Le vendredi 13 novembre – Attentats à Stade de France et à Paris

Vous aimerez aussi...

29 réponses

  1. reveplus dit :

    Penses au famille des victimes de paris et st Denis
    Paix a toutes ses âmes
    Restons Unie dans cette barbarie qui a toucher la France

    0

    0
  2. Lazare dit :

    Je serre les lèvres pour ne pas pleurer. Paix à ceux qui sont partis, à leurs familles et à leurs amis qui souffrent.

    0

    0
  3. goldo dit :

    Dur dur il manque vraiment quelque chose à l envie aujourd hui.pensées a tout ceux qui ont vécu ce drame d’êtres près et aux familles qui ont perdu des proches ou qui soutiennent des blessés.goldo

    0

    0
  4. Bel-Air dit :

    Quand on est sur Twitter (j’ai pas Facebook), voir tous ces visages de la jeunesse vive de France de toute origine dont on n’a pas encore ds nouvelles, me brise le coeur. Courage aux familles!

    0

    0
  5. Gabriella dit :

    Toute parole semble dérisoire. Prier oui prier pour eux

    0

    0
  6. Marion dit :

    Comme le dit si bien Gabriella : « toute parole semble dérisoire ». La France est en deuil pour honorer la mémoire des victimes de cette barbarie et de tous ceux qui se trouvent actuellement entre la vie et la mort dans les hôpitaux parisiens. Tout doit être entrepris pour faire respecter ces trois jours de deuil national : fermeture des marchés et des centres commerciaux ce dimanche, minute de silence pour tous les élèves dans les écoles et lycées lundi, etc…
    Les interventions du RAID, de la BRI, des pompiers et de toutes les unités de secours forcent notre admiration.
    L’état d’urgence a été décrété pour éviter de nouveaux carnages. Voici ce qu’il en est pour la SSD :
    http://www.leparisien.fr/seine-sain

    0

    0
  7. Cephalophore dit :

    Ces sacs à m…. détestent notre mode de vie : L’Amour de la vie, le vin, le respect des femmes, la légèreté, le vin, la bonne cuisine, le croissant et les baguettes, la libre sexualité et l’Amour avec un grand A. Mais ils ne gagneront pas …Car la France est éternelle…

    0

    0
  8. suger dit :

    http://www.bfmtv.com/culture/attent

    L’orchestre du Metropolitan Opera, à New York, dirigé par Placido Domingo, a joué samedi « La Marseillaise » avant la représentation de l’opéra de Puccini « Tosca ». Une manière de rendre hommage aux victimes des attentats perpétrés à Paris vendredi 13 novembre. Le chœur du Metropolitan Opera a accompagné l’orchestre en chantant l’hymne national français, en version originale, repris par les spectateurs et applaudi au cri de « Vive la France ! ».

    0

    0
  9. Olympe dit :

    Le traitement « journalistique par Sylvia Zappi, dans le journal « Le Monde », de la réaction des dionysiens aux attentats est scandaleux. Elle oppose les habitants entre eux, met en cause les « bobos », dénigre la réaction d’un commerçant connu et estimé de tous à Saint-Denis.
    Mais il y a plus grave : par ses propos, elle désigne à la vindicte des voyous et des islamistes ce commerçant qui est clairement identifiable dans son article (et son nom, oui son nom ! , était même cité dans la version internet pendant plusieurs heures avant qu’il soit enfin retiré devant les réactions d’abonnés du « Monde » !).
    Je me permets de conseiller à tous de refuser absolument tout interview à Mme Zappi. Son comportement irresponsable met en danger les personnes qu’elle contacte.

    0

    0
  10. Bel-Air dit :

    @ Olympe : Je ne connais pas très bien ce commerce qui est à l’opposé de chez moi, mais la seule fois où j’y suis allée, j’ai été très bien reçue, pourtant je n’ai pas spécialement montré patte blanche si j’ose dire ! :)))) Avoir cette qualité de commerce à Saint-Denis est un véritable acte d’amour pour cette ville et ses habitants, autant que de résistance.

    0

    0
  11. Bel-Air dit :

    Aller bon courage à tous cette semaine! Ne nous laissons pas aller à la suspicion et attention à la calomnie… ; soyons juste dans l’utilisation des mots plus que jamais. Faisons confiance à notre intuition, continuons à nous faire confiance. Restons unis quelles que soient nos accointances politiques ou religieuses, ou pas d’ailleurs <3

    0

    0
  12. Did dit :

    J’ai lu l’article de Sylvia Zappi sur le site du Monde, c’est effectivement scandaleux. Je suis allé au marché dimanche et je n’ai vu ni plus ni moins de « bobos » que d’habitude, par contre effectivement il me semble qu’il y avait un petit peu moins de monde que d’habitude vers 11h … Mais bon il fallait bien que cette pseudo journaliste trouve quelque chose à dire ! Quand à la fin de son article, comme le souligne justement Olympe, c’est totalement irresponsable. De plus je ne serais pas surpris que les propos de ce commerçant aient été déformés, et même s’ils étaient avérés, quel intérêt de les citer ? Jeter de l’huile sur le feu ? Bref un article (et une journaliste) totalement indigne du Monde

    0

    0
  13. sinan dit :

    Comme Olympe je suis atterrée de cet article du Monde, que je suis allée lire car il m’avait échappé. Il est d’une très grande violence, c’est inouï qu’un journaliste professionnel écrive un tel article. D’autant plus dans un climat de tension, non seulement au niveau national, qu’au niveau dionysien – étant donné la complexité sociologique et culturelle de la ville.

    Le texte est clairement construit autour d’une chute : après les témoignages censés être représentatifs de la ville qui montrent la peur, la compassion, etc, le témoignage du commerçant, très facile à identifier, l’assimile à des propos généralistes et stigmatisants, presque dignes du FN, propos sans doute sortis du contexte et très mal introduits. Il est effectivement à redouter des mesures de rétorsion pour ce commerçant, dans un quartier complexe : des squats, un centre musulman assez conservateur, de multiples boutiques musulmanes, des dealers, des alcooliques, là où ces derniers temps les incidents se sont multipliés (fusillades, bagarres, etc.).

    De plus, cet article oppose très précisément les « bobos » qui ne sont pas venus et les commerces « chic » au reste de la ville. Cette présentation apparaît particulièrement grossière, caricaturale, et dangereuse dans le climat actuel, comme si une classe aisée (?) ne faisait pas partie de la ville, manquait de solidarité, tombait dans l’amalgame – alors même que la plupart des « bobos » (mais ce terme me fait rire à propos des couples d’un certain niveau socio-économique qui s’installent à Saint-Denis en raison de la facilité de cette dénomination) le font assez souvent, me semble-t-il, en raison d’une certaine conviction politique (politique au sens large).

    Cet article témoigne d’une profonde ignorance de la ville.

    0

    0
  14. Bel-Air dit :

    J’ai aidé à la relecture d’un Master 2 de journalisme (très bien noté) sur l’utilisation du « off » dans les médias. On utilise le « off » pour protéger ses sources quelle qu’en soit la raison (danger potentiel etc.) Par exemple pour décrire la classe politique on utilise des formules telles que : « dans l’entourage du président », « l’opposition » etc., pour le grand public « un habitant », « un commerçant ». Il s’agit donc d’une technique bien connu qui peut par ailleurs devenir un outil de communication pour cette même classe politique. Par exemple quand Sarkozy dit « bien entendu c’est off », cela veut dire, merci de communiquer sans me citer directement. Voilà pourquoi je n’ai pas besoin de connaître ce commerçant personnellement pour me faire une opinion sur les intentions cachées de l’article. C’est tout bonnement inacceptable…

    0

    0
  15. mimine93 dit :

    Je partage l’indignation d’Olympe et Sinan sur l’article de Mme Zappi paru dans le monde. Je ne peux imaginer un seul instant que ce commerçant dont je respecte le travail ait pu tenir de tels propos. Jeter l’opprobre sur cette ville alors que la condamnation de tels actes y est unanime est tout simplement irresponsable. Cet article est un monument de honte, de mépris, d’ignorance et d’incompétence journalistique. j’ai voulu réagir sur le site du monde, mais il faut s’abonner… Je ne vais surement pas dépenser un euro pour des articles d’aussi piètre qualité ! Les Dyonisiens, et les habitants du « 9.3. » ont réagi aux attentats avec dignité… et Dieu sait si cette journaliste en manque !

    0

    0
  16. Habitant dit :

    http://www.lefigaro.fr/politique/le

    Un article très interessant de M. Boutih qui éxplique depuis plusieurs années comment l’éxtrème gauche victimise ces jeunes, les enferme ds un ghetto…
    Dans d’autres article, il éxplique aussi comment l’éxtrème gauche et la droite se partage les territoires, d’un coté le ghetto pour garder le pouvoir et de l’autre une classe privilégié qui est aux anges et envoi toutes leur misère ds ces ghettos. Il disait ne pas être étonné que Coulibaly (terroriste du casher) venait de Grigny, pour ça il est attaqué en justice par les maires de France.

    0

    0
  17. Gabriella dit :

    L’initiative d’une association EMF étudiants musulmans de France de mettre
    en ligne une vidéo:
    Nous sommes unis

    0

    0
  18. GabrielleC dit :

    Juste une petite précision concernant LES morts au Stade-de-France le 13 novembre 2015 ; peut-être ne devrions-nous parler plutôt DU mort, un homme… Puisque sur ces quatre personnes, une seule est une réelle victime, les autres étant des kamikazes pour lesquels je n’aurai aucune compassion (même si je ne peux m’empêcher de penser en tant que parent, à ceux qui ont vu leurs enfants s’enrôler dans des affaires de terrorisme sans pouvoir y faire grand chose).

    0

    0
  19. reveplus dit :

    Au Stade de France
    – Manuel Colaco Dias, 63 ans, qu’il se trouvait à l’extérieur du Stade de France.
    http://www.lesechos.fr/politique-so

    Le nom de victimes des attentas du 13 novembre 2015 qui a endeuiller notre pays
    Restons unies ,pas d’ amalgame

    0

    0
  20. Gabriella dit :

    Pour rebondir sur l’interview de Malek Boutih qu’a cité @ Habitant : il précise qu’il est attaqué parce qu’il dénonce des entraves aux valeurs de la République (cela me fait penser à la situation que vit à Saint-Denis le responsable de l’IUT) et il termine par une citation d’Einstein :
    « Le monde est dangereux à vivre non pas tant à cause de ceux qui font le mal mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire »
    le Grand Journal de Canal plus du 16 Novembre

    0

    0
  21. suger dit :

    Il est dommage que Malek Boutih ne soit pas élu à Saint-Denis ! Nous manquons terriblement ici de politiques courageux et d’une telle lucidité. Faut-il préciser que Malek Boutih se fait insulter régulièrement dans des termes ignobles par Madjid Messaouedene, le conseiller municipal FG si mal délégué « à l’égalité des droits », sur son blog ?! Il faut donc à Saint-Denis lire avec la plus grande attention ce que déclare Malik Boutih au Figaro :
    « L’ancien militant anti-raciste vise également dans sa critique le discours d’une partie de la gauche radicale. Il faut selon lui, «rompre avec un certains nombres d’émetteurs, l’extrême gauche, qui veulent culpabiliser la population». «Avec les communiqués qu’ils ont produits dans ces dernières 48 heures, ils sont tombés dans le fascisme». »
    http://www.lefigaro.fr/politique/le

    0

    0
  22. Habitant dit :

    @Gabriella
    J’y voyait plus cette victimisation permanente de cette jeunesse qui ne souhaite qu’une seule chose, c’est épanouir, mais on les enferme ds un ghetto crée de toute pièce par des politiciens avide de pouvoir. Ils se déresponsabilise complètement et jouissent d’une grande impunité.
    Le soir des attentats, vers 23h30 je rentrais chez moi en passant rue de la république, je suis tombé sur un groupe de jeune, une trentaine environ qui était sur motivé à l’idée que la police étant très occupé, ils allaient faire des casses…
    Super la jeunesse de St-Denis, j’étais écoeuré, je n’ai jamais eu aussi honte d’habiter cette ville

    0

    0
  23. Marion dit :

    Un exemple fournie par Florence Braud du FDG sur son twitter pour illustrer ce que dénonce Malek Boutih dans le dernier propos de Suger :

    Florence Braud
    ‏@FlorenceBraud1

    Florence Braud a Retweeté Ensemble !

    1. AttaquesParis Contre la surenchère sécuritaire, les réactions racistes, islamophobes, antisémites et complotistes

    0

    0
  24. Miou dit :

    Un autre problème de Saint-Denis, peut-être avez-vous lu déjà cet article?

    http://www.marianne.net/saint-denis

    0

    0
  25. Gabriella dit :

    @Habitant,Suger
    Malek Boutih disait à l’époque où il était président de SOS Racisme qu’il fallait
    déloger les petits Caïds des banlieues, et malheureusement ni les différents gouvernements ni les élus municipaux n’ont mis les moyens pour cela , je suis tout à fait d’accord avec lui quand il dit : je le cite : »ce ne sont pas les plus miséreux qui deviennent les plus violents » et les politiques qui croient ou plutôt veulent nous faire croire que ce sont les causes sociales qui sont seules responsables des dérives des jeunes de banlieues vers la délinquance, la drogue….servent leur propre idéologie et à Saint-Denis la ghettoïsation ne pose pas problème à nos élus. Le fait de ne pas dénoncer le communautarisme et même de le favoriser est à mon avis un jeu dangereux auquel aucun élu ne devrait plus jouer. Il faudrait protéger la jeunesse coûte que coûte autour des valeurs de la République.

    0

    0
  26. suger dit :

    Marion citait comme illustration des dérives du gauchisme radical dénoncées par Malek Boutih un tweet d’une responsable de FDG -Ensemble. Mais autant lire ce qu’écrit aux lendemains des attentats le groupuscule qui finalement leur sert de maître à « penser », le PIR :
    « La France connait le retour de flamme d’une politique étrangère belliciste en Libye, au Mali, en Syrie, en Irak… motivée par la stratégie du « choc de civilisations » et son corrélat interne que sont le racisme et l’islamophobie d’État… Nous dénonçons ceux qui d’ores et déjà cherchent à instrumentaliser cette tragédie dans le sens de politiques répressives à l’encontre des musulmans, des réfugiés et de l’ensemble des foyers de résistances des quartiers populaires.” (Extrait du Communiqué du PIR sur les attentats – 14 novembre).
    Cette quasi-justification des attentats est une ignominie, à laquelle se mêlent les obsessions « racialistes » et « communautaristes » habituelles de ce groupe, thèmes que l’on retrouve au NPA ou à la mouvance « Ensemble » du FDG. Qu’en disent Patrick Braouezec et ses amis qui sont adhérents à « Ensemble » (depuis qu’ils ont quitté officiellement le PC) ?…

    0

    0
  27. Ouest France dit :

    Ouest France publie les témoignages et analyses de 39 personnalités dans une édition spéciale. On y trouve notamment la contribution du célèbre médecin urgentiste Patrick Pelloux, un des rescapés de la tuerie de Charlie Hebdo. En voici des extraits :
    « Nous sommes désormais en guerre, contre des islamistes, des nazis qui veulent nous tuer, détruire la France, détruire ce que nous sommes. (…) Désormais nous devons adopter une politique radicale contre ces islamistes, ces imams radicaux, ces familles intégristes, tous ceux qui portent des signes ostentatoires afin de diffuser leurs revendications dans les quartiers. Ne soyons plus dupes. Nous ne pouvons pas répondre à cette guerre et à ces gens qui veulent tuer les Français, par la douceur ou la tolérance. Bien sûr, il faut éviter les amalgames et bannir la haine, mais ne soyons pas idiots non plus. Ils veulent nous tuer, certains ont des structures au sein même de nos quartiers, ils savent comment déjouer la loi, ils utilisent tout le système démocratique en leur faveur. Il est nécessaire d’inverser la tendance, de les frapper (…). Je reste néanmoins très optimiste, nous avons déjà éradiqué un nazisme il y a 70 ans, nous parviendrons à détruire ce nouveau fléau qu’est le nazisme islamiste. »
    http://www.ouest-france.fr/ledition…!preferred/1/package/625/pub/626/page/16

    0

    0
  28. ptibout dit :

    Bonjour à tous,
    Je vous lis depuis 6 mois, depuis que j’ai emménagé rue Gibault. J’espère que vous allez bien malgrè le traumatisme que l’on a vécu hier matin. Je suis d’accord avec les questions que nous devons poser à la mairie.
    Hier je me suis faite interviewé par des journalistes italien de la Rai, les pauvres ils m’ont appelé ce matin pour me dire qu’ils se sont fait volé leur caméra !! Ils m’ont demandé si j’avais pas un contact qui pourrait leur retrouver et qu’ils étaient prêt à payer pour récupérer le matériel… les pauvres. J’ai honte. Déjà que lundi soir un homme s’est fait agresser rue Connoy devant notre fenêtre, au début mon mari pensait que c’était des jeunes qui chahutent comme d’habitude et puis il a vu que l’homme était au sol et qu’ils lui donnaient des coups. Il a crié par la fenêtre pour faire fuir ces petits c… ! Je suis descendue voir le monsieur qui avait la bouche en sang il était sous le choc, j’ai appelé la police puis puis la Bac sont venu 15 minutes après. Marre de ce laxisme, hier je voulais parler de tout cela aux journalistes de france inter et l’afp qui sont venu me voir mais j’avais peur des représailles,

    0

    0
  29. Alain dit :

    De tout coeur avec les familles des victimes et leurs amis. Saint-Denis théâtre d’un assaut du RAID et de la BRI. Un organisateur terroriste et des comparses éliminés comme ils le souhaitaient. Bon débarras. Et ma ville ? Stigmatisée, meurtrie. Une pensée pour les riverains de la rue du Corbillon. Cela doit être très difficile pour eux, d’autant que ce n’est pas terminé.
    Il ne faut pas hésiter à rencontrer les psy au centre de santé du cygne, même si vous n’habitez pas rue du Corbillon. Le traumatisme local est fortement ressenti. Je vais proposer un texte qui interroge notre maire car il parait selon ses déclarations au Figaro que notre ville est calme. Ben voyons !

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *