La rentrée scolaire 2009 s’annonce très difficile au centre ville…

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. alain dit :

    elle est où la politique du gouvernement en faveur de l’Education et des banlieues ?
    si on ne donne pas les meilleures chances à nos enfants, que seront ils devenus dans quelques années ?
    on dit que beaucoup de familles se tournent vers le privé (saturé aussi) et pourtant les écoles publiques sont pleines !!! avoir beaucoup d’enfants dans une ville n’est ce pas le signe de la vitalité d’une ville ? on va encore dire que c’est la faute des cocos et du maire…. avec quels moyens pour la ville de construire des écoles supplémentaires alors que l’Etat donne des milliards aux banques , aux entreprises qui licencient, et qu’ils préfèrent construire des prisons plutot que des écoles !!!!!!

    0

    0
  2. Sam dit :

    Il est question ici d’écoles primaires qui relèvent de la responsabilité de la municipalité.

    Pour le quartier, la situation est connue depuis des années. A notre arrivée en 2006, on en parlait déjà en démarche quartier et la municipalité envisageait à l’époque la construction d’une école primaire à l’emplacement du square Brise Echalas.

    Finalement, le square est pérennisé et on nous a parlé d’une école Place Poulmarch dans le cadre du projet Confluence…ce projet dont la fin était fin 2014, a été annoncée pour 2017 d’après le dernier forum Porte de Paris du 26 avril….sacré décalage !

    Résultat, toujours pas de solution à ce sujet bien connu par tous.

    Sur ce point précis, l’état et Sarko n’ont rien à voir 😉

    0

    0
  3. alain dit :

    je maintiens : il serait plus judicieux pour l’Etat d’investir pour l’avenir notamment en matière d’école en aidant les collectivités locales à en construire plutot qu’à jeter l’argent dans les fosses sans fond de la Bourse et des financiers.
    le bouclier fiscal aurait pu servir à autre chose…..
    combien de citoyens connaissent le poids de la construction d’une école dans le budget d’une ville ? même si les lois de décentralisation disent le contraire, l’école et l’éducation restent du domaine régalien de la République.

    0

    0
  4. habitant dit :

    Si la municialité de Saint-Denis peut investir 5 millions dans le budget communication et entre autres lâcher 1 million 2 pour une entreprise privée sans faire appel à l’Etat, la Région ou le Conseil général, il me semble tout autant judicieux qu’elle puisse également investir dans le service public qu’est l’école qui est plus qu’une priorité à Saint-Denis. Alain, je ne sais pas si tu habites à Saint-Denis, mais le communisme dont tu parles a ici un peu vendu de son âme. Malheureusement!

    0

    0
  5. alain dit :

    c’est facile de balancer des chiffres à la cantonade dont on ne sait d’où ils sortent et s’ils sont vrais et vérifiables, je parlais encore moins des valeurs communistes (les communistes sont les plus à même d’en discuter)

    je parlais juste

    d’ EDUCATION. et d’enfants à scolariser.
    il parait qu’ il faut laisser gouverner le président de la république parce qu’il est élu pour 5 ans, de même le maire et son conseil municipal on été élus pour six ans (cela fait un an)

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *