LeFigaro – « Orange : les cadres ne veulent plus travailler à Saint-Denis »

Vous aimerez aussi...

26 réponses

  1. Sam dit :

    AGF a dû repartir à la Défense il y a environ 4ans à cause des problèmes de sécurité. J’ai un ami qui travaille Chez Générali, les responsables ont dû embaucher des gardes pour empêcher les délinquants (jeunes ados) d’entrer dans leur immeuble.

    Perso je travaille à Noisy Le Grand (93), des problèmes de ce genre existent aussi mais absolument pas dans les mêmes proportions.

    C’est bien  d’attirer de grosses entreprises, encore faut-il les garder. Il faut absolument que notre municipalité prenne très rapidement des mesures fortes. 

     C’est complètement ridicule de continuer de refuser des outils modernes tel que la vidéo par pure idéologie. Quant aux médiateurs, on voit bien à quel point ils sont  efficaces au centre ville. On ne les voit jamais et rien n’a changé pour nous depuis leur arrivée en juin dernier…encore de l’argent jeté par la fenêtre et un territoire qui souffre de plus en plus d’une image terriblement mauvaise.

    0

    0
  2. bidoune dit :

    Bonjour
    A SFR, c’est la panique !!!

    cdt

    0

    0
  3. klin dit :

    c’est vous dans la critique qui donnez une image très mauvaise car vous allez sur les champs élysées c’est une agression par jour la défense pareil alors le figaro de droite fait sa propagande anti 93 depuis 1 an il y a du mieux dans ce secteur de la plaine et vous verrez que l’amélioration si nous avions un peu plus de responsabilités policiére viendra . amicalement klin

    0

    0
  4. citoyen93 dit :

    Incivilités, agressions à répétitions, délits impunis, quartiers qui se sont transformés en véritables ghettos. Regroupement de populations d’une même origine communautaire et sociale.
    France Inter a dimanche dernier interviewée la pharmacienne du quartier des Francs Moisins.
    Son constat était édifiant.
    La ville s’est totalement paupérisée en l’espace de 25 ans.
    Les gens vivent repliés dans leur communauté et leur misère.
    Les quartiers deviennent totalement ingérables.
    Dans le même temps vous avez l’émergence de quartier d’affaires ou des cols blancs vont travailler dans une zone géographique minée par la délinquance.
    La ville et Plaine Commune ont pourtant des pôles universitaires susceptibles de pourvoir à une offre d’emploi de cols blancs (Saint Denis, Villetaneuse).
    Le problème, c’est que l’on a un maire qui n’est même pas foutu de nommer un maire adjoint chargé de l’emploi et de l’insertion professionnelle.
    C’est totalement lamentable et prévisible.

    0

    0
  5. koil dit :

    T’habites ou Klin ? car je suis derrière Générali et les problèmes sont les mêmes depuis six ans ça n’a pas évolué.

    Le pire c’est les médiateurs , ils ne servent a rien , une antenne de police municipale aurait été plus utile. 25 ans qu’on  » médiationne » en France pour quels résultats?

    Il y aussi le stationnement à la plaine, si la mairie veut vraiment se faire du pognon, elle achète deux plateaux et met une fourrière sur la ville, ça ferait une belle rentrée financière, bizarrement ça ne marche que quand il y a des manifs au stade.

    Comme dit plus haut, le gros problème de la mairie est idéologique.

    0

    0
  6. Bertrand dit :

    Sans vouloir dédramatiser la situation, je ne trouve pas le chiffre de 11 agressions sur 12 mois particulièrement dramatique. Si on fait le rapport : 1850 salariés se déplaçant 2 fois par jour (pour venir et repartir) x 20 jours de travail par mois = 74 000 déplacements. Moins d’1 agression pour 74 000 déplacements, le rapport n’a rien de dramatique.

    Je pense que beaucoup de salariés ne voulaient pas venir à Saint-Denis à cause d’à-priori. Ils utilisent ces chiffres pour dire « On avait raison, ici, c’est le Bronx ». Pour une fois, je serai d’accord avec Klin. Pour avoir travaillé à la Défense, je pense qu’il y a plus d’agressions. Mais on en parle moins. Et je ne parle pas de Paris…

    0

    0
  7. Sam dit :

    Saint-Denis a d’énormes potentiels et atouts. Son seul handicap est l’équipe aux commandes complètement laxiste et dépassée. Si notre maire ne réagit pas fortement, les entreprises iraient ailleurs (Montreuil, Pantin, Noisy Le Grand…)…les recettes et emplois avec.

    Le quartier de la Défense « craignait » dans les années 90, aujourd’hui il est totalement sous contrôle et bien sécurisé. Il n’y a donc pas de fatalité, à condition d’admettre ce constat, de l’affronter et de prendre des mesures fortes et concertées avec les autres pouvoirs publics et les acteurs de la société civile. Mr le maire réagissez !!!

    0

    0
  8. thierryb dit :

    On a un espace de plus en plus semblable aux territoires anglo-saxons ou de pays émergents : des zones de gentrification à côté de zones de relégation. Les politiques qui opéreront le changement de société nécessaire pour recréer un espace où circulent tous les citoyens seront des bienfaiteurs. Parce que se barricader, tendance lourde aux Etats-Unis et au Brésil, n’est pas la solution d’avenir. A moins de désirer vivre dans un pays qui ne serait plus la France – Mais est-elle encore, cette France où les classes sociales se côtoient…?

    0

    0
  9. DIEUDO dit :

    à vente privée, il y a eu tellement d’agressions que des navettes font le trajet jusqu’à la gare.

    St-Denis a d’énormes potentiels et atouts.
    En terme de transport oui (bien que…) Mais en qualité de vie ?
    La situation se détériore sur tout le territoire français, nous sommes sur un site pour (et par) les habitants de st-denis, mais toutes les villes ont leur lot de malaise social.

    Mais st-denis doit atteindre des records. J’ai lu l’histoire qui est arrivée à Sam, c’est terrifiant.
    La France va mal, mais dormez tranquillement, un messi est prévu pour 2012 !!MDR!!

    0

    0
  10. Jlaurent93200 dit :

    Suite à l’article j’ai appelé une amie qui est chez Orange à La Plaine et elle fait le même constat que Bertrand.
    Cependant il y a quand même un vrai problème du côté de Generali.

    0

    0
  11. goldo dit :

    mais oui 2012 ne sera pas la fin du monde mais la fin d’un monde. Va s’ouvrir de la solidarité et moins d’individualité. Il faut y croire.

    0

    0
  12. citoyen93 dit :

    Des gens de Paris viennent travailler à la Plaine Saint-Denis et les Dionysiens vont travailler sur Paris.
    On a une zone d’emplois qui ne concerne pas les gens qui habitent à proximité.
    Au risque de me répéter je ne comprends pas pourquoi il n’y a pas une politique axée sur l’insertion des jeunes diplômés de cette ville qui ne demandent qu’à travailler près de chez eux.
    Les IUT de Saint-Denis, de Villetaneuse et de Bobigny forment aux métiers de la comptabilité et de la gestion.
    Visiblement les élus de cette ville s’en foutent.
    Trouvez vous normal que dans une ville de plus de 100 000 habitants aucun maire adjoint ne soit chargé de l’emploi et de l’insertion professionnelle. Voir lien ci-après : http://ville-saint-denis.fr/jcms/jc
    C’est incompréhensible. je suis atterré par le manque total de bon sens des élus sur cette problématique.

    0

    0
  13. lili dit :

    regardez le chef de la police municpale est partit pourquoi ? on a embauche un autre qui n’est meme pas chef de police, la directrice de la sécurité est une amie de Mme Haye, de qui se fout on place les amis afin d avoir la main mise sur cette ville et obtenir des subventions et ne rien faire pour la population. La sécurité pour tous

    0

    0
  14. lolo dit :

    J’habite à Saint-Denis et je travaille à Saint-Denis (J’ai déménagé six mois avant ma boîte) depuis 18 mois. Je me rends tous les jours au travail à pied avec mon PC et je n’ai jamais eu de problèmes (en dehors des scooters/motos sur les trottoirs). Dans ma boîte, il y a en effet des navettes vers les RER et le métro 13 mais elle ne sont pas bondées et les bureaux ne se vident pas à l’heure de la dernière. Les mesures de précaution concernant les vols à l’arrachée sont de simples mesures de bon sens: il faut faire attention à ses affaires !
    Désolé, mais le nombre d’agression ne me parait pas si élevé. En 2006, le taux de criminalité francilien était de 84 crimes et délits pour 1 000 habitants en 2006. Orange est donc largement en dessous de ce taux avec 11 agressions puisque la moyenne serait à 155 pour 1850 salariés!!! Evidemment le ressenti n’est qu’une collection de faits divers, comme pour les suicides dans la même société, et l’on s’en fait une montagne. (qu’il ne faut pas négliger mais qui sont bien moins nombreux que dans certaines de nos institutions: Police, Education Nationale…)
    Ce matin la police nationale verbalisait les excès de vitesse devant l’école Anatole France. Il y a de bonnes journées aussi…

    0

    0
  15. Sam dit :

    Hier am, la police nationale (une dizaine) contrôlait également les voitures Bd Jules Guesdes à hauteur de l’église neuve. ça a bien fluidifié la circulation dans le secteur. A poursuivre !

    Là au moins, il n’y avait pas de risque que des chauffards prennent la rue Suger en sens interdit.

    0

    0
  16. Marcel dit :

    @citoyen93………………………….De grâce, NE PAS OUBLIER tout de même le Président d’Objectif Emploi et de la Mission locale , Syndicaliste et Administrateur ainsi que Conseiller municipal Délégué à l’insertion et l’Emploi ……………….ce qui doit une occupation consacré à plein temps , à savoir le bien connu Patrick VASSALLO qui sévit en lieu et place d’un Maire Adjoint – me semble-t-il – depuis pas mal de temps.

    0

    0
  17. BB dit :

    Vu également des policiers qui arrêtaient des voitures rue du Landy, hier. Comme quoi, tout arrive…

    0

    0
  18. citoyen93 dit :

    @lolo
    La problématique ne se résout pas à un décompte des agressions ou de savoir si à Saint Denis c’est pire qu’ailleurs.
    Il y a un bassin d’emplois, un pôle universitaire et des habitants qui visiblement regardent passer les trains sans pouvoir monter dedans.
    L’élu est un facilitateur qui ne facilite rien sur ce territoire.
    C’est mon point de vue et il est largement justifié quand on voit le taux de chômage sur cette ville.
    Ces élus qui ont les clés de cette ville depuis plus de 50 ans n’ont jamais été capable de négocier le virage de la désindustrialisation.

    0

    0
  19. montjoie dit :

    Bonjour pour répondre a la question du départ du chef de la police municipale, celui ci serait parti a la retraite.

    0

    0
  20. thierryb dit :

    @citoyen93
    Il faudrait faire un relevé précis, mais il me semble que les formations performantes existent, et pas que pour le tertiaire (c’est une illusion de la démographie des emplois qui fait croire que le tertiaire serait désormais la seule source d’emplois): les Lycée techniques, les IUT du coin ont une offre intéressante.
    Mais je crains qu’ on ne pas la mesure de l’état catastrophique d’une partie non négligeable des lycéeens de Saint-Denis: maîtrise des savoirs requis à l’entrée du lycée, capacité à identifier des informations, formuler des hypothèses, construire des raisonnements, à quoi il faut ajouter capacité à se projeter dans la société, un avenir, un groupe autre que celui de la cité, y être loyal, travailler…tout cela est déficient par manque de maîtrise de la langue et une sorte d ‘ambiance générale de je m’enfoutisme à peine croyable et à vrai dire, assez récente.
    Les tentatives (suivi personnalisé, stages en entreprise (en Pro), accompagnements divers) n’en sauvent qu’une partie. Il y a désormais des formations performantes en termes d’emploi (par exemple en audiovisuel) où le taux de réussite au bac pro (pas le concours de l’X non plus…) ne dépasse plus 50%, là où on obtenait 90% il y a encore cinq ans.
    On peut se plaindre de l’inadéquation entre les diplômes et les emplois, mais il faudra aussi se saisir des effets que provoque un ghetto social homogène (dans la quart-mondisation) sur les résultats scolaires des enfants.
    Bien évidemment, aucun élu prônant si bien le « territoire pour tous » (suivez mon regard) n’en avouera les conséquences dramatiques. Et comme la politique de l’Etat compense difficilement les inégalités…

    0

    0
  21. Sam dit :

    @klin, bertrand et JL93200

    Pitch me rappelait hier qu’on avait déjà publié sur ce blog il y a deux ans un article concernant la réticence des salariés d’Orange pour venir à St Denis…bingo, voici le lien !

    Comme vous pouvez le constater, en décembre 2009 les salariés d’Orange n’étaient pas pressés de quitter le 12ième pour St Denis et avaient déjà des a priori négatifs. Bien vu les gars, on a le sentiment qu’on utilise la sécurité pour régler des problèmes internes à Orange…

    0

    0
  22. citoyen93 dit :

    @thierryb
    Oui je suis d’accord sur le point concernant la projection des jeunes dans l’avenir et l’adéquation entre ghetto social et résultat scolaire.
    Je le dis depuis des années, tant que l’on aura pas une réelle mixité sociale dans les quartiers on avancera pas.

    0

    0
  23. Sam dit :

    Rappel du commentaire de kirsten datant du 30 décembre 2009 :

    Bon, j’ai vécu vingt ans à Paris donc je suppose que j’en suis un petit peu, mais les parisiens sont parfois très agaçants… Quand je suis arrivée dans cette ville, il y avait des gens pour me dire que le quartier de la Bastille était très, très dangereux, sans parler de Barbés ! Le monde où il était concevable de s’aventurer se réduisait à quelques kilomètres carrés (pour une canadienne ça induit une très forte claustrophobie …), avec la même architecture haussmannienne et les même rues désertes.

    Il y a des coins du 13e tout à fait morne et inaccessible d’après mes souvenirs, beaucoup moins bien que la Plaine. Et Dieu sait qu’on peut se faire agressé de mille manière dans les rues parisiennes ! Sans sous-estimer, au contraire, les problèmes de sécurité dont on parle beaucoup ici, et surtout les développements nouveaux des trafics, très inquiétants, je trouve
    que ce genre d’attitude est très bête. Ceci dit, je comprends la réticences des employées concernant les « open-spaces » (on est forts en euphémisme en anglais) et le fait de rentrer chez soi à 22h !

    Comme contrepoint, voici quelques commentaires des lecteurs de cet article, relevé dans le Parisien (autre chose qui m’agace : pourquoi n’y-a-t-il a pas de rubrique équivalent de « votre ville » dans les autres quotidiens? Pour le Monde et Libé, il n’y a que Paris, apparemment, et dans ce sens, ces journaux renforcent la ségrégation sociale… ) :

    « Pas de problème j’habite à côté et c’est très calme j’espère que ça va rester comme ça après l’arrivée des 1900 gens de Orange . « 

    « Je suis cadre à Saint Denis Stade de France et je vous rassure. Arrêtons donc de donner cette mauvaise image au 93 qui n’est ni plus ni moins gâtée qu’un autre département de la Région Parisienne. Venez donc et vous verrez que tout ce côté de Saint Denis est en cours de rénovation. Je pense que d’ici peu nous ferons même concurrence au quartier de la Défense où j’ai également travaillé durant plus de 10 ans. Donc messieurs mesdames syndicats d’ORANGE arrêter donc de chercher midi à Saint Denis. »

    « J’habite ce quartier de saint denis, et je travaille à Paris. le RERB n’est pas pire que le RER A. Quand je lis le mot « terrifier », j’ai l’impression que ces salariés ont besoin de soins psychologiques. »

    « Travailler à Saint Denis est , je pense, plus agréable qu’à PARIS , surtout au Printemps et en été quand il fait beau :il y a moins de voitures qu’à PARIS, moins de bruit, moins de pollution etc.

    « oh pauvre petits cadres, ils sont terrifiés de se rendre dans le ghetto pour aller travailler!!! ils peuvent laisser leurs places à tous les BAC+5 qui galèrent pour trouver un job et qui sont justement originaires de ce département!! »

    0

    0
  24. lost dit :

    Comment peut on en arrivé à dire que 11 agressions en 1mois sur 1850 personnes c’est « normal » ?
    J’aurais tant d’autres commentaires à faire mais là juste ne réduisons pas notre humanité à la comptabilité.

    0

    0
  25. PaulEluard dit :

    @lost
    Je ne pense pas que quelqu’un ait dit qu’il soit normal de se faire agresser comme tu le sous-entends dans ta phrase. Je trouve moi aussi que ce chiffre n’a pas l’air de constituer une « anomalie statistique » qui justifierait un tel article.

    @Sam
    J’aime beaucoup le dernier commentaire. 🙂

    0

    0
  26. lolo dit :

    @lost
    C’est onze agressions en douze mois, pas onze agressions en un mois.

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *