LeJSD – « La ville avance, parlons-en : quatre réunions et quatre constats »

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Lazare dit :

    Sans vouloir verser dans l’angélisme, j’ai l’impression qu’il y a actuellement pas mal d’ annonces encourageantes, signe que la ville commence à bouger vraiment en bien. Je m’en réjouis.

    0

    0
  2. alain dit :

    La ville avance, parlons-en !

    Dans son N° 896 du 14 décembre, le JSD en page 11 titre un article intéressant, « La ville avance, parlons-en ! ».

    Il est certes normal que la Municipalité s’intéresse à ce que disent et vivent les familles Dionysiennes et les habitants d’une façon générale. Un certain nombre de constats met en évidence ce que beaucoup ont déjà à de multiples reprises évoqués sur le site « saint-denis ma ville », plus nombreux que les participants aux quatre réunions, ont-ils été entendus ?
    Il existe fort heureusement des sujets de satisfactions, ils sont exprimés et rejoignent ce que nous disons et écrivons les uns et les autres. C’est sans aucun doute ce qui nous permet encore de vivre à Saint-Denis.
    Pour ce qui est des sujets d’insatisfaction je me borne à les citer tant elles ressemblent à ce que je ressent.

    « Premier constat : on ne vit pas la même ville selon que l’on est un dionysien excentré ou un Dionysien du centre-ville ».
    « Deuxième constat : le ressenti de la ville peut-être diamétralement opposé ».
    « Troisième constat : les participants à ces rencontres se préoccupent de l’inclusion sociale de plusieurs catégories de population. C’est le cas des personnes âgées, des handicapés, avec la nécessité plusieurs fois évoquée de conformer la ville à leur situation ».
    « Quatrième constat : la population la plus informée connait les chiffres locaux de l’emploi privé qui n’a jamais été aussi présent à Saint-Denis, même au temps de l’âge d’or de l’industrialisation. Comme il ne profite pas (encore) beaucoup à la population… ».
    « Didier Paillard a dit avoir « besoin du retour des Dionysiens pour établir une feuille de route plus précise jusqu’à la fin du mandat ».

    Une réunion de restitution des débats est programmée pour le 27 janvier 2012 en mairie.
    Que faut-il donc encore pour que le Maire et ses colistiers voient la ville telle qu’elle est, faite de contrastes, sans aucun doute, mais surtout mal en point dans les secteurs de la vie courante, la réunion du 3 décembre avec le Président de Plaine Co et le Maire a été éclairante de ce point de vue, puisqu’ils semblaient désarmés face aux problèmes de propreté de la ville, et demandent eux-aussi, 100 jours pour réussir !

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *