Le Parisien : Le quartier de la gare toujours en souffrance

Vous aimerez aussi...

15 réponses

  1. Thierryb dit :

    « « Certains les ont comblés pour que les voitures puissent passer quand même ! » hallucine une maman. «  Hallucinant, en effet. Je peux vous dire que si cela se passait dans la ville où j’habite désormais, la police municipale ferait passer un mauvais quart d’heure aux contrevenants! C’est tout de même insensé qu’on se sente autorisé à détruire l’espace collectif, la sécurité des voyageurs du tram et à enfreindre les règles sans risquer grand chose.

    0

    0
  2. Bill dit :

    Et c’est vrai que l’attroupement permanent près de l’Ecluse est impressionnant. Je renonce parfois à profiter des quais pour éviter ce passage.

    J’y suis passée avec mon fils de 8 ans, il a été effrayé par ce groupe d’hommes (et quelques femmes) alcool et autres à la main qui sont visiblement les maitres de ce territoire et sont généralement bien attaqués, ce qui fait redouter des réactions inattendues.

    Ce groupement n’est pas nouveau, j’imagine que si tout le monde les connait, la police aussi…
    On peut faire tous les aménagements possibles sur les quais, si les drogués et prostituées en sont les maitres, cela ne sert à rien…

    0

    0
  3. citoyen93 dit :

    Je suis passé à la gare de Saint Denis mercredi 11 juin et le spectacle était en effet hallucinant.
    Le problème est insoluble. Il y a un climat de totale impunité qui est assez terrifiant.
    Vous avez raison de vous battre et de dénoncer cette situation invivable et totalement inacceptable mais ne comptez pas sur Paillard et son équipe pour améliorer les choses.
    Les élections sont derrières, ils ont 6 bonnes années devant eux pour pantoufler en attendant bien sagement que les mécontents quittent cette ville.

    0

    0
  4. Triste réalité dit :

    Bienvenue au bled…. Que dire de plus.

    0

    0
  5. Jean-François dit :

    je vois cet attroupement tous les soirs. Ils sont entre 20 et 40 en fonction de la météo. Ils jettent leur détritus partout, urinent le long du canal et sont bruyants. J’ai déjà signalé verbalement à la police municipale que je croise occasionnellement chez le boulanger. J’ai eu deux types de réponses : une du genre « quoi il y a un problème à l’écluse? » et une fois « on est déjà passé ».
    Cette année je n’ai vu qu’une seule fois la police nationale au niveau de l’écluse et jamais la municipale.

    0

    0
  6. Lazare dit :

    Oui c’est vrai, lorsque je viens à Saint Denis, j’ai un pincement au coeur, cela pourrait être une jolie ville, pas léchée, pas aseptisée, mais quelque chose de bien, de convivial. Il y a de beaux immeubles, des immeubles « historiques » pas toujours en bon état certes, une basilique de renom international, un théâtre réputé, de la verdure, le parc de la Légion d’honneur,des quais où on a plaisir à se promener, un marché et quelques commerces de qualité ( en revanche, plus aucun, à ma connaissance, restaux où l’on a plaisir à rentrer ), un bon cinéma etc…Pourquoi faut-il que par la grâce d’une municipalité sectaire et incompétente, bien que je crois plutôt que cela procède d’un calcul politicien, tout cela soit noyé dans la saleté et l’incivilité. Où sont toutes les promesses d’antan de D Paillard ? dans le trou !
    Par ailleurs, quelqu’un(e) pourrait-il me dire pourquoi les travaux du tram durent et perdurent depuis tant de temps ?

    0

    0
  7. goldo dit :

    n’attendons pas de la mairie, agissons en tant que citoyens. Comment pouvons nous faire ensemble des actions pour manifester notre mécontentement. Dire c’est bien, agir c’est mieux Goldo

    0

    0
  8. Lazare dit :

    Non, on n’attend rien de la mairie mais la mairie a quand même des obligations : je me vois mal et vous aussi certainement prendre le balais pour aller balayer les trottoirs, remettre de l’ordre dans le stationnement sauvage, pourchasser les dealers. Des actions citoyennes ont bien été entreprises par le passé mais avec quels résultats ? Alors, on recommence quoi ?, on agit comment ?

    0

    0
  9. sam dit :

    Depuis 2009, la lutte contre le trafic de crack a été efficace grâce notamment à l’investissement de l’Etat qui a su exploiter à juste titre le travail de fond fourni constamment par SCG. 

    Concernant les incivilités, les résultats ne sont pas bons…ça n’a guerre changé, rendant le quotidien pesant. Pourquoi ça n’évolue pas ? Autant la lutte contre les trafics de drogues est essentiellement du ressort de l’Etat (Police nationale, justice)…autant les incivilités met à contribution plusieurs pouvoirs publics. Dans notre cas ces dits pouvoirs publics se renvoient la balle. 

    Au sujet des incivilités, en décembre 2012 j’ai été conviée par le préfet de police de Paris à une grande assemblée de la formation de police nationale. J’ai représenté les associations de riverains d’IDF  (un grand honneur et une grande responsabilité) à une table ronde où élus et commissaires de police étaient présents. Il a été question de ce « flou » de ces dites incivilités, de la demande croissante des habitants et de la difficulté de la police à y répondre du fait de la multiplicité des acteurs…

    Pourquoi la police nationale botte en touche ds notre cas ? Parce qu’elle est démunie. Et à St Denis elle a d’autres chats à fouetter que de s’occuper de ce qui relève de la compétence des ASVP, de la police municipale …il suffit de prendre connaissance de la convention police municipale pour comprendre qui fait quoi sur certains sujets tel que le respect des règles. A chacun son périmètre d’intervention, à chacun ses contraintes de moyens et à chacun ses priorités.

    La municipalité a mis la pression sur la RATP pour cette solution technique qui empêche les véhicules d’emprunter la voie du tram. Bien. Mais on voit que rien ne peut se substituer à 100% à la présence humaine. Le véritable problème concernant l’anarchie régnante est l’absence d’autorité. Dans le quartier de la gare, c’est toujours la loi du plus fort…et si t’es pas fort(e) et que tu ouvres « TA GUEULE » tu peux t’en prendre une (si, si)…ou te faire traiter de « PUTE » « SALOPE » devant tes enfants alors que tu ne fais que demander un passage avec ta poussette (du vécu). Et la plupart du temps, les gens qui commettent ces incivilités sont bien propres sur eux et je reste persuadée que ds d’autres lieux ils agiraient normalement…alors pourquoi se comportent-ils comme ça dans ce quartier ? Parce qu’ici chacun fait ce qu’il lui plait avec la bénédiction du laxisme local …

    Que faire ?

    D’abord, pour faire avancer le shmilblik il faut prendre conscience qu’il est complètement illusoire d’exiger que tout soit rétabli en même temps car la tâche est vaste. La particularité à St Denis en général et au quartier gare en particulier n’est pas tant le TYPE de problèmes mais surtout leur NOMBRE. 

    On pourrait mettre l’accent (=la priorité) sur le respect du code de la route. La ville devrait faire des opérations fortes en collaboration avec la police nationale. Nous l’avons demandé à plusieurs reprises lors de réunions avec Mr le préfet Lambert. Ce dernier avait demandé à Mme Haye et au commissaire Meyer de travailler ensemble sur cette question et plus précisément sur le stationnement anarchique…vraissemblablement, rien n’a été fait. Il faut remettre cela sur le tapis(encore et toujours) jusqu’à ce que ça soit fait…la pugnacité paie tôt ou tard 😉

    Il était également question du PV automatique, dont la mise en place soulageraient indéniablement les fonctionnaires de la ville et leur éviteraient surtout des situations conflictuelles avec les contrevenants. Qu’en est-il ? Il faut demander au nouvel adjoint chargé de « la tranquillité publique ».

    Ensuite l’argument que le maire utilise (le nombre d’habitants) pour exiger plus de policiers nationaux vaut aussi pour les policiers municipaux…dont la présence reste très localisée autour de la mairie. St Denis est une ville beaucoup plus étendue, ça serait bien de les voir plus souvent franchir le Bd J. Guesde par exemple. Au quartier de la gare, il y a du taf pour eux…c’est un chantier à lui tout seul.

    Enfin, la lutte contre l’alcool me paraît un axe majeur pour soulager ce quartier et bien d’autres secteurs de l’hypercentre. L’arrêté municipal + les mesures répressives contre les commerces « qui ne respectent pas les règles » semblent marcher au quartier de la gare. Il faudrait étendre – autant de fois que nécessaires – cet arrêté à d’autres commerces smilaires. Les soirées sont plus calmes au quartier gare depuis la mise en place de cette mesure. Certains commerces touchés financièrement ont fermé définitivement. Et c’est là que la ville peut saisir l’opportunité pour implanter des commerces de qualité.

    Quant à la ZSP, quelle déception…quel produit marketing !
    Cet outil aurait dû contraindre les pouvoirs publics (TOUS y compris la ville) à travailler « en bonne intelligence » et à mettre plus de moyens sur ces zones en souffrance…en réalité, le lancement a été « spectaculaire » (sept 2012 – mars 2013) puis pshit…
    La municipalité se positionne en « client » comme toujours (« la sécurité c l’Etat »…c bien connu) et l’Etat semble bien démuni…alors la ZSP n’a d’existence que sur papier. SCG est toujours associée aux cellules ZSP pilotées par le procureur et le préfet. Ces réunions sont devenues à mon goût bien « politiques » et moins « opérationnelles ». Personne ne froisse personne, tout le monde fait ce qu’il peut ou veut et finalement on ne voit plus en tant qu’habitants ce que ça change à nos problèmes ressassés.

    La particularité du quartier de la gare est liée surtout au flux de personnes qui le traversent quotidiennement. Avec les différentes gares (SNCF, TRAM, BUS) c’est un quartier traversé, et donc un « super lieu de RDV » facile à s’y rendre…

    Compte tenu du flux des usagers, ce quartier mériterait un traitement similaire à une gare parisienne. Si la ville mettait l’accent sur le stationnement, la propreté, l’entretien des espaces publics,  les commerces  avec des moyens proportionnels au flux…je crois que le quotidien serait différent. Et là je ne parle pourtant pas de vidéo, qui ne serait pourtant pas un gadget vu la faune qui y traîne et la violence des faits constatés. Mais sur cet outil autant parler à un mur…

    Cet attroupement au niveau de l’eucluse est un groupe d »antillais qui viennent de partout (95, 77, 94…). Il suffit de faire attention à leurs véhicules par exemple ou de tendre l’oreille. Question : pourquoi St Denis a-t-elle cette réputation qui rayonne bien loin et qui attire les « fêtards » « alcoolos » ? D’ailleurs on trouve ces phénomènes dans des villes des antilles françaises où la consommation d’alcool fort sur la voie publique est un véritable fléau…J’ai également vu ça en République Dominicaine dans un cadre pourtant paradisiaque.

    Par ailleurs, la sortie de terre des immeubles autour du 6B va voir arriver une population (en nombre) qui ne va certainement pas subir en silence. Alors l’associatif est une arme redoutable pour contraindre le politique à arbitrer et à faire des choix sensés. 

    Compte tenu de l’avancée des travaux du TRAM et des constructions, le quartier de la gare vit une mutation de grande ampleur. Dans deux ans, je crois que le poids de ce quartier sera non négligeable. C’est aux anciens de bien les accueillir et c’est à ces futurs habitants d’exiger à leur tour un cadre de vie plus digne. Ce blog et le ChezWam sont désormais incontournables, alors faut continuer les z’amis pour informer, exiger, avancer et donner envie à d’autres de se battre à leur tour.

    SCG a tracé un sillon et a montré que ses méthodes marchent. On espère que l’action aux côtés des pouvoirs publics trouvera d’autres disciples qui continueraient le combat pour un cadre de vie digne. Critiquer c’est bien, agir c’est vachement mieux 😉

    Bref, ce quartier a franchi une étape qui n’était pas si simple. Il faut le dire : il y a beaucoup de chemin parcouru depuis 2009 mais il reste encore à faire. Il faut accepter cette notion de temps …car les mauvaises habitudes et la reconquête d’un quartier abandonné depuis des décennies prend nécessairement du temps.

    Y a rien à inventer, il faut demander des réunions avec élus et préfet et leur demander des comptes. Si rien ne bouge, alors il faut faire du bruit. Ce blog est lu par tous (y compris par les élus, la préfecture et la presse) et rayonne loin. Faites donc des propositions, filmez « l’insupportable » puis Buzzez, rendez public les promesses de nos édiles, suivez, mettez-vous en contact avec les nouveaux/anciens autres associations d’autres quartiers…bougez bon sang, ça marche !!!!

    0

    0
  10. goldo dit :

    il me semblait que l’an passé lorsque nous nous étions transformés en vendeurs a la sauvette, nous avions dit qu’il faudrait le refaire sur une plus grande ampleur.. Je pense que cette action est faisable et facile a organiser.Celà nous permettrait d’occuper l’espace et se le réappropirier et déstabiliser les vendeurs habituels.
    peut être que l’on n’est pas prêt a balayer les rues mais si nous trouvons que les poubelles sont trop pleines,peut_être pouvons nous aller les déposer devant la mairie. Enfin plein de choses sont possibles mais je crois qu’il est temps de se faire entendre. 50% des dyionisiens n’ont pas voté pour cette mairie et le mandat ne fait que commencer. Si on ne réagit pas dès maintenant on va s’en reprendre pour 6 ans. Goldo

    0

    0
  11. Azzedine dit :

    Bonjour.
    La municipalité actuelle,élue avec une toute majorité de votant, gouverne a oublié les promesses faites. Et je suis désolé pour Goldo, vous en avez pris pour 6 ans (je suis parti mais mes proches y sont toujours).
    Comme dirais J. CHIRAC, les promesses n’engagent que ceux qui y croient. Je ne suis pas pour en général, mais je pense monter un blog anti municipalité de Saint Denis pour montrer l’état réel de la ville de Saint Denis et dénoncer l’incurie de nos élus . Il y a eu un blog Anti Hanotin…

    Il faut des actes et dénoncer toutes les promesses non tenues et surtout des photos: le choc des photos comme Sam le suggère.

    Bref, il faut les embêter pour ne dire plus….

    Ps: Concernant l’ivresse publique et la consommation d’alcool, c’est interdit.
    Bizarrement, vous ne pouvez pas être ivre passer le périphérique…mais à Saint Denis c’est Open bar sans mauvais jeu de mots.

    0

    0
  12. biquette0093 dit :

    Spectacle hallucinant sur le parvis de la gare . De plus en plus de vendeurs de tous genres et tout cela à 5 mètres de la police. Police ferroviaire, d’accord mais police quand même non ? Au choix, cacahuètes grillées, beignets dans des caisses en plastique en plein soleil, et dernièrement, brochettes et j’en passe. Tout ce qu’il faut pour combler une petite faim en sortant du RER et pourquoi pas, prendre le tramways avec une jolie brochette. Un peu de gras sur la veste d’un Monsieur, pas grave,(vu ce soir dans le tram) c’est si bon et si odorant au milieu des effluves de transpiration.
    Tout comme les vendeurs à la sauvette rue de la République. Le samedi, on peut en dénombrer une quinzaine. Vite, des volontaires pour des ventes à la sauvette et des ordures devant la mairie. Monsieur PAILLARD est-il friand de brochettes ou de beignets dorés au soleil ? Sinon, nous pourrons peut être lui proposer des crêpes bretonnes ? Merci Monsieur le Maire de tout ce que vous faites pour le bien être de vos administrés. J’ai honte d’inviter des gens à St Denis

    0

    0
  13. Coco dit :

    J’ai été censurée…

    Je suis d’accord avec Biquette, obligée de rendre visite au Centre cardiologique, je prends le train de Paris, le quartier de la Gare jusqu’au Théâtre Gérard Philippe est hallucinant en Janvier 2015. Brochettes, chaussettes, quartier dévasté, sale, mal fréquenté.
    J’ai peur en pleine journée, alors le soir….
    J’ai travaillé plus de 20 ans dans le 93 et connu cette ville.
    Cet abandon est une honte, il ne faut pas s’étonner si on n’a pas envie d’y aller.

    0

    0
  14. Calou93 dit :

    Pour mettre un point plus positif, je voudrais dire que j’habite rue Paul Eluard, entre le théâtre et la clinique depuis 2009. Mon fils va à l’école maternelle Estrée.
    C’est sale OUI +++
    Mais nous n’avons pas peur. Nous circulons normalement entre l’école, le Mac Do rue de la République, le marchand de journaux en face du Tram, le centre de loisirs côté Jules Vallès, le magasin Tati, la pharmacie toute proche, le gymnase Maurice baquet, etc… et plus loin, Camieu, Jeff de Bruges (miam), C&A…
    La seule fois où on m’a volé (il y a très longtemps mon porte-monnaie) c’était à côté du Musée Guimet à Paris.
    Voilà mon témoignage

    0

    0
  15. Didier dit :

    Je vais dans le sens de Calou93. Il ne faut pas tout voir en négatif.

    Il y a une discussion similaire ici: http://www.saintdenismaville.com/in

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *