Le Parisien : Ils ne veulent pas d’immeubles dans le parc de la Courneuve

Vous aimerez aussi...

12 réponses

  1. Bill dit :

    Personnellement, j’aimerai beaucoup que les tours et cités qui l’encerclent en lui tournant le dos soient intégrées dans le parc ou plutôt que le parc s’agrandisse pour englober ces espaces de circulation inhospitaliers qui l’entourent et rejoigne les cités, verdisse le béton, adoucisse les perspectives.

    Dans l’état actuel, on n’a l’impression que trouver une entrée du parc se mérite, y aller autrement qu’en voiture aussi. Le parc est fermé sur lui-même et peut paraître difficilement accessible à des habitants piétons. Dès qu’on y entre, on quitte la ville et c’est parfait. Mais s’il était plus ouvert sur son environnement, plus tentateur et accessible, ce serait encore mieux ! 

    Sur la question des logements, il me parait surtout important d’améliorer les logements alentours existants, casser l’effet cité béton pour une offre plus verte et apaisante en y offrant aussi plus de mixité pour permettre à de jeunes habitants de s’installer sans quitter notre ville. Pour les nouveaux logements de masse, on peut effectivement dire « aller voir ailleurs l’herbe est plus verte et les profits le seront aussi ! « 

    0

    0
  2. Habitant dit :

    A partir du moment où c’est un projet de Braouzec, c’est forcément un projet pour ghéttoiser un peu plus et faire gagner de l’argent aux promoteurs immobilier, on connait la chanson, ça fait 20ans que ça dure avec ce type..

    0

    0
  3. reveplus dit :

    Si c ‘est un projet de Braouzec, pourquoi ce qui on crée la pétition ne vont pas le voir ce Mr Braouzec et lui demander pour ma part ce parc est peu accessible en transport n’étant pas véhiculer , ( es signer de pétition monter et soutenu par de élus de notre ville

    Perso je ne signerais pas , je me rappelle de celle des 200 policier qui a servie pendant les Elections départementale )

    je souhaite bon courage a ce qui ce batte pour ce parc ) avant que nos élus chercher a donner des leçons aux autres ils serais bien qui ce soucie de ce qui ce passe a st Denis ) et ce bétonnage qui grandit de plus en plus cette inslubiter des rues , l’insecurite … dernièrement des travaux rue Marcel Sembat qui fait circuler les véhicule sur les voies gazonner du tram n’est ce pas a la mairie ou plaine commune de faire en sorte que cela n arrive pas , la pelouse es massacrer cela fait sale , sais consternant , si vous le permettais je partage le lien du blog J’habite St denis http://jhabitesaintdenis.blogspot.f

    0

    0
  4. Bill dit :

    @Habitant
    Depuis Braouzec a complètement retourné sa veste (soit disant qu’il n’avait pas entendu parlé des 24000 logements) et se présente maintenant comme le farouche défenseur du parc de la Courneuve et s’oppose absolument à ce que l’Etat déclare ce projet en OIN : ce qui ferait perdre la main à Braouzec et consorts sur l’aménagement. On peut se demander ce qu’il défend d’abord la réserve naturelle Natura 2000 ou le contrôle de l’opération ?

    0

    0
  5. Habitant dit :

    @Bill
    Ce type est vraiment pathétique

    0

    0
  6. reveplus dit :

    Stéphane Troussel
    Président PS du Conseil général de la Seine-Saint-Denis

    Il faut passer du "Central Park du Grand Paris" à un projet partagé par tous

    ()Dans ce débat, mettons de côté les postures non dénuées d’autres intérêts – électoraux il y a quelques semaines et liés aux Jeux Olympiques maintenant – j’aurais l’occasion d’y revenir. Attachons-nous plutôt aux inquiétudes sincères et rappelons quelques convictions solides.

    D’abord, ce projet n’est rien d’autre qu’un scénario, une initiative privée qui n’engage personne sinon ceux qui l’ont initiée.()

    http://www.huffingtonpost.fr/stepha

    0

    0
  7. cording dit :

    Selon la direction politique de la création de logements autour du parc Georges Valbon le projet aura un aspect et une finalité différents. Pour moi il m’apparait que le projet présenté propose trop de logements et trop près du coeur du parc pour ne pas l’endommager tôt ou tard. Les bonnes intentions des uns et des autres ne suffisent pas, trop d’arrière-pensées laissent planer de sérieux doutes quant à leurs crédibilités réciproques.

    0

    0
  8. BB dit :

    Un peu de volonté politique… Plutôt que de bétonner les rares zones vertes de SSD, ils devraient en créer de nouvelles.

    Vous savez où un « Central Park » aurait du sens ? A la Plaine Saint-Denis. C’est bourré de friches polluées jusqu’au trognon… Et côté espace verts, y’a 3 squares surpeuplés qui se battent en duel… A partir du site des « cathédrales », utiliser le vaste espace à proximité des voies ferrées pour en faire un grand parc…

    Mais ces messieurs-dames ont sans doute déjà un projet « lecorbusiesque » à nous proposer pour ce site. Histoire de faire encore des cadeaux à Bouygues et consort.

    0

    0
  9. Dans le Monde 18/06/15 dit :

    Grand Paris : la mobilisation contre le projet de Central Park à La Courneuve s’amplifie

    […] Urbaniser les franges du parc

    Séduisant sur le papier, le projet suscite une opposition grandissante depuis que le chef du gouvernement l’a retenu parmi les sites susceptibles d’accueillir les travaux de la future métropole du Grand Paris. D’autant que le parc est classé « Natura 2000 » et abrite de nombreuses espèces protégées. Le choix d’une opération d’intérêt national (OIN, au régime juridique particulier, qui voit l’Etat prendre aux communes les prérogatives de délivrance de permis de construire), jugée antidémocratique, a particulièrement heurté les élus communistes des villes concernées, Stains, La Courneuve et Saint-Denis.

    Reçus mercredi soir à Matignon, le premier adjoint de Stains, les maires de La Courneuve et de Saint-Denis et le président de la communauté d’agglomération Plaine Commune ont obtenu des assurances tant sur le fond que sur la méthode, selon une source proche du dossier. « Le projet Castro, ils n’en parlent plus, et il est clair qu’ils ne l’imposeront pas sous cette forme. Pour autant, l’idée d’urbaniser les franges du parc n’est pas abandonnée, et c’est là-dessus que la bataille va s’engager », a déclaré cette source.

    Des transports en commun plus nombreux

    Les édiles ont plaidé pour que le parc soit plus ouvert sur les villes qui le bordent et surtout mieux desservi par les transports en commun, a-t-elle ajouté. La ville de Stains, qui souffre d’un taux de chômage record, se bat depuis quarante ans pour avoir le métro, tandis que La Courneuve, desservie par la ligne 7, réclame que l’autoroute A1, qui longe d’ailleurs le parc, soit couverte. Quant à Plaine Commune, la communauté d’agglomération affirme avoir largement pris sa part dans la construction de logements sociaux et estime que c’est aux autres communes franciliennes moins vertueuses de faire des efforts.

    […]Mais le président socialiste du conseil départemental de la Seine-Saint-Denis, Stéphane Troussel, a lui aussi pris ses distances avec le projet. Il a écrit sur son blog qu’il fallait « rayer les objectifs démesurés de logements, les dizaines d’hectares engloutis », et plaidé à son tour pour une meilleure accessibilité du parc, cerné par des voies rapides et qui comporte peu d’entrées pour les piétons ou les cyclistes.[…]

    Texte intégral ici 

    0

    0
  10. Laurent dit :

    Dans le texte intégrale :

    le Nouveau Parti anticapitaliste ? Représenté par qui et dans quelle ville ?

    Des associations écologistes locale ? Représenté par qui et dans quelle ville ?

    Vous le savez ?

    0

    0
  11. Lazare dit :

    Pour le gouvernement et les édiles départementaux, le passage en force pour imposer leurs projets est une constante à l’heure même où on nous enfume avec des concepts de citoyenneté, démocratie participative, concepts qui ne sont beaux que dès lors qu’ils sont appliqués. En Seine st Denis, il y a également un projet qui fait débat, la destruction du fort de Vaujours situé à cheval sur les départements de Seine et Marne et de Seine st Denis, qui fut utilisé pour des expériences par l’industrie nucléaire, dont le sol est hautement radioactif et que la société Placoplâtre qui l’a acheté à l’Etat veut détruire pour faire une carrière de gypse contre l’avis des habitants.

    0

    0
  12. Dans le Parisien 18/05 dit :

    Article Projet de Central Park : l’architecte Castro face à ses opposants

    Le gouvernement et la région jouent l’apaisement

    « Il n’est pas question d’imposer un projet quel qu’il soit. Castro, c’est une contribution au débat. Il l’a mise sur la table à titre personnel mais cela n’a jamais engagé le gouvernement. » Dans les ministères, les représentants de l’Etat souhaitent jouer la carte de l’apaisement avec les opposants au Central Park. Même position, au mot près de Jean-Paul Huchon, président PS du conseil régional, questionné jeudi par le groupe écologiste. « Les conditions sont réunies pour que nous puissions, avec l’Etat, le conseil départemental de Seine-Saint-Denis et les autres collectivités, repenser un projet qui respecte et préserve ce parc ».

    En coulisses, les discussions se poursuivent entre le gouvernement et les élus locaux. Dernier rendez-vous en date, mercredi en fin d’après-midi, à Matignon. Parmi les maires reçus à leur demande, celui de La Courneuve, Gilles Poux (PC). Ses impressions sont plus nuancées qu’Azzedine Taïbi, son collègue de Stains qui évoquait un « abandon » du projet en réunion publique mercredi soir. « J’ai senti que l’Etat était toujours dans la réflexion. On nous a écoutés mais ils n’ont pas clairement rejeté l’Opération d’intérêt national (OIN) », estime Gilles Poux.

    Sur ce point, le gouvernement laisse aujourd’hui la porte ouverte : « L’OIN est un simple outil parmi d’autres. On est dans une phase de concertation et il y a un enjeu à La Courneuve. Mais rien ne se fera sans l’accord des collectivités. »

    C.G.

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *