LeJSD – « Les pissotières de la discorde »

Vous aimerez aussi...

27 réponses

  1. TRAZ dit :

    Hakim Rebiha temporise : « Personne ne dira que ces machins ne sont pas moches, mais nous voulons répondre à un vrai problème d’hygiène. Nous en sommes pour le moment dans une phase de test qui va durer plusieurs mois. »

    ‘tin je suis en colère quand je lis ça……il veut répondre à un vrai problème q’hygiène, qu’il fasse nettoyer tous les points pissotières identifiés tous les jours à grande eau pour commencer et qu’ils mettent en place des pissotières fermées même si « la dizaine de sanisettes Decaux installée en ville « sont assez peu employées, bien que désormais gratuites» »…….Il se fout de notre gueule celui là…….dix sanisettes fermées pour une vile de plus de 100 000 âmes plus 60 000 personnes jours qui empruntent le chemin de la gare, et il ose dire cela……c’est de l’incompétence doublé d’une connerie monumentale !!!!!!

    Que les responsables démissionnent sans attendre visiblement la tache est trop ardue pour vous.
    Pour vous remplacer, une petite annonce à Pôle Emploi : « Mairie de Saint Denis et Plaine Commune recherchent responsables pour la Propreté, qualités souhaitées : connaitre la définition du mot propreté, et du bon sens ».
    Salaire : (honteux si on prend l’activité de vos prédécesseur)

    J’ENRAGE, J’ENRAGE, J’ENRAGE………………………….

    0

    0
  2. BB dit :

    Et coller des PV aux urineurs patentés, ils n’y pensent pas ? Trop répressif ?

    0

    0
  3. Sam dit :

    @Traz

    T’es un peu colère 😉

    C’est « légèrement » énervant tout ça…pfff…

    0

    0
  4. Jean-François dit :

    Il pourrait déplacer celles qui ne sont pas utilisées autours de la gare. Il y a des dizaines de candidats potentiels pour des pissotières chaque soir.
    Quelques PVs seraient pas mal non plus. Sans chercher j’en vois un ou deux par semaine quand je rentre entre 19h et 20h.

    0

    0
  5. georges dit :

    Ne pourrait-on créer une rubrique « le bêtisier (ou le scandale…) de la semaine à Saint-Denis » et tous les ans décerner une palme d’honneur (par ex. un urinoir dans une boule de neige) ? Dans cette rubrique auraient pu dignement figurer les gabegies de Velcom et de la récente campagne de Plaine commune (« Plaine commune communique »), l’installation d’urinoirs, la gestion de la piscine (encore fermée ce lundi !), les engagements récents de la mairie quant à la propreté,… Les sujets ne manquent pas, il suffit de lire la lettre du maire, le JSD…

    0

    0
  6. houari dit :

    interdire l’alcool dans l’espace public reduirait beaucoup de nuisance

    0

    0
  7. suger dit :

    Je voudrais pouvoir réagir comme TRAZ et exprimer une énorme colère, mais je suis trop abattu par la bêtise et l’incompétence de la municipalité.
    Dans quelle ville peut-on imaginer une telle décision ? Où peut-on voir ces poubelles à urine installées de façon permanente ? Dans quelle commune existe-t-il un élu assez stupide pour approuver des emplacements aussi obscènes qu’inefficaces ? Y-a-t-il encore en France des anticléricaux assez déments pour installer des pissotières à la porte d’une Eglise ?
    Il faut habiter à Saint-Denis pour voir ça, mais peut-être que nous vivons en réalité à Clochemerle en 1934, dans un roman où la bêtise des élus s’étale au grand jour…

    0

    0
  8. Stéphanie dit :

    Je partage l’énervement de Traz ! Et je pense que le JSD n’est pas très à l’aise avec cette « information » car rien dans la version papier du journal …. « Nous en sommes pour le moment dans une phase de test qui va durer plusieurs mois » : horreur, malheur !! Nous allons devoir supporter ces abominations encore longtemps

    0

    0
  9. Lazare dit :

    @Suger : je suis profondèmment anticlérical de coeur et de raison mais je n’installerai pas ce genre d’édicule à la porte d’une église, par respect pour les monuments historiques et des règles élémentaires d’hygiène.
    Coller des PV ? à des personnes qui n’ont pas 2 francs 6 sous en poche, parfois sans domicile et sans papiers, parfois violentes. Problématique à mon avis.
    Interdire la consommation de boissons alcoolisées dans l’espace public ? problème récurrent et jamais résolu. Par ailleurs, la bière est la boisson la plus consommée sur la voie publique, on ne pourra pas en interdire la consommation.
    Il existe encore dans certaines villes de province, des urinoirs en dur, confortables et sécures, vestiges des temps passés, qui ont fait leur preuve, on pourrait réimplanter ce genre d’abri. Après le tram, les urinoirs du temps passé !

    0

    0
  10. Dominique Sanchez dit :

    @ Stéphanie
    Pourquoi un tel procès d’intention? La version papier du JSD publiera ce mercredi 24 avril l’article que les internautes ont pu lire les premiers.

    0

    0
  11. Sam dit :

    Au lieu de traiter le sujet avec plus de sérieux et de respect pour nous autres, Le JSD commence l’article en comparant la réaction des habitants mécontents (nous autres) aux péripéties des villageois d’un roman satirique publié en 1934 qui a eu du succès … une façon de réduire à l’anecdote ce problème (= botter en touche) et de faire diversion en laissant entendre que le succès de ce blog s’explique par la narration de ce genre de péripéties. 

    D’ailleurs, on peut lire plus loin :
    « De plus, la mise en place de ces vespasiennes vidangées une fois par semaine, ou plus si nécessaire, n’a pas fait que des heureux. Des blogs en ont fait leur miel (si l’on peut dire). « Enfin des cours d’anatomie masculine gratuits pour nos bambins », a-t-on pu lire par exemple sur « Sans crier gare », où un autre post indique : « Je suis effaré de la débilité profonde de l’idée de poser cette pissotière en plein passage de : une église qui est un lieu de culte, une école à côté, une rue commerçante, une gare (près de 60 000 passages par jour)… » »  

    Oui Sans Crier Gare considère que c’est une honte de voir ces trucs immondes dans les rues de la ville et surtout à proximité d’écoles et d’église. C’est un manque de respect pour tous les habitants et un signe d’incompétence des responsables aux commandes. On assume totalement !

    L’association Saint Denis & Environnement a également fait une lettre au maire, avec le lancement du café on n’a pas suivi. 

    @Sophie

    Est-ce que la lettre a été remise au maire ? 

    0

    0
  12. Stéphanie dit :

    Monsieur Sanchez, ce n’est pas un procès d’intention c’est une constatation tout simplement. Ces « urinoirs » (entre guillemets car inutilisés pour la plupart …) sont installés depuis déjà plusieurs semaines. Les habitants des secteurs concernés ont tout de suite réagi via ce blog ou ailleurs (des mots ont même été affichés sur certains de ces machins) mais pas une ligne dans le JSD …. avant le 24 avril. Certes, certaines informations sont peut-être plus importantes ou justifient une publication immédiate mais le délai de réaction me semble long. Cela m’a fait dire que le JSD ne semble pas très à l’aise avec ce sujet, Je continue de le croire.

    0

    0
  13. houari dit :

    @lazare: quand des personnes ont de l’argent pour se bourrer la gueule à partir de 10 h du matin (pour etre bourré, faut boire une grande quantité d’alcool), ils ont de l’argent pour payer des amendes.
    Néanmoins, cette consommation d’alcool pourrait etre uniquement installée dans les lieux stratégiques (près des écoles) , dans les lieux connus pour etre de nuisance (gare, rue de la rep, centre ville, rue fontaine) et dans les lieux de passage (carrefour, rue gabriel péri).
    c’est comme la video surveillance, elle doit etre installée dans les lieux à probleme.
    il faut des réponses mesurées à des problemes précis.
    si on avait installé des mesures préventives, on aurait eu la chance d’éviter ces « pissotières » 🙂

    0

    0
  14. agenda21 dit :

    Et ce qui est ironique est de recevoir ce genre d’invitation. Le décalage est consternant …
    Sam

    De : agenda21@ville-saint-denis.fr
    Date : 22 avril 2013 15:14
    Objet : Invitation à l’atelier citoyen « Améliorer la propreté et la gestion des déchets »
    À :

    Bonjour à tous,

    La ville de Saint-Denis poursuit l’élaboration de son Agenda 21 – programme d’actions en faveur de la transition écologique et sociale – et a engagé une démarche impliquant les habitants volontaires avec les Ateliers Citoyens de l’Agenda 21 en donnant la possibilité à chacun de se saisir des problématiques qui le concernent et lui tiennent à cœur.
    Objectif : concevoir et mettre en œuvre à court terme une ou plusieurs actions concrètes, innovantes et démonstratives d’une écologie populaire avec les acteurs de terrain.

    Aujourd’hui, pour construire ensemble un espace public partagé, respecté et de qualité, Saint-Denis vous invite à participer à l’atelier « Améliorer la propreté et la gestion des déchets »,
    ce mercredi 24 avril,
    de 18h30 à 20h
    en salle des conférences au 1er étage de l’Hôtel de ville.

    Bien entendu, il est possible d’inviter d’autres résidants de Saint-Denis aux ateliers. N’hésitez pas à leur communiquer cette invitation !

    Entre deux séries d’ateliers, la démarche est animée en continu sur une plate-forme d’échange Internet dont l’adresse est la suivante :

    http://groups.google.com/d/forum.agenda21-saint-denis
    Nous restons à votre disposition pour répondre à vos questions à l’adresse e-mail agenda21@ville-saint-denis.fr

    Très cordialement,
    ———————————————–
    L’équipe du Pôle Environnement
    agenda21@ville-saint-denis.fr
    01 49 33 67 66 / 01 49 33 65 16

    0

    0
  15. suger dit :

    Cette invitation est une caricature du décalage permanent entre le discours officiel et la réalité de la ville. Le problème d’hygiène publique (il ne s’agit plus seulement de propreté des rues mais bien de santé publique), posé par les urineurs et l’abandon de déchets (notamment canettes, bouteilles, papiers gras et cartons de fast-food), est nié dans le discours pour des considérations écologiques (nous en sommes loin !). Mieux encore, comme le terme d’écologie risque de faire « bobo », on nous sert le slogan d' »ecologie populaire ». Ces gens se payent de mots creux pour éviter d’aborder en face la réalité. C’est, en effet, consternant.

    0

    0
  16. suger dit :

    @Lazare : vous avez le droit d’être anticlérical, de contester les opinions des religieux, mais une municipalité doit respecter les principes républicains et la laïcité et donc respecter les lieux de culte.
    Concernant les poubelles à urine installées à l’entrée de l’église St-Denis de l’Estrée, il ne s’agit pas que de « monuments historiques » (cette église, même si elle a été construite par Viollet-le-Duc, n’est d’ailleurs pas classée, seul son mobilier l’est, je crois), ni seulement de « règles élémentaires d’hygiène ». Il s’agit de respect d’un lieu de culte et des croyants qui le fréquentent, de respect à l’égard de femmes et d’hommes qui ont le droit de se rendre tranquillement à un office religieux sans subir cette installation obscène. Ce n’est pas parce qu’ils habitent Saint-Denis qu’ils n’ont pas droit à un minimum de dignité.
    Je le dis d’autant plus fortement que je ne suis pas croyant. Et je veux bien être anticlérical quand les Eglises se mêlent de ce qui ne les regardent pas (comme le mariage civil), mais je défendrai toujours la liberté de culte, dans le cadre de la loi, et m’opposerai à une municipalité qui n’a aucun respect pour les habitants.

    0

    0
  17. Sam dit :

    Chers blogueurs,

    Réagissons et vite. Y en a marre de l’inertie et de la propagande !

    Je propose qu’on lance enfin notre appel d’offre « Dionysiens cherchons un maire NORMAL » dont on a parlé il y a quelques mois, sur le temps de la dérision of course.

    Qui me suit ? Allez on va arrêter de râler et on se bouge bon sang !!!! 😉

    0

    0
  18. Jean-François dit :

    @houari
    je suis favorable à un arrêté pour interdire la consommation d’alcool sur la voie public. Par contre vous faite fausse route avec la prétendu richesse des buveurs, ils n’ont pas une tune et boivent des trucs que même étudiant je n’aurai pas bu. Chaque semaine quand je vais acheter mes packs d’eau au Franprix de la gare, j’ai un acheteur d’alcool devant ou derrière moi (des fois les deux). Je voix bien qu’il prenne de la KONIGSBACHER (~70 centime la cannette de 50 cl, introuvable sur Internet mais il y en a en permanence une palette à l’entrée) et des fois des bières ultra forte (type Amesterdam navigator) qu’ils payent en pièce de 1,2 et 5 centimes. Avec ce genre de mixture on peux se mettre minable pour moins de 3 euros et uriner 1 litre ou 2.

    0

    0
  19. Lazare dit :

    @Suger : quand je parlais de monuments historiques, je ne pensais pas forcément à des monuments classés mais à des monuments qui s’ancrent dans le paysage d’une ville quel que soit leur ancienneté. Cette église a été construite sous la direction de Viollet le Duc qui a lui même dessiné le mobilier et elle aura peut être le label monument historique un jour. Par ailleurs, je n’ai jamais dit que les gens qui la fréquentent n’ont pas droit à la dignité ( sait-on si le curé de l’église a protesté auprès de la municipalité ? ) mais pour moi qui passe devant sans y rentrer cela reste une question d’hygiène.

    0

    0
  20. Horta dit :

    Et disposer de poubelles plus grandes, en plus grand nombre et vidées plus souvent ne relève-t-il pas de l’Agenda 21 ? Et bien, non c’est une mesure trop simple, trop de bon sens pour nos élus …

    0

    0
  21. TRAZ dit :

    @ Horta :
    « la mairie de Saint-Denis a fait installer douze bennes dans le centre-ville « pour répondre à la demande de nombreux habitants qui nous ont dit leur exaspération de constater que trop de recoins servaient dépotoirs», explique Batman, adjoint au maire en charge de la voirie.

    Deux mois après l’apparition des édicules, Batman temporise : « Personne ne dira que ces machins ne sont pas moches, mais nous voulons répondre à un vrai problème d’hygiène. Nous en sommes pour le moment dans une phase de test qui va durer plusieurs mois. » Dès cette semaine, « nous allons revoir certains emplacements et nous réfléchissons à des dispositifs de plus petite envergure, donc mieux dissimulables », ajoute Batman. Sachant que cette expérience a un coût (20 000 euros au total plus l’entretien). Et sans doute qu’il faudra améliorer la signalétique. Nous avons voulu une mise en place rapide, et forcément il y a des ajustements… »

    Voilà c’est fait ! Un autre problème ? Pas de problème, on s’adapte on réagit on frappe fort nos actions se voient, on fait tout qu’est ce qu’on peut pour cette ville (la preuve on a même débauché Batman, si c’est pas de l’investissement ça!!!)

    0

    0
  22. BB dit :

    Je crois que certaines personnes se sont plaintes de problèmes d’éclairage dans le centre-ville ?

    « la mairie de Saint-Denis a fait installer douze projecteurs dans le centre-ville « pour répondre à la demande de nombreux habitants qui nous ont dit leur exaspération de constater que trop de recoins étaient sombre», explique Daredevil, adjoint au maire en charge de l’éclairage public.

    Deux mois après l’apparition des nouveaux luminaires, Daredevil temporise : « Personne ne dira que ces machins ne sont pas moches, mais nous voulons répondre à un vrai problème de visibilité. Nous en sommes pour le moment dans une phase de test qui va durer plusieurs mois. » Dès cette semaine, « nous allons revoir certains emplacements et nous réfléchissons à des dispositifs de plus petite envergure, donc mieux dissimulables », ajoute Daredevil. Sachant que cette expérience a un coût (20 000 euros au total plus l’entretien). Et sans doute qu’il faudra améliorer la signalétique. Nous avons voulu une mise en place rapide, et forcément il y a des ajustements… »

    0

    0
  23. Sam dit :

    Désolée mais là je suis pétée de rire dans l’open space en lisant les derniers messages 😀

    T’in un peu de sérieux, faut bosser 😉

    0

    0
  24. michel dit :

    Pour réduire la masse totale des déchets produite par les habitants de Saint-Denis, il faut que le calcul de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères soit fait en fonction du poids collecté, pour chaque résident. C’est la seule façon de responsabiliser les dionysiennes et les dionysiens.

    0

    0
  25. suger dit :

    @michel : Idéalement la mesure proposée peut sembler parfaite, mais elle est techniquement difficile à mettre en oeuvre et socialement irréalisable. Techniquement, il faudrait un relevé quasi-quotidien du poids des déchets par les employés qui ont déjà bien du mal à assurer un ramassage régulier des poubelles. Socialement, un grand nombre d’habitants vivent dans des immeubles collectifs où l’individualisation du poids des ordures est impossible à réaliser. En fait, une telle mesure conduirait inévitablement à une multiplication des dépôts d’ordures sauvages et au « transfert » des ordures dans les poubelles des voisins (la pratique de certains commerçants est déjà édifiante sur cette dérive possible).
    Mais pour rester dans le ton des messages de TRAZ et BB, peut-être pourrait-on envisager d’appliquer la mesure proposée par michel à une taxation, au litre bien sûr, pour les urineurs de rue ?!…

    0

    0
  26. damdam dit :

    Voilà on l’as notre slogan : Batman 2014 pour sauver Saint Denis !

    0

    0
  27. Fabye dit :

    J’en veux encore des super héros adjoints au maire « pour répondre à la demande de nombreux habitants qui nous ont dit leur exaspération » C’est très drôle!

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *