Le Parisien – Le député Patrick Braouezec agressé à Saint-Denis

Vous aimerez aussi...

45 réponses

  1. lolo dit :

    « Il a tenté de parlementer avec ses agresseurs ». Quoi de plus normal pour un député que de parlementer !!!
    Il n’était pas en retard en arrivant à 20H30 ???

    0

    0
  2. Sam dit :

    Le 12 février 2010, à l’occasion de l’exposition des assoces à la salle de la Légion j’avais écrit la chose suivante :

    « Juste pour l’anecdote, Sophie parlait avec Mr Braouezec au sujet d’un fait divers dans notre quartier de la gare (tire à la carabine faisant l’objet d’un article du parisien en début de semaine)…Mr le député a répondu « C partout pareil ! ». J’ai réagi un peu à chaud en disant que c’était insupportable qu’un élu réponde ce genre de choses et que dans d’autres villes que j’ai personnellement connues ce n’était pas du tout dans les mêmes proportions…il a maintenu ses dires avec un ton cynique sans la moindre empathie ! »

    Juste une question à Mr le député : Alors selon vous « c’est partout pareil » ? 

    Prompte rétablissement. 

    0

    0
  3. lulu dit :

    Je dis, BIEN FAIT !!! Il n’a que ce qu’il mérite !
    Pour lui les jeunes qui agressent « IL FAUT LES COMPRENDRE » oui vous ne rêvez pas c’est son crédo « il faut les comprendre, ils n’ont rien » les pauvres !
    Il n’ira pas porter plainte, c’était peut-être d’anciens élèves à lui ?
    Si seulement cela pouvait les faire réfléchir sur la manière de mettre enfin en place dans cette ville un système de vidéo (comme autour de la mairie et dans la mairie) pour faire avancer les enquêtes et enfin faire cesser les agissements d’une vingtaine de bon à rien !

    0

    0
  4. BB dit :

    Cette anecdote ne manque pas de sel !
    Racketer un parlementaire, mazette, ils ont dû se faire du cash !

    0

    0
  5. Bertrand dit :

    J’espère qu’il déposera plainte. Sans plainte, ça veut dire qu’il cautionne ces pratiques de violences et de racket. Ce serait inadmissible de la part d’un élu de la république.

    0

    0
  6. citoyen93 dit :

    Patrick Braouzec a été victime d’une agression fort regrettable qui aurait pu mal tournée.
    J’espère qu’il n’aura pas de séquelles et dans un 2ème temps qu’il en tirera toutes les conclusions qui s’imposent.
    Non Monsieur Braouzec ce n’est pas partout pareil.
    J’ai quitté Saint-Denis avec toute ma famille l’année dernière pour emménager dans une banlieue beaucoup plus tranquille et je peux vous dire que je ne regrette pas mon choix.
    J’ai l’impression de revivre.
    Vous avez laissé ce territoire s’enfoncer dans la violence et la ghettoïsation sans lever une seule fois le petit doigt.
    Vous êtes d’une naïveté désarmante.
    Ce qui me révolte c’est que je fais parti de ceux qui ont eu les moyens de partir mais je pense à ceux qui n’ont pas le choix et qui subissent au quotidien la violence.
    Mr Braouzec par votre inefficacité et votre laxisme vous faites subir aux plus défavorisés la loi des petits caïds qui ont décidé de faire de Saint-Denis une zone de non droit..

    0

    0
  7. Marcel dit :

    Prenant connaissance des faits par la Presse ,
    l’ai eu plaisir d’apprendre par le Journal de Sant-Denis on ligne que 2 garçons qui passaient par là sont intervenus pour le défendre – des 3 agrésseurs…………..!

    Comme quoi, lorsqu’on est bien connu, le soutien se manifeste…………………et la vidéo- surveillance révélera-t-elle à la fois qui sont les 3 agrésseurs ET les 2 défenseurs du Député agréssé ???

    0

    0
  8. nikita dit :

    Dans cette affaire, Mr le Député a un accès direct à Monsieur le Préfet et aux forces de l’ordre, sans avoir besoin d’attendre son tour au commissariat de police… mais d’accord avec vous tous, si ça peut aider à la fois le Préfet et les moyens à mettre en oeuvre…

    0

    0
  9. suger dit :

    Ce qui est extraordinaire est le bref article sur le site du JSD. On y parle de « trois hommes d’une vingtaine d’années » et non, comme habituellement, de jeunes (sous-entendu qui auraient l’excuse de la jeunesse). Ce ne peut-être que des hommes adultes, donc, qui ont pu s’attaquer au député-président. Mais la cerise sur le gâteau est le magnifique lapsus en fin d’article car il est écrit qu’ils ne voulaient que la carte bancaire et « de l’agent » ! Le rédacteur confond ainsi l’argent qu’ils ont dérobé et les agents de police que souhaiterait en plus grand nombre la population dionysienne… Beau lapsus, non ?
    Plus sérieusement, porter plainte et dénoncer un agresseur est un acte civique. Que Braouezec ne le fasse pas est une honte pour un élu. De plus, hier soir, ces voyous se sont attaqués à un individu qui se trouve être le député-président et bénéficie donc de toute l’attention du préfet et de la police. Demain, ils s’attaqueront à des dionysiens pour lesquels la police se contentera d’enregistrer le plainte, après deux heures d’attente au commissariat… Et Braouezec fait son numéro de grand généreux et ne veut pas porter plainte, alors que ce serait le moyen de mettre ces voyous hors d’état de nuire pour quelque temps ! Il n’a vraiment aucune volonté de lutter contre l’insécurité à Saint-Denis.

    0

    0
  10. georges dit :

    j’apprends à l’instant (cf le parisien) qu’un homme armé a ce matin, menacé les voyageurs de la ligne 13 entre université et basilique. Notre député, l' »homme de terrain », disait pourtant que Saint-Denis n’était pas Chicago !!

    0

    0
  11. Bertrand dit :

    Tout à fait d’accord avec Suger. Ne pas porter plainte, c’est laisser ces délinquants continuer à agir. Si on peut détrousser un député, avec violence, en toute impunité alors Saint-Denis devient officiellement une zone de non-droit.
    Attendons la décision de Braouezec, mais personnellement, s’il décide de ne pas porter plainte, je crois que je vais aller manifester (seul ou avec ceux qui le souhaiteront) à un prochain conseil municipal. Symboliquement, un refus de dépôt de plainte serait symboliquement trop fort pour qu’on laisse ça passer.

    0

    0
  12. JASON dit :

    Il va enfin resentir ce que vivent des millers de français….
    En plus il ne porte pas plainte ? Pathétique !!
    Par ailleurs, il n’était pas contre la vidéo ??

    Je suis parti de St-Denis, j’ai l’impression d’avoir changé de planète (ou de pays)

    0

    0
  13. Bertrand dit :

    C’est anecdotique (quoique, ça montre la différence de traitement d’une info par les médias) mais la version du JSD est très différente des versions des autres médias. Dans le JSD, Braouezec a combattu, aidé par deux jeunes et les agresseurs ont pris la fuite emportant son téléphone. Dans les autres médias, Braouezec s’est fait piquer son téléphone, sa carte et a été contraint de donner son code après violence. Qui a raison ?

    0

    0
  14. alain dit :

    Cela n’a rien de drôle, quelque soit la personne à qui cette avatare arrive.
    Toutefois je me permet une petite plaisanterie : « Lui qui a déjà pris la grosse tête, qu’est-ce que ça va être maintenant ? ».
    Plaisanterie mise à part, je suis convaincu que cet élu, la tête sur le billot, dira encore que jusque là, tout va bien !
    Il sont comme ça, lui et ses semblables, nier, nier et nier encore, même si ils sont victimes, c’est tout simplement le refus de voir les réalités en face, c’est une maladie incurable. C’est pourquoi il faut « QU’ILS PARTENT TOUS !! », lui et ses potes. Vive le Front de Gauche, mais sans eux, ce serait encore mieux.

    0

    0
  15. goldo dit :

    je suis rentrée chez moi ce soir en apprenant cette agression. Ma première réaction a été de dire »dommage pour lui, mais tant mieux qu’un élu soit agressé » celà va leur montrer notre réalité du quotidien. Monsieur Lambert s’est déplacé,s’il devait le faire a chaque fois qu’un citoyen se faisait agesser,celà deviendrait son activité permanente..
    Oui, il faut porter plainte,monsieur Braouzec,sachez que savoir dire non a une personne et lui poser des limites est structurant. .En tant qu’ancien enseignant,vous devriez savoir celà. Parlementer discuter,ça n’a pas marcher mais seriez vous assez naif pour y croire encore.
    Si cette expérience pouvait vous faire prendre conscience de ce qu’est notre vraie vie dans cette ville et de réagir pour faire changer ce qui se passe dans cette ville car non ce n’est pas partout pareil. Je fréquente beaucoup de villes de banlieux de gauche et de droite et je n’en n’ai pas encore rencontré une comme St Denis. Ce soir un automobiliste a traversé toute la rue du Port et la rue Charles michels sur le trottoir a fond de train alors que des enfants se trouvaient sur le trottoir. Il yen aura d’autres accidents dans cette ville.
    Enfin demain c’est la fête des tulipes,allons y faire un tour. Goldo

    0

    0
  16. Ignace dit :

    Ok pour aller manifester avec Bertrand au cas où. Sinon, j’espère que Braou n’en sortira pas traumatisé au point de finir à craker en bas de chez moi avec les tox du centre ville. Car il ne faut pas négliger cet autre aspect de notre quotidien… la drogue, et son commerce coulent des jours tranquilles au grand air de notre rue de la république. Prompt rétablissement à notre député.

    0

    0
  17. ignace dit :

    Au fait, une question bête et méchante. Qu’est-ce qui se passe si, confronté à une agression, on répond par la violence, se défend et qu’il y a un ou des blessés du côté des agresseurs (mineurs ou pas) ? Je sais, c’est moche. Pire, le seul fait d’y penser est un péché dans notre civilisation où toute forme de violence est proscrite ; mais on n’est pas à l’abri d’une mauvaise réaction du corps. Surtout dans des situations extrêmes comme celles-ci… Excusez-moi du peu, mais je pense que la question méritait d’être posée. A ta plume, homo pacificus.

    0

    0
  18. GOLDO dit :

    je rajoute une précision qui m’a été donnée par des salariés de la mairie. Monsieur Braouzec n’a pas donné sa carte bleue,il a résisté et les délinquants lui ont dit »on va te crever » et lui a répondu »allez y,je suis député,ça va vous coùter cher » et c’est a ce moment là qu’ils auraient pris la fuite. Moralité ou conseil si vous vous faites agresser,soyez tous soit la mère du député,le fils,le frère,le père et vous serez protégé.En attendant a t-il porté plainte?

    0

    0
  19. faber dit :

    Franchement, certains commentaires sur ce blog sont de piètre niveau, je réagis car je ne souhaite pas que les habitants de Saint Denis qui disent aimer leur ville puissent renvoyer une telle image d’eux sur le net.
    Quand « lulu » écrit (13 avril, 10:28)

    BIEN FAIT !!! Il n’a que ce qu’il mérite !

    ou « goldo » sur un tone à peine plus contôlé (13 avril, 22:45)

    dommage pour lui, mais tant mieux qu’un élu soit agressé

    il m’est impossible de rétenir mon dégout! Mais à quel niveaux sommes nous! Il s’agit d’un forum de débat de citoyens ou d’un réfouloir à pujaidistes?
    Les administrateurs trouvent cela normal? Quel gendre de propos mériteraient-ils leur réaction?
    On peut et on doit -si on le souhaite- contester l’actoin politique des élus, de tous horizons, mais sur un terrain POLITIQUE: ces gendres de considérations s’apparentent plus à l’aboyement qu’au raisonnement (en outre en neutralisant des arguments sérieux s’il en avaient!).
    Si les problèmes des villes dépendaient uniquement des postures des élus locaux, ça se serait. Dans des endroits type Evry, ou Manuel Valls pratique des approches qui semblent plaire à certains intervenants, on airait la paix et l’odre(il ne me semble pas du tout le cas!). Même si cela semble naif a certains, c’est l’exclusion sociale et la pauvreté qu’engendrent la petite délinquance. Pour combattre cette dernière dans l’immédiat il y a la police et la magistrature, qui ne sont pas du ressort de la participation politique. Aux policiers et aux magistrats de faire leur travail. Pour le « reste », c’ets à dire pour combattre la délinquéance sur le plan global, il y a la politique, avec ses popositions, ses idées, ses projets. Parlond de CEUX DERNIERS, please!

    0

    0
  20. julie dit :

    Mr Braouezec rejoint la très longue longue liste de ceux qui ont eu à subir ce genre d’actes inqualifiables, d’ailleurs, chez les élus je crois savoir que deux autres ont été sauvagement agressés, mais voilà au nom de je ne sais quelle idéologie il ne faut surtout pas en parler, ne pas porter plainte; la peur de stigmatiser, un certain électoralisme etc… attitude qui provoque tout à fait le contraire, et, comme le disent certains internautes le droit à tout
    voyou d’agir à sa guise.
    Ne soyons pas étonnés nous les simples quidams, de n’avoir reçu aucune empathie de la part des élus, lorsque nous nous sommes trouvés dans cette situation d’agressés.
    Dans la ville beaucoup en parle, certains de façon virulente, d’autres sans réelle empathie : banalisation ou rancoeur ?
    Tout de même dans ce cas précis, il y a la représentation de la République, République mise à mal et, c’est cela le plus inquiétant.
    Défendre ses citoyens et soi-mème devrait être un acte républicain.
    Bien sûr il n’est pas question de tomber dans le tout répressif, qui déboucherait sur de la xénophobie mais, dénoncer officiellement
    serait déjà une avancée.

    0

    0
  21. habitant dit :

    Ni « tant mieux » ni « bien fait » pour toute personne agressée que ce soit Braouezec ou quelqu’un d’autre. Ca donne pas envie de plaisanter. Je laisse de côté le politique et là-dessus, je le soutiens comme je soutiendrai toute personne qui se fait agresser.
    Quand on voit quelqu’un dans la rue, une gare, etc. dans cette situation, peu importe sa carte politique, d’identité, on ne peut pas tracer sans rien dire, sans rien faire.
    Heureusement qu’ils n’étaient pas armés. Pour ce qui est du matériel: la carte bleue, opposition, le téléphone, blocage, assurance téléphone.
    Mais quand il y a agression physique, n’importe quel Dionysien a recours à la plainte même si tout le monde n’a pas les mêmes privilèges.
    La plainte, ça n’a rien à voir avec de la faiblesse. Des élus qui se sont fait agresser dans Saint-Denis où ailleurs l’ont fait. C’est une question de droit, de se respecter, qu’on soit élu ou pas. Dans le cas inverse quel signal serait envoyé?
    Qu’on peut tout se permettre? Non, il y a des limites. C’est l’ occasion de prendre conscience de la gravité des faits, d’y mettre un stop, que ça ne se reproduise pas.

    0

    0
  22. goldo dit :

    je pense que nous allons avoir beaucoup de rumeurs sur ce fait divers car dans le parisien ce matin nous est donné une autre version. Goldo

    0

    0
  23. damdam dit :

    Comment dire ayant été agressé violemment il y a 15 jours à Saint-Denis, je lui un prompt rétablissement même si une partie de moi ne peux s’empêcher de penser que ça lui permettra peux être d’ouvrir les yeux sur la zone de non droit qu’est devenu cette ville, alors Monsieur le député arrêter de faire la politique de l’autruche et décidez vous enfin a implanter la video surveillance dans plus de lieux partout dans saint Denis, augmentez les effectifs de la police et s’il vous plais faites quelque chose pour le commissariat de Saint Denis car franchement c’est la première fois que j’y ai mis les pieds et les policiers m’ont presque fait de la peine tellement leur manque de moyen est flagrant.

    Ah oui j’oubliais, si jamais vous arrivez à retrouvez vos agresseurs demandez leur si ils n’ont pas mon portable aussi on sait jamais 🙂

    0

    0
  24. thierryb dit :

    @faber
    je suis d’accord pour ne pas se réjouir du tout que le Député se soit fait agresser.
    Mais vous dites : « Si les problèmes des villes dépendaient uniquement des postures des élus locaux, ça se saurait. «  …Ben si, un peu quand même.
    Quand on abandonne à ce point pendant dix ans un centre-ville, il devient ce qu’il est devenu. La situation de l’emploi y est pour partie, comment le nier, mais finalement, dire que partout « c’est l’exclusion sociale et la pauvreté qu’engendrent la petite délinquance. « , c’est dire: « c’est partout pareil ». Or on donne des signes en n’étant pas ferme sur le respect des règles communes.
    A moins de penser que la pauvreté entraîne automatiquement la délinquance, que les victimes sont les délinquants et que la loi est fautive (alors que beaucoup est fait pour aider, scolariser, soigner, déplacer …gratuitement ou presque grâce à la redistribution du produit de l’impôt)
    Je n’y crois plus à ces explications déterministes, en partie vraies seulement.
    Il y a maintenant chez beaucoup trop de gens ici (j’en côtoie qui le disent tous les jours) une façon de penser, des actes qui relèvent de comportement de voyous, avec en plus la bonne conscience d’être des victimes. On se fout de nous. Etre de gauche quand on est élu ne signifie pas supporter qu’on bafoue la sécurité, la civilité, la vie quotidienne de tous et surtout cela ne cautionne aucun comportement déviant. Donc solidarité avec M.le Député, et combat en faveur …de l’emploi par exemple…

    0

    0
  25. Goldo dit :

    moi je n’ai jamais dis tant mieux parce qu’il s’était fait agressér mais parce-que celà allait peut être lui faire prendre concience des réalités du terrain. Ceci je l’ai vu cet AM a la fête des tulipes et il m’a donné la vraie version,c’est celle du Paisien et il a porté plainte.

    0

    0
  26. Sam dit :

    La preuve que la sécurité n’est pas un simple « sentiment » mais bien une réalité.

    0

    0
  27. xavier dit :

    Moi aussi j’ai quitté cette ville à cause de la saleté et de l’insecurité. Mais aussi à cause de l’aveuglement idéologique de la mairie. En dépit de l’appauvrissement de la ville, ils n’ont pas hésité à s’augmenter grassement.

    0

    0
  28. Bertrand dit :

    Merci Goldo pour les précisions. Je suis soulagé d’apprendre que notre député a porté plainte.

    0

    0
  29. georges dit :

    Eh bien non, je ne me joindrais pas au cortège des pleureuses, braouezecolâtres et bisounours. Ni tant mieux, ni bien fait, mais pas de compassion pour le député. En a t’il envers les milliers de dionysiens qui se font agresser ? En a t’il encore lorsqu’il prononce la sentence irresponsable et définitive « c’est partout pareil » ? En a t’il toujours lorsqu’il prone la victimation ? Comment, pleurer alors qu’il n’a pas été que l’on sache, blessé ! Pleurer alors que ses (trop)nombreux mandats lui permettront de regonfler rapidement sa bourse ?
    Plutôt dresser un bilan. Que sont devenues les fameuses brigades de médiateurs de nuit ? Que font les responsables de la « tranquillité publique » et de la jeunesse ? Pourquoi toujours le même silence assourdissant du maire ? Pourquoi refuser aux habitants cette vidéo-surveilleance qu’ils se sont réservés ? Un nouveau pan de la politique locale s’effondre ! Assez d’incompétence, « tous dehors » !
    Au secours Berthellot, ils nous ont abandonné.

    0

    0
  30. LeParisien dit :

    Patrick Braouezec toujours muet sur son agression

    (…) Le député (…) a déposé plainte contre X hier après-midi au commissariat de la Plaine-Saint-Denis, mais il ne veut pas, selon son entourage, dévier de sa campagne des législatives.

    Sans son témoignage, l’agression reste encore floue. Selon nos informations, l’élu sortait du parking souterrain de la place Victor-Hugo, au pied de l’hôtel de ville, lorsqu’il a été pris à partie vers 20h30 par trois jeunes. Ces derniers, qui ne l’ont apparemment pas reconnu, lui ont dérobé sa carte bleue et son téléphone portable après l’avoir frappé à plusieurs reprises, notamment au visage. Ils lui ont demandé son code, dont il a donné un faux numéro, et se sont rendus à un guichet de retrait.

    (…)

    C’est à ce moment que seraient intervenus d’autres jeunes qui, reconnaissant l’ancien maire de la ville, se sont interposés et ont incité les agresseurs à rendre la carte bleue et le téléphone portable. Ces derniers, âgés d’une vingtaine d’années, auraient rendu la carte bancaire avant de prendre la fuite à pied. Toujours selon nos informations, un vigile aurait arrêté l’un des auteurs, mais le député lui aurait demandé de le relâcher. Patrick Braouezec a-t-il pensé qu’il ne s’agissait que d’un témoin ou ne souhaitait-il pas ébruiter l’affaire? Seule certitude, jeudi soir, l’élu n’envisageait pas de déposer plainte.

    La violente agression, révélée hier matin par notre journal, a provoqué une vague d’appels amicaux de nombreuses personnalités, en particulier du Front de gauche, à commencer par la députée Marie-George Buffet, et du PS, le maire de Paris, Bertrand Delanoë, le président du conseil régional, Jean-Paul Huchon…

    A Saint-Denis, les réactions n’ont pas manqué non plus. S’il salue la discrétion du député, l’élu socialiste Georges Sali, qui siège dans l’opposition, « n’est malheureusement pas étonné par cette nouvelle agression, qui rappelle combien l’insécurité est une réalité à Saint-Denis, malgré un travail sans précédent de la police et un changement d’attitude de la municipalité ». L’élu avoue d’ailleurs que depuis qu’ils se sont fait braquer pour des places de football au Stade de France, en mai 2006, les élus socialistes prennent leurs précautions. « On vient toujours à plusieurs, jamais seuls. »

    E. Bureau & N. Perrier – LeParisien le 14 Avril 2012

    0

    0
  31. sudiste dit :

    J espère qu il sera tjs contre la vidéo surveillance. Je trouve scandaleux que pour cet homme tout le monde se déplace alors que pour le quidam lambda agressé pas une ligne dans le jsd. Bonjour l égalité de traitement! Aucune empathie pour cet homme.

    0

    0
  32. Bertrand dit :

    Encore un bel appel du pied de Georges Sali à la majorité municipale. Après le JSD chaque semaine, voici encore un bel exemple de rapprochement. Il faudrait peut-être qu’il vienne nous expliquer où est le « changement d’attitude de la municipalité » face à l’insécurité ? Patrick Braouezec a hésité à porter plainte, a laissé le jeune s’enfuir alors qu’un vigile l’avait arrêté… Tout ça me dégoute. L’impunité toujours ! Madame Haye dira encore que les agresseurs sont les victimes. On marche sur la tête.

    0

    0
  33. Sam dit :

    A défaut de changer d’atitude, la municipalité a été contrainte de changer de discours en reconnaissant l’insécurité comme l’une des priorités de la ville…mais faute de volonté politique, l’inaction est toujours constante et édifiante.

    Merci Monsieur le préfet d’avoir fait autant de choses pour améliorer notre quotidien.

    0

    0
  34. Barbey dit :

    L’idée que ces braves gens aient pu reconnaitre ce brave braouezec en dit long sur l’aveuglement de ces édiles . Il a pas été voir les neiges du Kilimandjaro de Guedigian a l’écran ?
    L’humain d’abord … Comme si Gandhi était un imbécile heureux , c’était un combattant .
    Braouzec c’est le syndrome de stockolm , Saint Denis n’a pas vocation a être une ville d’otages !

    0

    0
  35. LALA dit :

    Bienvenue au club Monsieur le Député. Les agressions, tous les jours à Saint-Denis. Je ne suis pas étonnée, mais est ce bien pour un téléphone et une carte bleue ? je n’excuse pas les jeunes qui vous ont agressé mais n’est ce pas le résultat d’une politique laxiste de cette ville que j’aimais tant et que je finis par haïr. On ne peut plus se promener dans les rues dès que la nuit tombe sans serrer son sac. Ces jeunes ne connaissaient pas M. Le Député mais c’est une grosse plaisanterie les affiches le représentant sont partout dans St Denis.

    Peut être qu’après cet incident vous allez prendre des mesures mais j’en doute.

    Vous les politiciens vous êtes prêts à faire plein de promesses pourvu que vous soyez élus et des promesses certains élus de cette ville m’ont en fait et à ce jour j’en suis toujours au même point.

    Alors Monsieur le Député ce qui arrive à St Denis (l’insécurité? la saleté, la délinquance, les drogués dans les rues, les braqueurs etc…) n’est pas la faute d’un parti politique ou d’un ministre ou d’un homme d’état c’est le LAXISME de cette commune. Je vous l’ai déjà dit il n’y a pas que le quartier du Stade de France, la place de la Basilique et la Mairie, il y a des hommes et des femmes qui veulent et souhaitent vivrent en toute tranquilité.

    Sans rancune et bon rétablissement Monsieur le Député.

    0

    0
  36. damdam dit :

    on croit rêver, le député lui a demandé de le relacher…
    Mais va-t-il falloir un mort par agression pour que cette équipe municipale prenne le problème à bras le corps, qu’est ce que ça lui coutait de garder cet agresseur, de le trainer devant la justice, bref de faire ce que tous citoyen digne de ce nom aurait fait, encore une preuve accablante du laisser faire de cette bande d’escrocs.

    Merci monsieur le député pour nous prouver encore une fois votre incompétence sur ces sujets que nous la plèbe, les petites gens vivons au quotidien.

    Vivement les législatives, municipales etc que nous puissions enfin vous éjecter de ces sièges que vous avez occupés trop longtemps.

    0

    0
  37. Sam dit :

    damdam est bien énervé et il a de bonnes raisons : Le samedi 1er Avril dernier devant la porte d’entrée de l’immeuble 3 boulevard de la libération, damdam a été victime d’un vol de Iphone avec violence ( ITT de 8 jours).

    L’agression de Monsieur Braouezec ressemble à celle de damdam (nombre de malfaiteurs, l’âge, le buttin, les méthodes employées).

    J’en profite pour appeler à la prudence aux environs de la Gare Saint-Denis et sur le trajet Gare/Ile Saint-Denis où un groupe de jeunes (issus de l’Ile Saint-Denis d’après le commissariat) sévit avec les mêmes méthodes (vol avec violence). Le commissariat est au courant et lors de la dernière réunion du 22 Mars , le commissaire Meyer nous avait annoncé la mise en place d’une patrouille fidélisée à ce secteur.

    On a appris hier soir qu’une autre personne qu’on connait vient d’être victime de vol de son Iphone avec violence Bd J. Guesdes. Avec le Mouchard (GPS) de son smartphone, elle peut suivre avec précision le déplacement de son mobile. Il serait intéressant que la police puisse avoir les moyens d’exploiter cette technologie…

    @damdam
    « Vivement les législatives, municipales etc que nous puissions enfin vous éjecter de ces sièges que vous avez occupés trop longtemps. »
    Encore faut-il que les dionysiens votent d’avantage et qu’il y ait une réelle opposition forte, unie et force de propositions…

    0

    0
  38. damdam dit :

    Merci du soutien Sam, j’ose espérer que tous ces témoignages alarmeront la mairie sur la nécessité d’une police municipale efficace.
    En ce qui concerne les élections une question me viens, tu as pas envie de te présenter ? (j’ai l’impression que toi et l’association ont plus au coeur la tranquillité des dionysiens que ces gens de la mairie) 🙂

    0

    0
  39. Sam dit :

    @damdam

    « j’ai l’impression que toi et l’association ont plus au coeur la tranquillité des dionysiens que ces gens de la mairie »

    Certes, nous faisons plus de bruit notamment à travers ce blog. Mais il y a plusieurs collectifs et associations – dont certaines sont nos partenaires – qui se battent sans relâche dans différents secteurs de Sain-Denis pour la même chose.

    Quant aux élections, il faut plutôt oeuvrer pour faire de nos problèmes de véritables enjeux politiques afin de susciter de l’intérêt au sein des partis républicains.

    0

    0
  40. damdam dit :

    Dommage ça sonnait bien « Sam, pour une ville tranquille avec des fraises tagada » 😉

    0

    0
  41. kc-irtap dit :

    @ damdam
    «  »Mais va-t-il falloir un mort par agression pour que cette équipe municipale prenne le problème à bras le corps, «  »
    Il y a déjà eu malheureusement plusieurs morts suite à vol à l’arraché dans le centre de Saint-Denis, au moins 2 à ma connaissance, mais cela n’a pas fait évoluer l’esprit de nos élites majoritaires de la mairie, ni celui de notre Député.

    0

    0
  42. Sam dit :

    @damdam

    😀
    Comme t’es un bon graphiste, si on parodiait la campagne de Mr le député « efficace, déterminé, disponible » ? ça serait plus drôle non ? Mais sans fraises tagada stp 😉

    Voici le lien vers une de ses affiches.

    @kc-irtap

    C’est malheureusement vrai. C’est à désesperer tellement qu’ils sont dogmatiques.

    0

    0
  43. Mat 77 dit :

    Je suis surpris et déçu que ce blog soit devenu un tel défouloir… et appelle de manière partisane à renverser la mairie en place. Je ne souhaite à personne de se faire agresser, et je ne vois pas vraiment ce que peut faire le maire et encore moins le député pour empêcher cet état de violence dans la ville. Il me semblait que la préfecture était responsable de la sécurité dans l’organisation légale en France…

    0

    0
  44. Damdam dit :

    Euh Mat 77, je ne sais pas si tu fais parti de l’équipe municipale (ça ne m’étonnerais pas) mais le défouloir comme tu le dis est l’expression d’un ras le bol général. Ayant subi une agression il y a moins d’un mois au couteau. Mon voisin du dessous 3 semaines avant. Tu pourras essayer de te mettre a notre place et comprendre ce ras le bol. 

    Suite a ces incidents, nous avons alerté les autorités. Le commissaire nous a répondu pour mettre en place des actions concrètes de sécurisation du quartier gare, le préfet aussi, par contre nos lettres à la mairie sont restées sans réponses…

    Personnellement j’attends d’une mairie, qui augmentent les impôts locaux de la sorte, qu’elle s’occupe en priorité de la sécurité des personnes et non de la fête de la tulipe etc.

    Une petite question, si on doit s’adresser ni au maire ni au député, à qui ? et surtout à quoi servent-ils dans ce cas là ?

    Voilà, alors oui je suis énervé mais quand ce sera ton tour d’avoir peur pour ta vie à cause d’un portable, on en reparlera…

    0

    0
  45. kc-irtap dit :

    @ Mat77 quand nous disons que les élus de cette ville fuient leurs responsabilités, c’est en connaissance de cause. Pour info
    LES POUVOIRS DE POLICE DU MAIRE
    Le maire incarne, traditionnellement dans notre droit, la première autorité de police. Il est chargé, sous le contrôle administratif du représentant de l’Etat dans le département, de la police municipale, de la police rurale ainsi que de l’exécution des actes de l’Etat qui y sont relatifs.
    A ce titre, il possède des pouvoirs étendus en matière de police administrative générale afin d’assurer la sécurité, la tranquillité publique et la salubrité des habitants de sa commune, mais aussi certains pouvoirs de police spéciale attachés à des domaines particuliers
    (circulation et stationnement, édifices menaçant ruine, activités nautiques et de bain…).
    Il agit, également, en qualité d’officier de police judiciaire.
    Les pouvoirs de police du maire sont fixés par le code général des collectivités territoriales ainsi que par de nombreux textes particuliers.

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *