Le Monde – « Comment favoriser l’engagement citoyen ? « 

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. thierryb dit :

    On est loin du risque d’une société de la contestation, au contraire; c’est en période de crise que la mobilisation est la plus difficile à obtenir, ce que montre Naomi Klein dans La stratégie du choc .

    Par ailleurs, la marchandisation de l’humain est en train de gagner la partie, grâce à tous les gens de marketing, et la politique n’est plus qu’une communication vide pour cacher le fonctionnement de la plupart de nos sociétés fondées sur la voracité et l’argent.
    Par exemple, hier soir, au moment où on supprime des dizaines de milliers de postes d’enseignants et qu’on empêche ceux qui sont expérimentés de former les arrivants au nom de l’économie, on voyait sur Canal hier je crois ces internats d »excellence qui accueillent… 120 élèves pour un budget de 24 millions et on voyait un ancien ministre de l’ éducation de droite qui demandait à juste titre ce que ce genre de mesures cosmétiques et médiatiques allait changer pour les autres, pour tous les autres…
    C’ est une stratégie pour communiquer au moyen d’une politique d’affichage : 24M€ pour 120 élèves, cela revient à dépenser près de 200 000 € par élève dans le but de faire croire à l’égalité des chances. Luc Ferry analyse cette stratégie qu’il compare avec l’idée d’offrir une Rolls à un ouvrier chaque année, pour montrer qu’on se préoccupe du sort des travailleurs.

    Cette stratégie est fondée sur les ressorts psychologiques ludiques tels que la loterie nationale ou le marketing direct. On a une chance sur des millions de gagner, mais on joue quand même …

    Si vous consultez le CV de Luc Chatel, vous observerez qu’il a été choisi pour ses compétences commerciales chez L’Oréal.
    Eh bien ces gens-là sont en train de détruire et seuls ceux qui estiment que tout s’achète, y compris l’éducation seront contents.

    Donc il reste beaucoup à faire pour que l’engagement citoyen aie du poids, puisque personne ne bouge pour ces questions-là. Enfin si, on bouge beaucoup (parents, universitaires, professeurs, etc, mais c’est comme si on ne faisait rien: TF1 n’en parlera que comme la nième protestation de gens qui ne veulent pas »réformer » et la plupart des gens qui n’y connaissent rien et qui sont demeurés à force ( laisse ça Sam, j’assume) de biberonner du mensonge de marketeurs ne bougeront pas.
    Si les politiques pont perdu leur crédibilité c’est qu’ils se sont vendus aux puissances d’argent et à leurs agents, les publicitaires et autres communicateurs incultes. et la sécurité et la propreté à Saint Denis ou le sort des élèves des quartiers pauvres, croyez-moi, ça n’a pas grande importance!

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *