LeJSD – « Didier Paillard annonce « 19 mesures emblématiques » »

Vous aimerez aussi...

17 réponses

  1. habitant_saint_denis dit :

    Quand je consulte un médecin généraliste, je traverse la Place aux Grumes et me fais cracher dessus par les guetteurs. Cette place demeure le domaine des trafiquants de drogue. Les médiateurs de Partenaires pour la Ville n’osent pas s’y aventurer.

    Les besoins en tranquillité publique concernent les 12km2 de la ville pas seulement la gare et le centre-ville.

    Une présence de la police municipale dans tout Saint-Denis est souhaitée.

    Un doublement de ses effectifs et de ses moyens, la conception/réalisation d’un système de vidéosurveillance et la création d’un commissariat pour cinq cents policiers nationaux correspondent à des besoins et ne seraient pas du luxe.

    0

    0
  2. habitant dit :

    @habitant_saint-denis, « c’est la faute à pas de chance », « vous étiez au mauvais endroit au mauvais moment. » Je blague bien sûr!
    @ Sam, t’as vraiment pêché ça dans le JSD ou dans un conte fantastique de Noël pour enfants avec les lutins, les fées, les sorcières et le grand méchant loup? J’ai pas été au bout de l’article…mais ça fait du bien de rire!
    Moi je dis, il faut présenter un scénario dans les studios de la cité du cinéma! Plus fort que Gravity! Disons que là….on est dans un autre centre de « gravité »!
    Même la 3D , ça suffit pas là! 😉

    0

    0
  3. Anthony C dit :

    Mais qu’est-ce que c’est que cet article???

    Sam, le clown, on l’a. C’est D. Sanchez. Mais comment peut-on se prétendre journaliste et rapporter un meeting politique, véritable catalogue de boniments avec un tel déploiement lyrique?
    « Son discours, fréquemment applaudi, l’est particulièrement quand il tance « le couple Hollande-Hanotin » »
    Mais ce n’est pas un commentaire de journaliste ce genre de propos!!! On ne voit ça nulle part. Ailleurs on a de la distance par rapport à ce type d’événement. On sait quand on est un vrai journaliste qu’un meeting électoral se fait devant une assistance acquise et chauffée à blanc. D’autant plus dans une ville où le clientélisme est monté en système politique. Or donc on ne peut pas décrire ce genre d’ambiance sans la moindre distance parce que fondamentalement ça n’apporte rien de dire cela sauf si on est soi même un militant.
    Espérons à ce titre que tout ça sera le dernier chant de « la voix de son maître ».

    Pour revenir sur le fond des annonces, faut arrêter. On parle d’une équipe sortante qui a un bilan qui tient sur un confetti. Vont-ils se sublimer d’un coup par magie lors d’un second mandat? Et tout ça en cessant de faire exploser les impôts locaux? Certainement pas!

    Comment peut-on prétendre étendre le parc de la Légion d’Honneur qui est ceinturé non seulement de murs, mais, derrière eux, de grands boulevards? On compte faire des jardins étagés pour eu doubler la superficie??? Ce que demandent les riverains de la Porte de Paris, notamment, c’est un second parc en lieu et place du viaduc de l’A1. Mais la proposition décrite ici n’y ressemble pas.

    Doubler les effectifs de la police municipale est réclamé par les habitants, mais à la condition de maîtriser les missions de cette PM, qui ne sont clairement pas définies, et d’en maîtriser le coût, ce qui oblige à faire des économies par ailleurs. Or rien ne le laisse entendre.

    Pour ce qui est d’ « accélérer la lutte contre l’habitat insalubre privé » il faudrait déjà stabiliser les choses, car contrairement à ce que la débauche de moyens déployés pourrait laisser penser, le phénomène s’est amplifié ces dernières années. Les financements de l’État ont produit des constructions neuves sur des parcelles libres, non habitées malheureusement. Les résidences délabrées, habitées elles, ont continué de se dégrader, vitesse grand V et se sont multipliées.

    « les emplois locaux se verront réserver 10% des marchés publics » . Je ne comprends pas cette phrase malgré plusieurs relectures, mais j’ai déjà entendu Braouezec dire que malheureusement on ne peut pas contraindre les employeurs à embaucher local. Pour ce qui est des marchés publics, de toute façon on sait que M. Dubrac en décroche déjà une très grande part, donc la promesse est déjà assurée.

    Donner 2000€ aux étudiants, leur fournir des logements, etc. Génial! Je sais d’avance que mes impôts vont croître en conséquence.

    Et sinon, les fameuses propositions pour maîtriser la dépense locale et mieux l’utiliser, attendues par 51% des électeurs selon un sondage paru il y a deux jours, elles sont où ?

    0

    0
  4. Sam dit :

    😀

    Trop fort Anthony C !

    On réclamait du « fond », a y est certains l’ont touché 😉

    0

    0
  5. Marion dit :

    Il m’ été rapporté plusieurs fois qu’aucun des « journalistes »au JSD ne détenait de carte de presse. Est-ce exact ?

    0

    0
  6. habitant dit :

    Source d’inspiration pour le style de l’article? Parce que je kiffe trop!

    Une autre, une autre!!!! 😉

    0

    0
  7. Sam dit :

    Arrête habitant j’ai mal au bide 😀

    @Marion

    C’est faux. Il faut au moins un journaliste avec une carte de presse pour être considéré comme un organe de presse.

    Rappel des principes de base du journalisme, à bon entendeur…

    Charte d’éthique professionnelle des journalistes (SNJ, 1918/38/2011)

    Il s’agit ici de la dernière version de la Charte de déontologie, fondatrice de la profession, adoptée par le Comité national en mars 2011, pour le 93e anniversaire du SNJ.

    Le droit du public à une information de qualité, complète, libre, indépendante et pluraliste, rappelé dans la Déclaration des droits de l’homme et la Constitution française, guide le journaliste dans l’exercice de sa mission. Cette responsabilité vis-à-vis du citoyen prime sur toute autre.

    Ces principes et les règles éthiques ci-après engagent chaque journaliste, quelles que soient sa fonction, sa responsabilité au sein de la chaîne éditoriale et la forme de presse dans laquelle il exerce.

    Cependant, la responsabilité du journaliste ne peut être confondue avec celle de l’éditeur, ni dispenser ce dernier de ses propres obligations. Le journalisme consiste à rechercher, vérifier, situer dans son contexte, hiérarchiser, mettre en forme, commenter et publier une information de qualité ; il ne peut se confondre avec la communication. Son exercice demande du temps et des moyens, quel que soit le support. Il ne peut y avoir de respect des règles déontologiques sans mise en œuvre des conditions d’exercice qu’elles nécessitent.

    La notion d’urgence dans la diffusion d’une information ou d’exclusivité ne doit pas l’emporter sur le sérieux de l’enquête et la vérification des sources.

    La sécurité matérielle et morale est la base de l’indépendance du journaliste. Elle doit être assurée, quel que soit le contrat de travail qui le lie à l’entreprise.

    L’exercice du métier à la pige bénéficie des mêmes garanties que celles dont disposent les journalistes mensualisés.

    Le journaliste ne peut être contraint à accomplir un acte ou exprimer une opinion contraire à sa conviction ou sa conscience professionnelle, ni aux principes et règles de cette charte.

    Le journaliste accomplit tous les actes de sa profession (enquête, investigations, prise d’images et de sons, etc…) librement, a accès à toutes les sources d’information concernant les faits qui conditionnent la vie publique et voit la protection du secret de ses sources garantie.

    C’est dans ces conditions qu’un journaliste digne de ce nom :
    • Prend la responsabilité de toutes ses productions professionnelles, mêmes anonymes ;
    • Respecte la dignité des personnes et la présomption d’innocence ;
    • Tient l’esprit critique, la véracité, l’exactitude, l’intégrité, l’équité, l’impartialité, pour les piliers de l’action journalistique ; tient l’accusation sans preuve, l’intention de nuire, l’altération des documents, la déformation des faits, le détournement d’images, le mensonge, la manipulation, la censure et l’autocensure, la non vérification des faits, pour les plus graves dérives professionnelles ;
    • Exerce la plus grande vigilance avant de diffuser des informations d’où qu’elles viennent ;
    • Dispose d’un droit de suite, qui est aussi un devoir, sur les informations qu’il diffuse et fait en sorte de rectifier rapidement toute information diffusée qui se révèlerait inexacte ;
    • N’accepte en matière de déontologie et d’honneur professionnel que la juridiction de ses pairs ; répond devant la justice des délits prévus par la loi ;
    • Défend la liberté d’expression, d’opinion, de l’information, du commentaire et de la critique ;
    • Proscrit tout moyen déloyal et vénal pour obtenir une information. Dans le cas où sa sécurité, celle de ses sources ou la gravité des faits l’obligent à taire sa qualité de journaliste, il prévient sa hiérarchie et en donne dès que possible explication au public ;
    • Ne touche pas d’argent dans un service public, une institution ou une entreprise privée où sa qualité de journaliste, ses influences, ses relations seraient susceptibles d’être exploitées ;
    N’use pas de la liberté de la presse dans une intention intéressée ;
    • Refuse et combat, comme contraire à son éthique professionnelle, toute confusion entre journalisme et communication ;
    • Cite les confrères dont il utilise le travail, ne commet aucun plagiat ;
    • Ne sollicite pas la place d’un confrère en offrant de travailler à des conditions inférieures ;
    • Garde le secret professionnel et protège les sources de ses informations ;
    • Ne confond pas son rôle avec celui du policier ou du juge.

    Suggestion : Et si on soumettait cet article au Conseil de Déontologie Journalistique  ? 

    0

    0
  8. Horta dit :

    Digne des grandes heures de la Pravda … pas d’autre commentaire !

    0

    0
  9. Azzedine dit :

    Bonsoir à tous.

    Je retiens une phrase :
    « Son discours, fréquemment applaudi, l’est particulièrement quand il tance « le couple Hollande-Hanotin » dont « plus personne ne pense qu’il a une ambition de gauche ».

    A l’entre deux tours, je me souviendrais de ces écrits et on verra qu’ils seront les meilleurs amis du monde.

    Rendez vous en Mars 2014.

    Ps: La densification des territoires pronée par M. BRAOUEZEC est toujours d’actualité avec plus d’HLM et bétonnage. La ville de Saint Denis n’est pas un ilot. Il y a d’autres villes à developper. On est déjà les uns sur les autres.

    0

    0
  10. Gabriella dit :

    C’est vrai que c’est horripilant d’avoir des articles de »journaliste » aussi partisans.
    @Azzedine
    Je ne crois pas que Paillard et Hanotin puissent être les meilleurs amis du monde même au deuxième tour, je pencherais plutôt pour Georges Sali et Paillard parce que cela s’est déjà produit, non ?

    0

    0
  11. pitch dit :

    600 personnes selon les organisateurs et 42 selon la police…

    0

    0
  12. pitch dit :

    A noter, il parle bien de lutter contre l’habitat insalubre privé.
    Pour le public, ça peut continuer. D’ailleurs à construire du HLM à tour de bras, on aura encore moins les moyens d’entretenir les bâtiments HLM de la ville

    0

    0
  13. Marion dit :

    Alors quel(s) journaliste(s) au JSD en possession d’une carte de presse ? De quelle école de journalisme proviennent-ils ? Sinon, effectivement, ils auraient du intégrer leur charte d’éthique professionnelle.
    Quelles sont les liens « personnels » entre le JSD et la Mairie : récurrence du clientélisme ?
    Est-ce vérifiable (question de la transparence financière) que le JSD touche une subvention annuelle de 800.000 euros. ? Qui peut confirmer ou infirmer cette info ? Et si elle est confirmée compte tenu du « service rendu » aux dionysiens, et d’ailleurs quel qu’en soit le montant, celui-ci serait beaucoup plus utile à la population s’il était attribué à d’autres postes budgétaires urgents et prioritaires tels que : sécurité, lutte contre la dégradation de l’habitat, renforcement du PNRQAD …

    0

    0
  14. minet dit :

    c’est une réunion aux allures de kermesse tout ça ! avec les intervenants, soutenus financièrement tout au long de l’année par la municipalité, au service des bienfaiteurs !

    Sérieux, ils croient vraiment que 600 personnes font toute la population de SD ??? et que le nombre est représentatif ? cela me fait plutôt penser à un baroud d’honneur, du genre « on va vous montrer qu’on est en force » mais ce genre de démo est bien souvent contredite par les faits (voir la fameuse interview de Mélenchon au JT de TF1 !). c’est la forêt qui cache un arbre bien maigrichon…

    Mais si Paillard préfère « des artistes dionysiens ravis de vivre à Saint-Denis » plutôt que les vrais gens qui souffrent au quotidien de slalomer entre les mares d’urine, les déjéctions multiples, les seringues, les sacs et dépôts d’ordure qui trainent, les mecs saouls et aggressifs rassemblés un peu partout – et les centaines de cannettes de bière ou flasques d’alcool qui vont avec – les vendeurs à la sauvette et les Roms qui mendient ou vendent des téléphones volés, les petits et plus grands voleurs de tous genre qui s’attaquent à vous dés qu’une occasion se présente, les véhicule en stationnement un peu partout sur les trottoirs, les commerces bas de gamme, et la liste serait longue… on comprend qu’il ne puisse intégrer tous les pbs de la ville qu’il gère !
    qu’il sorte de sa mairie pour se rendre compte que la « tranquilité publique » est en fait de l’insécurité et du mal-vivre !
    je ne suis personnellement pas à SD depuis très longtemps mais je suis maintenant dégouté par cet environnement et, encore plus, par le laxisme qui règne dans cette cité où tellement de grandes choses pourraient être faites.
    Alors, je ne pense pas que ces élections municipales verront l’émergence d’un grand dessein pour SD – faut pas rêver non plus, ce sera soit Paillard soit Hanotin donc pas de quoi sauter au plafond !- et je suis sûr que tout ça va voler bien bas pendant les quelques mois de campagne ; bien que la campagne municipale de SD serve pour Paillard à mener « le combat contre le libéralisme marchand » ! je suis content que mon maire soit bientôt nommé directeur de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), de l’OIT (organisation internationale du travail), du Haut commissariat aux réfugiés (HCR), du Programme des Nations-Unies pour le développement (PNUD – puisque les conseils municipaux votent régulièrement des subventions importantes pour l’étranger), etc. Il faut qu’il comprenne que les grands idéaux c’est bien beau mais qu’il est élu pour gérer et faire prospérer une commune et pas pour s’occuper de faire tomber la finance mondiale.

    Mais au moins, Paillard voit grand : énorme siège de campagne, gros meeting, gros mensonges, grosse couverture « média » (euh… j’ai hésité sur ce terme car c’est plutôt du « Gala » que du vrai journalisme…) ; on se croirait presque dans une convention électorale américaine.

    Quant aux propositions :
    – doublement des effectifs de la police municipale… super mais pour faire quoi : surveiller les multiples festivals de tous genre ou réunions publiques de nos chers élus ? le fait que les vendeurs à la sauvettes et autres « maischaud » pullulent dans SD et que le stationnement soit toujours aussi anarchique est une vrai preuve de cette inefficacité ;
    – les 10% d’emplois réservés… facile quand des conventions sont signées avec les entreprises qui s’installent – ce qui est déjà le cas – mais si je ne m’abuse l’emploi et l’insertion font partis des compétences transférées à Plaine Commune … alors Paillard va sortir de Plaine-Commune ???… cool ! j’attends de voir ça
    – les cadeaux aux jeunes ??? je ne savais pas que cette commune était aussi riche ! 2000€ pour un jeune en bac + 3 . je vais reprendre mes études et je vivrai bcp mieux : logement gratos, 2000€, pas d’impôt et une kermesse toutes les semaines !
    – la lutte contre l’habitat insalubre ? n’est-ce pas l’objet du PNRQAD d’un montant de 52M€ qui date de …. 2010/2011 et qui doit durer jusqu’en 2016 avec ou sans Paillard ??? Le JSD – et on connaît son impartialité – faisait d’ailleurs état d’un 1er bilan le 27 novembre et reprenait fièrement les propos de S. Peu annonçant que, sur les 52 M€, « nous en sommes à 12 millions d’euros de fonds pour travaux votés dans les copropriétés. Et à 2,5 millions d’euros de travaux réalisés », cad 20 % de votés et 5% de réalisés… il reste de la marge pour le futur maire !

    Bon, allez, je m’arrête car tout ça m’énerve ,-)

    0

    0
  15. front_pop dit :

    J’aime bien la « convivialité » de la place du Front-populaire.
    Pour l’instant, ça ressemble au centre de Bucarest, organisé par Ceaucescu.
    Locaux pour commerces vides, pas une boulangerie correcte, quant au bistrot, il est carrément sinistre.

    Si en plus Paillard en est content, ça fait peur !

    0

    0
  16. Claudine Saur dit :

    Vous pouvez enlever les parenthèses autour de ce mot ,

    car Il n’existe aucune obligation d’avoir une carte de presse pour être journaliste (ni pigiste )

    ( c’est un « pro « qui me l’affirme )

    Ceci n’enlève rien à vos autres questions ,mais sur ce point là, c’est sur .

    Claudine Saur

    0

    0
  17. Damdam dit :

    C’est beau l’independance de la presse, jme suis bien marré en lisant ce soir un commentaire de Dominique Sanchez sur le jsd, je cite à la question :

    http://www.lejsd.com/index.php??u=37618919&s=21&l=fr&t=lejsd2&js=no&cache=1&a=showarticle&r=19488&generator=ajax/contentBoxXML.php&divpar=main&divid=main_1&divcode=mainBox&u=37618919

    Bertrand :
    J’étais de passage vers 16h00 devant la basilique. Des manifestants scandaient des messages hostiles à Didier Paillard. Pourrait-on en savoir plus ?

    Dominique Sanchez : @flo et @bertrand
    Vous avez raison. Le NPA était là, ça ne fait aucun doute. Je n’étais pas vers 16h devant la basilique. J’y étais un peu plus tard. Je ne peux donc rien vous dire sur les messages que vous avez entendus. Plus tard, ce qui était scandé était « Hanotin où es tu? » ou encore « Et il est où le député ?

    Ca pourrait être drôle si ça n’en était pas pathétique (et financé par nos impôts soit dit en passant), j’attend avec envie la justification du sieur Sanchez « Journaliste » d’investigation « independant » :p

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *