Législatives – « La nouvelle carte électorale va-t-elle changer la donne? »

Vous aimerez aussi...

10 réponses

  1. Lazare dit :

    Ce n’est pas à propos des législatives, mais cela pourrait aussi changer la donne : dans une émission de  » C dans l’air  » , il y a quelques jours, j’ai entendu citer le nom de P Braouezec comme ministrable. On n’aura pas longtemps à attendre pour en savoir plus.

    0

    0
  2. Anthony C dit :

    @Lazare : Ministrable?
    Je tomberais de ma chaise. Quand on voit la déplorable qualité des résultats qui lui reviennent sur le plan local, je suis éminemment sceptique. Et puis il semblait acquis que la législative était un combat de plus (de trop?) non planifié par P.Braouezec, puisqu’il s’était engagé à laisser la main. Ça semble gros quand même…

    Pour revenir à l’article, ce qui me semble primordial est que l’article fait état de peu de circonscriptions gagnables par le PS. J’y vois un très bon signe à venir vraiment jouer le jeu sur les circonscriptions que le PS laisse systématiquement comme héritage immuable au PC, en particulier la 2° circonscription , celle qui nous intéresse pour nous habitants de la moitié nord de Saint-Denis. On a vu qu’à chaque fois celle-ci sert de monnaie d’échange entre le PS et le PC. Le PS n’aligne jamais de ténor charismatique qui pourrait venir y dorer son blason comme d’autres le font ailleurs en cherchant un véritable essor de leur circonscription. Au lieu de ça, les jeux sont toujours joués d’avance dans les bureaux des appareils politiques où les électeurs ne mettent pas les pieds.
    Alors si le PS décidait d’y croire vraiment dans la 2° au prétexte d’une raréfaction des circonscriptions facilement gagnables je crois qu’on ne bouderait pas notre plaisir à avoir, pour commencer, deux vrais bulletins au second tour. Ça nous changerait du bulletin unique au nom de « l’union de la gauche » et de la confiscation de la démocratie qui en découle.
    Le changement vaut aussi pour Saint-Denis.
    A titre personnel, je ne roule pour aucun parti mais j’appelle utopiquement à la valorisation de la démocratie. J’émets le vœu d’un candidat qui plus qu’un siège national et ses avantages enviables jouera la carte de la proximité avec ses concitoyens pour un développement local. D’autres le font.

    0

    0
  3. abisa dit :

    pour l’instant c’est surtout la main mise électorale du ps qui ne joue pas le jeu de la Gauche dans le département : exemple poue les cantonales, à pierrefitte villetaneuse farid aid front de gauche retire sa candidature pour le 2e tour au profit du candidat socialiste arrivé 1er , à st denis le ps et EELV maintiennent leur candidate arrivée seconde. heureusement que les électeurs sanctionnent ce manque de loyauté républicaine.

    0

    0
  4. suger dit :

    @abisa : Pourquoi ne pas laisser les électeurs décider ? Le « désistement républicain » entre candidats de gauche n’a aucun sens quand il n’y a aucun risque à droite et, plus encore, comme cela arrive aux législatives à Saint-Denis, quand il n’y a plus que deux candidats de gauche qui peuvent être au 2ème tour ! Dans ces cas le désistement ne sert qu’à des accords électoraux entre appareils politiques ne se souciant pas des souhaits des électeurs.
    Pour être plus clair, si Hanotin, le candidat du PS, arrive en deuxième position après Braouezec au 1er tour, il devrait se maintenir au 2ème tour pour permettre un vrai choix des électeurs, au lieu de laisser seul candidat Braouezec (qui serait élu alors avec 100% des suffrages comme cela est déjà arrivé).

    0

    0
  5. Sam dit :

    je viens d’apercevoir Braouezec sur BFM lors du passage d’Hollande à l’hôtel de ville de Paris. 

    Beh keski fé là l’monsieur ? il est de gauche lui ? 😉

    0

    0
  6. thierryb dit :

    @suger
    « …si Hanotin, le candidat du PS, arrive en deuxième position après Braouezec au 1er tour, il devrait se maintenir… ». C’est justement ce qui ne marchera pas, en tout cas pour moi. Je considère que, disqualifié moralement par la façon dont il a évincé Sali, par une espèce d’arrogance creuse et sa façon de montrer sa bobine partout (surtout à côté de FH sur des affiches que subliminalement je ne pouvais m’empêcher de lire « F.Hollande avec moi » au lieu de l’inverse), il ne donne pas envie de le voir député. Braouezec a au moins le mérite d’une certaine envergure. Je m’abstiendrai donc dans ce cas de figure électoral.

    0

    0
  7. Bertrand dit :

    @ Thierryb : les choses sont un peu plus compliquées que ça… Et l’équipe PS historique n’a jamais rien gagné à Saint-Denis. Ils ont joué un coup dans la majorité, un coup dans l’opposition. La politique de la girouette n’aide pas beaucoup les électeurs au moment d’un choix. Quant aux affiches électorales aux côtés de François Hollande, ce sont des affiches envoyées par la direction du PS. Ce sont les mêmes dans toutes les circonscriptions.
    Pour la première fois, le PS fait une vraie campagne sur Saint-Denis. On ne peut donc pas reprocher de voir des affiches électorales. Dans le cas inverse, vous vous plaindriez surement du fait que le PS abandonne la circonscription. Hanotin n’est pas un ténor, mais il a le mérite de jouer la gagne. Et sur le territoire nous avons besoin de montrer qu’électoralement, le PS ne lâchera désormais plus rien.

    0

    0
  8. Sam dit :

    @Bertrand

    On encourage tous les candidats « à jouer la gagne » et à être offensifs par rapport au bilan du candidat sortant (il y a matière). Pour le moment, on attend de voir ce que chaque candidat a à proposer pour Saint-Denis.

    Par pitié, qu’on nous épargne les querelles de personnes car les enjeux dépassent largement les projets de carrière des prétendants !

    Vu les résultats des cantonales de Mme Laronde (Candidate PS & EELV), la circonscription est prenable à condition d’y aller franchement dès maintenant.

    0

    0
  9. citoyen93 dit :

    Il s’agit à présent de transformer l’essai en donnant une large majorité de gauche à l’assemblée nationale.
    Quant au député sortant issu du parti communiste ou du Front de Gauche (je ne sais plus très bien s’il est toujours encarté PC). Les habitants de sa circonscription apprécieront son immense travail et en tireront les conclusions qui s’imposent.
    Pour moi c’est vite vu et je pense qu’il est grand temps de tourner la page de l’époque Braouzec.
    Place aux jeunes, à ceux qui ont le désire de bien faire et de changer les choses.

    0

    0
  10. suger dit :

    Les critiques de Bertrand à l’égard du PS dionysien sont dénués de tout fondement et ne peuvent s’expliquer que par une méconnaissance de l’histoire politique de la ville et du département depuis vingt ans. Les appareils partisans de gauche comme de droite se sont toujours entendus pour faire de Saint-Denis une chasse-gardée des communistes. C’est dans ce cadre imposé de l’extèrieur que le PS dionysien a tenté de faire au mieux dans l’intérêt des dionysiens.
    L’épuisement politique des dirigeants actuels de la ville aurait permis de rebattre les cartes, mais les responsables départementaux et nationaux des partis n’ont pas voulu du changement. Le coup de force d’Hanotin lors de la désignation du candidat PS et le choix de candidats improbables à droite montrent qu’il n’est toujours pas question de remettre en cause la domination communiste sur la ville.
    Il y a heureusement quelques réactions de révolte contre cet étouffement des choix démocratiques à Saint-Denis, telle que la candidature dissidente du socialiste Dieunor Excellent, qui devait être le suppléant de Georges Sali si ce dernier avait été désigné candidat. Quant à Hanotin, le candidat officiel du PS, se décidera-t-il à annoncer clairement qu’en cas de duel au 2ème tour il se maintiendra face à Braouezec ? Les électeurs ont besoin de le savoir, avant le 1er tour.

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *