LeJSD – « Marianne pour Paillard »

Vous aimerez aussi...

27 réponses

  1. stephanie dit :

    Elle est quand même « bien bonne celle là » ! Je feuilletais tranquillement le JSD quand en lisant cela j’ai failli m’étrangler avec mon café …

     

    0

    0
  2. goldo dit :

    moi je l’ai lu dans le Parisien,et oui c’est aussi paru dans ce quotidien. Je buvais aussi mon café et j’étais dans un café a Nanterre,je ne me suis pas étouffée car maintenant plus rien ne m’étonne. Goldo

    0

    0
  3. gege dit :

    il y a une coquille c’est le marianne d or de la ville la plus propre

    0

    0
  4. Lazare dit :

    Bon, et bien tant mieux pour monsieur le maire, j’espère qu’il pourra mettre le montant du prix (mais peut-être n’est-ce que symbolique) dans le pot commun car le Conseil général de Seine-Saint-Denis vient de voter, »dans la douleur » dit le Parisien, le budget 2011 avec une augmentation de la fiscalité locale de 7,6 %. Ouais, je sais ça n’a rien à voir avec la chaufferie au bois mais j’avais envie de le dire !

    0

    0
  5. abisa dit :

    un oeil exterieur impartial : c’est ça la liberté de la presse…….

    0

    0
  6. lolo dit :

    Fermer le barbecue du boulevard Anatole France aurait été aussi efficace et n’aurait rien coûté aux contribuables…

    Si vous voulez vraiment rire jaune, lisez le site http://www.alaintrampo.com/marianne

    On peut notamment y lire: « La rigueur dans la gestion de l’argent public et le service rendu au citoyen sont déterminants pour accéder sur le podium du savoir-faire des politiques publiques locales. »

    Je ne suis pas persuadé qu’il ait été sélectionné sur le service rendu…

    Bartolone et le CG l’avait eu en 2009 pour « leur politique innovante en matière d’emploi des jeunes »;

    C’est le bal des hypocrites non ???

    0

    0
  7. suger dit :

    Il existe des prix littéraires, créés par des éditeurs, où rêgnent la connivence et les renvois d’ascenseurs pour des oeuvres médiocres et des auteurs sans lendemain ou en fin de course. Je découvre que le même procédé existe pour des élus.
    Que ce prix ait été créé par Edgar Faure (dont la pensée la plus citée porte sur les girouettes politiques dont il disait que ce ne sont pas elles qui tournent mais le vent) alors que ce prix a, paraît-il, récompensé la conviction écologique du maire est encore plus drôle… ou affligeant.

    0

    0
  8. abisa dit :

    c’est affligeant en effet de constater qu’il n’y a qu’un point de vue valable : le votre !!!!!
    continuer à lire le figaro, moi je préfère l’huma, l huma dimanche, l’hebdo LA vie (eh oui) et même Témoignage chrétien (qui a été avec l’huma les deux seuls journaux interdits pendant la guerre d’algérie)

    0

    0
  9. Sam dit :

    @abisa

    Le Figaro, l’Huma, Témoignage Chrétien, La Guerre d’Algérie…euuh, et si  vous parlez politique dionysienne en matière d’Ecologie vous ne serez pas totalement hors sujet…

    0

    0
  10. citoyen93 dit :

    @abisa,
    Pour reprendre ce qu’a dit Sam, effectivement la thématique est l’écologie et non la soit disante bonne ou mauvaise presse qui est hors de propos dans cet article.
    Je suis également scandalisé par l’attribution d’un prix concernant une politique exemplaire en matière d’écologie.
    C’est comme le panneau qui indique que Saint-Denis est une des villes les plus fleuries de France.
    Je ne sais pas comment on attribue ces prix mais j’ai tout de même l’impression qu’on se fout du monde.
    Les élus de cette ville sont sans conteste ceux qui ont le plus bétonnés l’agglomération, un véritable massacre.
    Il n’y a qu’à voir le projet de la porte de Paris pour se rendre compte de l’étendu des dégats.

    0

    0
  11. Sam dit :

    C’est aussi invraissemblable que lorsqu’on a appris en avril 2010 – attention, accrochez-vous – « La ville de Saint-Denis a obtenu la certification ISO 14001 en 2006. Première en France à avoir été certifiée pour ses activités administratives, la ville voit aujourd’hui cette certification renouvellée, jusqu’en 2012 : les pratiques éco-responsables au sein des services municipaux ont donc été confirmées. » Cyril en a fait un article, souvenez-vous.

    C’est à croire que la municipalité multiplie des initiatives anecdotiques (et médiatiques) pour avoir ce genre de prix et certifications. »C’est l’arbre qui cache la forêt ». 

    On prend vraiment les dionysiens pour ce qu’ils ne sont pas …

    0

    0
  12. BB dit :

    @abisa, Le Figaro, comme l’Huma, sont des journaux partisans, qui suivent la ligne de leurs partis. Et les deux s’expriment comme s’ils détenaient la vérité. Perso, ni l’un ni l’autre ne sont ma tasse de thé, ça ne m’empêche pas de les lire de temps à autre.

    Vous devriez lire des journaux qui ne partagent pas vos idées, ça ouvre l’esprit, vraiment… Et puis ça vous permettra de développer votre argumentaire pour quand vous souhaiterez débattre avec des gens qui ne pensent pas comme vous.

    0

    0
  13. Bertrand dit :

    Pourquoi perdre son temps à répondre à Abisa ? Elle nous parle de guerre d’Algérie, de lecteur du Figaro, etc. Laissons-là dans son délire. Cette personne est apparemment lobotomisée.

    0

    0
  14. abisa dit :

    ce n’est pas moi qui met en cause l’hebdo Marianne.
    et moi je n’insulte personne (hein bertrand) !!!

    0

    0
  15. thierryb dit :

    Des termes me gênent : Abisa n’est pas « lobotomisée » parce qu’elle fait référence à des journaux qui ont été anticolonialistes il y a 50 ans… Il me semble qu’Abisa est seulement fidèle à une certaine gauche, certes rigide sur le dogme, certes critiquable dans ses aveuglements, mais pas méprisable pour autant : rester communiste aujourd’hui semble peut-être archaïque, mais le syndrome « Not In My Back Yard » ne suffit pas à fonder une action non plus…
    Bon, je suis peut-être trop diplomate… 😉

    0

    0
  16. Sam dit :

    Les derniers commentaires sont hors sujet. Revenons à l’écologie svp et élevons le débat de fond.

    0

    0
  17. PaulEluard dit :

    @Abisa : Personne ne met en cause l’hebdo Marianne ici. Je pense que ce journal n’a rien à voir avec ce prix d’ailleurs. Avant d’être un hebdo, Marianne est accessoirement l’emblème de la République Française. :o)

    0

    0
  18. Bertrand dit :

    Mais je n’ai personnellement rien contre le communisme et ne suis pas de droite. Mais nous sommes dans une ville où pour beaucoup, si on ne vote pas communiste, on est presque fasciste. Moi je me bas contre la gestion de la ville que je trouve désastreuse et non contre un parti. Quand je lis ce qu’écrit Abisa : « continuez à lire le figaro, moi je préfère l’huma », je trouve ça totalement idiot. On me juge de droite parce que je veux juste une ville avec plus de mixité, une ville plus propre, plus sure ? Avec des écoles publiques d’un meilleur niveau pour que les chances des enfants de cette commune ne soient pas hypothéquées dès l’école primaire ? Ce sont des valeurs de droite ça ? Ce sont des valeurs bourgeoises ?

    0

    0
  19. BB dit :

    Histoire de recentrer le débat 🙂
    Le terme écolo a largement été galvaudé, par la droite (surtout) mais aussi par la gauche, pour ne plus vouloir dire grand chose maintenant.

    D’une part, les labels ont leurs limites (On vend de la très bonne huile de palme Bio, nonobstant le fait qu’il ait fallu raser quelques hectares de forêt primaire pour faire pousser les palmiers, mais ça ce n’est pas marqué sur la boîte).
    D’autre part, ce n’est pas parce que le bois est une énergie renouvelable qu’une centrale au bois est écolo. Encore faut-il que (1) le bois ne vienne pas par Cargo d’Amazonie ou d’Afrique mais d’un forêt située à faible distance et durablement gérée en respectant la variété des essences et la biodiversité, que (2) le rendement énergétique de cette centrale soit optimum (je ne connais pas les normes en la matière, sont-elles strictes ?) et que (3) ses émissions de gaz soient limitées (voire nulles).

    Et de toute façon, le pouillème d’énergie économisé ne représente rien face aux consos hallucinantes des nombreux chantiers en cours et des datacenters présents sur le territoire de Saint-Denis.

    Et enfin, quand on voit qu’un projet comme Habionome (par exemple) a toutes les peines du monde à se mettre en place, alors que pullulent les constructions low-cost de chez Bouygues, on se dit qu’il y a encore du chemin à faire.

    Mais allez, c’est toujours mieux que si il n’y avait rien…

    0

    0
  20. suger dit :

    Ce prix porte-t-il le nom de « Marianne » parce qu’il serait parrainé par le journal du même nom ou parce que « Marianne » est le symbole traditionnel de la République, notamment des collectivités locales ?
    Mais revenons à l’écologie ! Une chaufferie au bois est-elle vraiment écologique ? Je crois que la France est sous le coup d’une éventuelle réprimande de la Commission européenne pour la très mauvaise qualité de l’air dans ses quatre plus grandes agglomérations. Sont notamment en cause les « particules fines » dont j’ai cru comprendre qu’elles provenaient des moteurs diesels… et de la combustion du bois ! J’avoue que je n’y comprends plus rien : une chaufferie au bois est-elle vraiment écologique alors ?

    0

    0
  21. thierryb dit :

    @bertrand
    je n’ai pas dit du tout que vous aviez tort de réclamer moins de raideur idéologique et moins d’amalgame (et d’ailleurs, réclamer : »plus de mixité, une ville plus propre, plus sure ?  » est simplement pertinent.).
    Je trouvais le terme » lobotomisée » trop agressif. Restons-en là, nous sommes d’accord sur le fond 🙂 . Salutations.

    0

    0
  22. suger dit :

    @bertrand et thierryb
    Je pose à nouveau ma question : « Ce prix porte-t-il le nom de « Marianne » parce qu’il serait parrainé par le journal du même nom ou parce que « Marianne » est le symbole traditionnel de la République, notamment des collectivités locales ? ». De la réponse dépend la pertinence ou non du terme « lobotomisée » employé par bertrand…
    Quant à l’écologie, je crois profondément que c’est le dernier des soucis du maire de Saint-Denis (et de bien d’autres élus y compris s’ils sont étiquetés « écologistes ») et que ce n’est qu’une occasion supplémentaire pour lui (et pour ces élus) de faire de la « com » au lieu de se préoccuper des problèmes des dionysiens.

    0

    0
  23. Stéphanie dit :

    Pour en revenir à l’écologie. Je pense que le maire aurait pu être distingué pour une autre action qui prouve le caractère hautement écologique de la ville : le nettoyage des trottoirs de la ville par l’eau de pluie … Bien sûr cela a un revers : ben, quand y’a pas de pluie, les trottoirs sont sales ! Mais que d’eau économisée ! En cette période de sécheresse (je crois bien que pas une goutte d’eau n’est tombée à St Denis depuis au moins deux mois ….), c’est à plébisciter non ?!

    0

    0
  24. PaulEluard dit :

    Pour en finir avec l’origine du prix voir ce lien http://www.alaintrampo.com. Comme vous le voyez, rien à voir avec l’hebdomadaire et donc pas de lobotomie journalistique en vue.
    En ce qui concerne la chaufferie au bois, je pense que ça ne peux pas être pire qu’une chaufferie à fuel ou gaz (Quoi que, bien réglé, un bruleur gaz n’est censé rejeter que du CO2 et de l’eau et pas de particules fines). Bien entendu il est souhaitable, comme le dit BB, que le bois utilisé proviennent de forêts bien gérées et proches de la ville.
    Un pas plus important vers une politique écologiste serait fait si on n’autorisait que des construction à la http://www.norme-bbc.fr, qu’on développait fortement les transports en commun (1 RER D ou train pour Paris toutes les 10 minutes c’est trop peu) et qu’on proposait des vraies pistes cyclables sur le territoire de Plaine Commune.

    0

    0
  25. LeJSD dit :

    Le maire de Saint-Denis, Didier Paillard a reçu officiellement une Marianne d’or pour le financement d’une chaufferie à bois, le 18 mai, au Conseil constitutionnel. 

    Il est ici félicité (…) par Jean-Louis Debré, président du Conseil constitutionnel, Alain Trampoglieri, secrétaire général du concours, et le député et président de Plaine commune Patrick Braouezec.

    Publié le 24 Mai 2011

    0

    0
  26. suger dit :

    Merci à « PaulEluard » pour les réponses à mes questions. J’en tire deux leçons :
    1 – « abisa », volontairement ou non, prend des vessies pour des lanternes (selon une vieille expression, car loin de moi l’idée de comparer les membres de ce jury à des vessies et l’hebdomadaire Marianne à une lanterne…) et se laisse trop vite emporter par son adoration éperdue de la municipalité;
    2 – il faut distinguer les écologistes qui se préoccupent vraiment de l’environnement et les écologistes de circonstance qui se servent des questions environnementales pour relancer leur carrière de politiciens.

    0

    0
  27. Bertrand dit :

    @ Abisa

    Je souhaitais vous présenter mes excuses pour m’être emporté contre vous. Vous défendez la mairie, je la critique mais je suis sûr que sur le fond, nous pourrions avoir pas mal de convictions en commun. Car, contrairement à ce que vous pouvez penser, je ne suis ni un lecteur du Figaro, ni un défenseur du grand capital !

    Mais de temps en temps, si vous pouviez juste reconnaitre que Saint-Denis n’est pas LA ville idéale, je crois que ce serait sympa ! 🙂

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *