Le JSD – Enquête sur l’Abstention à St Denis

Vous aimerez aussi...

10 réponses

  1. citoyen93 dit :

    La parole politique, le discours des élus sur les problématiques que vivent les habitants de cette ville est en total décalage avec la réalité du terrain.
    Les gens sont englués dans leur problématique et les slogans « Liberté, dignité, solidarité, écologie » sont des mots vides de sens quand il s’agit de traverser son hall d’immeuble squatté par des dealers.
    Les élus de cette ville ne roulent que pour eux.
    Ils ont une rente de situation. Les journalistes les invitent sur des plateaux télé, des émissions radiophoniques, des débats.
    Il s’expriment sur des sujets de société : mal être, délinquance, toxicomanie, chômage.
    Au bout du compte, celui qui vie la galère au quotidien du chômage, de l’insertion, du racisme ne voit rien venir de positif.
    Il finit par se désintéresser et ne vote plus. Cela arrange les élus en place car l’abstention en général favorise les candidats sortants.

    0

    0
  2. PaulEluard dit :

    Et que dire des guéguerres récentes entre partis de gauche au deuxième tour des cantonales (on en a eu un bel exemple à Saint-Denis avec le maintien de Fatima Laronde face à Florence Haye) au nom du, soit disant, front républicain. Il y avait eu un débat à ce propos sur ce blog à l’époque. Pour moi de tels comportements contribuent encore plus à l’abstention et confortent les gens dans leur certitude que les politiques sont là pour leur poste et pas pour les gens…

    Une interdiction du cumul des mandats ainsi qu’une limitation du nombre de mandats permettraient peut-être qu’on ne voit plus de « professionnels » de la politique !!!

    0

    0
  3. goldo dit :

    Ras le bol de la politique,tous des magouilleurs qu ne voient que leurs intérêts. A quand le boycotage des élections? Goldo

    0

    0
  4. Pitch dit :

    @Goldo,

    désolé – mais en fait je pense que vous avez tout faux (enfin c’est mon point de vue) !

    C’est justement en allant voter que l’on peut s’exprimer et pousser vers la sortie les « magouilleurs » dont vous parlez…

    0

    0
  5. citoyen93 dit :

    @Goldo
    Il faut raisonner d’une manière différente en allant justement s’exprimer dans les bureaux de vote en votant pour un candidat proposant une alternative crédible à la politique de Monsieur Paillard.

    0

    0
  6. BB dit :

    Les règles de la démocratie ne sont pas claires. On vote pour quoi ? Pour un parti ? Pour une personne ? Pour un programme ? Pour des « idées » ? Contre quelqu’un ? Tout ça à la fois ?

    C’est trop vague et je n’y comprend rien. Alors dans le doute, je m’abstiens.

    0

    0
  7. suger dit :

    @Goldo
    Grave erreur d’analyse ! C’est justement en allant voter, même pour voter blanc (si vraiment aucun candidat ou liste n’est moralement supportable), qu’il est possible de faire pression sur les élus, de limiter les nuisances de leurs politiques, car leur seule inquiétude, pour la quasi-totalité d’entre eux, est de ne pas être réélus…

    @PaulEluard
    Il ne s’agit pas de « guéguerres » entre partis de gauche mais d’une rupture intéressante pour tous ceux qui tentent de s’opposer à la main-mise sur notre ville par une majorité municipale incompétente et idéologiquement dangereuse pour les habitants de Saint-Denis. Cela a permis de montrer à quel point leur « majorité » électorale était étroite et de redonner l’espoir d’un possible revers électoral pas trop éloigné dans le temps !

    0

    0
  8. PaulEluard dit :

    @Suger
    Qu’on se comprenne bien. J’ai trouvé tout à fait normal que Mme Laronde se maintienne au second tour car il aurait été pour moi inadmissible que la voix de tous ceux qui ont voté pour elle au premier tour ait été balayée d’un revers de la main. Il est toujours bon qu’une majorité, quelle qu’elle soit, soit dérangée et déstabilisée pour qu’elle se remette en cause et revoie son action. Je n’en pense pas moins que le spectacle donné par les partis de gauche à cette occasion était grotesque et a contribué à appauvrir le débat politique, et pourtant le niveau n’est vraiment pas élevé depuis quelques temps…

    0

    0
  9. goldo dit :

    Je le sais qu’il faut aller voter mais c’est mon côté provocateur,un peu comme coluche qui me fait parfois réagir brutalement.lorsque je vois tout ce qui se passe j’ai tendance a ne plus croire en grand chose alors je me raccroche comme celà. J’aurai du prendre comme pseudo Coluchette. Goldo

    0

    0
  10. LEON dit :

    C’est vrai qu’on ne sait plus trop pour qui voter selon les saisons. On vote par devoir, mais de plus en plus souvent sans vraie conviction. On vote par fidélité à ceux du passé. On vote en faisant confiance, en fermant les yeux. On vote à défaut d’autre chose. On vote en quelque sorte par défaut. En nous poussant à voter par défaut, les politiciens à slogans et les politiques sans programme dévalorisent l’acte pourtant si précieux de voter. Car du vote par défaut on passe vite au défaut de vote, c’est dangereux, ça sert toujours aux mêmes. Mieux vaut encore voter blanc ou nul : ça finit malgré tout par dire quelque chose. Il faut donc résister à la tentation d’aller à la pêche. Longue vie au goujon !

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *