Le Monde – « L’absentéisme scolaire en otage, par Thibault Gajdos »

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. thierryb dit :

    Mélanger absentéisme et délinquance n’est pas très productif et la mesure de privation des allocations, appliquée depuis longtemps, n’a pas marché. Il faut accompagner les parents d’enfants absentéistes et beaucoup parler avec les grands élèves absentéistes. Et puis peut-être arrêter de renvoyer chez eux ceux qui perturbent, mais les socialiser encore plus (et ça c’est énergivore pour tous les acteurs , école, intervenants, etc..).

    D’après les enquêtes, la seule idée valable c’est que plus on est éduqué (même juste un peu plus que pas du tout) moins on a de « chances » de devenir primo-délinquant— c’est la fameuse phrase de Victor Hugo, en gros « ouvrir des écoles c’est fermer des prisons ». Même le ministre semblait d’accord avec ça aux États Généraux sur la violence (de l’accord aux actes…).

    Et puis les causes de l’absentéisme sont vraiment très diverses: familles destructurées (divorces, chômage…), pères absents, peur du racket, travail personnel (très fréquent en LP, les absentéistes se levant parfois au milieu de la nuit pour aider à Rungis, sur les marchés, chez Mac D.), mauvaise orientation pas acceptée, consommation excessive d’alcool et de joints (plus fréquent dans les quartiers de centre ville), perte de légitimité de l’école dans l’espoir de s’en sortir socialement et j’ajouterais un phénomène typiquement banlieue, mais heureusement marginal : rejet de tout ce qui vient de l’Etat pour des raisons parfois …compliquées (religion, discours simpliste sur la colonisation, ou victimaire).

    0

    0
  2. Sam dit :

    Bien d’accord avec toi.
    Alain Bauer citait également l’exemple de l’angleterre : quand un élève a un problème de discipline on le fait revenir le WE. En France on exclut l’élève…
    Si cette mesure s’appliquait en France elle aurait un coût, ce n’est pas la politique du gouvernement actuel…

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *