Le Parisien : « Les dealers de crack de Saint-Denis remis en liberté »

Vous aimerez aussi...

21 réponses

  1. Sam dit :

    Oh rage, oh désespoir …

    0

    0
  2. goldo dit :

    Mais oui mauvaise nouvelle. Tant de travail et d’énergie pour arriver à ce résultat. Ils devaient être fiers quand ils sont partis libres. J’espère quand même qu’ils ne viendront pas provoquer de nouveau à st denis.

    0

    0
  3. LEON dit :

    A force de jouer avec l’incohérence, il est clair qu’on va déboucher sur l’affolement et marcher tout droit vers la folie, disons-le tout net. Ce soir, j’apprends que, à la faveur des attroupements qui ont repris leur place rue Fontaine devant l’épicerie asiatique où on recommence semble-t-il à se fournir en bouteilles laissées vides certains soirs au milieu de la rue… à la faveur de ces attroupements redevenus habituels, donc, deux femmes ont essayé LUNDI 12 vers 18h de forcer avec une clé la porte (blindée-vigik) du 1 rue Fontaine. Et MERCREDI 14, vers 18h également, trois hommes ont fait la même tentative au N° 5 de la rue. Sans succès pour le moment. La personne qui a vu le manège est une locataire du 1 rue Fontaine qui supposait que ces personnes cherchaient un endroit… pour uriner! Et elle suggérait avec humour (?) que la Mairie installe à notre coin de rue une pissotière… J’envoie un message à la Mairie et au Commissariat pour les informer de cette étape dans une dégradation qui se renouvelle.

    0

    0
  4. koil dit :

    Si quelqu’un à un pote vétérinaire, il suffirait d’un sniper pour que tout ce petit monde fasse dodo la nuit. (seringue anesthésiante) 😉

    0

    0
  5. theo dit :

    Il faut redoubler de vigilance : nous devons convertir notre colère en mobilisation !!

    0

    0
  6. Sam dit :

    @Léon
    Les résidents du 5 rue Fontaine doivent déposer plainte. Nous allons faire un dépôt de plainte auprès du procureur au nom de Sans Crier Gare très prochainement.

    @Théo,
    S’il le faut, on retourne en nombre au commissariat pour faire des dépôts de plaintes…puis à la mairie pour faire déplacer les élus sur les lieux, puisqu’ils ne réagissent pas. Cette fois-ci on ne sera pas 34 mais on risque d’être plus…

    Allez, il faut tenir bon !

    0

    0
  7. Theo dit :

    @Sam
    Oui je pense : au vu de la dégradation des conditions de vie de certains riverains (dont je suis) c’est la meilleur façon d’être entendus !

    0

    0
  8. Goldo dit :

    Et voilà c’est reparti. Mais dans cette ville aurons-nous le droit de vivre normalement un jour ? Si quelqu’un connaît une autre ville qui cumule tant de galères, qu’on me le dise.
    Sinon pour la mobilisation en masse, bien sûr que je serai là et comme les vacances sont finies,je pense que ‘on sera bien plus nombreux. Je l’ai toujours dit c’est l’union qui fait la force alors rassemblons nous.

    0

    0
  9. thierryb dit :

    Je viens de passer rue Fontaine: ils sont joyeusement de retour, les gentils consommateurs imbibés, et occupent bien le terrain. Sans compter que quelques dizaines de mètres plus loin, juste après le passage Rosalie, un abcès de fixation de désœuvrés du HLM local s’est agrandi depuis l’été: palettes, bancs, scooters, caddies, tout le monde s’installe sur la rue et papote (mais ceux-là ne font que « tenir » la sortie de l’immeuble et tenir les murs. Rien d’anormal…)
    Quelle joie de constater qu’ ici tout change (les constructions, aménagements, nettoyages, réhabilitations…) pour que rien ne change* (tout le reste)!
    (*copyright Le Guépard, Lampédusa)

    0

    0
  10. Sam dit :

    Pour éviter toute confusion, les individus qui squattent, s’alcoolisent et dealent rue Fontaine ne sont pas les dealers relâchés.

    0

    0
  11. noelle23 dit :

    Quelle mauvaise nouvelle que ces dealeurs relâchés !! C’est quand même ahurissant qu’ils ‘s’en sortent’ même momentanément !!! Espérons que la justice continuera de BIEN faire son travail sans vice de procédure pour la suite de cette affaire… En effet, la montagne de travail effectuée par les policiers et la mobilisation des riverains exaspérés ne doit pas accoucher d’une souris..ce serait trop désespérant !!!

    0

    0
  12. lilia dit :

    De retour sur Saint Denis depuis peu, je suis un peu déconnectée. Les fameux dealers arrêtés puis relachés, sont les mêmes que ceux qui squataient rue Fontaine et Connoy? Parce que depuis mon retour, je ne vois plus l’attroupement (imaginez ma déroute) même tard le soir. Par contre rue Franklin maintenant c’est la fête, en moyenne 5 à 8 personnes (le double d’avant) qui tiennent la rue tous les soirs, je les y ai même vu à 4h du matin le week end dernier.
    Sinon cette histoire est à se taper la tête contre les murs, pour une fois que les flics faisaient quelque chose de concret (qui a des répercutions dans notre quotidien je veux dire), si la justice traine des pieds, mais où va t-on??

    0

    0
  13. Sam dit :

    @Lilia
    « Sinon cette histoire est à se taper la tête contre les murs, pour une fois que les flics faisaient quelque chose de concret (qui a des répercutions dans notre quotidien je veux dire),… »
    Ce n’est pas la première fois que « les flics faisaient quelque chose de concret », contrairement à la municipalité en place qui ne manifeste aucune volonté politique.

    Voici quelques rappels dans le secteur géographique concerné :
    Début Février 2009 – La fermeture de la CrackHouse rue Catulienne
    Fin Mars 2009 – Fermeture du Favelas Club
    Fin Janvier 2010 – Descente policière et arrestation de 22 individus
    Fin Mai 2010 – Arrestation d’une vingtaine d’individus (sans doute ceux qui viennent d’être libérés)

    C’est évidemment insuffisant et c’est loin d’être réglé. Il ne faut pas se contenter d’actions coup de poing et il faut que l’Etat mette les moyens notamment en terme d’effectif policier. La police -peu importe son nom, UTEQ ou proximité – doit être au contact des riverains afin de mieux connaître le terrain et faire notamment du renseignement. 

    Néanmoins, les fonctionnaires de police qui sont sur le terrain, sont au feu – il faut le dire – et font ce qu’ils peuvent avec les moyens qu’ils ont. Alors ils finissent par hiérarchiser les types de délinquance…même les plus insupportables qui nécessitent toutes parfois des interventions immédiates. 

    Par ailleurs, la municipalité dionysienne reste fidèle à son dogme. Elle est toujours en retrait par rapport à la question de la sécurité et estime que l’Etat seul est responsable de cette question. Certains élus de la majorité répètent la petite phrase de Mr le préfet C. Lambert « La sécurité est l’affaire de l’Etat » que nous avons entendu à la première réunion de mai dernier.

    Concernant le secteur Fontaine/Connoy/République, par exemple, Mr S. Peu n’a jamais donné suite à l’alerte concernant l’imminence d’un danger (risque de « pétage » de plomb de certains habitants) dont je lui ai personnellement fait part le 7 juillet dernier. Par contre il s’est empressé de me contacter personnellement au sujet de la fête de quartier pour que Sans Crier Gare y participe …cela semblait plus important de revenir sur cette anecdote ridicule.

    Quant à Mr le maire, nous l’avons rencontré le 15 juillet dernier avec le commissaire…non non, il n’est pas venu nous voir mais nous sommes allés le voir à la fête du 13 juillet. Malgré les faits insupportables relatés par nous tous, malgré notre demande explicite à Mr le maire de soutenir haut et fort les habitants qui se battent sans relâche…eh bien il n’a pas proposé grand chose (enfin il a évoqué vaguement les médiateurs de nuit…), il a réitéré son refus de la vidéosurveillance …pire, il n’est JAMAIS revenu vers nous depuis cette rencontre et ne nous a manifesté aucun soutien. 

    Les services de l’ordre sont à notre écoute…et à tous les niveaux de responsabilités (préfet compris). 

    Les élus aux commandes sont en « Mode guichet », on ne les entend  que si on les contacte…c’est irresponsable et insupportable pour nous habitants !

    0

    0
  14. Lilia dit :

    @ Sam
    ma formulation n’est qu’un abus de langage, bien sûr que le police fait ce qu’elle peut avec les moyens dont elle dispose, on a d’ailleurs tous pu le constater lors de notre visite au commissariat en juillet dernier. J’ai d’ailleurs entendu récemment sur France Inter que la situation en Seine Saint Denis était critique de ce point de vu à cause d’un manque de moyen et d’effectif criant.

    0

    0
  15. thierryb dit :

    « Les élus aux commandes sont en « Mode guichet », on ne les entend que si on les contacte…! » dis-tu Samira, décrivant une réalité. Pour l’anecdote, je l’espère significative, même si ce n’est pas nouveau : j’ai croisé il y a peu une connaissance qui a été proche de la majorité municipale, mais qui n’habite plus ici. Nous avons échangé tranquillement à propos des changements en cours dans l’urbanisme dyonisien autour de la gare. Cette personne a mentionné « Sans Crier Gare » comme étant considérée comme une assoc de réacs sécuritaires, surtout à cause de la demande de vidéosurveillance, idée qui « ne passera pas », c’est un des tabous ultimes de l’équipe municipale, selon lui. Moi-même assez peu convaincu par l’idée, mais en revanche très favorable à une présence de la maréchaussée, je constate ce blocage. Il n’empêchera pas la réalité des besoins de faire évoluer les mentalités envers les forces de l’ordre, mais le mot « sécurité » a pour certains des réminiscences désagréables (les lois Pierrefitte des années 70,par ex.). Il faut faire avec.

    0

    0
  16. Sam dit :

    Intéressant !
    C’est réac de vouloir vivre en paix ?

    0

    0
  17. Stéphanie dit :

    Sans Crier Gare une « assoc de réacs sécuritaires » ??!!! Alors là les bras m’en tombent !
    De qui se moque-t-on
    Je crois que cette bande de communistes défraîchis feraient bien de vivre dans notre époque et plus à celles des années peace and love !!!! Et surtout, ils feraient bien de se renseigner sur l’association et de réfléchir
    Nom d’un chien si nous sommes des réacs que dire des électeurs du Front National par exemple ? Ou alors, plus grave, ils mettent tout le monde dans le même panier : ceux qui ne pensent pas comme eux sont des réacs ?!
    Là franchement ça m’énerve ! Moi non plus je ne suis pas une fan des caméras de surveillance mais à situation exceptionnelle (et celle de voir se balader des dealers et des toxicos m’en semble une belle de situation exceptionnelle non ??!!!) méthode exceptionnelle
    Et pour finir pourquoi y en a-t-il sur le parvis de la mairie des caméras, pour faire joli dans le décor ?

    0

    0
  18. Sam dit :

    ça change de « bobos »…une extrême gauche nous a clairement accusé d’être « pire que le FN », certains nous trouvent « gauchos » et d’autres « sarkosystes ». Il faut voir le bon côté des choses, ces attaques sont une preuve que notre démarche est saine et non partisane.
    Officiellement, la majorité municipale n’a jamais osé nous attaquer car elle doit se sentir gênée de s’attaquer à des habitants qui se battent. Ils nous emmerdent autrement…récupération de nos idées par exemple.

    0

    0
  19. thierryb dit :

    C’est ça, il faut garder la tête froide, d’autant qu’à la mairie, on ne nous a rien dit de désagréable directement. Il y a aussi beaucoup de misère ici, je pense que c’est en principe la priorité de l’équipe municipale.
    À vendredi.

    0

    0
  20. JJAASSOONN dit :

    Cela confirme mon idée : rien ne s’arrangera !!
    Je laisse le soin à ceux qui vivent ici par choix de mener leur combat contre des moulins accompagnés de Sancho Pança !!

    0

    0
  21. koil dit :

    félicitations, bienvenue chez les pragmatiques… qui ne sont que très peu écoutés

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *