Le jeudi 25 Octobre 2012 – Cellule opérationnelle ZSP de Saint-Denis

Vous aimerez aussi...

6 réponses

  1. houari dit :

    sympa 41 intervenants, 1 seul « citoyen » (sans crier gare)… par contre des directeurs, y’en a beaucoup…
    dommage, car les infos en general remontent du bas vers le haut et non le contraire

    0

    0
  2. alain dit :

    Je suis désolé de redire ce que j’ai exprimé en commentant le précédent CR fait par Sam, mais cette grand messe va surement permettre à des personnes chargées de responsabilités de se rencontrer d’échanger et chacun retournera à ses occupations. De là à dire que ce sera efficace il y a un grand pas. Les seuls qu’il m’intéresse d’entendre sont, le Maire et le Préfet, le représentant élu du peuple et le représentant de la légalité nommé par l’Etat.
    Les pouvoirs de changer les choses se sont eux deux et personne d’autre.
    Alors bon courage Sam, je te fais confiance pour faire entendre la voix de la raison à tous ces braves gens.
    Je rappelle une fois encore qu’il faudra une bonne fois demander au Préfet d’interroger le président de Plaine Commune, P. Braouezec sur son rôle dans le cadre de ses prérogatives en matière de « prévention et de lutte contre la délinquance ».

    0

    0
  3. georges dit :

    J’ai déjà rédigé le brouillon du compte rendu:
    – l’ex-futur sénateur va radoter (« c’est pas moi, m’sieur »),
    – l’adjointe à la tranquillité va se couvrir de ridicule,
    – l’adjoint à l’urbanisme va démentir ses propos,
    – l’ex-futur ministre ne s’excusera pas d’une grippe soudaine,…
    et la prochaine une du JSD sera consacrée à l’inauguration des chrysanthèmes !
    Besson devrait se reconvertir au néo-réalisme à l’italienne: il y a à Saint-Denis pléthore de scénarii

    0

    0
  4. LeParisien dit :

    Les policiers du commissariat de Saint-Denis ont arrêté jeudi, vers 22 heures, un homme qui venait d’arracher le collier en or d’une passante, rue Auguste-Delaune. Ce même jour, les policiers avaient constaté la présence en centre-ville, passage Haguette, de deux hommes qui échangeaient des bijoux contre de l’argent. Dans leurs deux sacoches, les fonctionnaires ont découvert de nombreux bijoux dont des bagues, des bracelets, des boucles d’oreilles et des chaînes, en or et en argent. Les trois suspects ont été placés en garde à vue et devraient être jugés prochainement. La lutte contre les vols de colliers en or est un des axes forts de la zone de sécurité prioritaire de Saint-Denis.

    Publié le 13 oct. 2012

    0

    0
  5. goldo dit :

    Nous pensions que celà concernait ceux qui traînent du côté Charles Michels et rue du Port mais a priori ce n’est pas le cas. Tout n’est donc pas fini il y a encore du travail mais gardons espoir. 

    0

    0
  6. lila AMELAL dit :

    Non, cette délinquance qui consiste à agresser violemment les gens pour « voler à l’arrange » des bijoux notamment les colliers en or a certainement débuté dans le quartier de la gare, je ne le sais pas.

    Pour autant, cette pratique s’est vite propagée dans toute la ville. Son centre a et est toujours la cible de ces vols accompagnés d’agressions parfois extrêmement violentes et traumatisantes. Je n’ai en aucun cas le droit de parler au nom de ma sœur (elle m’excusera pour la cause). Pour faire court, elle a été victime l’an dernier, boulevard Carnot, à l’intérieur d’une résidence pourtant « bien à l’abris » d’une tentative de vol de collier. A retenir que son agresseur a tenté de l’étrangler.
    Des voisins s’ont intervenus, l’un a pris des photos de son agresseur connu des services de police donc interpellé le lendemain.
    Il faut croire que le dispositif ZSP et l’esprit de solidarité peut amener à garder espoir.

    PS :
    Cette pratique (qui a évolué) ne date pas d’aujourd’hui. Plus jeune, j’ai souvenir de voir des gens du voyage vendre des bijoux en or sur la voix publique, des bijoux qui provenaient de maisons cambriolées. Je pense qu’il faut être natif de notre chère et tendre ville pour le savoir.

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *