUE pratique nous ayant  » vacciné « ,HELAS !

    0

    0
  55. suger dit :

    @goldo : petite précision, il s’agit d’indemnités et non de « salaires » ! De nombreux élus ont par ailleurs une activité salariée (souvent à plein temps) ou perçoivent des pensions de retraite. De plus, certains touchent aussi des indemnités versées par Plaine Commune ou divers syndicats intercommunaux. D’autre part, les indemnités des élus, n’étant pas des « salaires », sont non imposables pour l’essentiel.

    0

    0
  56. reveplus dit :

    ces indemnité sont intersecte et non mériter au vu de la situation de cette ville de plus un bonus non imposable ( je comprend mieux le fait de vouloir garder les sièges d’élus )
    hier soir un reportage sur W9 Enquête d’action ‘ Marseille, Avignon : policiers et pompiers sur tous les fronts » la vidéo protection a étais mise en place sur certains point sensible ou vol , et trafique qui on permis de réduire 1/3 des délies et qui par la même occasion a permis de confronter les et permis l’arrestation ainsi que la mise en examens des delinquants http://www.6play.fr/w9#/w9/enquete-
    peut être que les élus qui depuis des années essaie de nous convaincre de l’inefficacité de la vidéo protection
    c’est bien jolie d’avoir fait une pétition pour demander 200 policier(déposer pendant la période des Elections départemental ) un peu de pub cela ne fait pas de mal mais certains dionysiens ne sont pas dupe
    Peut être que ces demi-teinte perçu pour les élus pourrais servie a mettre en place cette vidéo protection ( vu que les subvention des l ‘état sont en baisse ?) au vu des l inaction ce servir de ses subvention d indemnité a bon escient
    Ou faire concrètement comme le mairie de st Ouen qui lance un appelle via le parisien pour interpeller l’État sur la situation des sa ville ou délinquance et meurtre son coutumier comme notre très chez ville http://www.leparisien.fr/saint-ouen

    0

    0
  57. reveplus dit :

    http://defense-92.fr/immobilier/gdf
    GDF Suez reste à La Défense et n’ira donc pas à Saint-Denis
    Après plusieurs années d’incertitudes sur l’avenir de GDF Suez à La Défense, le géant de l’énergie restera finalement dans le quartier au moins jusqu’en 2027.

    0

    0
  58. suger dit :

    Une information importante sur le site de la ville : Prolongation de l’enquête publique sur le Plan local d’urbanisme de Saint-Denis
    « L’enquête publique sur le projet de Plan local d’urbanisme est prolongée jusqu’au 30 avril. Chacun peut consulter l’intégralité du dossier et faire part de ses commentaires.
    Les pièces du dossier ainsi qu’un registre d’enquête sont disponibles à l’Unité Territoriale Urbanisme (3ème étage de la mairie) jusqu’au 30 avril 2015 jusqu’à 12h30 pour les observations écrites et 17h pour les envois par internet : le lundi, mardi, mercredi et vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h; le jeudi de 8h30 à 12h30 et le samedi de 9h à 12h.
    Madame Françoise ANGELINI-SOUDIERE, retraitée de la fonction publique, est désignée en qualité de commissaire enquêteur titulaire. Monsieur Jean- François BIECHLER, retraité de l’armée- consultant en environnement, est désigné en tant que commissaire enquêteur suppléant.
    Chacun pourra prendre connaissance du dossier et consigner éventuellement ses observations sur le registre d’enquête ou les adresser par écrit au commissaire-enquêteur en Mairie de Saint-Denis ou encore les envoyer par courriel à l’adresse suivante : plu@ville-saint-denis.fr. Des informations concernant le projet peuvent être demandées au 01.49.33.65.13 (Mme Le Roy).
    A l’expiration du délai de mise à disposition du public, le dossier du projet sera soumis à l’approbation du Conseil Municipal de Saint-Denis. « 

    0

    0
  59. Lu dans le Parisien 28/04 dit :

    Gdf – Suez ne s’installera pas à St Denis

    « Les réflexions sur une possible implantation à Saint-Denis remontent à 2013. A l’époque, GDF Suez envisageait la construction de 300 000 m2 pour y rassembler 11 000 salariés, dans un esprit campus comme l’on fait SFR et la SNCF, juste à côté. Ce projet se heurtait notamment à la question du rachat des terrains disponibles, qui appartiennent à Saint-Denis et à la ville de Paris. Désormais, Saint-Denis réfléchit au devenir du site. « Nous avons lancé une étude urbaine pour sur le secteur. On verra ensuite quel projet d’aménagement pourra y être lancé, explique Stéphane Peu. En attendant, le secteur est gelé dans le plan local d’urbanisme actuellement en enquête publique. »« 

    @Elodie avez-vous eu des retours de nos élus ?

    0

    0
  60. MR dit :

    @ Elodie

    Bonjour,
    « Bon sinon j’ai envoyé la pétition à EELV, aucune nouvelle depuis… »
    A qui ?
    Pouvez-vous me contacter à l’adresse suivante :
    michel.ribay@ville-saint-denis.fr

    Cordialement,

    0

    0
  61. suger dit :

    M. Ribay transmet les pétitions, c’est déjà ça… Mais il me semble qu’il est maire-adjoint. Alors que fait-il concrètement pour faire avancer la réalisation d’espaces verts ?
    Dans son blog, il se pose des questions vraiment fondamentales :  » La Plaine et Pleyel ont besoin d’un, de plusieurs parcs urbains. Où et comment les financer, les réaliser, là est la seule et vraie question. ». On pourrait espérer qu’à son poste (et comme c’est son deuxième mandat, il n’a donc pas l’excuse de l’inexpérience), il ait peut-être un début de réponse. Mais non…
    Alors, comme cette municipalité sait si bien le faire, il « amuse » les habitants en multipliant les réunions sans lendemains, bien sûr au nom de la fameuse démocratie participative (vous pouvez toujours parler, cela ne nous engage à rien !). Il en fait même le bilan dans son blog : « depuis mars 2014, pas moins de 16 réunions publiques se sont tenues sur le quartier », « sans compter des dizaines de rencontres de proximité menées par la directrice de quartier et une journée de travail complète sous forme d’ateliers avec les habitants pour construire le projet de quartier » et pour l’avenir « atelier de travail sur le projet urbain en mai, 5 réunions mensuelles déjà programmées jusqu’en janvier 2016 du comité de suivi du projet urbain »…
    Une débauche de réunions plus ou moins fréquentées (à force, on se lasse…), pour tenter de faire oublier que rien n’est engagé et qu’aucun projet concret n’est sur les rails !

    0

    0
  62. MR dit :

    M. Ribay transmet les pétitions, c’est déjà ça… écrit Suger qui devrait être plus attentif quand il lit.
    Réflexe pavlovien. Attaquer d’abord, réfléchir ensuite.

    Je ne sais à qui (chez EE-LV) cette pétition a été transmise, donc :

    1) je n’ai rien transmis.
    2) je pose une question.
    3) je demande aux auteurs de la pétition de me contacter par mail.

    Suger tout aussi partisan qu’il n’est au courant.
    Aucune débauche de réunions. Un grand quartier. Des problématiques différentes. Des réunions de travail avec les habitants, de suivi, des projets qui avancent, qui se construisent.

    Suger partisan on s’habitue, méprisant pour les habitants qui prennent le temps de s’investir : l’hostilité aveugle mène à tout.

     » La Plaine et Pleyel ont besoin d’un, de plusieurs parcs urbains. Où et comment les financer, les réaliser, là est la seule et vraie question. »
    Oui je persiste, c’est la seule et vraie question. J’entends y contribuer pleinement.

    Vos assauts « idéologiques » récurrents ne font en rien avancer quoi que ce soit.

    0

    0
  63. suger dit :

    @MR : On ne peut rien faire avancer quand on se heurte à un mur d’hypocrisie.

    0

    0
  64. Corinne dit :

    Uniquement pour le parc de la Courneuve ?

    http://philippecaro.over-blog.com/2

    0

    0
  65. Elodie dit :

    Bonjour à tous,
    Voici quelques nouvelles de la pétition : nous avons eu 1 000 signatures et près de 100 commentaires, ce qui est encourageant !
    La pétition a été transmise aux personnes chargées de la consultation concernant le PLU.
    J’ai discuté avec M. Paillard et M. Peu au marché de La Plaine. Une rencontre doit être organisée d’ici fin mai avec un groupe de pétitionnaires, j’espère vivement qu’elle fera avancer les choses. M. Paillard a reconnu qu’il y avait très peu d’espaces verts de ce côté de La Plaine et qu’ils étaient déjà saturés…

    Je viens également de prendre contact avec M. Ribay et j’espère qu’une solution de financement va être trouvée pour stopper cette bétonisation et densification à outrance sans réflexion écologique et pour la création d’un grand espace naturel de ce côté de la Plaine (de quelques hectares et non des mini parcs de 4000 m2). D’autres villes ont réussi à le faire, pourquoi pas St-Denis ?
    La mixité ne pourra être « apaisée » dixit les vidéos de promotion des nouveaux programmes que si les gens ne sont pas entassés les uns sur les autres, sur un « glacis » bétonné. Stop aux nouvelles tours de 8 étages dans des rues déjà encaissées sans perspective d’espace vert digne de ce nom !

    Je ne manquerai pas de vous tenir au courant de la suite de la pétition.

    0

    0
  66. Loulou dit :

    bonjour à Tous,
    Cela fait énormément plaisir de voir des gens reprendre mon combat depuis que je suis arrivé à la Plaine, en effet l’équipe municipale actuelle a failli passer le projet juste avant les élections municipale et notre immeuble représentant plus de 180 lots qui a signé et manifesté sont mécontentement au commissaire enquêteur… et a alerté presque tous le quartier sud de la plaine en affichant l’intention mal saine des élus.
    la vie politique n’œuvre malheureusement pas dans l’intérêt du citoyens mais le politique lui œuvre dans l’intérêt de sa réélection
    A la décharge des élus actuels à la plaine malgré leur entêtement, ils savent que ce n’est pas en employant une mixité social inversée 70% de logement sociaux en taux d’occupation et des miettes pour les AUTRES (j’en fais partie) que la commune attirera le dynamise, la bonne réputation et le vivre ensemble… ( ils se retrouvent coincés entre le bon sens et l’idéologie). donc ils sont ouvert à toutes discussion…. si cela représentent un intérêts électoral…
    la solution est de s’unir entre conseils syndicaux des immeubles de la plaine et mener ensemble notre destin nous même …
    Petit rappel: nous revenons de loin car avant 2013 les rues n’étaient pas nettoyées, la police ne connaît même pas le quartier, et les arbres (peu) quasiment inexistant … et nous avons attaqué dans tous les sens, recours, pétitions, courriers, réunions publiques …etc
    N’ayants pas beaucoup de temps en ce moment je ne peux que vous conseiller de solliciter l’appui d’ICADE (poids non négligeable en matière d’emploi et d’économie) qui s’oppose également au projet.
    De notre coté nous avons porté notre objection dans le cahier du commissaire enquêteur qui a parfaitement saisie l’enjeu LUI

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *