Le Point : St Denis choisie pour accueillir le futur musée européen des médias

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. Lazare dit :

    C’est peut être très bien mais on constate, une fois de plus, que ce genre de projet innovant ignore complétement le Saint Denis  » historique  » . Heureusement, nous avons les poubelles, les barbecues mais et les brochettes.
    Quid, par exemple, du hangar, rue Dezobry où devait s’installer un centre de danse ? Quid des friches rue Ernest Renan ?

    0

    0
  2. ThierryB dit :

    @Bill
    « …d’éduquer aux médias » : il faudra l’intégrer d’urgence dans le cursus scolaire des enfants, ». C’est déjà fait , par exemple en seconde, notamment au LP : « Objet d’Etude : la construction de l’information ». Ce futur lieu est assuré de la visite de nombreuses classes pour des activités pédagogiques ! (;-)

    0

    0
  3. Azzedine dit :

    Bonjour à tous.

    A choisir… je préférais des écoles construites, des gymnases, des rues propres, des profs, des instits formés, la ligne 13 désaturés, des espaces verts….
    Et la si on a réussi une cohésion au sein de la ville, on pourra se permettre d’accueillir un autre centre culturel (même si ce n’est que de la Tv) à Saint Denis.
    100 millions d’euros (hors dépassement traditionnelle)… Je pense sincèrement, qu’il y a plus urgent sur le territoire en ces temps de restrictions budgétaire.
    Aux élus, avec des comportements comme cela, ne vous plaignez pas des baisses des dotations de l’état.
    Il ne faut pas se leurrer, si c’est implanter dans la ville de Saint Denis, c’est une question de prix du m2. Et concernant, l’emplacement, il est loin des studio télé.
    Et puis, si c’est pour avoir PAILLARD et BRAOUEZEC taper la pose avec une pelle à la main le sourire en coin…

    0

    0
  4. Professeur dit :

    J’aurais voulu faire ce commentaire sous l’article concernant les succès du Lycée Paul-Eluard de début avril, mais il n’est plus ouvert au commentaire. Alors, je le fais ici puisque, après tout, il s’agit d’éducation aux média…
    Le JSD a publié ce 5 juin une série d’articles très intéressants sur le lycée Paul-Eluard : « Deux mois après le classement du Parisien, Paul-Éluard, retour sur la méthode » avec une rubrique « Quand cinq décennies d’élèves se rencontrent : Entre souvenirs, anecdotes et conseils post-bac avisés »
    Mais, erreur de transcription du journaliste ou souvenir déformé (volontairement ?), on peut y lire : « L’ancien conseiller régional Jean Brafman est, lui, revenu sur la lutte des parents d’élèves pour la rénovation du lycée suite à la mort d’un élève, Stéphane Villaret, en 1991, tué par la chute d’un panier de basket sur l’un des terrains de l’établissement. »
    Or c’est totalement faux ! La rénovation du lycée était déjà en cours de réalisation grâce notamment à l’action des enseignants. Pour permettre les travaux, des préfabriqués accueillaient d’ailleurs des classes juste à coté du lieu où s’est produit l’accident tragique qui a entraîné la mort d’un élève.
    Mémoire défaillante ou réécriture de l’Histoire ? Les professeurs d’histoire savent bien qu’il faut se méfier des témoignages et qu’il faut toujours vérifier leur crédibilité. Les journalistes auraient intérêt à suivre aussi cette méthode…

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *