Législatives 2012 : « Braouezec is back » !

Vous aimerez aussi...

13 réponses

  1. Sam dit :

    A souligner cette petite phrase de Mr le député : « (…) Il est bon aussi d’avoir à l’Assemblée nationale des élus qui défendent les gens qui sont à la marge ». 

    Qu’en est-il « des gens qui ne sont pas à la marge » et qui ont des difficultés réelles, ne méritent-ils pas d’être défendus à l’Assemblée nationale ?

    0

    0
  2. goldo dit :

    Et oui j’ai lu cet article ce matin et je me suis dit , »les communistes se sentiraient-ils en danger? La marge mais faut -il faire partie d’un système marginal pour se faire reconnaître dans ce département?. Et les autres alors,ils ne connaissent pas de problèmes?Monsieur Braouzec,écoutez ce qui se dit dans la rue et les cafés et vous verrez qu’il n’ya pas que les gens situés dans la marge qui souffrent. Goldo

    0

    0
  3. momo dit :

    non Sam, comme le dit souvent notre cher Député, il n’est pas là pour s’occuper de ceux qui partent le matin et reviennent le soir. Il a toujours défendu les « Sans » mais il oublié que c’est grace à nous, qui allons travailler, qu’il peut s’occuper des marginaux.
    Ce n’est pas grave, j’ai lu dans le JSD, qu’Houari Guermat se présente aussi et il y aura d’autres personnes.
    Mr Braouezec est persuadé qui gagnera encore, mais vu l’état de notre ville( surtout que c’est grace à lui) il peut réver.
    Je sais qu’il faudra le combattre.
    Par contre, je suis surpris, une demi page dans le journal et 20 mots pour l’opposant.
    Voila la démocratie à Saint-Denis.

    0

    0
  4. stephanie dit :

    Impressionnant. J’aimerai avoir une opinion de moi-même au moins égale à la moitié de celle que semble avoir de lui Mr Braouezec … Le « sauveur » de St Denis et de la gauche, c’est lui, ne cherchons plus….

     

    0

    0
  5. Bertrand dit :

    Je trouve que cette annonce est une bonne chose. Un nouveau candidat communiste aurait fait croire à un changement. Au moins, en 2012, nous pourrons combattre directement le responsable de la situation actuelle. Braouezec doit partir sur une défaite et non sur un choix personnel. Ce sera la meilleure sanction possible de sa politique.

    0

    0
  6. citoyen93 dit :

    Braouzec c’est la transcription littérale du mot démagogie.

    0

    0
  7. Sam dit :

    @Stéphanie

    Beh ma poulette t’as rien compris, Braouezec c’est Zorro 😉

    0

    0
  8. abisa dit :

    la circonscription, c’est st denis pierrefitte villetaneuse.
    a pierrefitte michel fourcade en 2004 et 2008 a voulu éliminer définitivement le pcf, front de gauche. bien qu’il sera réélu dimanche (le candidat front de gauche se retire) il ne parvient pas à ses fins. le front de gauche arrive 2e et devient la première force alternative face au maire.
    a villetaneuse, le front de gauche est au coude à coude.
    que la gauche rose et verte ne croient que tout est gagné d’avance pour eux sur la circonscription.
    d’autre part, il est normal qu’un élu du front de gauche s’occupe de ceux que personne ne s’occupe, parce qu’ils sont rejetés sur les bords du système. c’est aussi comme ça que dans les familles cela se passe souvent quand un membre est en difficulté ( chomage, handicap, maladie). je viens d’un milieu catho et cela va dans le droit fil de mon éducation mais notre député est aussi le député de tous, c’est rare en france qu’un député soit aussi abordable par tout le monde en toute simplicité sans avoir la grosse tete.

    0

    0
  9. Sam dit :

    @abisa

    Vous dites  » il est normal qu’un élu du front de gauche s’occupe de ceux que personne ne s’occupe, parce qu’ils sont rejetés sur les bords du système (…) mais notre député est aussi le député de tous (…) « 

    Je ne doute pas de votre sincérité mais Mr Braouezec dit défendre uniquement « les gens à la marge ».
    D’ailleurs, nous l’avons bien vu dans le quartier de la gare. Mr Braouezec n’a jamais levé le moindre petit doigt, n’a jamais eu d’empathie pour nous autres habitants et ne cessait de minimiser la situation avec la petite phrase « mais c’est partout pareil » et de considérer notre association comme une opposition.
    On a fini par en déduire que Mr le député a refusé de nous défendre et même de nous entendre parce que nous ne sommes pas « des gens à la marge ». Et peut-être que les dealers/guetteurs/rabatteurs qui nous pourrissent la vie sont à ses yeux les véritables victimes vue qu’ils sont par définition « des gens à la marge ». Heureusement, que nous n’avons pas attendu son soutien et/ou celui de Mme Haye (adjointe au maire en charge de la tranquillité publique) et que nous avons pris les choses en main.

    Ce genre de discours a mené  St Denis à devenir la « mecque » des « gens à la marge » au détriment d’une vraie mixité et du « vivre ensemble ».

    J’ai plutôt le sentiment que « les gens à la marge » constituent malheureusement un fond de commerce de Mr le député et certains de « ses disciples ».

    0

    0
  10. jugurta dit :

    sam je crois que tu oublie que la résolution des soucis de la gare sont venue grace à la mise en place d’un droit de retrait des agents de la propreté et de l’implication aussi de la CGT plaine commune dont secretaire général avec l’appui du président de plaine commune et les riverains on pue rencontrer le prefet pour mettre un terme à cette situation.La réalité est celle ci.

    0

    0
  11. habitant dit :

    Aïe! Cela sent le combat de trop, un peu comme les anciens boxeurs ruinés qui remontent sur le ring pour rembourser leurs dettes… Ses propos de l’article :
    « Tous ces gens qui me disaient, jusqu’à dimanche soir lors des élections, surtout ne nous lâchez pas ! « 
    Pas convainquant du tout puisqu’il avait déjà lâché son mandat de maire qui lui avait été confié pour placer Didier Paillard. La suite on la connaît.
    Seulement, depuis quelques années à Saint-Denis, le paysage politique local s’est entre-temps renouvelé, rafraîchi et diversifié.
    Et puis, les élections législatives, est-ce vraiment aujourd’hui la préoccupation première de ceux et celles qui cherchons à joindre les deux bouts, du boulot, un logement dans la ville? Des candidats, c’est pas ça qui manque, on l’a bien compris.
    Penser déjà a sa propre réélection, c’est déjà ne pas saisir les 70% d’abstention aux cantonales et les 100% de la population.

    0

    0
  12. Sam dit :

    @jugurta

    L’action de Sans Crier Gare est de notoriété publique et elle est reconnue par tous les élus (y compris municipaux et communautaires) et pouvoirs publics. Votre façon de réécrire l’histoire et de nier le combat des habitants est tout simplement méprisante et culottée. 

    0

    0
  13. oliv dit :

    @momo
    Enfin après ça reste le JSD…
    Où l’éditorialiste s’offusque et s’érige contre la candidate EELV car elle aurait le « culot » de se maintenir au 2nd tour au lieu de faire un front républicain. On aura tout vu/lu !
    Drôle de façon de respecter l’électeur ! En général dans ce genre de scrutin, au 1er tour on élimine, au 2eme on choisit. Donc pourquoi pas là ?

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *