LCP – « MUNICIPALES À SAINT-DENIS : LE PS S’ATTAQUE À UN FIEF COMMUNISTE »

Vous aimerez aussi...

10 réponses

  1. Gabriella dit :

    Il ne s’agit pas « de déloger les communistes » ni de partir en croisade contre eux et peu importe la couleur de la mairie, en ce qui me concerne je pense qu’il y a des villes « communistes » qui sont bien gérées ; il s’agit de réhabiliter notre ville de retrouver la mixité, le vivre ensemble et la qualité de vie que nous avons connus il y a quelques années et pourquoi pas s’attaquer au chômage des jeunes, à l’avenir de nos enfants…… l’argument de la mondialisation a bon dos!!

    0

    0
  2. abisa dit :

    « Moi,Mathieu Hanotin Maire de st denis, je serai le maire de tous les dyonisiens, Moi Mathieu Hanotin, maire de st denis, je serai le maire de la propreté, Moi Mathieu Hanotin Maire de st denis, je serai le maire de la prospérité, de la sécurité, du bien vivre dans la ville…etc etc bla bla bla etc… ça vous rappelle personne ?

    0

    0
  3. habitant dit :

    @abisa, c’est aussi le même discours que tient Didier Paillard et pas mal de politiques, non? Même les impôts locaux sont trop élevés ici pour des familles qui ne roulent pas sur l’or à Saint-Denis, dans les cités et quartiers modestes. Même avec un échéancier, les fins de mois sont laisse-tombés! C’est abusé!
    Maintenant, c’est sur comment le discours se traduit en actes. Pour certains, c’est tout vu. Et c’est pas un coup de peinture fraîche sur des murs 3 mois avant les élections qui vont faire pencher la balance.
    Je persiste à penser que c’est encore tôt la candidature de M. Hanotin à la mairie. Il est monté trop vite.
    Acte 1: conseiller général grâce aux communistes (désistement commun au 2° tour).
    Acte 2: Député de Seine-Saint-Denis.
    Acte 3: … s’il n’y a pas d’autres choix.

    0

    0
  4. Marion dit :

    @ Abisa
    Oui biensûr …..ça nous rappelle effectivement ce quelqu’un qui est un certain Didier Paillard …. Tout ça pour ça ! Alors toujours aussi content de soi ?

    0

    0
  5. Sam dit :

    Je ne sais pas vous mais perso j’en ai assez du discours : « Paillard est un mauvais maire, votez pour moi je serais un très bon maire ! ».
    Oui c’est un bon début d’avoir des élections municipales avec de vrais enjeux … mais à quand le débat de fond ?

    @habitant
    Je partage 🙂

    0

    0
  6. Gabriella dit :

    D’une façon très pragmatique, comment reconnaître le bon candidat ? à son programme bien sûr et susciter les bonnes questions pour un vrai débat de fond mais reprendre « l’héritage » de notre ville ne sera pas facile, à Saint-Denis les valeurs de gauche devraient davantage « chanter » à nos oreilles.
    @habitant
    Ou serait l’autre choix ?

    0

    0
  7. citoyen93 dit :

    Je pense qu’avec Didier Paillard et son équipe on a touché le fond et que l’on peut difficilement faire pire.
    Comme le dit Gabriella, il ne s’agit pas de déloger les cocos parce qu’il est de bon ton de casser du coco mais de voter pour un candidat susceptible de sortir cette ville de l’ornière où elle se trouve.
    Il est question de lutte contre l’habitat insalubre, le chômage; la ghettoïsation des quartiers, l’insalubrité et de rendre la dignité à une population stigmatisée et maltraitée par une équipe politique qui n’a comme unique ambition que se maintenir aux commandes de la mairie.
    Le slogan placardé sur les affiches de Paillard est affligeant de médiocrité.
    La couleur jaune et rose acidulée n’arrange rien à l’affaire.
    Franchement, ce que les Dyonisiens espèrent, c’est justement de tourner définitivement la page de l’ère communiste.

    0

    0
  8. Sam dit :

    Tourner la page oui mais des solutions à l’appui…il est plus que temps de parler de fond !

    0

    0
  9. popita dit :

    Ahhh oui, ne pas oublier la lutte féroce contre la droite à St Denis… (avec tout le respect que j’ai pour les candidats UMP, ils ont pas l’air si agressifs que ça au vue de leur présence dans la politique de communication) un sacré boulot hein?!! Ouf,on en oublierait presque l’essentiel : les habitants…

    0

    0
  10. Anthony C dit :

    Voter anti droite ou anti coco, on n’en est plus là.
    C’est un scrutin local et le côté partisan des candidats ne semble pas être le critère déterminant.

    Un sondage Figaro-LCI est paru aujourd’hui à 100 jours des municipales.
    Première info, seuls 55% des sondés ont l’intention d’aller voter en moyenne nationale. Une cata!
    Deuxième info, 51% des français se détermineront en fonction des engagements des candidats en matière d’impôts locaux. Et là on ne peut que constater que la dérive est allée trop loin. De mon côté, taxe foncière et taxe d’habitation ont pris dans les 50% d’augmentation en 4 ans. Les mois d’octobre et novembre sont devenus pour moi des mois de non vie et ça commence à s’étendre sur décembre. Bref.

    Second critère de choix: la sécurité pour 32% des inscrits. Pas de chance, Paillard dirige une ville qui est en première place en taux de criminalité par habitant, et ça empire chaque année.

    Alors soyons sérieux, que proposent D.Paillard, M.Hannotin, G. Sali, ou H. Guermat sur ces deux thèmes prioritaires sur lesquels les électeurs attendent de fonder leur choix ? Pour le premier d’entre eux, le bilan est déjà une réponse.

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *