Le mardi 28 septembre 2010 – Réunion avec le préfet de la Seine-Saint-Denis

Vous aimerez aussi...

14 réponses

  1. Ziz dit :

    Habitant dans le centre historique j’aimerais bien participer à cette réunion, est-ce possible? et comment s’organiser?

    0

    0
  2. Sam dit :

    Seuls les invités peuvent participer à cette réunion. Concernant la délégation d’habitants qui accompagne « Sans Crier Gare », nous sommes une dizaine et couvrons tout le centre historique. Chaque participant centralise les difficultés de son secteur. Nous ne pouvons et nous ne voulons dépasser ce nombre.
    Une réunion de préparation entre habitants reste à fixer, vous pouvez éventuellement vous joindre à nous pour remonter vos difficultés. A défaut, envoyez-nous vos demandes par mail avec faits précis.

    0

    0
  3. Nikita dit :

    OK pour faire remonter des faits précis, mais pour ne pas polluer le blog, est-il possible de contacter par mail direct le participant référent ? en ce qui me concerne, carrefour Fontaine/République/Connoy.
    Merci

    0

    0
  4. Sam dit :

    @Nikita
    Je t’envoie ça par mail. Il habite dans ton immeuble et tu dois sans doute le connaître…indice : « il raconte des histoire » 😉
    PS : T’es la bienvenue à la réunion de praparation (qui reste à fixer).

    0

    0
  5. Dionysien dit :

    Bonjour,

    Je suis désolé mais je ne vois pas d’amélioration, le quartier se dégrade de plus en plus malgré les réunions successives.

    cdt
    MAS

    0

    0
  6. Sam dit :

    Dionysien dit « je ne vois pas d’amélioration, le quartier se dégrade de plus en plus malgré les réunions successives ».
    Peut-il nous dire de quel secteur il parle et donner plus d’éléments avant/après ?

    Nous sommes plusieurs à penser que c’est très contrasté. Il y a un effet positif localisé à certains secteurs (Parvis de la gare, Brise Echalas par exemple). Mais il y a effectivement des secteurs où ça s’est dégradé (Place des Tilleuls, Fontaine/Connoy). Ce qui est sûr, c’est qu’il reste beaucoup à faire.

    La médiatisation a permis de mettre la pression aux pouvoirs publics que nous rencontrons régulièrement car il faut maintenir le dialogue avec ceux qui sont aux commandes.

    Il ne suffit pas de revendiquer et de pester derrière son clavier. A bon entendeur…

    0

    0
  7. Sam dit :

    Nous nous réunissons bientôt entre habitants afin de préparer cette rencontre.
    Vous pouvez nous faire part de faits (il faut être précis : date, lieu, …), demandes, remarques … d’ici le 28 Septembre en nous écrivant à l’adresse sanscriergare.saintdenis@gmail.com

    Attention, on rencontre le préfet et on va le solliciter pour les sujets relevant de son périmètre de responsabilités (ordre public par exemple). 

    0

    0
  8. suger dit :

    Concernant la sécurité, la présence de vendeurs de maïs grilé (actuellement et de marrons chauds, d’ici peu…) au milieu de la foule le dimanche devant le Marché rue Gabriel Péri (au niveau de la rue J. Joffrin), tous les jours rue de la République (au niveau de la rue Gibault), et depuis peu au débouché de la passerelle de la Gare (coté Bd M. Sembat) va finir par provoquer un drame du fait des braseros posés sur des caddies instables. On peut ajouter, à un moindre degré de risque, les problèmes de gêne respiratoire du fait des fumées et la question de l’hygiène alimentaire de ces ventes sauvages.

    0

    0
  9. goldo dit :

    Cela ne gêne personne puisque ça continue. A la gare ils sont installés devant le commissariat et rien ne se passe. Seront-ils là le jour de la fête de quartier et des Assises ? En plus pourquoi arrêteraient-ils de vendre puisque plein de gens achètent. Mon époux est insufisant respiratoire et je peux vous dire que dans ce quartier où l’on habite, il est interdit de sorties. Entre les vendeurs de CD, de maïs et les motocyclistes qui circulent dans le tunnel, je me demande ce qu’il reste de territoire pour les gens « normaux » habitants ce quartier. 

    0

    0
  10. Sam dit :

    Juste pour l’anecdote, la semaine dernière en se rendant à la préfecture de Bobigny …devinez quoi ? Il y avait des vendeurs de maïs devant la préfecture.
    A Paris 18e, 19e et 20e …même phénomène dans différents quartiers.

    Sinon, un an après la première visite du ministre de l’intérieur le crack est toujours présent dans le quartier de la gare : 
    1. Les dealers sont en nombre au niveau de l’église neuve. La pression semble être complètement relâchée et le business va bon train… 
    2. Les fumeurs de crack sont nombreux dans différents secteurs du quartier de la gare et du centre historique en général et sont plus visibles depuis le début de l’été.

    Il ne suffit pas de donner un coup de pied dans la fourmilière à travers des actions coup de poing. Il faut des actions pérennes, répétées et de fond pour en finir avec tout ce que nous subissons depuis trop longtemps.

    Quant aux élus, beh ils sont aux abonnés absents – comme d’hab – et continuent à fonctionner en mode « guichet » : si on ne les contacte pas, on ne les entend pas. Pour certains, la lecture de ce blog équivaut à aller sur le terrain… 

    0

    0
  11. LeParisien dit :

    Un homme a été arrêté dans la nuit de samedi à dimanche près de la gare de Saint-Denis. Il est soupçonné d’une tentative d’homicide, le 15 janvier, dans ce même quartier de la gare. Un homme avait été grièvement blessé par un fusil à pompe. Le suspect, à la carrure athlétique, mesurant près de 2 m, était également recherché pour une affaire de trafic de crack. Jusque-là, il avait toujours réussi à fuir la police. Ce week-end, quand la BAC (brigade anticriminalité) l’a repéré, une quinzaine de personnes ont tenté de faire barrage. Les fonctionnaires sont tout de même parvenus, non sans mal, à lui passer les menottes.

    Le Parisien le 14 Septembre 2010

    0

    0
  12. SYLVIE dit :

    alors ! quelles bonnes nouvelles a nous anoncer suite à ce rendez-vous avec le Préfet LAMBERT ?

    0

    0
  13. Sam dit :

    Bonjour Sylvie,

    Mr le préfet est très attentif et très déterminé. Nous avons remonté toutes les infos et demandes dont nous avons connaissance, Mr C. Lambert s’est engagé à les prendre toutes en compte. Il semble bien connaître le terrain et est assez cash.

    Un compte-rendu détaillé sera diffusé prochainement.

    En attendant, il faut qu’on bosse un peu pour manger, qu’on s’occupe un peu de nos familles et de nous-mêmes. L’été n’était pas de tout repos pour Sans Crier Gare…la renrée non plus.

    0

    0
  14. SYLVIE dit :

    Merci beaucoup !
    en effet, tenir ce blog ne doit pas faire oublié votre vie perso.

    a bientôt

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *