Le Parisien parle de la fête de quartier

Vous aimerez aussi...

7 réponses

  1. emma dit :

    Bonjour, un petit mot pour dire à quel point j’ai été ravie de passer avec ma tribu samedi.
    C’était joyeux, bon enfant.
    Dans la foulée j’ai filé m’abonner au tgp, nettoyé à grande eau notre cage d’escalier, discuté avec tous les voisins… Cette fête a insufflé un élan de « vivre bien ». Moi qui suis là depuis un an, qui arrive de Paris, j’ai définitivement sorti la tête des épaules…
    A bientôt et encore bravo pour votre action à laquelle je m’associe. Vous allez recevoir mon adhésion cette semaine. Bonne semaine.

    0

    0
  2. françoise dit :

    Il est trop tôt pour dire qu’on est complètement délivrés. St Ouen est aussi concerné et c’est tout prêt. Allez savoir si ça ne va pas tourner pour démobiliser tout le monde.

    0

    0
  3. claire O'Petit dit :

    Demain soir une réunion a lieu avec des commerçants et des habitants du cœur de la ville afin de définir nos futures actions. Nous dénonçons depuis plusieurs mois le trafic de drogue qui génère l’occupation de la voie publique par des individus malfaisants. Des agressions physiques se multiplient.

    Depuis que le Ministre s’est déplacé à la gare nous nous réjouissons que vous constatiez une nette amélioration. Malheureusement ce qui était prévisible a lieu. Jusqu’alors nous subissions la loi d’une trentaine d’individus de 17h 23h, depuis cette visite ministériele de nombreux dealeurs et toxicomanes se sont déplacés et ont rejoint ceux du cœur de ville. D’une trentaine ils sont passés à plus de cent et cela de 11h du matin à plus de minuit.

    Claire O’Petit

    Présidente du collectif des commerçants et artisans de Saint-Denis

    Conseillère Municipale du Mouvement démocrate

    0

    0
  4. Stéphanie dit :

    La fête de samedi était une belle fête et elle a eu le mérite de montrer aux habitants et aux autres un visage différent de ce quartier !
    Toutefois, bien sûr que nous ne sommes pas délivrés de ce trafic.
    Nous avons conscience que le problème a été déplacé et que la situation est grave dans d’autres secteurs de la ville.
    Notre lutte doit être commune, et surtout nous ne devons pas cesser de faire entendre notre voix !

    0

    0
  5. Sam dit :

    Un squat de dealers et toxicos a vu le jour rue Dezobry. Une maman avec ses enfants ne ferme plus l’oeil et a peur de porter plainte…

    A tous les habitants d’ici et d’ailleurs, faut se mobiliser contre la drogue.
    Ce qui se passe au centre ville était prévisible mais nous inquiète sérieusement…il faut agir rapidement pour que ça ne s’installe pas pour de bon !

    Je suis actuellement loin de Saint-Denis, mon message est pour Mr le maire…il faut absolument réunir habitants et commerçants des quartiers du centre ville avec Mr le préfet !!
    plusieurs habitants sont exposés …

    Les dealers cherchent encore d’où les photos du parisien ont été prises…Ne pas céder aux menaces et intimidations !!!!

    0

    0
  6. Stéphanie dit :

    Tout à fait d’accord pour l’organisation d’une réunion avec le préfet : il faut agir maintenant, tout de suite, sans perdre plusieurs mois (voire années…) de tergiversation !!!!!
    Il faut à mon sens profiter de la relative désorganisation actuelle du réseau de trafic pour continuer à frapper sans relache et jusqu’à l’éradication pure et simple de ces pratiques dans notre ville !
    Mr le Maire, nous attendons vos actions

    0

    0
  7. cathy dit :

    bjr, a tous

    Eh oui ! Il fallait s’y attendre. Cest vrai , ils sont dans le centre ville , même vers la cité jacques Duclos et le cité Langevin. Une de mes patientes, qui habite la cité langevin ,m’a dit : « vous savez ce que j’ai vu cette nuit 1 dizaine d’individus assis dans le square et 3 d’entre eux ont été derrière des arbustes et ont récupéré un petit sac ». Elle les voyait entrain de se piquer , et tout ce qui s’en suit … Cette dame agée ne dort pas énormément car elle a un ashme. Elle me dit « mais qu’est qui se passe » , alors qu’elle n’avait jamais vu ça. Ceci dit le combat n’estpas fini : restons solidaire et ne baissons pas les bras,

    bonne journée

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *