Laïcité, j’écris ton nom

Vous aimerez aussi...

39 réponses

  1. Lecteur de "Marianne" dit :

    Un article dans « Marianne » sur la journée du 13 janvier organisée par l’OLSD à la Bourse du Travail de Saint-Denis :

    8

    0
  2. Gabriella dit :

    Ce qui compte c’est ce que Charlie représente et pas ce qui est représenté dans Charlie : La France depuis Rabelais a toujours été pour la caricature comme Marivaux , Descartes et Molière. Molière a caricaturé les médecins, les dévots les faux savants .C’est une tradition française de caricaturer , de rire des religions : on a le droit de se moquer : la liberté d’expression est une liberté essentielle et elle est indivisible. C’est l’essence même de nos valeurs.
    La laïcité c’est l’inverse du racisme : : il n’y a aucune suprématie d’une population sur une autre population c’est l’universalisme et l’égalité des droits pour chacun. La défense de la laïcité devient un combat : il faudrait une parole claire et forte : la laïcité POINT.

    11

    0
  3. Olympe dit :

    Dans le JSD, un interview d’Ensaf Haidar, l’épouse du blogueur saoudien Raif Badawi, prisonnier d’opinion dans son pays.

    Extrait de cet article :
    « Présidente de la fondation Raif Badawi pour la liberté, la Saoudienne Ensaf Haidar sera l’invitée d’honneur de la journée « Avec Charlie, laïcité j’écris ton nom », organisée samedi 13 janvier à la bourse du travail par l’Observatoire de la laïcité de Saint-Denis.
    Réfugiée au Québec, Ensaf Haidar, 32 ans, se bat depuis cinq ans pour faire libérer Raif Badawi, son mari. Le blogueur a été condamné par la justice saoudienne à 10 ans de prison, 1 000 coups de fouets et 232 000 euros d’amende pour « insulte envers l’Islam ». Le combat d’Ensaf et Raif pour la liberté d’expression a été récompensé en décembre 2015 du prix Sakharov remis par le parlement européen. Ce prix récompense les personnes ou organisations qui consacrent leur existence à la défense des droits de l’homme et des libertés fondamentales. »

    Pour lire l’interview :
    http://www.lejsd.com/content/%C2%AB-nous-avons-pay%C3%A9-le-prix-le-plus-fort-%C2%BB

    11

    0
  4. Olympe dit :

    Devinez la dernière de Madjid Messaoudene, le conseiller municipal délégué dans ses tweets compulsifs !… Notre petit Trump local, qui tweete lui aussi plus vite que son ombre, s’en prend à l’article-interview de Mme Ensaf Haidar dans le JSD et reproche au JSD de ne pas être dans la ligne de ce qu’il prétend être « la ligne de la municipalité » !… On croyait naïvement que le JSD était un journal indépendant, mais pour une fois qu’il s’intéresse au cas d’un prisonnier politique en Arabie Saoudite le JSD est sèchement rappelé à l’ordre par le censeur Messaoudene. Qu’en pense le maire Laurent Russier ? Qui décide de la « ligne de la municipalité » ?
    En plus, dans cet article, le JSD annonce une réunion à la Bourse du Travail qui ne plaît pas, mais vraiment pas du tout, à Madjid Messaoudene car ce n’est pas lui qui l’organise avec ses amis parisiens du PIR ou du CCIF mais une association dionysienne, l’OLSD, et une association dionysienne qui défend la laïcité, tout ce que déteste Messaoudene !
    On a compris que pour Madjid Messaoudene le JSD ne reçoit 800 000 euros de subventions que pour relayer la « ligne de la municipalité » ou plus exactement pour relayer sa conception à lui de la ligne idéologique que la municipalité devrait avoir, et aussi, de temps en temps, pour diffuser, grâce à certains « journalistes » complaisants, les « fake news » qu’il lance dans ses tweets. A propos, on attend toujours le démenti du JSD sur la fausse plainte que Madjid Messaoudene prétendait avoir déposée contre une principale de collège de Saint-Denis…

    22

    0
    • Bill dit :

      « Aucune nuance dans la couverture de cet événement » de la part du JSD. Il aurait voulu que le JSD dise quoi à Ensaf Haidar, lui demander si elle était islamophobe vu qu’elle milite pour la laïcité et que son mari est emprisonné et battu en Arabie Saoudite car il a osé proposer plus de liberté dans son pays ? Il n’a vraiment aucun sens du ridicule. Il réclame une contradiction : pour expliquer à Mme Haidar qu’elle se trompe de combat, que son mari ne devrait pas critiquer le manque de droits, de liberté et d’égalité pour les femmes saoudites ?
      Par contre, il soutient sans problème le partenariat de l’Ecran avec l’association Lallab, femmes musulmanes qui militent pour le port du voile partout y compris à l’école.
      Lui qui prétend défendre la doctrine de la mairie, on espère qu’il confond son sectarisme avec ses rêves… Mais bon, personne ne le remettra en place à la Mairie comme d’habitude.

      17

      -1
    • Azzedine dit :

      Bonjour.
      Il pourra donner sa vision des choses à Zaïa Boughilas (Conseillère à la vie associative) au prochain conseil municipal.

      Curieuse façon de faire de la démocratie à Saint Denis. Il n’a qu’une ligne et il faut la respecter…

      En attendant, il parait qu’il y a des habitants qui souffrent à Saint Denis… C’est surement un rumeur car je n’ai pas encore vu un élu agir… ils ne font que gérer les affaires courantes (administratives)

      6

      0
  5. Sellig dit :

    Et pour rappel il y a toujours des places de disponibles ici : https://tinyurl.com/charlie13janvier

    Histoire de démontrer que nous ne laissons pas la ville à MM et ses ami(e)s 🙂

    3

    0
  6. Mail de Madjid Messaoudene à Laurent Russier dit :

    Voici le mail envoyé ce jour par Madjid Messaoudene à Laurent Russier :

    Bonjour Laurent,

    Je voulais te faire part de mon inquiétude.

    Samedi l’Observatoire organise sa journée Charlie.

    Cette association le fait grâce à la mise à disposition gracieuse de la bourse du travail, pour autant ce n’est pas public, car payant, certaines voix se sont faites entendre pour demander si c’était juridiquement solide. Merci de m’éclairer.

    De plus, une élue, en l’occurrence Zaïa va ouvrir au nom de la municipalité.

    Or, tu le sais cette association ne défend pas la laïcité, elle évolue dans une sphère réactionnaire, la même qui était à Paris la semaine dernière.

    http://www.liberation.fr/france/2018/01/07/a-la-journee-toujours-charlie-qu-on-erige-a-charlie-un-monument-a-charlie-la-patrie-reconnaissante_1620809

    https://www.mediapart.fr/journal/france/070118/ou-est-charlie?utm_source=article_offert&utm_medium=email&utm_campaign=TRANSAC&utm_content=&utm_term=&xts=&xtor=EPR-1013-%5Barticle-offert%5D&xtloc=&url=&M_BT=137833763608

    L’observatoire de la laïcité avec qui je suis en lien, le vrai, celui rattaché à Matignon m’a fait état de son trouble me demandant comment on pouvait tenir deux discours.

    Et effectivement, il nous faut tenir une ligne celle de 1905. Et ne pas reconnaître l’Observatoire local comme un interlocuteur sur ces questions.

    Aussi, je souhaiterais qu’aucun.e élu.e n’ouvre cette journée, il ne me viendrait pas à l’idée d’aller marcher sur les « plate bande » d’un.e collège surtout si ce n’est pas dans la ligne de ce que défend la ville.

    Si elle y va finalement, alors qu’elle s’exprime en son nom, je ne crois pas qu’on puisse se faire entendre dans ce genre d’événements, notre présence sera instrumentalisée, on le sait.

    Sache enfin que Rachid Benzine, islamologue a décidé de ne pas venir finalement quand il a vu qui se cachait derrière cet événement.

    Merci pour ton retour.

    Madjid MESSAOUDENE

    0

    0
    • Bill dit :

      J’adore son argument « il nous faut tenir une ligne celle de 1905. » En quoi cette journée et l’OLSD ne se tiennent pas à cette ligne ???
      Et depuis quand la laicité est la plate bande exclusive de MM. Qu’il prenne la laicité pour son paillasson c’est évident mais qu’il autorise au moins la libre expression dans cette ville. Et qu’il autorise sa collègue à s’exprimer mais seulement « en son nom », monsieur est trop magnanime. Et oui la présence d’un représentant de la ville à cet événement est important, en particulier à la Bourse du Travail qui a été trop souvent associée aux discours racistes des invités de Messaoudene.

      17

      0
  7. Mourad dit :

    Donc si je comprends bien : M. Messaoudene demande à Laurent RUSSIER de ne pas se laisser « instrumentaliser » par l’OLSD … alors que ce même Laurent RUSSIER a voté pour la subvention à l’OLSD (comme il le fait tous les ans d’ailleurs) … il est tellement narcissique et prétentieux le Madjid qu’il en devient burlesque !

    16

    1
    • Suger dit :

      Il faut rappeler que Madjid Messaoudene a été en 2017 le seul conseiller municipal à voter contre la subvention – très modeste – attribuée à l’OLSD par la ville. Le seul !…
      Et par ses manoeuvres de couloir, ses pressions ridicules sur le maire, il continue pourtant sa guerre personnelle contre cette association. Depuis des années, il n’hésite pas à en effet mentir et à essayer de salir cette association de gauche qui défend la laïcité à Saint-Denis. Avec pour seul résultat de voir le Conseil municipal refuser d’entrer dans son délire anti-laïque et ainsi voter à la quasi-unanimité une subvention à l’OLSD.

      13

      0
  8. Jean marc dit :

    Les plates bandes de M. Messaouden, voilà qui en dit long sur le domaine réservé de ce Monsieur, et laisse les representants de la mairie sans voix, aphone, mais plus sûrement atone.

    15

    0
    • Bill dit :

      Pour que ce mail nous soit parvenu, on peut effectivement soupçonner un petit choc à la lecture…

      14

      0
      • cording dit :

        « il faut tenir la ligne de 1905  » dixit le conseiller municipal Madjid Messaoudène. En fait il fait dire à cette loi ce qu’il veut qu’elle contienne, autrement la déforme par ignorance et/ou mauvaise foi. Cette loi ne fait qu’organiser la séparation de l’Eglise (catholique) de l’Etat et l’existence juridique de tous les cultes dans le cadre des lois de la République. Elle promeut la neutralité religieuse des élus de nation à laquelle ils sont tenus de s’astreindre tout élu puisque dès son élection tout élu représente toute la nation et non pas ceux qui l’ont élu. Ce qui vaut au niveau national vaut également au niveau local. Cet élu devrait connaitre cette loi selon l’adage juridique  » nul n’est censé ignorer la loi » à cet égard il est doublement fautif.

        8

        0
  9. Mourad dit :

    Ce qui rend également malade et agressif le Madjid c’est qu’immanquablement il serait fait un comparatif en terme de présence entre la journée organisée le 13 janvier 2018 par l’OLSD et le meeting international, intergalactique, macrocosmique que M.M. a organisé au même endroit (Bourse du Travail) le 10 décembre et qui a réuni … 70 personnes (organisateurs et invités inclus)

    13

    0
    • Bill dit :

      Et maintenant, on peut dire qu’il a largement perdu le match ! Et de nombreux intervenants ont fait part de leur joie d’être là, dans la Bourse du Travail à St Denis et de voir la large assemblée présente, leur joie que la laïcité, la liberté d’expression et le droit au blasphème soient les invités d’honneur de ce lieu. Je ne vous décris pas ce que pouvez ressentir les Dionysiens présents en imaginant la tête de Messaoudene 😉

      3

      0
  10. Yvette dit :

    Posture et imposture de ce petit personnage : posture car il encense l’observatoire de JL Bianco et sa laïcité ouverte à tous les accommodements. C’est nouveau, mais nos élus ont eu droit à des formation, donc il a subitement découvert les vertus de la laïcité , à sa sauce bien sûr. Imposture, car il y a peu il affirmait que la laïcité c’était du racisme.

    12

    0
    • Nouchma dit :

      Dans son mail je ne vois rien vers une découverte des vertus de la la laïcité même à sa sauce…Il cite la loi 1905 mais il n’en dit pas plus, et je n’y vois qu’un alibi pour écarter le danger de ne plus être influent ! et on peut être terrifié de la manière dont selon lui M. le Maire pourrait y remédier ;

      « Et effectivement, il nous faut tenir une ligne celle de 1905. Et ne pas reconnaître l’Observatoire local comme un interlocuteur sur ces questions.
      Aussi, je souhaiterais qu’aucun.e élu.e n’ouvre cette journée, il ne me viendrait pas à l’idée d’aller marcher sur les « plate bande » d’un.e collège surtout si ce n’est pas dans la ligne de ce que défend la ville.
      Si elle y va finalement, alors qu’elle s’exprime en son nom, je ne crois pas qu’on puisse se faire entendre dans ce genre d’événements, notre présence sera instrumentalisée, on le sait. »

      On est au plus bas de la politique, alors M. le Maire j’espère que cette fois-ci vous allez enfin affronter les réelles divergences et influences parmi vos élus, Et surtout trancher ! Pour une fois Saint-Denis est « stigmatisé » positivement dans la presse avec cette rencontre. Est-ce que vous allez pouvoir continuer à penser que soutenir la ‘laïcité’ serait être ‘islamophobe’ ?

      5

      0
  11. Gabriella dit :

    Lorsque j’ai lu mercredi dans le JSD l’article sur le meeting du 13 Janvier organisé par l’OLSD et annoncé par Olympe je me suis dit « il faut que je me pince!!  » et je me suis prise d’espoir que le JSD réagisse différemment de la ligne de la mairie à ce sujetil et lui dire « continuez comme cela »
    Quand M.Messaoudène parle « du trouble » de l’observatoire de la laïcité de Matignon avec lequel il est en lien il y a de quoi être troublé sur la déclaration d’Edouard Philippe au sujet de la laïcité et l’application de la loi de 1905 (semaine du 21 au 27 Juin 2017 entretien à l’Express) il y a six mois
    Question :  » Il y a un sujet sur lequel on vous a peu entendu : la laïcité. En tant que maire du Havre, vous avez, on l’imagine,dû aborder la question notamment face aux revendications d’un islam politique qui tente une percée dans certains quartiers. Quelles leçons en avez-vous tirées dans le pays?
    Réponse :
    Sur ce sujet, comme sur les autres, mais peut-être encore plus sur ce sujet compte tenu des tensions qui existent dans la société française, il faut être d’une grande fermeté, mais aussi d’une grande précision. La France est un pays où la question de la laïcité se pose depuis longtemps, dans des termes qui -on a tendance à l’oublier-ont beaucoup évolué au cours de notre histoire : il y a eu des phases où la laïcité était une laïcité de combat et des phases où elle était plus mesurée. Bref, la question de la laïcité n’est pas nouvelle. Elle a donné lieu à un CORPUS JURIDIQUE CLAIR et il est indispensable d’être extrêmement ferme sur le respect de ce corpus. La laïcité c’est deux choses. D’abord pour chaque dépositaire de l’autorité publique, du plus prestigieux au plus modeste, une neutralité absolue vis à vis du fait religieux. Ensuite, pour le citoyen, une liberté de croire ou de ne pas croire. Neutralité de l’état, liberté du citoyen, voilà les deux piliers de la laïcité. Face à des expressions qui sont parfois extrêmement revendicatives, qu’elles relèvent de la laïcité de combat ou de la volonté de remettre en cause la laïcité, il faut rappeler ces principes et les mettre en oeuvre »
    Cela a l’air d’être clair non ?
    Puisqu’il y a encore des places il faudrait venir demain à l’après-midi organisé pour soutenir les différents intervenants.

    1

    0
  12. Gaspard dit :

    Je ne sais pas si c’est tout à fait lié (mais en fait si) : je viens d’écouter le dernier clip de Grand Corps malade, que j’aime bien par ailleurs.
    Nouveau clip de l’album « Enfant de la ville ». Réalisé par Mehdi Idir « Minos ».
    Je suis peut-être trop sensible sur ces sujets, mais il y dit en refrain, après avoir souligné les discriminations, et la coexistence des ethnies, la richesse de la diversité : « à chacun sa France, à chacun son territoire ».
    Je sais bien qu’il parle de l’expérience d’être « né quelque part », mais en ces temps où certains n’ont qu’une envie, c’est de séparer les gens selon leurs origines, ne jamais dire à quel point nous sommes tous citoyens et que cela seul nous sauvera des apartheids dans les têtes et dans la réalité, même dans une chanson qui célèbre le particularisme de St Denis, ça ne passe pas vraiment pour moi.

    4

    0
  13. Gabriella dit :

    « A chacun sa France à chacun son territoire » Grand Corps Malade est un idéaliste, un poète
    il continue à défendre ses convictions et cela doit être quelqu’un d’entier et de sincère. Mais personnellement en 2014, j’ai été très déçue quand il a soutenu le maire sortant alors que lui-même avait quitté Saint-Denis; quand il parle  » des apartheids dans la tête et dans la réalité » je suis d’accord avec lui mais il faut lutter contre l’entre-soi et le vivre ensemble passe par la bonne application des règles de la laïcité et cela participe à la lutte contre la ségrégation urbaine .

    2

    0
  14. VALMY dit :

    Pauvre M.Messaoudène !
    La nullité à ce point , c est vraiment une infirmité incurable !

    0

    0
  15. VALMY dit :

    Pour l » attribution du grand prix de l’ imbeciilité intégrale, Trump a désormais un sérieux concurrent dans la personne de ce M. Messaoudène.

    2

    0
  16. Olympe dit :

    Forte affluence pour la journée « Avec Charlie, Laïcité j’écris ton nom » à la Bourse du Travail de Saint-Denis.

    Journée organisée par l’Observatoire de la Laïcité de Saint-Denis (OLSD), avec le Comité Laïcité République (CLR), Viv(r)e la République, Réseau 1905, Femmes Solidaires.
    Avec « Marianne », « Berbère TV » et « Charlie Hebdo ».

    Introduction par Zaïa Boughilas, conseillère municipale déléguée de la Mairie de Saint-Denis.

    14

    0
  17. Olympe dit :

    Intervention de Mme Ensaf Haidar au nom de la Fondation Raif Badawi (Peix Sakharov pour les libertés 2015).

    15

    0
  18. Olympe dit :

    Dernière table ronde de la journée « Avec Charlie, Laïcité j’écris ton nom » avec Mimouna Hadjam de « Africa La Courneuve », Samuel Mayol, Directeur de l’IUT de Saint Denis, Gérard Biard, Renaud Dely, directeur de la rédaction de « Marianne », Marika Bret, DRH de « Charlie Hebdo », Ghada Hatem-Gantzer, fondatrice de « La Maison des femmes de Saint-Denis » et Carine Delahaie, rédactrice en cheffe de « Clara Magazine », la revue de « Femmes Solidaires ».

    12

    0
  19. Bill dit :

    Merci à l’OSLD d’avoir organisé ce bel événement à St Denis. La qualité des intervenants a permis de montrer l’importance de la laïcité pour permettre l’égalité homme-femme, la liberté d’expression et une société apaisée. Et par dessus tout peut-être, l’importance de l’éducation pour ouvrir les esprits, le droit à l’émancipation pour devenir ce que l’on veut être.
    L’artiste belge, Sam Touzani, a su nous faire rire dans son récit si émouvant de son émancipation intellectuelle, on aurait pu l’écouter encore des heures !
    Le texte plein d’humour de Charb « Lettres aux escrocs de l’islamophobie qui font le jeu des racistes » incarné sur scène par Gérald Dumont devrait être obligatoirement présenté dans tous les lycées de France !
    Et merci aussi à Zaia Boughilas pour son discours très clair sur l’importance de la laïcité pour St Denis et l’engagement de la municipalité pour défendre son application.
    Bref merci à tous ceux qui ont fait vivre cette journée pour cette bouffée de liberté sur notre ville 🙂

    14

    0
    • Mourad dit :

      Sur Zaia Boughilas et l’engagement de la municipalité … oui et non … Certes, le discours est clair et sans ambiguïté mais on ne peut pas tenir ce discours et siéger en même temps au Conseil Municipal avec un individu comme Messaoudene … qui plus est pour, Mme Boughilas, dans la même majorité.

      Certes également sous le manteau, majorité comme opposition, conviennent qu’il y a un souci M.M. mais je n’ai pas encore lu la moindre résolution plus lui retirer à minima sa délégation.

      Sur les réseaux sociaux, on voit tourner une vidéo où Chérifa Zidane (majorité) lui donne une leçon de « moral » et Aurélie Albot (opposition) lui dire que personne n’est dupe et que tout Saint-Denis savait pour qui il roulait …. Mais pourquoi alors l’opposition municipale ne fait pas mettre à l’ordre du jour d’un Conseil Municipal le retrait de cette délégation plutôt que disserter sur les animaux dans les cirques ? Cela permettrait de se compter et de lever toutes les ambiguïtés sur le who’s who.

      Il est quand assez incroyable que la majorité municipale a retiré sa délégation à Philippe Caro pour cause d’excès de liberté dans ses votes, a retiré sa délégation à Fodhil Hamoudi pour cause de mauvaise performance et conserve la délégation à un individu qui donne une image désastreuse de la ville.

      Je l’ai déjà écrit : A ce jour, tout membre du Conseil Municipal, majorité comme opposition, porte une responsabilité individuelle sur ce scandale.

      Je l’a

      10

      0
  20. Gabriella dit :

    Entre les deux séries de débat : une lecture spectacle présenté par Gérald Dumont
    « Lettre aux escrocs de l’islamophobie qui font le jeu des racistes » d’après CHARB
    Ce texte a été finalisé le 5 Janvier 2015, deux jours avant l’attaque terroriste contre Charlie Hebdo dans laquelle Charb a perdu la vie;
    « Lutter contre l’islamophobie, c’est lutter contre quoi? »
    « Contre la liberté d’expression, répond Charb. Car ce que le mot islamophobie condamne, c’est en fait le blasphème; et blasphémer ce n’est pas faire preuve de racisme mais exercer son esprit critique sur une religion.
    En attirant notre attention sur un terme devenu récurrent dans les médias français, le dessinateur partage son inquiétude grandissante : celle de voir la lutte contre le racisme,
    quel que soit l’individu qu’il vise, confondue avec un combat pour la promotion et la protection d’une religion.
    Dans un texte précis, incisif, et plus actuel que jamais, il dénonce un brouillage malsain, dangereux, entretenu à la fois par les communautarismes, les journalistes et les politiques, et nous invite à rejeter les amalgames trop faciles »

    10

    0
  21. Mourad dit :

    Merci à l’OLSD pour cette belle journée et bravo pour l’organisation. C’est excellent pours les accus : on en ressort gonfler à bloc !

    8

    0
  22. Gaspard dit :

    Cette belle manifestation remet à leur place les attiseurs de discorde et les médiocres manipulateurs, elle rend sa dignité au combat politique (et on voit que même dans l’équipe municipale, il y a des personnes de valeur) et donne de l’espoir. je n’ai vu que les vidéos, mais c’est un grand merci !

    7

    0
  23. Marion dit :

    Toutes mes félicitations à l’OLSD pour l’organisation parfaite et le succès incroyable de cette manifestation qui a fait salle comble à la Bourse du Travail.
    Expression claire et cohérente de tous les intervenants et humour irrésistible du belge Sam Touzani qui gagnerait à être davantage connu en France. Cet humoriste nous a bluffé et tellement fait rire à partir d’un texte pourtant grave et profond.
    Je suis ressortie de la BT avec un peu du baume au coeur, ce qui est rare à Saint-Denis …

    13

    0
  24. Gabriella dit :

    C’est vrai que cela parait incohérent que Mme Zaïa Boughilas, qui a prononcé un discours très clair et même que j’ai trouvé, comme voulant exprimer » qu’il ne fallait pas faire de cadeau à ceux qui seraient contre la défense de la laïcité et du vivre ensemble » ( mais
    peut-être que j’ai entendu ce que je voulais entendre ) puisse cohabiter avec un autre élu
    de la majorité qui soit MM.
    Par contre je pense que le maire ne bougera pas un cil on verra
    comment vont réagir les deux belligérants……
    En tous cas je trouve aussi que les intervenants et les organisateurs de cette journée ont
    été formidables et très à la hauteur de l’évènement et cela fait beaucoup de bien au moral!

    8

    0
  25. Communiqué OLSD dit :

    Mille mercis !

    Chères amies, Chers amis,

    Cette journée « Avec Charlie, Laïcité, j’écris ton nom » du samedi 13 janvier a été un formidable succès.

    Et cela, grâce à vous qui avez assisté à nos tables rondes et à nos deux spectacles. Soyez-en chaleureusement remerciés car nous étions plus de 400 personnes dans la Bourse du travail de Saint-Denis.

    Comme nos intervenant(e)s, vous êtes venu(e)s de plusieurs régions de France et même au-delà, faisant de cette journée un événement qui a rayonné au-delà de nos frontières.

    Les intervenant(e)s et les associations présentes nous ont offert une qualité de débats extraordinaire, sur scène comme en marge du programme. Nous avons ainsi pu faire des rencontres qui contribueront au développement du réseau laïc que nous avons appelé de nos vœux.

    Nous n’oublions pas non plus notre responsabilité vis-à-vis des femmes et des hommes qui se battent dans d’autres pays pour la liberté de conscience et l’égalité des droits entre les femmes et les hommes.

    Nous devons continuer et vous pouvez compter sur nous pour le faire, pour faire reconnaître ici et ailleurs les vertus de la Laïcité et de notre République laïque, démocratique et sociale.

    Avec nos salutations laïques.

    André GOMAR
    Président de l’Observatoire de la Laïcité de Saint-Denis

    3

    0
  26. Suger dit :

    Face au succès de la journée « Avec Charlie, laïcité j’écris ton nom » du 13 janvier qui avait rempli la grande salle de la Bourse du Travail, le conseiller municipal Madjid Messaoudene, l’ami du PIR et du CCIF (dont le meeting de décembre dans le même lieu avait été un échec), ne pouvait que tenter de réagir. Ne s’était-il pas fortement opposé à la tenue de cette journée du 13 janvier ? Cela ne lui a pas réussi !…

    En effet, les deux initiatives qu’il a lancées ont fait un « flop ». Le 25 janvier il organisait avec le soutien de l’association pro-voile « Lallab » une projection à « L’Ecran » : une vingtaine de personnes seulement étaient présentes dont très peu de dionysien(ne)s. Et, le 30 janvier, le grand événement que devait être la venue d’Asif Arif, un « juriste » soutenu par le prétendu « Observatoire (gouvernemental) de la Laïcité » de MM. Bianco et Cadène a réuni péniblement une trentaine de personnes dans la Salle du Conseil à la Mairie… D’ailleurs, notre tweeteur compulsif Madjid Messaoudene n’a rien publié sur cet « événement » ni pendant ni après !…

    Il faut peut-être rappeler que ce M. Asif Arif avant d’être un conférencier au service de MM. Bianco et Cadène avait été l’animateur d’émissions religieuses sur internet. Par exemple dans cette émission on peut le voir demander à deux intervenants « comment on peut expliquer à sa fille les bienfaits du voile » et les réponses feront l’éloge du voilement des fillettes dès le plus jeune âge (« 7, 8, 9 ans »), pour les y habituer et éviter qu’elles ne « se rebellent » plus tard !

    Vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=hx4OgTU4T9U&feature=youtu.be

    Etonnant parcours de ce M. Asif Arif et on peut raisonnablement douter de ses convictions en faveur de la liberté de pensée (notamment pour les femmes…) et donc en faveur de la laïcité.

    Voici donc le genre de personnages que Madjid Messaoudene invite pour faire des conférences sur la laïcité ! Peut-être que la municipalité pourrait enfin se tourner vers des militants réellement laïques pour parler de laïcité et cela à destination du plus grand nombre.

    15

    0
    • Louise dit :

      Oui, c’est un véritable échec cette conférence d’Asif Arif sur la laïcité dans la salle du Conseil de la Mairie de Saint-Denis !
      Une trentaine de personnes dans la salle en comptant les élus de Saint-Denis présents…
      Et pourtant, le sieur Messaoudene a tweeté et retweeté, diffusé des cartons d’invitation jusque dans la Bourse du travail, pour tenter désespérément d’attirer les foules pour le « 112ème anniversaire de la loi de 1905 » fêtée par lui avec deux mois de retard (ben oui, en décembre dernier il ne pouvait pas, il était trop occupé à organiser à la Bourse du travail une « journée internationale contre l’islamophobie », journée qui a connu un énorme bide !).

      Annonce initiale :
      https://twitter.com/MadjidFalastine/status/952887854711164929

      J-8 :
      https://twitter.com/MadjidFalastine/status/955379128135503877

      J-1 :
      https://twitter.com/MadjidFalastine/status/957887679747719168?s=17

      8

      0
    • Olympe dit :

      C’est écoeurant mais il faut écouter cette émission religieuse animée par ce Asif Arif !
      https://www.youtube.com/watch?v=hx4OgTU4T9U&feature=youtu.be
      Le premier intervenant explique qu’il faut que les gamines soient voilées dès 7/8 ans pour qu’elles affichent publiquement leur appartenance religieuse (à 7/8 ans !!!) et surtout pour ne pas avoir de problèmes de rébellion quand plus tard on voudra leur « imposer » d’être voilées. « Imposer » !!!
      Et le 2ème intervenant explique tranquillement que les femmes finalement sont des objets sexuels nécessairement accostés par les mâles dans les rues et que pour éviter d’être harcelés il faut qu’elle se voilent… Il ne lui vient même pas à l’idée de ce prédicateur religieux qu’il faudrait surtout rappeler à certains hommes qu’une femme n’est pas une proie et qu’il faut éduquer les petits garçons pour qu’ils considérent les filles et les femmes comme des êtres humains qui sont leurs égales. Mais cela lui échappe totalement, tellement cet obsédé sexuel méprise les femmes !

      10

      0
  27. Iléana dit :

    En effet belle reussite de cette journee de la laicite du 13 janvier, n’en deplaise a monsieur messaoudene voilà qui etait reconfortant avec de belles interventions tout au long de la journee

    8

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *