Le Parisien : Autolib à St Denis

Vous aimerez aussi...

14 réponses

  1. Rahima dit :

    Enfin, depuis le temps ! A croire que rentrer en transports en commun était la seule issue pour une famille à poussette.

    Le propos initial de P.Braouezec était de « Nous disons non à autolib, afin ne pas privilégier ce mode de transport personnel au détriment des transports publics »
    Depuis quand les deux sont incompatibles ??
    Arguant l’anecdote d’une famille avec enfants qui irait acheter sa baguette en voiture électrique et qui garderait la voiture garée le temps des courses….
    Cet exemple n’est pas pertinent car il ne prend pas en compte les connaissances du territoire et de sa réalité commerçante. A défaut d’avoir une offre commerciale de qualité (magasin bio / hormis un rayon ridicule à carrefour), prendre une autolib pour aller chez l’épicier d’à côté n’a pas de sens.
    L’idée étant pour les utilisateurs de se rendre à Paris et d’y laisser le véhicule dans une borne parisienne et inversement pour le retour de profiter d’un coffre. Le coût de l’heure n’est pas répercuté quand la voiture est immobilisée. Une méconnaissance du dossier en somme comme ce fut le cas de Vélib. Un fiasco qui m’obligeait à avoir 2 abonnements et laisser un vélo Velcom, à la plaine et continuer mon chemin sur un Vélib (2x 29€ / an hors dépassement). A la fin les Velcoms en bon état se faisaient rares et ont disparu, 350 vélos pour 300 000 habitants, une honte.

    Après des pics de pollution répétés et un maximum jamais atteint l’été dernier, avec un plan de déploiement national de 16 000 bornes de recharge supplémentaire, Autolib comme tous les constructeurs pourront s’appuyer sur un réseau immense nous évitant la crainte de la panne électrique.

    Vincent Bolloré a annoncé qu’il « n’y aura pas un point en France avec une borne à moins de 40 kilomètres », afin de pouvoir utiliser les véhicules électriques aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur des villes. Ce dossier ne doit pas rester celui d’un homme mais d’une nation où tous les acteurs auraient leur place. Dans l’immobilisme de nos élus, d’autres en profitent et le coût d’une borne aux frais des dionysiens reste à établir et il n’est pas encore mentionné.

    En ne faisant pas parti des premiers testeurs, nous n’avons pas notre mot à dire et nous en serons pour nos frais si une négociation hardue ne se fait pas de manière rigoureuse par Plaine Commune.

    Nous sommes en bon dernier cantonnés à utiliser les transports en commun.

    J’en appelle donc à nos élus locaux et communautaires que soit présenté de manière concise, dans le JSD par exemple, le calendrier de déploiement des ces bornes, le nombre de véhicules prévus, le coût engendré par chaque borne, et les éventuelles perspectives d’accroissement du parc.

    Une vraie vision en somme sur un premier dossier qui doit faciliter la mixité des transports pour les franciliens dans le futur Grand Paris qui se profile.

    Merci pour toutes vos réponses.

    0

    0
  2. Azzedine dit :

    Bonjour Rahima.

    Nos élus ne connaissent pas leur dossier, et vous en faites la preuve… Une fois de plus.

    Juste une remarque, j’espère que c’est qu’un début car vu les lieux d’installation, c’est pas vraiment destiné aux habitants mais plus aux salariés venant travailler à la plaine.
    – Gare RER D de la plaine (pas celle avec les brochettes)
    – Front populaire,
    – Pleyel
    – porte de paris,
    Cela exclus de facto les populations les plus excentrés qui utilisent leur voitures…

    Encore une fois, on se trompe de cible, les habitants de saint denis ne sont pas une priorité pour nos élus. Saint Denis est une ville pour les autres.

    1

    0
  3. Jean Bon dit :

    Contrairement à Azzedine, on ne peut que se réjouir que la normalité « parisienne » finisse par conquérir la frontière Nord et même pour une fois au delà du canal. Cela va dans le même sens que le stationnement réglementé qui après Pleyel va débuter à La Plaine.
    Contrairement au centre-ville piéton, proche du marché garni en commerces et quoiqu’on en dise, le sud de l’agglomération est un désert commercial. Je rappelle que l’hyper-centre est piéton depuis longtemps et que chacun a pu faire le choix d’en accepter les avantages et les inconvénients.
    Faites le trajet en bus du RER D La Plaine jusqu’au Millénaire ou de Pleyel jusqu’au Qwartz (ou Clichy Saint-Ouen) et on verra dans quel état sont vos produits frais. C’est bien ici plus qu’ailleurs qu’il faut une voiture. Pour rappel, juste pour acheter du pain le week-end, il faut déjà faire un bon bout de chemin. On a même des bus qui ne circulent pas le dimanche (139)
    Il y a un magasin Carrefour en plein centre et un autre à Stains, il y a un Auchan limite Villetaneuse… Ce service n’est qu’un juste rattrapage « payant » en attendant d’hypothétiques commerces, et si le matériel est respecté je ne suis pas contre une extension à toute la commune. (mais quand je vois l’état des bornes à Mairie de Saint-Ouen…)

    0

    0
  4. Azzedine dit :

    @Jean bon.
    Je me réjouis de la normalité parisienne, elle devrait être pour toute la ville de Saint Denis et non pas seulement les pôles d’activité des cadres supérieurs.
    Mais il serait bon pour l’ensemble des habitants que la normalité parisienne comme vous dites, atteigne la gare de Saint Denis par exemple…??
    Mais il est aussi bon de rappeler les mauvais choix de plaine commune sur les choix de constructions. Que des immeubles (entreprises ou habitations) et pas d’espace vert, pas de commerces ou très peu. Encore faut il que les commerces sur Saint Denis propose des produits intéressants. On le sait tous, c’est pas très variés….
    C’est P. BRAOUEZEC qui disait qu’il fallait cesser les fameux pendulaires (temps de trajet maison travail et centre d’intérêt)… Il faudrait peut être l’appliquer avec de réels commerce de proximité…comme à Paris 🙂

    0

    0
  5. Bel-Air dit :

    Entre Porte de Paris et le Stade de France, on n’attendait que ça! Je ne voudrais pas parler au nom de tous mais il me semble que quand il n’y a plus de métro à partir d’une certaine heure c’est vraiment une solution plus économique qu’un taxi ou un uber. J’ai un ami qui rentre souvent à 2h du matin par obligation professionnelle. Le prix du taxi ne lui est pas remboursé. On n’a pas tous les mêmes rythmes. La métropole est bouillonnante d’activités jusqu’à très tôt le matin.
    Pour ce qui est des habitants de la périphérie dont je fais partie, il ne faudrait pas les croire privilégiés en terme de transports, même si à Saint-Denis on est globalement bien loti de ce côté-là. Ils ne sont d’ailleurs pas tous de nouveaux habitants! Le quartier Bel-Air/Franc-Moisin, par exemple, emblématique de Saint-Denis, bénéficierait directement de ces nouveaux équipements de la Porte de Paris. Et je vous rassure à partir de Porte de Paris, ils ne sont pas plus avantagés que dans le centre (10-15mn de marche en moyenne avant d’arriver à la maison) Je trouve que c’est plutôt honnête compte tenu de la différence de prix avec les taxis par exemple; et cela profite au plus grand nombre, y compris au centre ville (10mn de marche en moyenne, non?). Alors j’avoue que je ne connais pas très bien Pleyel et le Stade de France côté RER D… mais à Front Populaire il y a aussi des habitants, plutôt nouveaux mais pas que.

    Ma seule réserve concerne la sécurité des utilisateurs à l’arrivée ou au départ des bornes bien après le passage du dernier métro. Je ne me suis jamais promenée à 3h du mat à Saint-Denis.
    Ensuite j’espère qu’il n’y aura pas de détériorations volontaires et systématiques comme cela arrive parfois, y compris pour les Vélib’. Le problème a par exemple été rencontré à Porte de Bagnolet où je me rends régulièrement mais cela s’est réglé assez rapidement et aujourd’hui plus du tout de problèmes… La question est de savoir si on sera aussi prompt à maintenir le futur dispositif ? Sera-t-on à la hauteur de ses exigences en matière de sécurité, de maintenance ?

    0

    0
  6. QBarrage dit :

    Espérons que les autolib ne subiront pas le même sort que les velcom d’il y a quelques années!!
    Ces petits véhicules bien pratiques seront surement très bientôt dans de bonnes mains….on peut hélas faire confiance au sens très développé de l’adaptation des négociants en tout genre qui tiennent nos rues, j’en prends le pari!

    0

    0
  7. mimile dit :

    Allez acheter son pain en autolib’ c’est vrai que je n’y avais pas pensé…
    Merci Bolloré !

    0

    0
  8. goldo dit :

    moi aussi j’en prend le pari du devenir de ces petits véhicules car tout le monde sait qu’à Saint Denis rien ne peut exister comme ailleurs. je parie ma prochaine imposition .goldo

    0

    0
  9. suger dit :

    Je suis comme goldo prêt à parier que cela va finir comme les Velcoms…en pièces détachées pour l’exportation ! La « normalité parisienne » dont nous parle Jean Bon me fait bien rire. Il suffit de passer par le parvis de la Gare et la station de tram à coté pour comprendre que les incivilités, les trafics en tout genre, l’anormalité sont la règle à Saint-Denis.
    J’ai d’ailleurs le souvenir de l’usage des velcoms, quand ils y en avaient, il y a quelques années , à coté de l’ancienne passerelle de la Gare : ils accueillaient plus confortablement et au vu de tous les vendeurs et fumeurs de joints…, le seul petit commerce installé là à l’époque (puis ce fut le crack et maintenant c’est un supermarché aux multiples rayons !).

    0

    0
  10. Thierryb dit :

    Existe-t-il quelque part un bilan consultable de l’opération Velcom? Parce que les chiffres dont je me souviens sont frappants : 500 vélos disparus en quelques semaines, tout cela annoncé et prévu par tout le monde, tous les gens sensés qui connaissaient l’espace public dionysien, et écouté par personne, en, plus enrobé d’un discours sur la mobilité qui avec le recul parait ridicule, purement marketing et trompeur. Comment a-t-on pu gâcher autant d’argent public ? c’est un scandale ridicule que personne ne souhaite voir réitéré avec ces voitures, mais je reste sceptique…

    0

    0
  11. GabrielleC dit :

    Comme de nombreuses personnes ici, je dirai que quand on voit la catastrophe qu’est notre ville, on ne peut que se dire qu’elle ne peut pas être considérée comme une ville normale. Et je pense également que les véhicules vont être volés, saccagés et les places aux bornes seront utilisées par d’autres véhicules (pas électriques du tout). Quant au nombre de véhicules pour une ville de 110 000 personnes : 4×6, je le trouve tout bonnement ridicule. Enfin bref, avec ces 60 000 euros, on aurait peut-être pu faire un truc utile à la propreté, à la sécurité ou à l’éducation, non ? Je ne comprends pas pourquoi on ne s’occupe pas en priorité de ces problèmes pourtant essentiels à notre bien-être.

    Bon après-midi,

    0

    0
  12. Azzedine dit :

    Bonjour.
    On est 110 habitants mais on est 350 000 usagers de la ville. C’est clairement pas à la hauteur des enjeux. Mais l’équipe municipale à décider de réduire la place de la voiture…
    Si on avait vraiment voulu développer autolib pour les habitants, on aurais mis une ou deux bornes au centre ville… Mais on connait la musique.
    C’est du marketing municipale pour mettre en valeur des modes de transports alternatifs. Il faudrait leur parler de VELCOM….. Il voulait faire mieux que la mairie de paris et pas être connecté au réseau majoritaire. Résultat une gestion de plaine commune pour le résultat que l’on connait.

    C’est toujours à minima. Comme la vidéosurveillance, on mets 1 million € pour juste démontrer que la vidéosurveillance marche pas.

    0

    0
  13. Jean Bon dit :

    @Mimile, rigolez, rigolez, 1km pour aller au pain le week-end (je ne fais pas ma Cosette, mais ce n’est pas glorieux pour le commerce)
    J’ai lu dans le JSD que le Franprix situé sur la Place du Front Populaire fermait !!!

    0

    0
  14. AlexP dit :

    Le Franprix est fermé depuis un moment. Heureusement un Auchant est ouvert à sa place !

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *