LeJSD – « Le préfet d’un dossier »

Vous aimerez aussi...

32 réponses

  1. Marion dit :

    J’ai lu juste cet après-midi l’article du JDS « au coin de la une »du 8 au 14 mai 2013.
    Les propos du JSD, non signés, sont nauséabonds à l’instar d’une missive anoynme de la pire espèce. Injustes eu égard au dévouement du Préfet Lambert, au respect qu’il avait lui des habitants qui souffrent de la loi du plus fort, du temps passé aux côtés des associations qui se battent pour améliorer le quotidien, le Préfet Lambert a porté très haut les valeurs de la République Française.
    Bravo Monsieur Lambert pour votre sens de l’Etat. Les imbéciles incultes du JSD ignorent qu’un Préfet, fût il nommé par une majorité au pouvoir, se doit de servir l’Etat quelques soient les majorités politques voulues par le Peuple.
    Monsieur le Préfet Lambert, vous avez parfaitement honoré votre mission, ne vous contentant pas des ors de la République, car vous avez aussi été capable de rassurer et d’accompagner des veillées d’habitants pauvres et déséspérés dans des halls d’immeubles squattés par des des dealers qui imposaient leur propre loi. Vous qui êtes le serviteur de l’Etat a tout autant servi les humbles séquano-dionysiens, et a lutté à leur côtés pour leur dignité et la paix civile.
    Vous méritez toute leur reconnaissance. Merci Monsieur le Préfet. Vous avez été un Grand Préfet.

    0

    0
  2. Fabye dit :

    Une amie, qui rencontrait le préfet pour la première fois, m’envoie un SMS disant qu’il lui avait fait bonne impression. Je lui réponds par SMS : « Oui, il est très bien, pas de langue de bois, pas d’enfumage, à l’écoute… »
    Peut-on en dire autant du maire et de son équipe?

    0

    0
  3. Bertrand dit :

    Ce préfet aura été à l’écoute des populations et aura permis de faire avancer les choses concrètement. Merci à lui !

    Juste en aparté, plusieurs habitants relèvent que les trafics reprennent et s’intensifient rue du Corbillon. Trafics de drogue en particulier. L’ambiance est très tendue. J’ai l’impression que les forces de l’ordre sont moins présentes ces derniers temps dans le centre ville.

    0

    0
  4. Sam dit :

    @fabye

    Le témoignage de Zali mère de famille (rue A. Delaune) était fort. Elle a expliqué en peu de mots comment ses enfants ont appris à reconnaître les toxicomanes et s’écarter…comment ils circulent sur la voie du tram à cause des étalages non autorisés, des ventes à la sauvette, des tas de poubelles notamment devant le 29 Delaune…

    Nicole mère de deux enfants habitant le 8 a expliqué la galère de sa copro et le quotidien du quartier si pesant pour sa famille …

    Les participants semblaient touchés mais celui qui semble imiter « Obama » (version cheap) a maintenu l’attitude « cool » esquivant les questions, affichant un large sourire et tenant un discours soulignant l’évolution positive de la securité grâce au partenariat avec la ville (quel cran !)….

    t’in j’ai failli crier « YES WE CAN »!!!

    J’ai effectivement crié ce jour là (une première) de colère et d’exaspération en interpellant l’adjoint au maire…il a continué à débiter son discours avec la même attitude insolente sans un soupçon d’empathie !

    ILS SONT BARGES AU SECOURS !!!!!

    @Bertrand

    On l’a signalé. Depuis plusieurs semaines, les CRS ont été déplacés rue A. Walter (Résidence Séverine) et à la cité J. Duclos…

    Le pb est qu’on a tellement laisser pourrir les choses dans cette ville que maintenant ça pète partout (Pleyel, J. Duclos, Gare, …). La sécurité doit être un enjeu pour les prochaines municipales, ce n’est pas uniquement une affaire de police et de l’Etat.

    0

    0
  5. julie dit :

    Ce qui met en rage est que nos élus ont été avertis depuis au moins 2004, moi même j’ai mis en garde à une réunion en Mairie, préconisé une forte prévention, nos jeunes enfants de l’époque étaient à protéger de tous ces problèmes etc….. non seulement je n’ai pas été écoutée mais littéralement laminée ; j’étais pour ces interlocuteurs une provocatrice, pourtant j’avais des éléments concrets puisque là où j’habite, nous étions envahis d’individus dangereux,
    cela s’est terminé par un assassinat : donc marche blanche.
    J’ai le sentiment de vider mon sac, désolé pour les blogueurs, je vais regretter amèrement le départ de Monsieur le Préfet.

    0

    0
  6. Stéphanie dit :

    Comment peut-on se comporter ainsi face aux témoignages de personnes vivant le vrai quotidien de St Denis et pas le quotidien édulcoré, « tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil à St Denis, l’insécurité ce n’est pas notre faute c’est l’Etat » de la mairie de St Denis et du JSD ??!! Je comprends ton exaspération, Sam ! Pour vivre à St Denis tout simplement je la comprends cette exaspération ! C’est intolérable.
    « YES WE CAN » en effet … LES METTRE DEHORS !

    0

    0
  7. lila AMELAL dit :

    Oui effectivement la présence des forces de l’ordre est moins voir quasi absente au boulevard Carnot et ses pourtours. Je pense que le dispositif SZP doit faire l’objet d’une extension dans tous les quartiers de la ville et permettre le déploiement de forces de police supplémentaires pour faire face à la délinquance qui reste un sujet des plus préoccupants de notre ville.

    Je ne comprends plus Sam, si l’on reprend l’une des prérogatives du Préfet :
    « Le préfet reste le dépositaire de l’autorité de l’État dans le département. Il demeure responsable de l’ordre public : il détient des pouvoirs de police qui font de lui une « autorité de police administrative ».
    Pour quelle raison la sécurité des personnes ne serait pas uniquement une affaire de police et de l’Etat même si je reste convaincue que nos élus doivent travailler en étroite collaboration avec les service du Préfet.

    Sincèrement je reviens sur le boulevard Carnot, nous sommes confrontés tous les jours à des zombies bourrés de crack, revenons aux prostituées de plus en plus nombreuses place des Tilleuls, un peu plus haut station de bus côté PCH une bande de toxicomanes très agressifs si vous les regardez par inadvertance…Bref, une ville livrée aux dealers et leurs toxicomanes, prostitués…Vers qui se tourner pour se réapproprier nos rues et marcher en toute tranquillité ? Une chose est sure : la présence des forces de l’ordre est essentiel dans la dissuasion, le contrôle, la répression et les arrestations de tous celles et ceux qui nous pourrissent la vie au quotidien

    0

    0
  8. suger dit :

    Une fois de plus, Lila Amelal fait semblant de ne pas comprendre l’immense responsabilité de la municipalité dans le problème de la sécurité des dionysiens et reprend le discours officiel des élus municipaux qui se défaussent sur l’Etat et la police nationale. Or il est impossible de lutter contre la délinquance sans une étroite coordination des efforts des villes et de l’Etat (et la ZSP est un cadre qui cherche à améliorer cette action commune dans les zones les plus sensibles).
    A Saint-Denis, cet effort est refusée par la municipalité. Ce n’est qu’à reculons et très tardivement qu’a été mis en place une police municipale, en prenant soin de ne pas lui donner les moyens nécessaires ni des objectifs clairs. La maire-adjoint à la « prévention de la délinquance », Florence Haye, n’a visiblement rien à faire de la sécurité des habitants et n’a proposé que le gadget des « médiateurs de nuit », totalement inefficaces. Elle ne fait que participer au déni des problèmes d’insécurité qui est une constante du discours des dirigeants locaux depuis des années, ainsi que le rappelle notamment julie un peu plus haut.
    C’est aussi le refus idéologique de la vidéosurveillance (sauf pour la mairie ou Plaine Commune, évidemment…). Mais il y a plus grave : c’est l’attitude de mise en cause permanente de la police nationale quand ce n’est pas une hostilité déclarée à son égard de proches des dirigeants locaux, notamment la femme du maire. Les délires anti-police, anti-« sécuritaires » du clan au pouvoir nous ont amené à la situation dramatique actuelle dans tous les quartiers de la ville.
    Le dernier édito du rédacteur en chef du JSD montre leur mépris à l’égard des policiers au service de la République tel que le Préfet Lambert, mépris d’autant plus insupportable qu’il se double d’un mépris de classe de ces nantis contre un homme issu du peuple et qui a gravi toutes les étapes d’une carrière qui l’a conduit de simple gardien de la paix jusqu’au poste de Préfet. Et ils se prétendent communistes !
    Dans le même numéro du JSD, on a droit à une interview du maire-adjoint Pierre Quay-Thévenon sur le supermarché de la drogue qui s’est mis en place à Pleyel : toujours le même discours qui est bien obligé de reconnaître l’existence du problème mais rejette la responsabilité sur la police nationale et renvoie à un constat désespérant dont on retient qu’il n’y peuvent rien et qu’ils ne feront rien.
    Et pendant ce temps Bally Bagayoko fait de grands sourires (du style « cause toujours, je n’en rien à faire…) dans les réunions sur la sécurité. Florence Haye ? Quelle Florence Haye ? La prétendue responsable à « la prévention de la délinquance » ? Elle doit être en vacances ou trop occupée par des jeux politiciens au Conseil Général. Quant au maire… N’en parlons même pas tant il est inexistant. Qu’ils s’en aillent tous !

    0

    0
  9. mimi dit :

    Je remarque aussi que les policiers sont beaucoup moins présents dans mon quartier ( place du Caquet , centre commercial et rue avoisinantes ). Il y a d’ailleurs une recrudescence de vols de sacs et autres, ce qui me fait appréhender les mois prochains. Juillet 2012 a été infernal. Fait nouveau, des femmes roms proposent des téléphones dernier cri essentiellement les jours de marché. Bon, bonne retraite à notre préfet , mais par pitié assez d’insultes stériles envers les élus.

    0

    0
  10. lila AMELAL dit :

    Merci Monsieur Suger d’avoir rappelé tout au long de votre message ce que j’ai précisé dans e mien. Oui, une coordination des services de l’Etat et des élus de la République pour mettre fin à cette spirale délinquante que je rappelle encore une fois nous pourrir la vie au quotidien.

    Maintenant, je pense qu’il faut se mettre à l’évidence. Le problème de la sécurité est beaucoup trop préoccupant pour commencer à faire de ce débat insultes et propos qui ne mèneront pas à réparer notre ville de ce fléau qui me fait comme toutes les mères et pères de famille « trembler » pour la vie de mes enfants. Je rappelle que récemment un jeune (Lionel )a été assassiné à main nu dans son quartier, visiblement des quartiers à risque non ciblés dans le dispositif ZSP. Une raison supplémentaire pour qu’il soit élargi dans tous les quartiers de la ville. Une messe a été célébré en son hommage à l’église de l’Estrée Saint-Denis samedi 11 mai dernier à 18h0. J’étais présente. Une célébration aura lieu demain à 13h30 à la Basilique de Saint-Denis.

    Ok, que certains se saisissent de ce lourd dossier pour en faire un outil de campagne électorale, cela ne me regarde pas (TOUSSSSSS confondus). Si tel est le cas alors qu’ils s’en saisissent réellement pour que notre ville se dote selon le dispositif de la ZSP de moyens humains qui étaient présents il y a 1 an sur le terrain (leur travail a permis l’interpellation de nombreux délinquants de tous genres) mais malheureusement omni présentes voir absentes à ce jour, pour quelle raison ?

    Monsieur Suger je vous invite à faire une petite balade aux alentours de 18h00 boulevard Carnot, sincèrement Monsieur, les zombies et leurs dealers que nous croisons malheureusement de plus en plus (et des nouveaux) font peurs même si je suis consciente qu’ils sont malades. Toutefois, nous ne sommes malheureusement pas responsables de leurs états et pourtant devons baisser les yeux pour traverser le boulevard.

    Alors oui, il existe des services publics municipaux qui sont ou ne sont pas à la hauteur de leurs missions de service public tout comme il existe les mêmes services de l’état qui non seulement ne sont pas en nombre mais n’accomplissent plus dans certains quartiers « ciblés ZSP » leurs vraies missions de service public.

    Non Monsieur Suger « je ne fais pas semblant » et si je le faisais pour qui et pour quelle raison ? Ce qui m’intéresse est avant tout vivre comme tous les dionysiens que vous êtes (probablement) en sécurité, ne pas crainte de marcher dans mon espace public. Je rappelle aussi être née à Saint-Denis et n’ai aucun intérêt à la voir dans cet état.

    Il me semble que ce débat appartient à tous les habitants dont je fais partie, vous m’excuserez donc de prendre la parole sur un sujet aussi préoccupant que celui de la sécurité. Je me porte même volontaire à votre prochaine rencontre avec Monsieur le Préfet pour rendre également compte de ce que nous vivons tous les jours. Un simple exemple : vue sur le tramway en ce moment des motos et voitures circulent là toute vitesse le soir sur les rails du tram, j’ai vu et là Monsieur je ne fais pas semblant :
    une patrouille de police passait au même moment, n’a pas prêtée attention à leur rodéo. Je vais être large, peut-être avait-elle une urgence ailleurs ? Certainement ! D’où la nécessité de renforcer en nombre des force de l’ordre et de mener bien entendu un travail de partenariat entre l’Etat et la Municipalité. Ce dans et pour l’intérêt général.
    Merci.

    0

    0
  11. Sam dit :

    Nous soutenons l’idée de renforcer les effectifs de police nationale mais le problème de sécurité ne peut être résolu uniquement par plus de policiers d’où le dispositif ZSP qui a deux volets : sécurité (action police/justice) et prévention (tous les partenaires : municipalité, collectivités, pôle emploi, éducation nationale, associations, entreprises, …). 

    Alors que le maire est sensé être au cœur de ce dispositif ZSP, il botte en touche en implorant l’Etat en se cachant en permanence derrière l’argument des effectifs de police et n’assumant pas ses propres responsabilités (respect des règles, voirie, propreté, commerces, stationnement…) cela n’aide pas la gestion de l’ordre public…bien au contraire. 

    Pour rappel, cette réunion que nous demandons avec le préfet est une réunion de travail. Depuis 3 ans, nous remettons aux responsables aux commandes (préfet, forces de l’ordre, élus) un document factuel avec des faits et des demandes précises adressés aux pouvoirs publics (Etat, municipalité et Etat/Municpalité). Nous demandons ce travail de collaboration et de coordination entre pouvoirs publics depuis toujours pour arrêter d’être ballottés  avec les discours « c’est pas ma faute, c’est l’Etat ».

    Le préfet et la police répondent toujours à nos demandes soit en séance soit hors séance. La municipalité ne répond jamais à aucune question (éclairage public, propreté, police municipale, voirie, commerces…) et n’utilise pas ce document qu’elle ne conteste d’ailleurs pas et nous félicite même pour ce travail de fond. Question : Pourquoi nos élus ne répondent-ils pas ? Que font-ils de ces demandes récurrentes que nous leur soumettons depuis 3 ans ?

    Par ailleurs, l’argument de la municipalité concernant les effectifs de police nationale vaut également pour la police municipale qui est sous-dimensionnée au regard du nombre d’habitants, de l’étendu de la commune et du « bordel » en matière du respect des règles qui ne fait que s’amplifier sur l’espace public.

    Il va falloir que nos élus prennent le problème de la sécurité plus au sérieux et arrêter avec ces actions ridicules tel que « sensibiliser les consommateurs de maïcho » ? (T’in c’est fou d’oser proposer ça !!!) et d’autoriser un commerce ambulant vendant de l’acool jusqu’à très tard dans la nuit à s’installer au cœur même du secteur ZSP ? (comme si on avait besoin de débit de boissons).

    Enfin, il a été question à la dernière réunion du dramatique fait divers concernant le jeune Lionel. Les responsables (préfecture, police judiciaire, police départementale…) ont été unanimes : c’est un crime passionnel qui aurait pu se passer n’importe où. Attention à ne pas tout mélanger.

    Lila, la pire insulte est de répondre aux faits graves relatés par les habitants (certaines personnes ont pleuré en séance) par un discours creux et une attitude insolente. C’est ce que Mr B. Bagayogo a fait vendredi dernier et c’est irresponsable ! 

    S’il n’avait rien à dire, la décence aurait été d’écouter avec bienveillance et faire profil bas.

    0

    0
  12. Léon PORTRARD dit :

    Il ne semble pas que le préfet Lambert, durant toute la période pendant laquelle il aura exercé ses fonctions en Seine-Saint-Denis, aura pris l’exacte dimension du métier de préfet, se limitant à porter son intérêt et son action au seul domaine de la sécurité ( avec , du reste, un succès très inégal ) alors que sa fonction exigeait de lui qu’il s’attache également à tous les autres domaines qui constituent la vie d’un département : éducation, formation, emploi, logement, transports , santé , culture, jeunesse , sports , environnement , etc. , domaines dans lesquels son bilan est totalement inexistant.

    Mais que voulez-vous on ne peut avoir été sarkozyste frénétique et adepte de la  » chasse aux sorcières » parmi ses collaborateurs directs, dès sa prise de fonctions, et réunir toutes les compétences requises pour exercer réellement et efficacement la mission pour laquelle on a été nommé pour des motifs strictement politiques et en remerciement des services rendus dans le passé dans les nauséabondes  » affaires »  » Human bomb », Mesrine et Colonna, entre autres !….

    0

    0
  13. lila AMELAL dit :

    Sam tout d’abord merci de ta réponse courtoise. Oui l’idée de renforcer les effectifs de police nationale reste indispensable pour éradiquer ce lourd problème de délinquance.

    Je n’ai eu aucun retour de la rencontre avec Monsieur le Préfet, je dis simplement : lors de la mise en place du dispositif ZSP, nous étions pratiquement escortés par les forces de l’ordre ; Plus de toxicomanes qui finissaient par interpeller et discuter avec nos enfants quand ils n’étaient pas trop en manque pour les agresser (ma fille et mon neveu ont été victimes d’agression de l’une d’eux), plus de vols à l’arraché avec violence à la vue de tous, moins de prostitués sur la place des Tilleuls… Loin d’être un havre de paix nous avions retrouvé un espoir de pouvoir marcher tranquillement dans la rue et laisser partir nos enfants à l’école sans crampe à l’estomac.

    La disparition de ces forces de l’ordre nous remet à la case départ voir dans une situation qui s’est aggravée. Je réitère ma demande (idem à la Préfecture, Municipalité et toutes les structures conviées à cette prochaine rencontre. En tant qu’habitante je souhaite pouvoir dire de vive voix à Monsieur le Préfet ce que je dis régulièrement aux élus qu’il n’est plus possible de vivre dans l’insécurité. Mon message vaut pour tous.

    Petite histoire pour finir : je traversais dernièrement la rue Carnot, une voiture a déboulé m’a presque touché. Je fais un signe pour prévenir d’aller moins vite. Le chauffeur m’a insulté de je cite son propos « grosse salope » (injure publique qui se définit comme un délit de presse, soumis au régime de la loi sur la Liberté de la presse du 29 juillet 1881). La voiture s’est arrêtée plus loin, je suis allée le voir pour explication. Aucune patrouille de police pendant un très très long moment. Cette situation est loin de pouvoir être associée à la délinquance à laquelle nous sommes tous confrontés mais se faire traiter gratuitement de g…S, sympa non ?

    Une autre : quelqu’un voulait avoir des info sur Monsieur Bagayoko ? Un homme qui a tendu la main à mon fils ainé à une époque où il n’allait pas bien. Sur plusieurs discussions de plusieurs heures tard la nuit, je le remercie de l’avoir remis en confiance. Pour le reste je ne connais pas ses compétences en matière de sécurité et autres délégations. Je me devais de le dire tout comme je dis que l’ouverture du café associatif« chez Wam café » est une bonne initiative pour créer du lien social et animé un quartier qui se porte mal.

    0

    0
  14. Sam dit :

    Lila

    En préambule de la réunion de vendredi, nous avons souligné la diminution nette des patrouilles de police, la dégradation dans différents secteurs et nous avons demandé le retour des CRS. 

    Concernant le travail de fond que nous faisons depuis 3ans sur différents secteurs de St Denis, je peux te montrer le dernier document. Nous sommes exigeants avec tous les pouvoirs publics sans exception mais nous sommes particulièrement « déçus » (=euphémisme) par nos élus qui n’ont pas daigné être présents à cette dernière réunion préfet/habitants et ont désigné un élu qui ne semble pas avoir le moindre élément sur le sujet.

    Perso, je préfère des responsables qui agissent à d’autres qui tiennent des discours d’autosatisfaction, rejettent inlassablement la faute sur les autres et  n’assument jamais leurs propres responsabilités.

    Je laisse le soin aux riverains des chaumettes, fontaine, Charles Michels, Porte de Paris, Suger, Dezobry, Delaune, E. Renan… s’exprimer compte tenu de leurs expériences respectives à ce genre de réunions.

    0

    0
  15. julie dit :

    Merci à Sam de toutes ces interventions, quoique l’on dise et, moi même, je me suis laissée prendre au piège, en parlant de mes interventions de 2004 ( il y avait une autre association qui a été décapitée depuis les dernières élections municipales) , nous avons devant nous un MUR IDEOLOGIQUE que rien n’ébranlera, on suit la ligne du parti !
    Bêtement j’ai cru tout de même , qu’il pourrait exister une certaine empathie, naïveté, illusion…
    Pour la petite histoire j’ai même entendu une conseillère municipale il y a quelque temps déjà, dire, alors qu’il y avait de gros problème dans sa cité,  » heureusement à moi « ils » ne me demandent pas ma carte d’identité  » , en gros c’était l’acceptation des faits. J’étais horrifier !
    Donc populace débrouille toi, ce n’est que l’effet de la misère.
    Encore une fois un grand Merci à Sam d’être aussi tenace, pour ce qui me concerne je n’ai plus l’énergie de battre des montagnes comme je l’ai fais il y a quelques années.

    0

    0
  16. Sébastien Banse dit :

    @ Marion : L’un des « imbéciles incultes » du JSD se permet de vous faire remarquer : (1) qu’un éditorial n’est jamais signé. Je ne vois pas bien comment on pourrait considérer qu’un texte qui paraît en première page d’un journal dont tous les collaborateurs sont nommés dans l’ours, pourrait être assimilé à une « missive anonyme »; (2) le rôle d’un préfet ne se limite pas à la sécurité, loin de là. A titre d’exemple, et pour m’être intéressé à la problématique du logement dans notre ville et dans le département, je peux me permettre d’affirmer que M.Lambert a été discret sur ce dossier; (3) votre syntaxe est approximative.

    @ Suger : il est amusant de voir que l’on parle ici de l’interview de Pierre Quay-Thévenon, mais pas de l’article qui l’a inspirée, qui donnait la parole aux habitants du quartier au sujet du trafic de cannabis. J’imaginais que la parole de l’élu du quartier intéresserait les habitants. C’était, en somme, une réponse à leurs interrogations. Il ne m’appartient pas de juger la qualité de la réponse. Je suis journaliste, pas pamphlétaire, ni essayiste : je rapporte des choses, je ne les commente pas. Enfin, personne ne « rejette » la responsabilité de la lutte contre le trafic de drogue sur la Police nationale : c’est sa mission et – oserais-je dire – sa prérogative.

    Pour que l’on ne m’accuse pas de perpétuer la tradition de l’anonymat, je signe de mon nom complet, en précisant que j’interviens ici à titre personnel.

    Meilleures salutations,

    Sébastien Banse

    0

    0
  17. sam dit :

    Sophie m’informe qu’à l’angle Dezobry/E. Renan il y a qqs minutes une personne s’est fait tirer dessus (règlement de compte entre dealers ?). La police et les pompiers seraient sur place.

    0

    0
  18. lila AMELAL dit :

    Effectivement une ambulance vient de passer à une vitesse grand V escortée par deux gendarmes !
    Il faut croire qu’il nous faut un bataillon de policiers que rétablir le calme dans notre ville, je pense et l’espère que personne ne s’y oppose.
    Pour ma part pas de programme ni de campagne électorale quand il s’agit de sécurité publique. Nous sommes tous concernés par et pour notre vie. Dernier message à ce propos. Merci.

    0

    0
  19. Sam dit :

    Pour faire suite à mon commentaire de tout à l’heure, d’après un policier :

    Il s’agit d’un homme bien connu (dealer) dans le secteur qui s’est arrêté agonisant au volant de sa voiture à l’angle Renan/Dezobry. Il s’est pris une balle qui a traversé la vitre de la porte devant/droite de la voiture et a été transporté dans un état critique. La police ne savait pas encore où il s’était fait tirer dessus.

    Cela faisait longtemps qu’on n’avait pas de sang dans le quartier…ça craint !

    @Sébastien Banse

    Vous auriez aussi pu interviewer le préfet, les élus (notamment S. Peu qui travaille avec lui sur la question du logement), les associations, syndicats de police, les commerçants, les bailleurs et les habitants et le confronter ainsi à son action et son bilan. 

    Et comme dit minet sur facebook, « à quand un article sur le maire du vide » ?

    0

    0
  20. citoyen93 dit :

    Certains parlent de retour sur investissement.
    Pour Saint Denis on peut parler d’un retour sur non investissement de la part d’élus qui gèrent cette ville n’importe comment.
    Si on peut appeler cela de la gestion.
    Le quartier de la Gare n’a jamais été très « Glamour » mais tant que c’est des toxicos qui se shootent ou qui fument du crack on peut à la rigueur presser le pas et se dépêcher de rentrer chez soi.
    Avec des règlement de compte aux heures de pointe à l’arme de poing, cela comment à faire désordre et compromet sérieusement ses chances d’arriver sain et sauf à la maison.
    On est visiblement passer au cran supérieur.
    La prochaine étape : concerto de pistolet de mitrailleur en sol mineur.

    0

    0
  21. goldo dit :

    j’ai été absente 10 jours consécutifs de st Denis. Cela me fait beaucoup de bien. Je rentre et je lis les derniers commentaires et cela me désole.
    J’avais pourtant l’impression que ça allait mieux car a Charles Michels c’est nettement plus calme. Je me réautorise a rentrer tard et lorsque je traverse le parvis de la gare ,par rapport a il Ya trois ans cela na plus rien a voir, je ne me sens pas insécurisée. Il est vrai qu’en dehors de cela, traverser le parvis de la gare, a St denis je n’y suis pas souvent, ce qui explique que je n’y vois plus grand chose..
    Marseille, St Denis, villes jumelées pour le trafic de drogue.Sevran,St Ouen, ce fléau se gangraine.

    0

    0
  22. Marion dit :

    @ Léon PORTRARD
    Vous parlez de la sécurité comme si elle n’était pas un problème. Il faut croire que vous n’avez jamais été concerné par ce fléau, et que vous êtes coupé de la réalité que vivent les citoyens, notamment les plus modestes, qui en sont les premières victimes pour le nier à ce point !
    Ce n’est pas parce que la sécurité a été indûment et honteusement instrumentalisée par Sarkozy qu’il faut évacuer le sujet par la politique de l’autruche, et se laisser aveugler par un antis-sarkozysme primaire.
    Un préfet est d’abord un haut fonctionnaire au service de l’Etat, donc des majorités politiques successives. Certes, son domaine d’activités est très vaste et ne se réduit pas à la seule sécurité, mais il faut admettre aussi que c’est la préoccupation majeure des citoyens qui vivent sur ce territoire toutes tendances confondues. Vous oubliez que la sécurité est le premier des Droits de l’Homme ! Elle protège les plus faibles contre la loi du plus fort, sauf si l’on a une indulgence irresponsable et coupable pour les délinquants au détriment de leurs victimes.
    Traiter Monsieur Lambert de « sarkozyste frénétique » n’est pas sérieux et vous discrédite. C’est un procès d’intention sans aucun début de preuve tangible, surtout lorsque l’on ne travaille pas dans son entourage pour le savoir. Il applique la politique pour laquelle il a été nommé. Quant à ses résultats en la matière, la durée de son mandat a été malheureusement trop courte pour porter ses fruits à long terme (au moins 5 ans).

    0

    0
  23. Léon PORTRARD dit :

    En réponse au commentaire de Marion :

    J’apprécie à sa juste valeur ( c’est-à-dire à pas grand chose ) la grande leçon qui m’est donnée par cette docte personne sur ce qu’est un préfet , ce que sont les droits de l’homme et sur le délai ( important ! ) qui est indispensable pour que les efforts engagés portent leurs fruits.
    Je lui suggère également de prendre l’ initiative de proposer l’ érection sur le parvis de la préfecture d’une statue en hommage au préfet sous le charme duquel elle semble être tombée.

    Pour parfaire l’information de Marion ( et au risque d’ amoindrir à ses yeux la valeur et les mérites de Lambert), je lui précise que celui-ci a été condamné par le tribunal administratif de Montreuil par jugement du 21 décembre 2011 pour la  » chasse aux sorcières » à laquelle il s’était livré.
    Un parfait haut fonctionnaire, n’est-ce pas ?

    0

    0
  24. TRAZ dit :

    @Léon PORTRARD « je lui précise que celui-ci a été condamné par le tribunal administratif de Montreuil par jugement du 21 décembre 2011 pour la  » chasse aux sorcières » à laquelle il s’était livré. » Hé oui nul n’est parfait !

    Cependant concernant l’action du Préfet Lambert qui a porté « son intérêt et son action au seul domaine de la sécurité ( avec , du reste, un succès très inégal ) », il me semble que c’est peut être au vue de la situation de notre charmant département une des principales priorités n’est il pas ?

    Il n’y a bien que la Mairie de Saint Denis pour parler de tranquillité publique, quand la population ressent avec horreur l’atmosphère nauséabonde de notre charmante cité.

    Est il normal :
    Que ma femme ne se promène dans Saint Denis qu’avec une carte bleue dans la poche de peur de se faire arracher sac à main et portable ?
    Que nos enfants assistent quotidiennement au trafic de drogue, aux bagarres de toxicos, à la prostitution ?
    Que la police nationale arrête ma femme parcequ’elle a brulé un feu et que les vitres de notre véhicule sont sur-teintés et qu’a la réponse de mon épouse leur indiquant qu’elle ne s’arrête pas car elle a peur des agressions et que les vitres sont anti-agressions, ils la laisse repartir en lui conseillant de zapper le prochain feu car il y a des problèmes réguliers là bas aussi ?
    Que la Police Municipale soit inexistante ?

    Je pourrais continuer éternellement mon inventaire à la Prévert, mais je n’en ferai rien. Le Préfet Lambert a été une bouffée d’oxygène pour les habitants de Saint Denis, toujours disponible, toujours à l’écoute et surtout toujours actif : engagements pris ; engagements tenus.
    Alors oui il n’est certainement pas parfait, oui il a limité son action de Préfet pour se cantonner à la sécurité car c’était la demande principale des habitants et des associations, oui le succès a été inégal, mais au moins lui aura eut le mérite d’essayer, d’écouter, et de donner.

    Si la Mairie de Saint Denis avait été aussi tenace et avait pris leur rôle aussi sérieusement que le Préfet LAMBERT, alors nous n’en serions certainement pas là aujourd’hui.
    Attendons de voir ce que donnera l’action du nouveau Préfet et nous pourrons juger celle du Préfet Lambert sur pièce.

    0

    0
  25. Marion dit :

    Le « délit de chasse aux sorcières » n’existe pas dans le NCPP (nouveau code de procédure pénale), par contre la diffamation, le cas échéant oui …. Un peu de rigueur à la place des approximations, et surtout une pensée pour les personnes agressées ou tuées par des malfaiteurs, et un minimum de respect pour leurs souffrances ou leur deuil !
    « sous le charme duquel elle semble être tombée » Mais qu’est-ce que c’est que cette réflexion ringarde et sexiste ? Dirait-on une ineptie pareille pour un homme ?
    Pour certains, un bon flic est un flic mort. Marre du racisme « anti-flic » !
    Pour une fois, un préfet qui n’est pas énarque et qui s’est élevé professionnellement par la méritocratie républicaine, et qui en plus était à l’écoute des personnes humbles, pour lesquelles la sécurité est le seul bien dans un département pauvre !
    ça ne vaut pas une statue, mais de la reconnaissance, celle qui vaille, c’est à dire celle des petits, des sans-grade, des gueux tellement méprisés ici par une des sectaires rétrogrades, ceux clivés d’autrui et du réel qui résiste et insiste.

    0

    0
  26. georges dit :

    Ah Léon !! Il y en a eu d’autres déçus !! Ainsi l’ex-député se voyait ministre et le maire sénateur !! Moi, je rêvais d’être Rockfeller ! C’est raté… Mais elle est pas belle la vie ? … sauf bien sûr à Saint-Denis !!

    0

    0
  27. suger dit :

    Merci à Marion et TRAZ de rappeler l’immense mérite du Préfet Lambert qui a tenté de prendre en charge le problème de l’insécurité qui nous pourrit la vie. Il a été le seul responsable en lequel nous pouvions espérer, dans l’état d’abandon dans lequel nous laisse la municipalité.
    Les commentaires de Léon Portrand sont sans portée au vu de son ton condescendant et sexiste, qui, moi aussi, m’a choqué : comment peut-on au XXIème siècle tenir encore de tels propos ?… A quel dinosaure avons-nous affaire ?

    0

    0
  28. Léon Portrard dit :

    Afin de permettre à Marion de nuancer son panégyrique du préfet Lambert, je l’invite à procéder à la lecture des deux articles suivants parus :

    – l’un dans le n° 838 ( ( du 11 au 17 mai )du journal Marianne , page 19 , article intitulé  » L’inoxydable M. Lambert »,
    – l’autre dans le n° 2532 ( du 16 au 22 mai ) du journal « Le Nouvel Observateur » ,page 10, intitulé  » Un sarkozyste chez Valls ».
    La lecture en est très intéressante ( surtout les conclusions )… et je n’en suis pas l’auteur !!

    0

    0
  29. LeNouvelObs dit :

    INTÉRIEUR. Christian Lambert, préfet de Seine-Saint-Denis, qui a demandé à faire valoir ses droits à la retraites, « doit rejoindre les équipes du ministre de l’Intérieur, Manuel Valls » avant l’été, signale « Le Nouvel Observateur » (p.18).

    0

    0
  30. Damdam dit :

    Chere Léon Portrard, vous avez le droit de penser ce que vous voulez du Préfet Lambert, vous ne m’empêcherez pas de regretter le départ de cet homme qui a su être à l’écoute de ses administrés, a toujours fait ce qu’il pouvait pour améliorer les problèmes d’insécurité à Saint Denis (pour moi tous les problèmes de cette ville découlent de celui çi). Bref un prefet ayant eu une carrière dans la police, c’est ce qu’il nous faut à Saint Denis, loin des déclarations angelistes de l’équipe de la mairie ou de plaine commune (c’est jamais de leurs fautes toujours celle de l’état à se demander vraiment a quoi servent leur remunerations…).

    Par contre un fait intéressant quand on google votre nom, on ne trouve que des post ou autre pamphlets contre le Préfet Lambert ce qui par conséquent mets à mal votre objectivité…

    Quelques petit exemples pour le plaisir ( faut bien que les lecteurs du blog aient toutes les cartes en main pour pouvoir se faire une idée éclairée) :

    http://www.leparisien.fr/aubervilli

    (ou vous remarquerez la haute teneur de votre commentaire mais bref passons…)

    http://saintdenis93.centerblog.net/

    (la encore vos mots font mouche je commence a reconnaître votre style incisif et si particulier)

    http://www.lefigaro.fr/actualite-fr

    (le choc des mots vous pourriez presque travailler dans la réclame).

    et je garde le meilleur pour la fin :

    http://michaelmoglia.com/2012/12/06

    (en descendant assez bas on trouve votre commentaire ou encore une fois vous dénigrez le Préfet Lambert alors que cela ne concerne pas le sujet du tout…)

    En conclusion, je ne sais pas ce que vous a fait le Préfet mais apparemment vous avez la dent dur contre lui, par contre ce que je vois en filigrane dans tous vos poste c’est vos sympathie très très à gauche du coup pas mal votre rôle de taupe de la Mairie. C’est vrai que ça doit rester en travers de la gorge de voir que ce bon Préfet Lambert que vous détestez, soit appelé à rester par un ministre de l’intérieur socialiste….

    Bon en tout cas, n’oubliez pas de faire mes amitiés à Didier, Bali, Florence et Patrick (quel bande de coquinous ceux là) :p

    0

    0
  31. houari dit :

    bien joué Damdam 😉 Et j’espere qu’on aura un ancien des paras ou du GIGN comme préfet qui pourra s’occuper, comme le Préfet Lambert, réellement de l’insécurité dans notre département . Meme si cela peut déplaire à nos gauchos de service 🙂

    0

    0
  32. Vafen dit :

    Faudrait vraiment un gars à poigne

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *