Le Monde – Quand un maire coco choisit de se présenter sous l’étiquette Europe Ecologie

Vous aimerez aussi...

10 réponses

  1. citoyen93 dit :

    C’est un séjour d’une semaine à Berlin en 1987 qui a déterminé mon choix de ne plus voter communiste.
    Une amie allemande m’avait invité à séjourner quelques jours dans cette ville et je m’y étais rendu en traversant le rideau de fer en voiture car Berlin ouest était une enclave au milieu de la RDA.
    J’ai été terrifié par les dispositifs mis en place pour dissuader toute personne ayant l’idée saugrenue de passer à l’ouest :
    Chevaux de frise, miradors, mitrailleuses, mines anti-personnels, etc..
    Je me souviens de l’extraordaire contraste entre Berlin ouest et berlin Est, on avait l’impression de faire un bond de 20 ans en arrière.
    Un article de l’humanité de ces derniers jours explique par le menu que finalement la RDA s’était pas si mal.
    Cela me rappelle que les communistes français ont été d’une complaisance criminelle à l’encontre des système repressifs staliniens tels que ceux de RDA ou d’Union soviétique.
    Il ne faut pas oublier que les communistes français ne se sont jamais remis en question en fonction de l’évolution sociétale et Stéphane Gatignon Maire de Sevran l’a magistralement démontré par son geste en se présentant sous la bannière d’Europe Ecologie.
    Je ne cesse de dire que le PCF est un parti dogmatique qui finalement lamine les territoires qu’il administre sans pour autant proposer et surtout impulser une dynamique de renouveau qui permettrait de faire sortir ce département par le haut.

    0

    0
  2. dorrs the end dit :

    Eh oui c’est la même chose avec Braouezec, cf. déclaration sur RTL.
    Idem avec robert HUE, qui fonde un nouveau parti le MUP (anagramme de PMU ou le comble UMP).

    Ils proclament sur les médias , qu’ils ne sont plus communistes mais n’ont pas le courage de partir du parti .
    Eh oui s’ils venaient à déchirer leurs cartes, ils ne seraient plus rien. Et pour être réélus, là il y aurait un problème.
    Ils attendent surtout d’être exclus par le parti pour jouer les victimes, et cela les arrangerait bien.

    Penser que Braouezec a fait campagne aux présidentiels pour des opposants au PCF.
    Cela prouve encore une fois le pourquoi du délabrement de la ville.

    0

    0
  3. dorrs the end dit :

    D’accord avec toi citoyen93 mais pourquoi tous ses personnages ne démissionne pas du PCF : ont t-ils peur de perdre les villes auxquels ils ont contribué à faire le malheur.

    0

    0
  4. Sam dit :

    J’ai rencontré des militants cocos fort intéressants qui ont donné leur vie, leur temps, leur énergie pour les combats communistes…aujourd’hui, ils sont déçus et perdus.
    Certains ne peuvent déchirer leur carte car ils ont cru, ils se sont liés et ont rencontré des gens autour de ces années d’engagement.

    Pas d’amalgame à faire. Il y a le parti, les idées, progressistes ou dogmatiques…puis il y a des hommes bons ou pas bons, désintéressés ou opportunistes. Un peu comme dans d’autres partis.

    Ce qui est sûr est que le PCF a perdu son objectif : pourquoi et pour qui il se bat ?
    Pour les exclus ? pour les « sans » ? …et les autres alors ? N’est il pas entrain d’exclure d’autres populations ?

    0

    0
  5. Stéphanie dit :

    J’ai vécu de nombreuses années à Sevran (toute ma jeunesse …) et je connais bien cette ville qui est l’une des plus pauvres du 93 (c’est dire …).

    Sauf erreur de ma part, la ville a quasiment toujours été administrée par le PCF et l’on voit le résultat !

    A mon époque les écoles primaires et les collèges n’avaient pas encore trop mauvaise réputation et il était possible d’y mener une scolarité normale (j’ai quand même réussi à aller jusqu’à la maîtrise 🙂 …). Pour ceux qui connaissent, le collège Painlevé est désormais un bunker où personnellement je ne mettrai pas un adolescent et les écoles primaires (ma soeur y travaille …) rencontrent de véritables problèmes et sont quasiment toutes en ZEP …

    A part le centre ville (plutôt sympathique) le reste n’est que cités, et logements sociaux : une part infime des habitants paie des impôts locaux (je vous laisse imaginer le taux d’imposition de ceux qui payent …) et la ville rencontre de terribles problèmes de trafic (voir les derniers faits divers aux Beaudottes).

    Alors le pauvre Stéphane Gatignon est certainement le meilleur maire qu’a eu Sevran depuis de nombreuses années mais ce n’est pas un magicien. Il semble faire de son mieux mais la « planche a bien été savonnée » avant lui !

    Au regard de ses dernières, et peut-être trop rares, interventions télévisées (je me souviens notamment d’une interview sur Fr3 juste après l’incendie dans l’immeuble des Beaudottes), sa réaction ne m’étonne pas du tout. Selon moi, elle est à porter à son crédit.

    Oui l’idéologie communiste avait de quoi séduire il y a 60 ans et je comprends tout à fait que des militants aient du mal à tirer un trait sur leurs combats, qui, pour la plupart, étaient des combats forts et respectables. Mais, malheureusement, l’on a vu que cela ne marchait pas. C’est pourquoi je comprends tout à fait le geste de Stéphane Gatignon, jeune quadra : stop, on reste à gauche mais plus au PCF qui vit dans un monde archaïque sans se poser de questions sur un éventuel changement.

    J’avoue que je serai intéressée de discuter avec quelqu’un qui y croit encore : cela me parait tellement impossible…

    0

    0
  6. Citoyen93 dit :

    Le problème c’est l’absence d’objectifs concrets sur les territoires qu’ils administrent et l’incapacité d’amorcer un début de commencement qui permettrait de sortir le département de la mouise ou il se trouve.
    Sur les sujets brulants comme la diversité sociale, le chômage, l’insécurité, l’aménagement du territoire c’est une catastrophe.
    Ils ont contribué à enfoncer ce territoire dans une situation inextricable.

    0

    0
  7. bemol dit :

    En commentaire aux propos précédents dont dorrs the end , j’ajouterai que le Député ex-Maire de Saint- Denis est essentiellement un opportuniste sans consistance mais plus malin que les autres ayant profité à Saint-Denis d’une opportunité vers les années 90 … » très versatile et ratissant large … »

    Toujours est-il qu’avec sa notoriété dans les médias acquise, il y a une petite décennie sur le thème des sans papiers et assimilés et le Stade…il a contribué à pousser la ville dans une paupérisation accrue – tout en étant la coqueluche sur La PLaine des affairistes de tout poil puisqu’il était un communiste différent des autres rénovateur ou refondateur .

    Quant au 1er Magistrat actuel de la Ville, je n’ai pas manqué de constater que lors d’un Conseil municipal de début d’année – sauf erreur – il avait mélangé la nomination d’un secrétaire de section ( du Parti Communiste ) au lieu de celle d’un secrétaire de séance . Quel lapsus ! Quelle structure mentale !
    Bonne réflexion.

    0

    0
  8. suger dit :

    J’aimerais bien pouvoir croire à la sincérité de ce revirement idéologique, mais j’ai du mal…
    La plupart de ces responsables (ou ex-responsables communistes), de ces élus ex-communistes, n’ont de ressources financières et psychologiques que s’ils continuent d’être des élus.
    Ils ne savent souvent rien faire d’autres. Tout est bon aujourd’hui pour sauver leurs sièges.
    C’est triste pour eux, mais cela ne doit pas créer d’illusions sur leurs réelles intentions de se mettre à l’écoute et au service des populations qu’ils administrent.
    Ils ne l’ont pas fait hier. Pourquoi le feraient-ils demain ?…

    0

    0
  9. dorrs the end dit :

    Une petite explication au sujet de mon pseudo sur se cite :
    La premiere fois que je suis interevenu sur ce blog j’écoutais le groupe rock THE DOORS qui interpretait THE END la musique d’ APOCALYSE NOW inmédiatement j’ai pensé a l’état de la ville .

    0

    0
  10. ludovic dit :

    J’étais comme vous surpris de la démarche de Mr gatignon, maire « centripede » de Sevran mais pas pour les mêmes raisons. Je vais vous en faire part, ainsi que répondre à certaines remarques de ces anti-communistes, ou déçus du communisme.

    Mr gatignon, est certes en opposition avec le PCF. La majorité des militants et adhérents sont en desacord avec certaines idées vehiculées par d’autres militants dont des élus municipaux ou parlementaires (vous citez certains d’entres eux dans l’article et les commentaires). Leur idée, est de dépasser la forme du parti en visant la construction d’une seule force de « gauche », en renoncant aux passés du pcf. La majorite, souhaitant plutôt une force de gauche capable de donner du tonus à la.gaucheet capable de respecter les uns et les autres dans leurs idées, leurs conceptions, leurs identites, idées que ne concoit pas Mr. Gatignon.

    Vous vous retorquez face aux carrieristes politiciens, vous avez raison mais ne vous trompez pas entre tous (militants, élus du peuple,qui peuvent rester longtemps 1er, 2eme,….magistrat sans être carrieriste,et avec politiciens de metiers).

    Pourquoi Mr Gatignon ne quitte t’il pas son siège ? siège par ailleurs attribué par les electeurs via une liste de gauche, une liste à majorité PCF .
    Pourquoi ne quitte t’il pas le Groupe communistes et citoyens pour rejoindre le groupe Europe Ecologie? peut-être parce que ce groupe est dans l’opposition et donc adieu à « mon » travail…

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *