Le Parisien : Saint-Denis : dix tonnes de déchets ôtés des bords de Seine

Vous aimerez aussi...

14 réponses

  1. Bill dit :

    Ca fait mal de constater que la saleté de nos rues n’est rien en comparaison de l’état des berges et de l’eau. Et dire que certains pêchent et que parmi eux, certains consomment leurs prises… 

    Une fois de plus, la municipalité a cru qu’elle allait gérer et a laissé tomber. L’association OSE souhaite obtenir du soutien de nos élus, je lui souhaite bonne chance. Ce sera intéressant d’entendre le groupe écolo à ce sujet.

    0

    0
  2. Sam dit :

    Ah bon y a des verts à St Denis ?  Une ‘tite pointe de vert ds du rouge, ça reste toujours rouge…

    OSE a du pain sur la planche, espérant qu’elle sera soutenue et entendue.

    0

    0
  3. suger dit :

    Sur le blog des « écologistes » EELV de Saint-Denis, la seule information concernant directement la ville de Saint-Denis est la promotion d’une manif à vélo… Il n’y a bien sûr aucun problème d’environnement à Saint-Denis, sous le règne de Paillard Ier, c’est bien connu ! En clair : « circulez, pédalez, braves gens, il n’y a rien à voir ».

    0

    0
  4. goldo dit :

    les vendeurs a la sauvette lavent leur mais ou toute autre nourriture dans la Seine. Bonjour les dégâts.goldo

    0

    0
  5. BB dit :

    Les ecolos à Saint-Denis font comme leurs compères FdG et cocos. Ils utilisent la ville comme base arrière pour les vrais grands combat : les injustices dans le monde et la survie du PC. La ville et ses habitants ils s’en foutent.

    0

    0
  6. Lolo123 dit :

    Tout ceci devrait très vite s’arranger grâce à Michel Ribay (élu EELV) et nouveau responsable du quartier Confluence (de Pleyel à La Briche)

    Lors de la dernière réunion de quartier (10/06), Didier Paillard trouvait géniale l’idée que l’on plante des fleurs au pieds des arbres d’alignement pour que les habitants s’en occupent. Je me suis permis de lui rappeler qu’on pourra envisager ça lorsque les berges de Seine de Saint-Denis seront aussi bien aménagée qu’à Levallois.
    Quel gros mot n’avais-je pas dit ?
    Et pourtant quel descente aux enfers que de faire le trajet Levallois -> Saint-Denis (D1) sur les Berges.
    On descend déjà d’un cran en arrivant à Clichy même si le Bac d’Asnières va être aménagé (http://vimeo.com/71260782), il y a quand même la station d’épuration.
    On arrive ensuite dans Saint-Ouen, incinérateur, friche, parc des docks sans trottoirs… 2 crans de moins.
    Puis c’est Saint-Denis, où l’on a vraiment du mal à marcher sur les berges, quel que soit le côté tellement c’est sale (5 crans de moins):
    – l’ancien accès chantier du poste Seine et la brêche dans le mur au niveau de la Cité Meissonier sont régulièrement des dépotoirs…
    – le 17 bd de la libération…
    La déchetterie qui ne doit pas être la dernière à jeter à la Seine…
    Le département devrait transféré cette route à Plaine Commune, ce serait peut-être moins pire
    De plus, aucun radar automatique sur la section…
    Pour résumer, les quais ne sont jamais nettoyés, il est donc normal que tout ce qui s’envole finisse à l’eau.

    0

    0
  7. suger dit :

    @Lolo123 : « Didier Paillard trouvait géniale l’idée que l’on plante des fleurs au pieds des arbres d’alignement pour que les habitants s’en occupent »… C’est sérieux ? Il a vraiment dit ça ? Je lui suggère d’aller voir les plates-bandes en cours de plantation (travaux du tram) près de la passerelle qui mène à la Gare. Certaines sont déjà de véritables dépotoirs : canettes, papiers gras, bouteilles vides, etc…

    0

    0
  8. BB dit :

    « La situation dans cette ville reste en effet assez catastrophique malgré les dires de la mairie. « 
    Seul l’associatif peut changer ce monde. N’attendons rien des politiques.

    0

    0
  9. Andra dit :

    @BB
    Même si vous avez entièrement raison, j’ai l’impression que c’est difficile de sensibiliser les gens à la propreté. J’habite à la Plaine Saint-Denis depuis 20 ans et je ne cesse de croiser des gens qui jettent leurs emballages, les couches sales de leur bébé, j’en passe et des meilleurs à peu près partout et sous les yeux de tout le monde! J’en viens presque à me demander s’il ne faudrait pas créer des « inspecteurs de salubrité en civil » qui mettraient des amendes aux pollueurs!! C’est dommage de devoir en arriver là, mais finalement, je suis convaincue que la crainte/menace de payer une amende stimulerait le respect de l’environnement…

    0

    0
  10. Bill dit :

    @Andra

    Malheureusement, je pense que vous avez raison. La sanction parait être la seule solution si on veut voir évoluer les choses. 

    Surtout que lorsqu’on voit les parents tout jeter, il y a peu de chances que les choses s’améliorent à la génération suivante…

    On pourrait imaginer des sanctions non pécuniaires dans un 1er temps : travail d’intérêt général qui consisterait à nettoyer les rues, du coup les pollueurs comprendraient peut-être enfin l’intérêt des choses en plastique vert qui jalonnent les trottoirs (ah oui, les poubelles !) et nos cantonniers auraient du renfort ! Si ça ne fonctionne toujours pas, on tape le porte-monnaie !

    0

    0
  11. Jean-François dit :

    @Bill

    je ne crois pas aux sanctions non pécuniaires (la batte de baseball ou le Tazer pourrait fonctionner mais je doute que ça devienne légal) la seule chose que tous le monde comprend c’est l’argent. Je n’ai strictement aucun espoir dans le travail d’intérêt général. C’est malheureux mais je ne vois aucune alternative à la sanction financière.

    Ce week-end je alors que je me baladais le long du canal et j’ai signalé à deux reprises qu’il ne faut pas jeter ses détritus dans le canal mais dans une poubelle. Le deuxième coup c’était une famille avec madame qui jette avec élan un sac plastique devant sa fille.

    0

    0
  12. goldo dit :

    pour les gens non solvables,la sanction d’intérêt général peut prendre sens car bien souvent ces personnes ne paient jamais les amendes. Goldo

    0

    0
  13. Andra dit :

    Je ne crois pas non plus aux sanctions non pécuniaires…
    Cependant, si l’on souhaite que cela s’améliore, on peut déjà essayer de sensibiliser les habitants de quartiers d’avenir (comme la Plaine Saint-Denis ou l’Île Saint-Denis) en les éduquant! Cela pourrait se faire par le biais des mairies ou de maisons de quartier par exemple.
    Quand je vois comment avancent et se multiplient les programmes immobiliers dans cette partie de la Seine Saint-Denis, je me demande ce qu’il adviendra dans quelques années des beaux immeubles que l’on construit si les gens se comportent comme ça! Surtout quand on sait que ces nouveaux appartements sont construits en respectant de scrupuleuses normes écologiques..

    0

    0
  14. Andra dit :

    C’est certain que si les parents se comportent ainsi devant leurs enfants, les générations futures ne risquent pas de s’améliorer!
    A quand les vrais cours d’éducation civique et d’écologie???

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *