Le Parisien – Comment l’administration de l’état accueille les étrangers

Vous aimerez aussi...

11 réponses

  1. koil dit :

    Le problème c’est qu’il y a tellement de problèmes en France que celui-ci ne semble pas prioritaire.

    De toutes manières ça dérange aucun partis politiques car ils n’ont pas de droit de vote.

    0

    0
  2. habitant dit :

    Les services publics en général, la Caf 93, les deux pôles emplois de Saint-Denis ( où il y a du monde pour qui est passé devant) tu peux les ajouter aussi.
    Pour la CAF 93, tout le monde le sait, il faut parfois réserver sa journée, pour un papier,un rendez-vous, remettre un dossier, etc.
    Et le personnel gère au mieux : il est parfois formé pour désarmorcer des couacs dûs aux interminables files d’attente.
    C’est normal que ça suscite des nervosités, de la tension parce que pour qui galère, il faut attendre partout, et les démarches sont très longues…
    Et je comprends la journée de grève qu’il y avait à Pôle Emploi même si cela a ajouté du désordre et des retards.
    Ce climat, vous avez raison, est lourd pour obtenir un papier administratif, :c’est le parcours du combattant pour vivre décemment et normalement de quelqu’origine qu’on soit, et en particulier quand on est étranger.
    C’est vrai qu’à la préfecture, c’est l’administratif le plus lourd et le plus long. Même pour obtenir la nationalité française: deux ans d’attente à peu près.
    Rappel d’aujourd’hui dans l’Education, 1 prof sur 5 a fait grève. S’il y a des profs parmi vous, est-ce que cela a été votre cas?

    0

    0
  3. Sam dit :

    @habitant

    J’ai attendu 5ans pour avoir ma nationalité : j’ai fait ma demande à 18ans en terminal et l’ai eu à 23ans en école d’ingé…je n’ai pas pu me présenter à des concours de certaines grandes écoles entre temps à cause de ma nationalité.

    Ma réaction est à situer dans tout un contexte pesant, et ces débats démago….sur l’identité nationale par exemple. C tout un ensemble de choses qui traduit une hostilité manifeste au pays de droits de l’Homme !

    Sans transition, une grande pensée à l’éducation nationale, si quelqu’un peut nous faire un article sur la journée de mobilisation …Titi ? Thierryb ? Thomas ? Véro ?

    0

    0
  4. Kirsten dit :

    Déjà dans les années 80 quand je suis arrivée en France, ces passages à la préfecture étaient terribles, tous mes copains étrangers en étaient malades ; je n’ose pas imaginer ce que c’est devenu par les temps qui courent…

    Je suis d’accord avec Sam qu’il s’agit d’un problème politique fondamentale qui a des répercussions diffuses mais très graves dans notre « psyché collective ».

    Et puis, est-ce que c’est la vocation de l’état d’harceler les membres de la population les plus vulnérables ? Je comprends très bien ce que dit habitant à ce propos.

    0

    0
  5. REVOLUTION 93 dit :

    Être Français c’est d’accepter l’Histoire de notre pays, ne pas le juger, être prêt à se battre pour lui. Je ne suis pas certain que tout le monde accepte cela !
    J’ai souvent l’impression d’un mépris certain envers mon pays ; ceci dit, inutile de recevoir les Étrangers de cette façon ; le respect n’a jamais fait de mal à quiconque.

    L’administration Française est une des moins lourdes. Je suis allé au Canada, ce n’est pas drôle pour les Étrangers, dont j’étais. Quant à l’Italie, l’Espagne, la Suisse etc… là le véritable parcours du combattant !
    Réfléchissons à tout ça !

    0

    0
  6. Sam dit :

    « Être Français c’est d’accepter l’Histoire de notre pays, ne pas le juger, être prêt à se battre pour lui. Je ne suis pas certain que tout le monde accepte cela ! »

    Et bien REVOLUTION 93 c ton opinion …
    C un peu hors sujet. Il y a un article sur l’identité nationale, voici le lien.

    0

    0
  7. thierryb dit :

    Sam, je ne ferai pas d’article- la journée d’aujourd’hui fut longue et je me suis occupé de mes stagiaires, mais je laisse le lien du journal Le Monde sur les motivations des enseignants. Les réactions des internautes, très significatives de l’évolution des mentalités vers un rejet pur et simple des efforts collectifs en faveur des élèves des milieux les moins nantis, et parfois à la limite de l’insulte, me rendent pessimiste.
    Lien vers l’article

    0

    0
  8. Sam dit :

    Bien reçu Thierryb, je vais faire un article à partir de celui du monde.

    Biz à toi et à l’ange dionysien 😉

    0

    0
  9. azazello dit :

    Moi je suis européen, les règles de l’UE me garantissent le même traitement par l’administration que celui réservé ‘à un français.
    Très attaché au respect des règles du pays où je vis (la France), suite à mon déménagement à Saint-Denis en 2005 je suis allé, conformément aux lois, déclarer le changement d’adresse dans les 8 jours qui ont suivi le déménagement.
    Comme je suis européen, la démarche a été plus simple pour moi. J’ai eu droit à ne pas faire la premier queue qui permet d’obtenir le ticket (difficile à avoir si on ne se lève pas très tôt) et de patienter directement dans la fille d’attente d’accueil: 2h à l’extérieur sous la pluie. Dans cette queue on voit des personnes âgés, avec des béquilles… On dépose le dossier et on est convoqué pour refaire la même chose encore un fois + attente au guichet. Deux demi-journées perdus – pour un privilégié comme moi, pour les autres c’est pire.

    La même démarche à Paris (changement d’adresse) – passage dans une antenne de police à la mairie du quartier et en une demi heure c’est réglé. Où est l’égalité ?

    Pourquoi toute cette humiliation? Pense t-on vraiment que ceci dissuadera les gens ?

    0

    0
  10. Lola dit :

    Mon beau-père et mon mari se sont relayés sur une durée de 6 heures pour faire la carte grise de la voiture à la préfecture. Je crois qu’il n’y avait pas de pluie mais bon, c’était pas drôle (en réalité, quand il m’a raconté ce que le gens se disaient, l’absurdité de la situation en devenait drôle). Pour ma part, enceinte de 7 mois et demi, j’ai fait 2 heure d’attente debout à la CAF pour prendre mon ticket et pouvoir commencer la vrai file d’attente.
    Je pense que la longueur des files d’attente et l’amélioration d’un certain nombre de services publiques n’est pas liée exclusivement à l’accueil des étrangers et à l’envie de les humilier (au moins qu’on pense que l’objectif est d’humilier les gens qui achètent des voitures, ce qui est possible avec la vague écologiste d’aujourd’hui).

    Pour ce qui est de la nationalité, j’habite en France depuis 2003, où je paie mes impôts, et je suis mariée depuis 2006 avec un français. Malgré cela, je ne peux toujours pas demander la double nationalité (je viens d’un pays UE, et je fais cette demande pour des raisons affectives), il faut attendre 4 ans de mariage si on réside dans le pays.
    Une fois la demande faite, je devrai également attendre plusieurs années. C’est long, sûrement. En même temps, la nationalité oblige l’état (et chacun des citoyens de l’état) à un engagement civil et financier significatif, un pacte social qui l’engagera pour toujours. A la rigueur je ne trouve pas choquant que cela prenne un peu de temps pour le concrétiser. Avant la création de l’état social, il n’y avait pas de documents d’identité et la vraie circulation des hommes existait. Comme on n’avait droit à rien nulle part, on pouvait être où on voulait. Ce n’est plus la même chose aujourd’hui, et rien qu’en Europe il y a bien des différences entre les différents pays à niveau des aides et des services publiques. Tout cela a un prix, que nous payons avec nos impôts et avec un contrôle avant d’être acceptés.

    0

    0
  11. azazello dit :

    Certes, la Préfecture est mal organisée, je suis d’accord sur ton constat concernant les cartes grises. La population y est aussi pour quelque chose, nombreuses personnes ont du mal a remplir les papiers.
    Mais pour avoir pratiqué Lyon et Paris, c’est le seul endroit en France où les gens doivent patienter dans 3 filles d’attente, à l’extérieur

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *