Le mercredi 13 Novembre 2013 – Cellule opérationnelle ZSP de Saint-Denis

Vous aimerez aussi...

16 réponses

  1. Sam dit :

    ça sera notre première réunion avec le nouveau préfet et la nième en présence des élus locaux. Vu le contexte électoral on va peut-être avoir le droit à des annonces 😉

    Bon si vous voulez remonter certaines choses concernant le périmètre ZSP, envoyez-moi vos demandes rapidement pour que je puisse l’intégrer dans la synthèse à remettre aux responsables cette semaine où j’ai un peu de dispo.

    Allez, on continue…

    0

    0
  2. saint_denis_citizen dit :

    Je demande à Sans Crier Gare de demander au Directeur des Douanes de Paris Est s’il veut bien donner instructions aux agents des Douanes de venir quotidiennement à Saint-Denis dans les quartiers Pleyel et Gare, afin de mettre des amendes aux consommateurs de cannabis.

    0

    0
  3. Azzedine dit :

    Bonjour à tous.
    @Sam, ou sont les effectifs de police pour le quartier de la gare?? J’y habite pas mais la vente de drogue continue en pleine journée.
    Il y a plus personne. Le travail de fond doit être dans la durée il faut maintenir la presence policière dans ce quartier. C’est pas mon quartier mais j’y passe tous les jours.
    Merci pour ton action.

    0

    0
  4. Sam dit :

    Le quartier n’a de ZSP que sur papier…et cela depuis environ mars dernier. C’est ce qu’on va faire passer comme message.

    Une ZSP n’a de sens que si les actions et moyens sont adaptés et pérennes. 

    Et les ZSP efficaces sont celles où le maire joue un rôle pro-actif et moteur…c’est malheureusement loin d’être le cas à St Denis. 

    Dicton marocain : « Avec une seule main, on n’applaudit pas »…

    0

    0
  5. reno dit :

    ZSP du dimanche…
    trottinette sur la piste cyclable avec mes enfants, à côté de l’écluse de la gare :
    la vieille bagnole rouge déboule en trombe, virage au frein à main
    le type en sort, se désappe et urine devant nous
    reprend le volant et démarre en trombe en roulant sur les buissons
    s’arrête un peu plus loin et commence a vidanger son moteur, cette fois…
    bienvenue à Saint-Denis-de-Braouezec-Paillard-Peu-Haye-Girard-Ribay-etc etc…

    0

    0
  6. Goldo dit :

    trafic de drogue repris Charles Michels,même si la police travaille dessus,un grouoe de guetteurs est toujours présent.
    Toujours des vendeurs a la sauvette et de la mécanique sauvage place Poulbarc ,face au foyer Sonacotra. Ceci est plutôt du registre de la police municipale mais je le dis quand même.

    0

    0
  7. électeur-dionysien dit :

    @reno
    Merci pour le témoignage.

    1) ZSP du dimanche

    Du vendredi soir au lundi matin, 75% des 290 agents de la Police Nationale ne travaillent pas (en repos du week-end).

    C’est la fête pour les incivilités et pour les dealers.

    Les samedis et dimanche, la population dionysienne a le plus besoin de la Police Municipale.

    Deux jours où celle-ci n’est pas en service.

    Pendant la campagne des élections municipales de mars 2014 réclamons :
    – la hausse des effectifs de la Police Municipale de Saint-Denis à 150 policiers avant 2020.
    – son fonctionnement les samedis et dimanches et les nuits.

    2) la lutte contre les vidanges sauvages

    Vider l’huile de moteur dans la rue constitue une violence environnementale.

    Les automobilistes pensent qu’à Saint-Denis, les habitants se taisent, qu’aucun ne parle à la Police, et qu’ils peuvent y faire n’importe quoi.

    Pour lutter contre le saccage de l’environnement je propose :
    – l’incitation de la dénonciation des atteintes à l’environnement et l’encouragement de la dénonciation de la violence routière, comme le font tous les pays modernes (avec numéro vert ou site internet)
    – un système de vidéosurveillance municipal, déployé sur les douze kilomètres carrés de Saint-Denis, et capable d’enregistrer les numéros inscrits sur les plaques d’immatriculation des automobiles

    La France est le seul pays d’Europe dans lequel les pouvoirs publics n’encouragent pas la dénonciation de la violence.

    Notre ville Saint-Denis pourrait montrer l’exemple à l’État.

    0

    0
  8. Habitants dit :

    Bonjour,
    Rue de la charronnerrie, à l’angle de la rue de la république…des dealeurs ont été arrêtés par la police mais d’autres ont pris le relais tout de suite après…Depuis la fermeture des bars à 20h à la gare, le premier point de vente d’alcool encore ouvert se trouve sur la rue de la charronnerie ce qui crée des rassemblement le soir, les nouveaux arrivant côtoient les anciens ce qui crée tensions et un tapage nocturne en continu, impossible d’ouvrir les fenêtres tellement il y a de bruits…tous les matins on retrouve des cadavre de bouteilles d’alcool en dehors et dans la copropriété, ils urinent à notre porte, l’odeur y est insoutenable…Merci d’en parler lors de votre réunion car ça devient insupportable…
    Nous vous remercions par avance

    0

    0
  9. ddavid dit :

    @electeur-dyonisien
    Je suis toujours stupéfait de voir s’exprimer des opinions vomitives comme la votre alors que tant d’innombrables oeuvres d’art ont tenté d’en démontrer l’inanité (je vous renvoie à l’excellent « demolition man » ou Sylvester Stallone, peu suspect d’ètre un dangereux gauchiste, indique tout le bien qu’on peut penser d’idées comme les votres). Ne vous inquiétez pas, si un tel systeme se met en place, vous en serez la première victime! Moi j’en reste à ce que j’ai appris sur les bancs de la communale: c’est dégueulasse d’ètre un cafteur.

    0

    0
  10. RABIA TENNAH dit :

    bonjopur je suis tres lesee par le favoritisme de notre maire ajdoint de la voierie je souhaite me raprocher de votre assos pour participer a la reunion merci

    0

    0
  11. popita dit :

    Au risque de se répéter, l’ angle Renan Dezobry est un dépôt-parking-pissotière-zone de non droit a ciel ouvert. Des dizaines de voitures stationnées au milieu des travaux, qui parfois, trouvant le rythme des piétons trop lent a leur goût n’ hésitent pas a klaxonner pour regagner les rues adjacentes, des poubelles en veux tu en voilà, une présence policière casi invisible, un éclairage plus qu’insuffisant et un climat général où se faire agresser n’ a absolument plus rien d’étonnant. Yen a marre de se dire qu’ après les travaux ce sera mieux, on va encore restes au moins 2 ans avec des trottoirs défonces et en attendant on arrêtera pas de vivre. Rien n’est fait de la part de la municipalité pour montrer son soutient a la population, meme quelque chose d’aussi simple que de l’affichage, et le chantier du tram laisse complètement à désirer. Pourtant une zone sous travaux devrait être sujette à plus d’attention… Il est inadmissible que le quartier se réveille sans éclairage tel que cela a été la semaine dernière, que le canal soit éteint tout l’été parce que le réseau a malencontreusement été coupe avec une zone des travaux. La réunion a laquelle j’avais assistée avec les responsables en question n’a évidemment pas donne suite puisque l’ on m’ a expliqué que « tout allait bien » (je t’avais fait un mail d’info a ce sujet dailleurs Sam). Bref, j’ aimerais qu’un message de dégoût soit clairement exprime auprès de ces têtes pensantes de réunion ZSP. Il faut mettre des contraventions aux infractions, insister au respect de l’ environnement mais aussi et surtout des personnes et de la vidéosurveillance. Et qu’ils comprennent que cette situation est urgente, elle ne doit pas dépendre d’un programme de travaux ou de planification de grand Paris ou je ne sais quoi. Je suis de plus en plus ecoeuree de vivre dans cette ville, de payer des impôts pour vivre dans une zone de non droit et de ne pas avoir de droit de réponse suite a une agression physique. J’ai honte d’inviter des gens chez moi car je sais déjà les tristes scènes de toxico, beuveries et autre qu’il faudra minimiser pour tenter de rassurer ses proches. Jusqu’ où faut il aller pour se faire entendre? Parce qu’on a beau vouloir être un citoyen honnête et respectable, à force de se faire agressé et de voir des injustices, on en deviendrait vite bête et méchant… Comme me dirait ma voisine, parfois  » je déteste ce que je suis devenue en vivant dans cette ville », où par saturation de tous ces excès, on ne supporte plus rien. En tout cas bon courage pour cette énieme réunion ZSP Sam, et un grand bravo pour tes actions qui portent leurs fruits et sont bien le seul point d’accroche qu’il est possible d’avoir dans cette ville.

    0

    0
  12. Goldo dit :

    et oui on en est tous là malheuereusement,ce que nous vivons devient de plus en plus insupportable et nous rend intolérants. C’est comme celà qu’on aide les gens a devenir racistes et intolérants,a les faire basculer dans le FN. Les travaux ont dos larges et la crise auss. Je me demande pourquoi les Dyonisiens ne se révoltent pas plus,regardez les bretons pour l’eco taxe. Ne laissons pas la ville a ceux qui n’y habitent pas car c’est ca qui se passe,cette ville n’est marquée que par des gens de passage et ceux qui volent notre territoire.
    je vais faire une réunion de l’amicale mardi 9 novembre afin décider d’une date de notre vente sauvage et l’organiser. J’espère que beaucoup de personnes viendront nous soutenir en goùtant mes crêpes. Je n’ai jamais auusi impatiente des élections et surtout des résultats. L’espoir que ça bascule me permet de tenir dans cette ville que j’appellerai Laxiste au lieu de St Denis.Goldo

    0

    0
  13. Lolo dit :

    Il y avait enfin hier soir un contrôle des deux roues roulant sur le trottoir au niveau du pont de la révolte et ils ne chômaient pas. 4 motards de la PN étaient présents.
    C’est toujours ça de pris.

    0

    0
  14. Lazare dit :

     » regardez les Bretons pour l’écotaxe… » Désolé, mais je n’aurais pas pris ce qui se passe actuellement du côté des Bretons pour un exemple. Je sais que ce n’est pas le sujet de ce blog mais je ne peux m’empêcher de le dire.
    Par ailleurs, je ne vois pas de quel droit @ddavid se permet de parler  » d’opinions vomitives  » au sujet d@electeur-dyonisien.

    0

    0
  15. ignacyo dit :

    Peut-on ajouter le problème de la « libre » circulation des deux roues, de jour comme de nuit, avec ou sans monde, dans la rue « piétonne » de la république ? La mairie a-t-elle une solution pour l’éviter, pour sécuriser ? dos d’âne ou cassis le long de la rue?
    Autre point très sensible, à la veille de la rentrée des classe : la rue du corbillon. D’abord pour les mêmes raisons, ensuite pour la propreté (les poubelles de la résidence dehors 24h/24h). Dans ses attributions, je me permets de le rappeler, je cite :  » de ses pouvoirs de police, le maire doit assurer la sécurité aux abords de l’école : aménagement des infrastructures (modifications de voirie), réglementation de la circulation et du stationnement (articles L. 2213-1 et suivants du code général des collectivités territoriales), pose de signalisations adéquates (feux, passages protégés), mise en place de policiers (police municipale ou nationale), de bénévoles… »
    Or, dans cette rue, il manque toujours la borne rétractable (démolie, vandalisée) qui sépare de la rue piétonne ; il manque le panneau stop, le sens interdit et le marquage au sol du stop. Idem, pas de signalisation indiquant la proximité d’une école maternelle et d’une école élémentaire. Les directions se sont-elles manifestée à ces sujets.
    Voilà, on aimerait connaître les intentions de la municipalités et de la zsp sur ces sujets. Est-il encore raisonnable d’espérer un changement ?
    Bon courage et merci pour votre super boulot citoyen

    0

    0
  16. Lily dit :

    Concernant la rue du corbillon et la securité de l’ecole je vois à la plupart des sorties d’ecole un groupe de jeunes policiers municipaux en vélo qui attendent que tout les enfants soient sorties de l’ecole et ai remarqué qu’ils rapellent à l’odre les automibiliste en infraction et les jeunes en scooter!

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *