Le dimanche 11 octobre 17H20 – M6 « 66 Minutes » – Témoignage des riverains Charles Michels

Vous aimerez aussi...

15 réponses

  1. DéjàVue dit :

    Très bon reportage, mais quelqu’un peut me dire à quoi sert l’adjoint au maire M. Le Peu je crois. On le voit souvent mais le type ne sert pas à grand chose.
    Il faut absolument se débarrasser de cette équipe lors des prochaines élections…

    0

    0
  2. pitch dit :

    Ouais ben quelqu’un peut surtout nous dire à quoi sert le grand truc tout mou qui dit rien à côté de Stéphane Peu…

    0

    0
  3. pitch dit :

    hum pour revenir au reportage un point me dérange quand même…
    Tout le problème est associé aux toxicomanes, c’est peut-être jouer sur les mots mais je préfère entendre que le vrai problème vient des dealers.

    0

    0
  4. goldo dit :

    Stéphane Peu assume en tout cas plus que Paillard qui est là depuis plusieurs années. Vous l’avez vu a la télé a côté de stéphane peu il n’a pas sorti un mot quand les habitants l’interpelaient.

    0

    0
  5. Stéphanie dit :

    Tout à fait d’accord avec toi Pitch : ne confondons pas toxicos et dealers.
    Les premiers sont des personnes en souffrance qui ont besoin d’aide (quand il est encore temps …) : je sais que c’est déjà le cas mais les associations spécialisées doivent intensifier si possible leurs interventions.
    Les seconds sont des marchands de mort qui ne méritent que la répression.
    J’entends déjà certains me dire que parfois les premiers sont aussi les seconds … A ceux là je dirai qu’un « vrai » dealer ne touchent pas à la saloperie qu’il vend et que les gains touchés par les toxicos ne servent qu’à enrichir un peu plus ces « marchands » …..

    0

    0
  6. Sam dit :

    Le commerçant rue Auguste Delaune et les habitants de la rue Charles Michels (Françoise et Cathy) donnent une image positive…le message de la mobilisation des riverains est bien passé et nous voyons qu’ils sont seuls ! France 2 n’en avait dit un mot et ce n’est pas faute d’en avoir parlé…

    Dommage que M6 s’attaque aux toxicomanes et non aux dealers…le vrai combat est celui-là. La toxicomanie entraine beaucoup de nuisances mais c’est une conséquence et non la source de nos problèmes. Si plus de fournisseurs, plus de toxicomanes dans nos rues !

    On aperçoit Mr Paillard et Mr Braouezec impassibles. Mr Peu semble dépassé comme dans Complément d’enquête (rappel) répond aux habitants excédés et réagit contrairement aux deux vrais personnages qui n’expriment aucune réaction …
    Une question : Qui est le maire de Saint-Denis ? Braouezec ? Paillard ? ou Peu ?

    Ah si on avait un maire comme à Saint-Ouen…

    0

    0
  7. cathy dit :

    bonsoir a tout le monde,

    bien oui ! a charlles michels nous voyons plus de toxi que des dealers , je suis d’accord les premiers c’est les dealers , c’est bien a cause d’eux qu’il y autant de toxi.

    Quant à Mr Paillard et Mr Braouzec c’est des ratés et des nazes dans cette ville, j’ai halluciné, pas un mot ! pffff…

    En tout cas continuons à nous battre. Une grand pensée aux habitants de la rue G. Péri et de la rue Fontaine. Je leur dit a très bientôt !

    0

    0
  8. Charly dit :

    En plus, ce documentaire me rappelle que le débat que devait avoir lieu à l’issue de la « visite des projets du quartier », a été tout simplment zappé par nos élus. Une fois de plus, la population a du écouté le discours plein de promesses ( en 2015…) servi par la mairie, mais n’a pas eu le droit de répondre et de débattre.

    A mon avis, le titre du reportage était bien choisi  » Riverains contre dealers ».
    Je rajouterai, Riverains SEULS contre les dealers. Dans ce combat inégal, on ne sait pas trop ( ou que trop!) quel rôle joue la municipalité : autisme, attentisme ou pompier pyromane.

    0

    0
  9. goldo dit :

    C’est vrai dans cette partie de quartier c’est plus aux consommateurs de de tout genre d’ailleurs que nous avons à faire.
    Nous voulions mettre en avant la responsabilité de la ville par rapport au délaissement de ce quatier depuis des années. C’est un reportage et tout ne parait pas. Lors de la visite du quartier pendant les assisses, je n’avais pas hésité à interpeller Mr Paillard.

    Le phénomène de consommation d’alcool et de drogues dans ce quartier date bien d’avant l’arrivée du crack. Les élus et les instances publiques étaient déjà informés par courrier.

    Continuons de nous battre mais aussi sur les choses simples comme la propreté, le respect du stationnement…en un mot sur le civisme, quand celà sera respecté,le reste suivra.

    0

    0
  10. momo dit :

    sam,
    Le maire de st-ouen se bat bien. Elle est contre les squats, elle combat la drogue, elle favorise des citoyens dans l’acquisition de biens immobilier.
    Je suis admiratif car elle fait de son mieux pour sa population, être gauche a un sens dans sa ville.

    Mais braouezec and co à saint-denis, pas de sens…ils faudraient qu’ils partent tous et laisser la place aux jeunes( PS: Braouezec devrait demander à Jean Sarko de venir se présenter à St-Denis).

    0

    0
  11. goldo dit :

    C’est une bonne idée,écrivons a Jean Sarkosi pour venir présider a st denis,ce sera mieux qu’a la défense et on lui reprochera moins d’être a ce poste. Parlons de l’égalité des chances.

    0

    0
  12. Sam dit :

    C une boutade ?
    Non pitié pas ça…je doute qu’il sache situer géographiquement Saint-Denis 😉

    0

    0
  13. goldo dit :

    Pas une boutade : une provocation 🙂 Imagine le arriver dans notre quartier….

    0

    0
  14. azazello dit :

    Et pourquoi pas ? N’est-ce pas un endroit idéal pour faire ses preuves ? On lui reproche un manque d’expérience. De toute manière on peut difficilement faire pire que notre équipe municipale.

    0

    0
  15. momo dit :

    C’est une blague. Vu la conjoncture de crise, de pauvreté à Saint-Denis, un peu d’humour sinon, on devrait faire (hélas) comme les salariés de France Télécom. C’est déprimant de vivre ici, et d’ailleurs, Saint-Denis, fait le plaisir des média set depuis pas mal de temps.
    L’altermondialiste, Braouezec, nous fait connaitre en France.
    Jamais autant de reportage sur Saint-Deins, de mémoire, de violences, de squat, de rats, de la gare, du logement insalubre… Si la taxe prof disparait en 2010, je pense qu’on sera une ville sous tutelle car elle sera en dépot car nous sommes surendettés et je crains le pire

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *