L’Ecole primaire Jules GUESDE exposée à des tirs de balles – lettre ouverte au Maire

Vous aimerez aussi...

8 réponses

  1. labaune didier dit :

    Comment le commissaire Bobrowska va t’il considérer cet evènement?Dans le jsd n°777, il affirme sur 5 colonnes qu’il n’y a pas de zones de non droit à Saint-Denis!!!( voir mon blog).
    J’ai contacté fin 2008 la directrice de cette école comme les responsables de 50 autres établissements à Saint-Denis ( suite au problème de sécurité à Jules Vallès).JE N’AI EU AUCUN RETOUR DE LA PART DES DIRECTEURS D’ECOLE malgré de nombreux incidents signalés par des parents…

    Il est peut-être temps pour plusieurs d’entre vous de mettre de côté votre pseudo et de vous mettre en rapport avec moi sur le mail de mon blog: http://www.saintdenislabauneump.blo

    Didier Labaune conseiller municipal UMP de Saint-Denis

    0

    0
  2. Thierry dit :

    Pour votre info, les enseignants ne travaillent pas le lundi …droit de retrait.
    Cet incident grave est banalisé par le manque de réaction des autorités.
    Tout va bien, ce n’est rien…enfin ce n’est pas si grave, juste quelques débris.
    On nous prend vraiment pour ce qu’on n’est pas !

    0

    0
  3. Sam dit :

    On ne trouve aucune info sur le JSD, c’est étonnant…peut-être au prochain numéro.

    Et dans l’article du parisien paru le 19 mars on nous explique que « Le tireur de l’école visait les pigeons »…les parents peuvent dormir tranquille.

    Pour moins que ça des faits divers ont fait la une de la presse, et là silence rien ne se passe.

    A force de minimiser ce genre d’incident en traitant de la sorte l’info, on n’affronte pas le problème et on devient complice de la banalisation de la violence.

    Il n’y a pas de sang alors un fait divers de plus à Saint-Denis …pas de quoi faire un article « vendeur » !!

    On attend un drame pour se bouger enfin et prendre les mesures qui s’imposent ?

    0

    0
  4. k yseur dit :

    On voit beaucoup plus les journalistes du Parisien avec l’entourage immédiat du maire qu’auprès des parents d’élèves ou auprès de l’opposition. On retrouve même parfois les mêmes expressions dans le Parisien que dans le jsd. Ne soyez pas seulement spectateur du destin de votre ville, l’investigation vous mènera plus loin que vous ne le pensez.

    0

    0
  5. Pierre dit :

    C’est étonnant que la ville ne se soit pas exprimée à ce sujet qui est connu depuis décembre. Il semble que les enseignants ont dû insister pour que l’inspecteur dépose une plainte…on croit tout de même halluciner d’entendre ça !!

    0

    0
  6. k yseur dit :

    Monsieur Pierre, ce qui est réellement « étonnant », c’est de voir le nombre de personnes candides à Saint-Denis et ce qui est « hallucinant », c’est de constater que ces mêmes personnes se laissent mener dans leur ville comme le veau au couteau.

    0

    0
  7. Sam dit :

    C’est tout de même étonnant le silence de la presse locale sur ce grave incident survenu le 17 mars 2009. On lit enfin dans le JSD qui date du 24 mars, soit une semaine après les faits, un article au sujet des tirs de carabine :

    « Mercredi 18 mars, un jeune homme porteur d’une carabine est aperçu. Immédiatement, l’école alerte la police municipale qui très rapidement et sans difficulté interpelle le tireur, un jeune homme encore lycéen, domicilié tout à côté de l’école.[…]
    le commissaire déroule le fil des investigations : le jeune homme « n’a eu à aucun moment l’intention de s’en prendre aux enfants ou aux personnels », car sa seule occupation était de tirer sur des pigeons. « Et nous avons trouvé des volatiles atteints par des plombs identiques ».
    Tout danger semble écarté. Mais l’inconscience d’un passionné du tir au pigeon en pleine ville, tout à côté d’une école, ne peut qu’inquiéter, ont souligné plusieurs intervenants.[…]
    Vers la fin, l’élu UMP Didier Labaune a apostrophé le première adjointe, expliquant que la Ville ne fait rien en matière de sécurité, ce qui a conduit M.Gaucher à lui couper vivement la parole, estimant que ces propos étaient « hors sujet » et lui a demandé de quitter la salle. On n’était plus dans l’histoire du tir au pigeon. »

    « Tout danger semble écarté » …Ouf et nous qui sommes si inquiets, franchement y a pas de quoi !!

    0

    0
  8. Linda dit :

    Inconscient ou pas, ce jeune doit être responsablisé afin de prendre compte de la portée de ses conneries. Ne rien faire et minimiser cet incident banalise la violence et ne rend service à personne surtout pas à ce jeune.
    Finalement, l’éducation nationale a porté plainte ou pas ?

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *