Le JSD – « Le président de Paris 8 déclare forfait »

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. thierryc dit :

    Ce seraient plutôt les jeunes du coin sans guère de qualification qui bénéficieraient de Paris 8, et la dénonciation d’une dérive libérale et élitiste est assez cocasse quand on sait l’extrême difficulté avec laquelle les enseignants de Paris 8 doivent faire face en première année de licence à un afflux considérable de bacheliers professionnels peu formatés pour les études et d’étudiants en sciences humaines aussi perdus que peu au niveau requis pour ces études sélectives. L’héritière de Nanterre a du souci à se faire.

    0

    0
  2. citoyen93 dit :

    @thierryc
    Les étudiants titulaires d’un BAC pro n’ont pas vocation à postuler sur des formations universitaires.
    Le Bac Pro doit permettre d’aller sur le marché du travail.
    J’interviens dans deux IUT franciliens et les départements dans lesquels j’enseigne refusent catégoriquement les dossiers d’étudiants titulaires d’un Bac pro.
    Le taux d’échec est massif car ces étudiants ne sont pas préparés à ce type d’enseignement et n’ont surtout pas les bagages suffisants.
    Je conseille pour les meilleurs d’entre-eux la filière BTS après être passés auparavant par le monde du travail pendant deux ou trois ans.
    Postuler sur des licences en sciences humaines après avoir suivi une formation professionnelle me semble absurde.
    Ce qui me gène c’est que l’on fait croire à l’étudiant en acceptant son inscription que tout est possible.
    Le résultat est un beau gâchis puisque l’étudiant est en situation d’échec à l’issu du semestre 1 et l’institution universitaire de son côté voit sa crédibilité un peu plus écornée.
    Au nom de la sacro-sainte liberté on permet un peu tout et n’importe quoi.
    Il me semble important de dire au candidat qui postule sur une formation en sciences humaines que la formation initiale doit être une formation généraliste et non professionnelle.

    0

    0
  3. thierryb dit :

    @citoyen93
    Les bacheliers professionnels ont un baccalauréat et du point de vue du droit, et d’une directive européenne, ils peuvent postuler à des études courtes (ou longues).
    D’ailleurs, au niveau national, de nombreux BTS sélectifs leur sont ouverts et ils y réussissent, de même que certains IUT en recrutent sur dossier.
    La question n’est pas de les en empêcher, mais comme vous dites, de mieux les orienter.
    Pour Paris 8, héritière de Vincennes, il y a une tradition d’ouverture et j’avais déjà dit que seuls 1% des étudiants entrés avec un BPro passaient la licence.
    On a donc affaire ici à un phénomène quasi-local : niveau déplorable en enseignement général de certains de ces bacheliers professionnels (ni culture, ni maîtrise de la langue), d’ailleurs les correcteurs du baccalauréat en barrent de plus en plus; et opportunisme social dû au taux de chômage effarant ; ainsi, à part ceux qui ont un niveau correspondant réellement à des études ou exercent une spécialité pointue mais pas trop regardante sur l’ enseignement général (chaudronnerie, par ex.), et qui se font un avenir, pour les autres (ce n’est pas la majorité, mais c’est encore trop) on s’inscrit à Paris 8 pour obtenir couverture sociale et ne pas se sentir trop largué (mais ça arrive vite ! ).
    Quant aux sciences humaines…vu le désastre des filières L qui recrutent peu de vrais littéraires (futurs avocats, professeurs, journalistes, traducteurs, juristes…), les professeurs d’université en première année de licence ont encore bien des déconvenues à affronter. Je reste effaré d’avoir entendu des étudiants à qui nous proposions une bibliographie de 50 ouvrages de linguistique et ouvrages critiques à lire en un an me répondre qu’ils ne les liraient pas et que je devais les fournir en…résumés (;0) ou de me trouver dans une formation de master 2 à voir contesté un professeur de civilisation japonaise passionnant, sous prétexte que ses dires ne collaient pas avec les convictions personnelles des étudiants …bonjour la démarche scientifique…Mais ceci est un autre problème.

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *