Le JSD – « Le noir chez EDF »

Vous aimerez aussi...

15 réponses

  1. Catherine dit :

    La réaction du Journal de Saint Denis est affligeante !!! Bien sûr, c’est toujours la faute des autres !

    Tout à fait d’accord avec toi Sam : quel service est rendu par la ville et Plaine Commune ???

    Depuis samedi dernier, je téléphone TOUS LES JOURS à Plaine Commune car la rue des Moulins Gémeaux n’a pas été nettoyée depuis des jours et des jours. Il faut slalomer parmi traces d’urine, crottes de chien, et j’en passe… Et avec le retour de la chaleur, je ne vous parle pas de l’odeur qui monte de la rue…
    Eh bien, rien ne se passe !!!

    Il parait que la laveuse est en panne…
    Ah bon ? Il n’y a qu’une laveuse pour une ville de 90 000 habitants ? N’importe quoi ! C’est indigne !

    Parce que c’est Saint Denis, on n’a pas le droit à un minimum de propreté et de décence ? Serions-nous des sous-citoyens ? Pourtant, nous ne payons pas de sous-impôts !!!

    Et que dire de l’image donnée de la ville aux nombreuses personnes se rendant au CCN ? On a des copains qui viennent à la maison ce week-end, de Paris ou d’autres villes de banlieue parisienne, et bien j’ai HONTE !!!

    0

    0
  2. Sam dit :

    Je sais qu’il y a une pétition qui circule Bd Carnot au sujet de la propreté, il faudrait l’étendre à tout le centre historique et autres quartiers concernés !

    Puis, je me demande si nous ne devrions pas faire un coup éclatant : louer des karchers (merci Annick pour cette suggestion) et nettoyer nous-mêmes les immondices en présence des médias…
    Pas intérêt d’entendre « C partout pareil ».

    Il n’y a pas dix mille solutions, il faudrait mettre les moyens (matériels et humains) :
    1. acheter ou réparer TOUTES ces « foutues » machines qui semblent régulièrement en panne, j’entends ça depuis 4ans
    2. organiser les effectifs et motiver les troupes…il y a une DRH à Plaine Co, non ?

    Quant au respect des règles, la police municipale est quasi absente dans notre quartier…pourtant rien qu’en stationnement, il y a du taf.

    0

    0
  3. Jason dit :

    Mais bien sûr que les réactions du JSD sont absurdes !!

    J’ai lu simplement les réactions à propos de l’intervention de Sarko à Bobigny, ils nous sortent le même refrain depuis 15 ans (prévention, éducation, dialogue….) je me demande bien à quoi sert ce journal.

    Ah si, ils ont fait un article (petit certes) sur la fameuse porte du squat des toxicos. Ah oui ça c’est un acte fort, financer une nouvelle porte, quelle prouesse !!! alors qu’il y a tant à faire…

    Mais je crois que ni la municipalité, ni l’état règleront les choses dans nos villes.

    0

    0
  4. Jason dit :

    Pour Catherine : ce n’est déjà pas normal que St-Denis soit aussi sale, il ne faut pas seulement accabler la plaine commune, mais les habitants aussi, des anedoctes, nous en avons tous un paquet.

    0

    0
  5. thierryb dit :

    Ceci est un coup de gueule suite à des « choses vues ».

    Je rentre de Normandie, ça doit être tout à coup une sorte d’effet de désaccoutumance, un choc, quoi… 😉

    Je viens de marcher rue Gabriel Péri depuis la porte de Paris jusqu’à rue de la République. J’ai vu, dans le désordre, c’est le cas de la dire :
    – des tas d’immondices et des rats avant la place de la Résistance (je ne parle pas des types goguenards, interpellant les passantes, visiblement bourrés ou  » stoned »).
    – À partir de là, des poubelles pas vidées et des trottoirs dans un état épouvantable.
    – Le comble c’est quand j’ai vu des gens en train d’installer un nouveau commerce (vous savez ces devantures de si bon goût en NOIR sur fond ROSE (ou l’inverse) qui se répandent partout à tel point qu’on se demande si Saint Denis n’est pas tout entier devenu un bar à p…! ) et jeter les débris sur la voie publique, sans aucun égard pour les passants, qui d’ailleurs, à part moi, ont l’air de trouver tout ça très normal.

    Alors je le dis, si dans les deux ans il n’est pas possible de sortir de cette porcherie à ciel ouvert, nous déménageons, même si nous venons d’acheter ! Ras-le-bol! Moi aussi j’ai honte quand je reçois des amis.

    Je trouve que l’histoire récurrente dans les posts de la laveuse UNIQUE pour une ville de 100 000 habitants est le gag le plus attristant qui soit ! Le budget de la ville est conséquent! Ou va-t-il ? Financer quels pièges à pauvreté, quelle « densification » de l’espace urbain, quelle action utile au point qu’on ne peut pas s’acheter ou entretenir une laveuse de plus ? ..

    J’ai une idée tout à coup : serait-ce une réaction allergique, une sorte d’anticorps: Sarkosy ayant parlé de « kärcher », alors, tout ce qui de près ou de loin évoque cette solution …

    Plus sérieusement, ça en dit long sur la considération pour les administrés les plus modestes que de les obliger à vivre dans cette m… à ciel ouvert.

    Voilà, ça sert à rien, mais je me dis que je ne suis pas le seul à constater cela.

    Il y a bien quelque chose de NORMAL à réagir comme si on était personnellement sali, insulté, désagréablement impliqué par cette misérable situation de saleté, non ?

    0

    0
  6. Sam dit :

    @Jason

    Il y a effectivement un problème d’éducation c’est malheureusement une constante…mais que Plaine Co nettoie régulièrement les rues en adaptant les moyens et on verra pour la sensibilisation. La saleté attire la saleté…

     

    0

    0
  7. la nation francaise dit :

    encore une fois , vous avez toute l’incompétence du DEPUTE PRESIDENT de plaine commune , puisque le service propreté a été mis sous la coupe de plaine commune .
    quelqu’un peut me dire si les élus de saint-denis habitent vraiment la ville ?
    quelqu’un peut t ils leurs fournirent l’adresse d’un bon OPHTALMOL ou un bon OPTICIEN .
    si cela vient comme dit sam d’un problème de civisme alors ont dressent des PV .

    0

    0
  8. goldo dit :

    moi je le dis, faisons-nous entendre ! Allons tous ensemble devant la mairie.
    Se manifester sur le site c’est bien, je le fais tous les jours, mais dans cette ville nous sommes à un point de non retour!

    Il faut poser des actes.

    Les élus viennent nous rejoindre quand on occupe le poste de police mais que feront-ils quand nous en ferons autant à la mairie. Nous sommes 80 adhérents, allons y tous !

    0

    0
  9. cyril dit :

    Tout à fait d’accord avec Sam, c’est ce que l’on appelle la politique par « l’exemple », c’est aux pouvoirs publics d’être à l’initiative, de mettre en oeuvre des solutions, de réfléchir à des remèdes, d’inventer ou de stimuler les bonnes pratiques, de rationaliser les actions entreprises, d’écouter les collectifs d’habitants. Sans cet effet de levier institutionnel il est illusoire de penser casser le cycle de la saleté dans lequel s’enferme notre ville.

    Il ne peut y avoir de culture de la propreté sans une éducation à la propreté.

    Dans l’espace public, c’est aux collectivités locales d’agir en éducateur, cela passe par le nettoyage systématique des rues, par la mobilisation de tous les services dédiés, par des campagnes municipales d’action, par des investissements en biens d’équipement, par la formation des personnels, par l’augmentation des tournées des équipes …

    0

    0
  10. hélène dit :

    je répondrais à Sam, la propreté appelle la propreté (ce n’est pas une critique de ma part) mais à Saint Denis l’on n’a pas encore compris cela. A voir la retransmission du conseil municipal du 15.04.2010 après 2h57mn, la réaction du Maire Adjoint à la propreté, non pas la polémique, mais son absence d’idée créatrice sur ce sujet.

    Décidemment l’on a dû se rencontrer avec ThierryB j’ai effectué ce parcours aux mêmes heures, donc j’atteste de tout ce qu’il a vu. Je ne suis pas résignée je continue d’hurler, mais lorsque cela fait sourire, prise pour une cinglée ou une affreuse raciste j’ai une sérieuse envie
    de mettre le nez de tous ces responsables dans la M…..

    0

    0
  11. thierryb dit :

    Je viens de voir un super documentaire sur la musique black aux États unis, et, sans faire de parallèle abusif, on voit bien que le mépris d’un Etat pour des zones devenues ghettos génère à la fois une créativité, un sens du combat formidable, mais aussi des violences inévitables lorsque tout cela est vécu comme une discrimination, une injustice. Contribuons aussi à éviter cela (la violence) en participant à une vie meilleure pour tout le monde sur ce territoire.

    Youpi ! (bon, tisane et au lit avec un bon Otis Redding… 😉

    0

    0
  12. la nation francaise dit :

    idée de la location d’un matériel de nettoyage n’est pas bête du tout ….
    loué un engin et néttoyer un endroit bien ciblé, en convoquant la presse , les associations (non satellite de la municipalité ) etc.. et a creusé

    0

    0
  13. Marcel dit :

    @thierryb

    Alors je le dis, si dans les deux ans il n’est pas possible de sortir de cette porcherie à ciel ouvert, nous déménageons, même si nous venons d’acheter ! Ras-le-bol! Moi aussi j’ai honte quand je reçois des amis. ( dixit )

    CHICHE …je me porte preneur !

    OK…d’accord, je suis et me déclare prêt à acheter ce bien immobilier acquis – à titre de résidence principale je suppose à Saint – Denis récemment après mûre réflexion et y avoir travaillé une bonne période – je ne sais pas exactement où il se situe mais connaissant Saint- Denis comme quelqu’un du crû , né et y ayant vécu longtemps, souhaitant y revenir pour ses vieux jours : un comeback en quelque sorte !

    Bizarre, étrange mais vrai.

    C’est sur que le constat devient amer avec une bonne dizaine d’années de paupérisation accrue et entretenue et ce qui s’en suit !
    Y habiter avec sa petite famille diffère d’y venir seulement aux heures ouvrables dans le cadre de son contrat de travail.

    0

    0
  14. thierryb dit :

    Je ne pensais pas déclencher un tel réflexe (qui vous honore ! 😉 ) immobilier en me scandalisant et en annonçant un peu puérilement (ce n’est pas ça qui va changer les choses!) notre départ dans deux ans !

    Cela dit, bien des aventures professionnelles sont encore possibles et dans ce cas, je ne manquerai pas de vous faire profiter de l’offre. Vous aurez la primeur, car je serai sûrement sensible au fait que, comme moi qui ai travaillé maintenant 24 ans ici et vécu 12 ans, vous ayez une sorte de fidélité pour la ville (la mienne s’étiole un peu ces temps-ci…).

    Pour obtenir mon mail, voyez avec qui de droit, ou rdv au prochain repas de l’association, non ? 😉

    0

    0
  15. Marcel dit :

    @ hélène

    Il faut retenir que la doctrine en matière de propreté semble consister – pour le Maire Adjoint chargé de ce secteur via Plaine Commune en ceci : on est là pour maintenir la propreté et non pas pour nettoyer ( cf. Conseil Municipal à 2h59 )…ce qui n’est pas faux en soi.
    Quant à une polémique à ce sujet, j’ai retenu une considération personnelle sur le fait qu’en se lavant 5 fois par jour …on est plus propre..( cf. idem à 3h03 ).

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *