Le Parisien : « Coup de filet anti-drogue dans le quartier de la gare »

Vous aimerez aussi...

43 réponses

  1. Philgali dit :

    Bon débarras !!!
    Tous les soirs (18h) le parking le long du canal était pris d’assaut par les dealers.
    Avec tous les zombies qui trainaient dans cette « zone » ces dernières semaines cela commençait à devenir vraiment nauséabond…

    Mais où iront-ils après ? C’est une course continue du chat et de la souris qu’il faut mener pas uniquement des actions ponctuelles car à ce rythme les réinstallations du couple infernal dealers/drogués seront continuelles.

    M. Le Préfet, il faut plus de moyens au QUOTIDIEN !!

    0

    0
  2. goldo dit :

    Je ne sais pas si c’est en lien,mais ce soir à 17h personne sous nos fenêtres et je suis passée à l’église de l’Estrée ils n’étaient pas là non plus. Où sont-ils donc alors?

    0

    0
  3. TulipeP dit :

    Huuu !! Oh là ne révez pas, ils sont éparpillés un peu partout, hier cela a fait du bien pour ceux qui sont concernés, nous rue Emile Connoy ça peut aller mais ils sont sur leurs gardes.

    Je suis émue de toute cette attention que vous me faites.

    Je n’ai pas l’habitude d’être reconnue à part entière, mais là ils se cherchent et essayent de trouver encore un endroit pour nous casser les pieds.
    Je suis sortie pour faire mes repérages comme d’habitude, je voulais savoir l’effet que cela avait produit sur eux hier.

    Merci

    0

    0
  4. noelle23 dit :

    Je me réjouis de cette intervention !! Félicitations à nos forces de police même si c’est un travail de longue haleine qu’il faudra poursuivre…

    0

    0
  5. goldo dit :

    Cela n’a pas duré : 21h30, c’est reparti. Un trafic blanc arrive régulièrement vers ces heures là et on voit tous les individus se précipiter vers lui quand il se gare. Comme si le propriétaire distribuait des billets de banque. Nous avons signalé cela à la police mais ça persiste. Alors monsieur Le Préfet nous comptons sur vous pour ne pas oublier le quartier de la gare deuxième zone très méconnu de beaucoup de gens. Combien de personnes rencontrées autour de cette lutte m’ont dit mais c’est où Charles Michels ? Nous leur expliquons et ils nous répondent, »mais on n’est jamais venus par là ». Mais non longtemps St Denis s’arrêtait au terminus du tram et nous nous étions les oubliés. Maintenant après toutes les actions, les écrits que nous avons faits nous ne sommes plus dans cette situation,on sait où l’on est et qui on est mais on aimerait tant retrouver la tranquillité perdue depuis maintenant six ans.
    Je n’entends plus de bruit, je vais voir à ma fenêtre, le trafic est toujours la mais plus de zombis, normal trois policiers sont en train de tourner dans le quartier. Oui mais le trafic est là garé et eux n’ont pas vu ce qui se passait il y a 10 mn. Enfin ils sont là et ça c’est très encourageant. Merci à eux

    0

    0
  6. hélène dit :

    C’est tant mieux ce coup de filet ! Pas simple pour la police, longues surveillances, délivrance d’une commission rogatoire par un magistrat, cela montre la complexité d’organiser une opération de cette envergure, il faut une réelle coordination de tous et un sacré entêtement.
    Même si certains dealers vont essayer de continuer, ils savent bien que le terrain est de moins en moins sûr. Certes ce n’est pas simple pour la population à qui on demande une fois de plus de la patience et, je comprends Goldo, je connais la rue Charles Michels c’est un endroit rèvé pour tous ces trafiquants, derrière la Gare.
    Quant à nous, hier nos alcoolos drogués n’avaient pas l’air d’être trop perturbés, un peu moins nombreux, stationnés rue Fontaine, sous le porche d’Exotic Center, devant la Pharmacie, au début de la rue Emile Connoy, d’ailleurs quelque peu interrogatifs devant les grilles intallées, pour la destruction de l’ancienne cuisine, visiblement en recherche d’un endroit plus tranquille, mais, ce qui les attirent et, les retiennent c’est évidemment la possibilité de s’approvisionner en alcool, Exotic Center et, l’épicier dont hier je les entendais
    dire  » va voir le chinois » l’épicier de la rue Fontaine. Nous ne voyons plus la Police Municipale et Nationale. En fait elles ne sont restées que quelques jours. Par contre pour eux la drogue n’est pas un problème, les motos arrivent régulièrement quelque soit l’endroit où ils se trouvent. Notre marchand de fruits et légumes est toujours aussi pessimiste, j’ai parlé avec lui hier, il ne croit plus en rien., une bonne partie de sa clientèle a déserté et il est vrai que pour la reconquérir pas grand chose n’est fait pour tranquilliser cette partie de la rue de la République, tout du moins en apparence.
    A la fois je dirais Merci aux services de Police qui sont intervenus et, en même temps un peu déçue avec un sentiment d’abandon, pour cette partie de la rue République et, ses petites rues.
    J’aimerais bien connaître TulipeP car, d’évidence nous n’habitons pas loin l’une de l’autre.

    0

    0
  7. TulipeP dit :

    Hélène,
    Exacte, nous nous connaissons. Je confirme ce que dit notre amie : nos dealers sont à la recherche d’un coin un peu plus tranquille, ils sont éparpillés partout et ne savent plus où se mettre, de mon côté je m’efforce de les éviter.

    Quant à ce coup de filet, tout le monde peut constater, que le JSD n’en fait pas mention, POURQUOI…. Je vous laisse juger…

    Par contre, effectivement, je suis un peu déçue, lors de la réunion en mairie, il me semblait avoir entendu que Monsieur PEU, nous mettrait une voiture en fraction où est-elle ? Encore des promesses non tenues, je suis bien sûr contente que le quartier de la gare a été si je peux me permettre cette phrase, visité, mais nous c’est pour quand ? Je n’oublie pas le rendez-vous avec Préfet, mais si c’est pour nous dire, « vous avez vu nous avons commencé » certes je ne peux pas contredire mais ce sera très long, il faut faire des repérages surveillances c’est du boulot, mais à la fin il y a des résultats, mais moi personnellement j’espère que les personnes qui détiennent de la drogue seront condamnées et pas relachées sinon cela ne sert à rien.

    Là tout à l’heure aux alentours de 12h00, ils étaient rue Fontaine, je pense comme Hélène, nous avons un sentiment d’être abandonnée, dans cette souricière, les fonctionnaires de police auraient pu penser à nous, là je suis très très déçue, et c’est là que le moral se fait ressentir.
    Quand Monsieur PEU, est venu en visite dans notre rue, il a bien insisté, je le cite : « IL N’Y A PAS MIEUX QUE LA PRESENCE HUMAINE ET FAIRE PRESSION » où est-elle cette pression ? Je suis dubitative…

    La police ne fait que passer si elle passe, j’ai été aux ditributeurs hier, les voitures sont biens garées et les policiers sont là bas et non dehors, c’est là que je me demande à quoi sert-elle cette police si elle reste au commissariat, je suis un peu écoeurée je dois l’avouer, il faut être sur le terrain et non dans un parking mince !!!!

    0

    0
  8. goldo dit :

    La police,hier nous nous l’avons eue mais je me demande s’ils sont en nombre pour pouvoir assurer tous les quartiers Il est 17h et nos individus sont déjà là, en plus il fait beau. J’espère que nous aurons un passage bien voyant comme hier qui les déstabilisera. Il faut qu’ils arrêtent de se sentir en toute sécurité. La police veut s’occuper de notre quartier car nous avons été contacté pour une rencontre. Cela devient usant, à se demander : mais comment ça va être ce soir?

    0

    0
  9. FrançoiseB dit :

    @ tulipe
    Stéphane Peu n’est pas concerné par la présence policière qui nous a été promise : c’est l’inspecteur de la police nationale présent à la réunion qui en a parlé, sans pouvoir toutefois nous donner de date.
    @ goldo
    où sont-ils ? ils sont revenus en partie rue Courte où on ne voyait plus grand monde depuis deux semaines, effectivement, ils étaient repartis sur la rue Fontaine, mais en ce moment, ils sont là, à peu près une trentaine ; il faut dire que les beaux jours sont aussi revenus…
    Où sont les policiers ?
    il y a une rumeur selon laquelle Hortefeux arrive dans quelques minutes à la gare RER St Denis, ils doivent l’attendre …

    0

    0
  10. goldo dit :

     Françoise B
    et bien tu vois ce n’était pas qu’une rumeur,c’était vrai mais nous avons été prévenu 15mn avant. Nous qui habitons le quartier de la gare,dès 17h il y avait de la police partout autour de la gare. Un fourgon a été se fixer jusqu’à la rue du Port. On s’est dit ça y est les promesses sont tenues mais quand j’ai vu toutes les voitures administratives sur le parvis je pressentais quelque chose, mais quoi?
    Ca aurait été trop beau si tous ces effectifs avaient été pour nous protéger. Dès le départ de Mr Hortefeux, renvoie de tous les véhicules de police. Enfin on voit que ça bouge, c’est rassurant, mais nous devons nous armer de patience car on ne se débarasse pas comme celà des mauvaises herbes : si on n’enlève pas les racines,ça repousse.
    Pour le moment, 21h30 c’est calme. En plus le café douteux est fermé : est-ce une coïncidence, une exception ou y a t-il une autre raison? Je ne sais pas mais en attendant on respire. Les voitures qui viennent le soir habituellement viendront-elles ce soir? A voir ?

    0

    0
  11. FrançoiseB dit :

    Oui bah pour nous pas de trêve, ils sont toujours là ; nous avons appelé le 17 il y a 1/2 heure car c’est le rodéo en moto dans la rue et les cris habituels ; on nous a répondu « vous n’êtes pas prioritaires vous n’avez pas à appeler le 17 pour ça » ; on a dit « c’est le préfet qui nous a conseillé d’appeler le 17 et non le commissariat ». L’agent a répondu « le préfet dit ce qu’il veut, nous on fait ce qu’on veut, d’ailleurs je ne note même pas votre appel ». Charmant non ? Où est l’amélioration ? Et les promesses qu’on va tenir compte de nos conditions de vie ?

    0

    0
  12. Stéphanie dit :

    Charmant en effet …
    Bien sûr, l’on n’est pas à l’abri de devoir parler à des abrutis mais là quand même : ce genre de réponse est inadmissible !
    Même si cela ne va pas résoudre votre problème au quotidien je pense qu’il faudrait que tu rédiges un courrier au médiateur de la république avec une copie adressée au préfet. Il faut conserver des traces de ce genre de réponse.
    D’autant plus qu’il me semble que le Préfet est le « chef » (pour parler clair …) de ce charmant policier … Qui se permet de parler ainsi de son supérieur ?!

    0

    0
  13. TulipeP dit :

    FrançoiseB,
    Je suis passée devant eux ce soir, je ne ressens aucune crainte, mais c’est sale très sale, il y a des bouteilles partout. Ils sont je pense 10 environ vers 21h30. Merci de m’avoir précisé que c’était l’inspecteur, alors qu’est-ce qu’il attend ?

    En attendant les beaux jours vont revenir… Enfin, nous avons besoin de soleil pour le moral, cet inspecteur il attend quoi…comme il va faire beau, les odeurs reviennent avec la saleté, et nous revoilà face à une rue qui va être à nouveau envahie par ces personnes non invitées. Nous allons avoir encore du bruit, motos et que sais-je encore, donc, là ce charmant inspecteur, plutôt que de laisser les voitures dans le parking du commissariat car il y en a des vehicules, j’y suis passée hier, alors on attend quoi…Une promesse c’est une promesse là je suis en train de poster il est 23h12 exactement il y a une moto qui vient de passer, moi je n’ai pas envie de revivre un autre cauchemar, les beaux jours arrivent donc ce Monsieur est bien prié de faire rouler les voitures.

    Mince alors, moi je suis une personne de parole et quand on me promet quelque chose et bien je veux le voir, donc désolée mais là je ne crois pas du tout à ce lieutement qui s’est bien manifestement moqué de ma personne étant là plus ancienne le jour de la réunion.

    Je suis ravie que le Ministre de l’intérieur à savoir Monsieur Hortefeux, soit passé, là on sort le matériel, protection rapprochée et tout le systhème de sécurité pour ce Monsieur, parfait et nous alors, je nétais pas là, ma parole j’aurais bien voulu assister à cette arrivée spectaculaire… Flute j’ai loupé, mais bon peut-être que cette fois-ci, il va mieux prendre en considération notre requête.

    0

    0
  14. goldo dit :

    Et oui nous qui habitons la gare nous avons vu dès 17h des voitures de police partout. On a cru qu’ils tenaient leurs promesses et qu’ils commençaient à mettre en oeuvre, mais quand nous avons vu les voitures ministérielles sur le parking de la gare, on s’est dit cette protection ce n’est pas encore pour nous.
    Je me demande pourquoi dans certaines situations (visites de personnnalités, match au stade de France) on arrive a déployer des effectifs et quand il s’agit de notre sécurité, plus de voiture, plus d’agents. C’est comme les finances, il n’y en a pas pour les simples citoyens mais il en sort du chapeau pour tout ce qui arrange le gouvernement (banques). A quand un monde meilleur avec plus d’équitabilité ?

    0

    0
  15. cathy dit :

    Hello tout le monde,

    Ne cherchez pas, les dealers sont vers chez nous : rue du port derrière l’immeuble ancien restaurant la tagadirt qui aurait du etre démoli, où un incendie a eu lieu il y a 15 jours. Il y a un passage derrière, les toxicomanes se trouvent là le soir. De grosses voitures arrivent vers 23h : elle doit distribuer. 

    0

    0
  16. hélène dit :

    @ FrançoiseB
    Il n’y a plus qu’une seule chose à faire c’est triste à dire, mais enregistrer les conversations avec la Police. Le Préfet les remue-t-ils donc ? En ont-ils assez, il faut dire que notre département n’est pas simple non plus.
    Quant à nos alcoolos drogués ils se comportent avec un sentiment de toute impunité, les cerveaux beaucoup trop ramollis.

    0

    0
  17. Stéphanie dit :

    Cathy,
    Fais attention à toi quand même : il faut signaler cela à la police mais à mon avis il ne faut pas s’aventurer à essayer d’obtenir des informations par soi-même.
    Goldo,
    C’est vrai qu’il y a deux poids deux mesures, mais on ne peut pas demander aux officiels de se déplacer sans aucune sécurité … Et personnellement je n’aimerai pas voir ce genre de dispositif tous les jours dans le secteur, même si je comprends tout à fait que cela puisse rassurer.
    Un dernier avis personnel : des actions policières, il y en a et quand elles sont bien gérées elles ont des résultats. C’est bien l’essentiel et à mon sens c’est ce qu’il faut demander : des actions précises, travaillées et qui atteignent leurs buts. Cela demande du temps et des moyens : c’est là-dessus qu’il faut être vigilants.

    0

    0
  18. TulipeP dit :

    Cathy,

    Moi aussi je te dis de faire attention. Ce n’est pas très prudent de s’aventurer, tu prends des risques. Je sais qu’il faut malheureusement des preuves pour que lapolice se déplace mais ce n’est pas aux citoyens de faire le boulot de filature mais à la police.

    0

    0
  19. klenex dit :

    Très bien donc la police fait ce qu’elle veut et le préfet n’as donc pas de poids ni le Ministre de l’Intérieur. Alors qui croire ?

    0

    0
  20. goldo dit :

    C’est effectivement à la police qu’il faut signaler ça, mais on n’arrête pas de le dire que la rue du Port est squattée. Ce soir plusieurs policiers sont passés,  ont regardé le commerce près de l’ancien tabac qui longtemps a fait de la résistance en restant ouvert. Aujourd’hui ils hébergent des gens on l’a déjà dit et au dessus du restaurant « La Tagine »,les fenêtres qui ont été murées ont été perçées. Hier ils les ont rebouchées,donc tout le monde est au courant.

    0

    0
  21. stephanie dit :

    Bien sûr tout le monde aimerait que les choses aillent plus vite et que dès le signalement d’un problème une intervention ait lieu : moi la première ! 

    Mais je pense aussi qu’il faut être réaliste : les actions doivent être préparées et réfléchies, sinon malheureusement elles ne servent pas à grand chose … Cela n’empêche bien sûr pas « d’harceler » les autorités, en répétant les choses inlassablement et de les mettre parfois face à leurs inactions. 

    0

    0
  22. goldo dit :

    Et bien c’est ce que je fais régulièrement, mais cela devient lassant surtout que lorsque je rencontre les riverains les moins actifs mais les plus pressés, c’est toujours pour nous interpeller et nous demander quand nous retrouvererons la tranquillité. Il faut se rappeler que nous nous cumulons toutes les nuissances et cela devient très épuisant moralement et physiquement. Je suis la première à reconnaître que ça va mieux, mais nous entamons quand même la sixième année de galère dans ce quartier.

    0

    0
  23. cathy dit :

    Bonjour à tous(tes)

    Je vous rassure, je suis prudente. J’explique, je ne suis pas dehors pour voir tout ce qui se passe,

    mais je suis sur mon balcon comme si que je prenais l’air. Comme je suis bien situé, je vois le passage

    de l’arrière de l’immeuble où se trouve le squatt. En étant assise je peux fimer ou faire des photos,

    qu’on enverra avec Françoise par mail au commissaire divisionnaire et le capitaine Play dès que j’ai

    l’appareil , je le ferais, FAUT DES PREUVES, ILS EN AURONT

    Bonne journée à vous

    0

    0
  24. FrançoiseB dit :

    @ Goldo, Oui moi aussi j’en ai marre, si à chaque fois qu’on appelle, et qu’on se fait envoyer sur les roses, il faut faire une lettre au Préfet, au Maire, au Proc, etc. etc. je ne vais pas passer ma vie à ça, j’envisage sérieusement de partir d’ici pour avoir des conditions de vie « normales ». Dans la rue Emile Connoy, la cuisine municipale a été abattue, il y a quelques grilles devant mais le chantier n’est pas sécurisé : les Rom sont là dès 6h du matin pour trier et récupérer. Par ailleurs, des individus se sont introduits hier en voiture sur le site de la PMI et ont agressé le gardien qui leur demandait de sortir (ils l’ont alpagué physiquement et l’ont menacé de brûler sa maison). Au commissariat on a refusé de prendre sa plainte ni même une main-courante en prétextant qu’il fallait au minimum deux agressions pour ça (!!!) ; il a fait intervenir un gradé qu’il connaît, à ce moment-là l’agent a pris une main-courante en lui faisant remarquer que c’était très mal vu de faire intervenir ses connaissances pour obtenir satisfaction. Je ne sais pas vous, mais moi je suis scandalisée. Nous avons connu le même scénario par le passé et je constate tristement que nous ne sommes pas une exception et que rien n’a changé.

    0

    0
  25. Stéphanie dit :

    Oui Françoise B, c’est honteux et scandaleux !
    On vit où là si un citoyen qui se fait agresser ne peut même pas porter plainte !
    Ah, on va en avoir des choses à dire sur ses troupes à Monsieur le Préfet en juin lorsqu’on le rencontrera de nouveau.
    L’accueil téléphonique que tu avais eu du 17 était déjà difficile à croire, là vraiment c’est du grand n’importe quoi !

    0

    0
  26. Lilia dit :

    Contente de voir qu’on s’occupe du quartier de la gare, mais pourquoi rien ne se passe de si imposant rues de la République, Fontaine, Courte, Connoy et Gibault ??? J’ai l’impression que question trafic de drogue, on oublie toujours qu’il n’y a pas qu’un coin mais plusieurs.
    Depuis qu’il fait beau, c’est de nouveau l’enfer dans le quartier. Hier en allant chez Picard il y avait au moins 30 personnes rue Fontaine, et j’en ai retrouvé jusque dans la rue Gibault (3 personnes) ils dealaient sous mes yeux (alors qu’on vienne pas nous raconter qu’ils prennent juste l’air), avant hier il y avait même un détachement devant le KFC!
    Mais le pompom c’était ce soir, 19h et des poussières en rentrant du boulot, quand un de ces crétins, stationné rue Courte a tenté de me draguer. RAS LE BOL!! Je perds rarement mon calme mais trop c’est trop, j’en ai ma claque de voir tous ces mecs tenir le quartier comme si c’était leur territoire, agir en rois. C’est quand même dingue qu’ils puissent rouler en scooter dans la rue, slalomer entre les passants de la rue de la République, sans que personne ne bouge, avec tous les petits qu’il y a, un jour, il va y avoir un pépin; tout ça parce que celui en charge de faire le lien entre les différents lieux de vente à la flemme de marcher sur 20 mètres. Je n’arrive pas à comprendre en fait qu’ils puissent dealer dans le lieu le plus passant de St Denis, là où il y a le plus de monde, c’est pas interdit la drogue? On n’est pas censé se la jouer discret quand on est dans l’illégalité? Ici c’est le monde à l’envers.

    Pour ce qui est de la rue Franklin, il y a vraiment un truc louche là bas, une copine y est passée l’autre soir sur le coup de minuit et ils étaient 3 stationnés à l’entrée du porche, super énervés, visiblement à attendre quelque chose tout en parlant au portable.

    Bon courage à tous!

    0

    0
  27. thierryb dit :

    J’ai fait des courses cet après -midi, et en passant devant la rue Emile Connoy, et rue Fontaine, je me suis dit que nos amis qui avaient déménagé rue Fontaine avaient eu raison. Si la police municipale devait servir à quelque chose, c’est d’abord à déloger les trente demeurés, trafiquants et soûlards qui tenaient le pavé à côté du primeur (qui tirait une g…comme jamais). Or, rien, nada, personne. Dans ces moments-là , je me dis que nous ne sommes pas dans une ville normale. Ça se passerait à Colmar, Sélestat, Saint-Brieuc, il y aurait intervention, services sociaux, etc. Et puis une fois de plus, je serais élu de ce genre de ville, j’irais rassurer la population.
    Bon, il est vrai, situation surréaliste, on voit M. Peu- qui bosse, visiblement, défiler avec les gardiens des immeubles de Plaine Co Habitat contre la multiplication inquiétante des agressions. En tant qu’employeur, défiler, c’est bien, mais c’est un peu dire aussi que c’est une fatalité.

    0

    0
  28. goldo dit :

    Je le disais que la venue d’Hortefeux était d’abord un coup de pub,ils sont venus voir ce qui avait été fait mais n’ont surtout pas voulu entendre ce qu’ils restaient à faire et la souffrance des riverains. Moi je fuis St Denis à chaque fois que cela m’est possible mais est-ce normal et les autres qui n’ont pas le choix ?
    Nous lorsqu’on appelle la police et que l’on se présente ils nous écoutent car sinon entre voisins c’est nous qui y allons et squattons leurs locaux jusqu’à ce que quelque chose se fasse. Je sais qu’on ne résoudra pas tout en quelques jours mais il y en a marre : un squat se défait, un autre se refait. Attendre, attendre mais pendant ce temps que faisons nous de notre épuisement ?  Bon à tous.

    0

    0
  29. hélène dit :

    Je ne voudrai pas prendre ce blog pour un « bureau des pleurs »…

    Le nombre de ces dégénérés change tout au long de la journée pour aboutir jusqu’à 80. Il faut le dire, le milieu de la rue de la République et ses rues adjacentes, sont carrément prises en otage du matin jusqu’au soir c’est leur TERRITOIRE et gare à ceux qui veulent s’y installer.
    J’ai appelé la Police hier à 20 hres, le 17 ne répondant pas, elle n’est pas venue.
    Je ne rappelerais pas tout ce que Françoise a relaté, nous nous appelons régulièrement, une façon de s’entraider, mais hier l’enfer était pour elle et son mari.
    Quand je pense que le chef de la Police Municipale a eu le culot de me faire la morale sur ces personnes en me disant qu’ils n’étaient pas méchants, etc….

    0

    0
  30. hélène dit :

    Je complète ma dernière intervention :

    LA LOI PRECISE BIEN QUE L’IVRESSE EST INTERDITE SUR LA VOIE PUBLIQUE

    Donc il faut être aveugle pour ne pas le voir sans compter les trafics, deal, etc…

    D’après mes renseignements, pour que la Police agisse et, si j’ai bien compris il faut l’ordre du Procureur de la république (pour inviter les services de police à enquète) donc écrire en souhaitant que la lettre ne tombe pas au panier.
    Il me semble que FrançoiseB a déjà écrit.

    Pour que cette lettre soit lue et prise en compte, il vaudrait mieux qu’elle émane du MAIRE.

    0

    0
  31. noelle23 dit :

    J’hallucine de ce qu’on pu répondre les policiers pour l’agression du gardien : c’est hallucinant !! On y croit pas tellement c’est énorme !! c’est scandaleux en tous points : je comprends les riverains de ces rues qui doivent être exaspérés par ces énergumènes !! C’est quand même dingue que les pouvoirs publics soient aussi impuissants dans cette ville !! Forcément, ça met en colère !!

    0

    0
  32. goldo dit :

    Ce qui est répondu quand on appelle la police est du registre du scandale. Si c’était à moi que l’on avait répondu cela, j’aurai porté plainte en écrivant directement au Procureur de la république pour non assistance à personne en danger. Je sais ça prend du temps et de l’énergie mais je crois que parfois ils n’attendent que ça que les gens se résignent. 

    Bon courage : moi depuis vendredi soir j’ai fuis St Denis,il n’y a que comme celà que je résiste. A mi temps retraitée et a mi temps salariée, a mi temps dyonisienne et le reste du temps soit dans la campagne du 91 ou en Normandie. Le temps que je passe à St Denis est pour le milieu associatif et la défense du quartier. C’est pourtant dans cette ville que je paie des impôts.

    0

    0
  33. sam dit :

    Je rentre demain matin d’Indonésie…et je suis en pleine forme.

    Le secteur République/Fontaine/Émile Connoy/Courte ne semble pas être LA priorité…c’est inadmissible !

    Je me propose d’écrire cette semaine une lettre au procureur de la république même si elle ne répond jamais a nos courriers.

    Pour info, nous rencontrons le préfet le 25 juin prochain. Lors de la précédente réunion, nous avons demande la présence de tous les pouvoirs publics notamment la justice. Donc on va pouvoir exiger des réponses de tous nous interlocuteurs.

    Il va falloir bien la préparer, alors courage.

    0

    0
  34. TulipeP dit :

    Bien,
    Pour ma part, je confirme tous les commentaires postés. Effectivement Monsieur Hortefeux, c’est bien un coup de pub. Nous nous sentons oubliés, nous sommes en plein centre ville, et effectivement je ne veux pas que ce blog qui est parfait, nous serve pour nous consoler. Depuis l’entrevue avec Monsieur Peu, personnellement je ne vois pas énormément de pression, ils sont là comme des malades, à faire du bruit avec leurs motos à n’en plus finir. J’étais au téléphone samedi (il était plus de minuit) et j’entendais passer les motos. Vous savez à la fin cela devient agaçant pour nous. Nous vivons un vrai cauchemar. Où est la fameuse voiture qui devait être mise en fraction ? Encore des promesses non tenues.
    Je commence à perdre confiance. Il faut absolument relancer. Le fruitier n’en peut plus : je crains qu’il ferme, se serait bien regretable. Il faut faire en sorte que ces individus partent ! Nous ne pouvons plus passer : j’en ai honte !!

    Je rencontre des personnes qui me disent, comment tu fais ? Je réponds je fais en sorte d’aller, personnellement les riverains n’en peuvent plus, ils pensent que voilà ils sont là et resterons là, malagrès les travaux, ils faut éradiquer tous ces dealers, ce n’est plus possible, c’est bien le coup de filet, mais bon faut arrêter de faire de la pub, je reçois pleins de courriels, c’est bon, c’est pas finit, personnellement je serai satisfaite vraiment quand notre ville sera débarassée de tous c’est individus et là je ferai en sorte d’éditer l’information, surtout quand celle-ci provient de la municipalité.

    D’autres personnes me disent, la municipalité parle parle, elle sait faire que cela que de parler, pour nous endormir ou nous calmer, celle-ci a peur des confrontations, excusez du peu, mais c’est une évidence même, celle-ci craint des représailles, à la fin je me sens décourager, à chaque fois je me dis, ah ils m’attendent… Ils sont combien cette fois-ci…Franchement là je sens un abandon totale, c’est mon avis.

    0

    0
  35. Lilia dit :

    à Sam
    C’est bien que tu sois en pleine forme, parce qu’ici, nos cher petits dealers le sont égalemement et visiblement les habitants du quartier dont je fais partie, plutôt à plat!
    Il faut qu’on trouve une solution pour nous faire entendre et surtout qu’il y ait une réponse concrète. J’avoue que je ne m’y connais pas question fonctionnement police et justice, mais je trouve incroyable de voir si peu les forces de l’ordre dans une ville si grande avec autant de problèmes. Quand je les vois, c’est toujours au même endroit, on dirait qu’ils font exprès de se trouver là où il n’y a pas de problème. Je les vois toujours avant les bornes qui se trouvent au niveau du KFC, mais jamais 5m plus loin, là où les trafics en tout genre ont fait leur place. Ont-ils l’interdiction de franchir ces bornes ? Je crois que la prochaine fois que je les vois j’irai le leur demander très poliment.
    A oui aussi, je ne sais pas si c’est le bon endroit du blog, mais je veux bien aider à la préparation de la réunion du 25 juin!

    0

    0
  36. goldo dit :

    Je le disais. Je pouvais me tromper mais j’avais l’impression que toutes ces réunions, ces rencontres n’avaient qu’un but : gagner du temps en nous laissant espérer et pendant ce temps là on se calme car on attend du mieux. Ce W.E je n’étais pas là, mais je sais que dans notre quartier ça a été le souk. Alors quand j’entends dire que l’on s’occupe du problème, je me demande du quel. Une manière pour se faire entendre est de se réunir et d’aller manifester notre désarroi là où ça dérangera. Je crains qu’on me dise que je suis trop révolutionnaire mais j’ai 60 ans et j’ai appris que dans ce pays pour se faire entendre, jouer les écrivains n’est pas suffisant, car ça ne dérange pas plus que ça. Le 25 juin je serai encore en vacances,donc je ne pourrai assurer la réunion mais si c’est encore pour nous dire que des choses sont faites, nous donner des chiffres et nous faire espérer, vaut mieux que ce soit quelqu’un d’autre qui me représente, ça m’évitera de m’énerver.

    0

    0
  37. goldo dit :

    II est 22h15, 5 zombis squattent l’arrêt de bus et je ne sais ce qui se passe côté parc car d’après ce que j’entends c’est maintenant derrière que ça se passe. L’épicier est fermé, ils ne peuvent donc consommer en attendant la livraison car croyez moi ils ne sont pas là en touristes pour admirer ce joli site du quartier Charles Michels.
    Nous avons vu des policiers ce soir vers 17/18h dans la rue mais après, justement à l’heure où tout le monde se réunit, on ne voit plus personne. Peut-être y a t-il des policiers en civil pour observer ? Enfin je reconnais quand même que dans notre rue nous avons connu bien pire. Maintenant s’ils se sont déplacés, c’est que ce sont d’autres riverains qui vont galérer. A quand la tranquillité dans cette ville pour tout le monde ?

    0

    0
  38. sam dit :

    Bon beh a y est nous sommes de retour à St Denis. Vous m’avez manqué 🙂

    Concernant le déplacement du ministre, à mon avis il s’agit d’un soutien au préfet nouvellement nommé et aux forces de l’ordre qui ont fait une beau coup de filet…ce n’est pas rien.
    Le tournage du reportage de France2 doit également expliquer aussi ce déplacement.

    Pour rappel, France2 tourne en ce moment son reportage. Pour se faire entendre il faut pas hésiter à venir à la démarche quartier de ce soir qui sera filmé…il faut savoir utiliser les médias et passer les bons messages.

    @Goldo,
    OK, j’ai noté que tu ne venais pas à la réunion avec le préfet. Mais il ne faut pas laisser entendre que la dernière ne servait à rien, tu avais affirmé le contraire à l’époque…
    Il faut tout de même relativiser les propos, la situation du quartier de la gare et notamment dans le secteur Charles Michels a évolué dans le bon sens de puis l’été 2009, mais ça reste encore fragile.
    Si tu veux lancer une manif, nous n’avons rien contre…mais tu organises. Il ne faut pas tout attendre de Stéphanie et Moi.

    @Lilia,
    Perso, je suis préoccupée par la dégradation du centre ville et là la réunion du 25 juin est importante. Je te tiens au courant pour la préparation.

    0

    0
  39. goldo dit :

    Sam, je ne serai pas à la réunion avec le Préfet car je serai en vacances, sinon je pense que j’y serai allée . Même si des fois je m’énerve, je ne lâche pas le morceau mais je trouve que vivre dans cette ville et ce quartier devient fatiguant.Toujours utiliser des stratégies pour que nous et nos enfants soient en sécurité, observer et dénoncer ce qui se passe, assister aux réunions, faire des courriers, …
    Je ne sais pas mais j’aimerai bien connaître l’âge moyen auquel décède le dionysien car je me demande si cette vigilance que l’on doit toujours maintenir et la fatigue que cela entraîne n’est pas un facteur de développement de maladies somatiques.
    Quand à une manifestation, je sais que si cela dure nous finirons par la faire et nous l’organiserons. Seulement je fais comme tout le monde, je me dis que je dois être patiente, que ça finira par s’arranger et pendant ce temps là le temps passe. Quand à la réunion de ce soir désolée mais je ne pourrai être là et dans la résidence il y a une autre réunion. Peut-être que Joelle va pouvoir être présente. En attendant sous nos fenêtres c’est plus calme mais le problème est déplacé du côté du parking et dans la rue du Port, c’est ça qui me désespère.

    0

    0
  40. Sam dit :

    Goldo,
    Répéter inlassablement « y en a marre de cette ville » et « les réunions ne servent à rien » …ne fait pas avancer le shmilblick.
    Quand les choses évoluent dans le bon sens, il faut le reconnaître. A lire tes commentaires, nous avons le sentiment que rien ne change…c’est Faux ça n’a jamais autant bougé. Alors nos méthodes, notamment le dialogue avec les pouvoirs publics, ne sont pas parfaites mais apportent leur fruit.
    Pour maintenir une certaine qualité d’échange sur ce blog, élevons un peu le débat.

    0

    0
  41. JLo93200 dit :

    Complétement d’accord avec toi Sam, ca devient lassant les « Y en a marre de cette Ville ». Y a quand mm pas que des problèmes, il se passe aussi des trucs bien ici.
    D’ailleurs, l’energie positive qu’il y avait hier soir devant la basilique en est la preuve.
    Tout le monde se bouge bien pour que cela évolue dans le bon sens (association et politique), et ca marche alors faut pas baisser les bras et continuer à avancer.

    0

    0
  42. cece dit :

    Effectivement, hier soir devant la basilique il y avait une ambiance particulière et qui, à mon sens, ne peut avoir lieu que dans une ville comme St Denis.
    A la fin du concert du musicien serbo-croate Goran Bregovic, les portes de la basilique ont été ouvertes, tout le monde a pu y accéder et participer à la joie émanant de ses derniers morceaux. Une musique venue de l’Europe de l’Est, des Balcans précisément, appréciée d’un public multiculturel, où les âges et les clivages sociaux semblaient être disparus pour une fois.. Magie de St Denis ou de cet auteur compositeur …

    0

    0
  43. LeJSD dit :

    Le ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux est (re)venu dans le quartier de la Gare mercredi 2 juin en fin de journée. Pendant quarante-cinq minutes, il a parcouru le secteur en compagnie de plusieurs élus (Francis Langlade, Zora Henni, Christophe Girard, Mathilde Caroly, Fabienne Soulas, Laurent Russier…). Le lundi 31 mai à la même heure, une centaine de policiers avait procédé à l’interpellation d’une vingtaine de trafiquants repérés dans le secteur, saisissant une certaine quantité de crack (une drogue dérivée de la cocaïne) et plusieurs véhicules.

    La première adjointe, Florence Haye, a notamment demandé au ministre le maintien des forces de l’ordre jusqu’au dernier train, alors que le poste de police installé sur l’esplanade de la gare ferme à 22 h 30. Brice Hortefeux n’a pas exclu de « faire évoluer l’organisation » actuelle.
    Dans un communiqué, la municipalité « se félicite de l’arrestation de plusieurs trafiquants de drogue » et note que « ces arrestations sont le fruit d’un patient travail de police de proximité, d’observation, de filature et d’enquête, qui démontre que lorsque les moyens nécessaires sont mobilisés, des résultats sont obtenus ». Elle ajoute qu’elle « poursuivra ses actions pour éradiquer l’habitat insalubre, requalifier l’espace public et faire respecter son usage, à travers notamment la prochaine mise en place d’un service de médiateurs de nuit ».

    D. Sanchez et G. Rossi – Article publié le 8 juin 2010 – Source

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *