LeMonde – « Expulsions de Roms : le « jeu du mistigri » des élus locaux »

Vous aimerez aussi...

27 réponses

  1. Sam dit :

    Tous les articles mènent aux roms…sujet délicat mais une des priorités des riverains en ce moment notamment au quartier Porte de Paris. On en parlera sans doute à la prochaine réunion avec le préfet.

    0

    0
  2. Horta dit :

    La solution est donc bien de les reconduire systématiquement dans leur pays d’origine, le plus vite possible (avant qu’elles commencent à s’enraciner) sans indemnisation. De plus il faut forcer la Roumanie et la Bulgarie a utiliser les budgets alloués par l’UE au profit des roms sous peine de suspension de toute aide à ces pays voire d’exclusion de l’UE.

    0

    0
  3. JeF dit :

    Horta a tout à fait raison. J’ai lu l’autre jour dans Courrier International que Bruxelles avait dépensé 15 milliards d euros d aides aux Roms. Dans des pays corrompus comme la Roumanie et la Bulgarie, les sommes reçues ont été soit detournees, soit gaspillées en initiatives desordonnees et démagogiques qui n’ont fait que renforcer les Roms dans leur idée que l Europe est une vache à lait inépuisable.

    Pour les riverains, c’est donc la double peine : argent du contribuable gaspillé et accroissement considérable des nuisances de voisinage.

    La France est surendettée, compte 3 millions de chômeurs, la plupart des habitants du 93 ont la vie difficile, connaissent le chômage, les fins de mois difficiles et l’insécurité, tout cela n’est pas assez, il faut maintenant accueillir et nourrir une population particulièrement difficile, voire impossible à intégrer.

    Ma voisine, une charmante retraitée, à failli être étranglée la semaine dernière par un Rom qui lui a arraché son collier dans lescalator de la station de metro porte de Paris.

    Que les bobos irresponsables qui soutiennent les Roms viennent donc habiter à côté des camps et montrer aux milliers de victimes de leurs rapines et violences un peu de compassion.

    0

    0
  4. goldo dit :

    tout a fait d’accord,nous ne pouvons plus nous occuper de toute la misère,commençons par celle de la france.Yen a marre de voir le fric gaspillé a tout vent. De l’argent il yen a,il est mal distribué et mal géré. La crise,oui mais elle a le dos large. Goldo

    0

    0
  5. momo dit :

    qu’ils les prennent chez eux et on verra. c’est cela la solidarité, mais qui arrete.
    la ville passe son temps à s’occuper de personnes qu’y viennent d’arriver mais incapable de s’occuper des 40% de la population qui vit en dessous du seuil de pauvreté.
    Pauvre Saint-Denis.

    0

    0
  6. Sam dit :

    Pour MM. Beaumale et Braouezec, la solution doit se trouver au niveau régional et non local. Depuis 2009, Patrick Braouezec sollicite auprès du préfet une table ronde portant sur la question des roms et de leur intégration.

    Qu’est-ce que la région et/ou la préfecture peut faire sur un sujet européen qui dépasse leurs compétences ?

    Il ne suffit pas d’une table ronde, il faut traiter le problème (certes délicat) à l’échelle de l’Europe et à la source avec les deux Etats qui ne respectent pas leurs engagements.

    En attendant l’exode continue et St Denis avec « sa tradition d’accueil » (traduction = laisse faire) envoie un signal positif, encourage la fixation de bidonvilles et par conséquent la confrontation entre riverains notamment de classe populaire et les roms.

    D’après certaines associations, au quartier Porte de Paris c’est de plus en plus tendu…et le quartier de la gare c’est en devenir…

    Ne rien faire n’est pas une solution, bien au contraire et avec la crise cela risque d’être de plus en plus tendu.

    Sinon 2 bons plans : pour Iphones, camescopes et autres appareils électroniques  adressez-vous aux femmes roms rue de la Rép’ ou jours de marché…et pour ceux qui « aiment » la chaire fraîche de petites filles pubères, un nouvel « arrivage » Place des Tilleuls dans l’indifférence générale des pouvoirs publics.

    C’est juste insupportable !

    0

    0
  7. Lazare dit :

    Autre chose Sam, j’ai posé la même question ici il y a quelques temps, mais où est passé Mathieu Hanotin ? que fait-il pour Saint Denis ? ; non, je ne fait pas une fixation, mais je suis estomaqué qu’il ait ainsi disparu, une fois élu. Bon sang, de bonsoir. Ne me dites pas que vous l’avez croisé à la fête dernièrement.

    0

    0
  8. georges dit :

    « Faisons une table ronde… » !!
    Version (et rengaine) braouezequienne de « on s’appelle, on se fait une bouffe et on en discute ». On imagine facilement la suite: cette table ronde serait animée par le président de Plaine Commune,… il y aurait du beau monde dont des universitaires et des architectes, un bel article dans les journaux dionysiens et à leur une, une belle photo de groupe avec des personnages importants (notre maire serait comme d’habitude, en arrière plan,…) et l’affaire serait enterrée… comme d’hab !!
    Putain, encore 2 ans !!
    Je change de registre mais je crois me souvenir que bien avant les législatives, le même président, se donnait 3 mois pour régler le problème de la saleté à Saint-Denis. Je rentre de vacances et constate que la situation s’est encore aggravée: il y avait eu une table ronde ?

    0

    0
  9. goldo dit :

    insupportable,ce mot ne doit pas avoir la même signification pour les gens qui vivent de loin le problême et ceux qui le vivent de prêt. Là est touta différence. L’insupportable est lié au seuil de tolérance de chacun d’entre nous et côtoyer de prêt les nuissances que peuvent causer les roms n’est pas la même chose que d’entretenir des grands discours intellectuels pour expliquer pourquoi ils sont là et que ce sont des victimes. Les citoyens de St denis de par leur présence deviennent a leur tour des victimes,est-ce logique?Goldo

    0

    0
  10. ddavid dit :

    Ah le bal des hypocrites au sujet des roms ! L’hymne de Braouezec : http://youtu.be/GutpCon3rX8 C’est pas moi c’est les autres, les autres, les autres… Et une petite table ronde pour le souligner…
    J’ai vu l’inénarrable Viviane Reding à la télé proclamer « tout ce qu’on demande pour les roms c’est le respect de la légalité européenne ». Mais ma pauvre Viviane si la légalité était respectée TOUS les roms des camps seraient en prison en raison du nombre considérable de lois et règlements qu’ils ont transgressés pour les construire, et leurs enfants tous à l’aide sociale. ( surtout dans un pays comme le notre ou TOUT est interdit ou sévèrement réglementé). C’est d’ailleurs ce qui fascine tant chez les roms : comment ont-ils pu préserver leur culture et leur cohésion dans un monde qui les rejette autant qu’ils le rejettent depuis tant de siècles en bafouant ouvertement les lois et la propriété privée ? Moi personnellement je ne veux pas du tout leur mort, je pense que la société peut arriver à absorber un petit nombre de pillards, ne serait-ce que pour montrer aux honnêtes gens jusqu’où on peut aller trop loin, et la culture des gitans mérite mieux que de finir étouffée au fond de cités sinistres de grande banlieue. Ce qui est insupportable c’est l’ envahissement, comme une volée d’étourneaux sur un cerisier ! En tout cas il est bien reconnu dans cet article que les municipalités du 9-3 les ont attirés. Eh bien Patrick il va falloir trouver un moyen de les disperser maintenant mon gars. Au boulot !

    0

    0
  11. sam dit :

    Ces derniers jours, à chaque fois que je passe rue Brise Echalas il y a des véhicules immatriculées en Roumanie qui arrivent avec de nouvelles personnes et chargées d’affaires. Vraissemblablement, elles emménagent dans le bidonville situé sur le terrain face au site du 6B.

    Question : pourquoi le service voirie ne remet pas les bornes (grosses pierres) déplacées qui empêchent l’accès aux berges du canal ?

    Le quartier croule sous différents problèmes et le cumul des difficultés est de plus en plus explosif. Quelle misère !

    0

    0
  12. habitant dit :

    Que la situation soit intenable pour plein de raisons, d’exploitation humaine, d’action ou inaction de politiques en Europe, climat économique…c’est une chose. C’est sans doute sur ce terrain que la question se pose.
    Mais attention à pas généraliser sur une population, une communauté, exemple ddavid qui dit « les pillards »,  » l’ envahissement, comme une volée d’étourneaux sur un cerisier ! ».

    0

    0
  13. ddavid dit :

    @habitant: vous les avez trouvé ou, les lunettes DP? Parce qu’elles doivent me manquer!

    0

    0
  14. goldo dit :

    peut-être hors sujet mais quelqu’unj sait-il ce qui s’est pasé ce soir vers 18h rue Auguste Delaune. Il yavait une descente de police,a priori au café en face l’église neuve,sur le trottoir des boulangeries. Goldo

    0

    0
  15. Sam dit :

    Une grande descente de police dans le quartier. J’espère qu’ils ont embarqué les vieilles maquerelles roms qui sont souvent sur la terrasse du Balto pendant que les filles (dont certaines vraissemblablement mineures) tapinent sur la place des Tilleuls.

    0

    0
  16. habitant dit :

    Eh, non ddavid, loupé! Je ne vote pas DP et pourtant je ne suis pas pour les évacuations forcées des camps Roms. Si si, ça existe!
    Il y a un article « Les Nations Unies s’inquiètent du sort des Roms en France » qui date du 29/08/12 sur ceux que tu nommes les « pillards » ou « envahissements d’étourneaux » ci dessous, si la colère ne t’a pas rendu aveugle:

    http://www.lemonde.fr/societe/artic

     » Le rapporteur spécial sur les droits des migrants, François Crépeau, s’est indigné que « l’objectif ultime semble être l’expulsion des communautés migrantes roms de France ». Il a relevé que « les expulsions collectives sont interdites en droit international, et que les rapatriements doivent être volontaires, en conformité avec le droit international, et basés sur des évaluations individuelles et une surveillance indépendante ».
    Constat similaire pour le rapporteur spécial sur le racisme, Mutuma Ruteere, pour qui « ces évacuations et expulsions alimentent inévitablement le climat d’hostilité – déjà préoccupant – à l’égard des Roms en France ».

    0

    0
  17. goldo dit :

    Ce n’est pas au balto que ça se passait et il s’agissait a priori d’une fouille dans le café et dans les voitures(je ne sais pas comment il s’appelle).En attendant nous avons compté le nombre de vendeurs a la sauvette dans le quartier, 29, excatement et surtout vous trouvez de tout. Du maïs,des cacahuettes,des cd,deschaussettes,des fruits,des jouets et bien d’autres choses. Alors n’hésitez pas,débarassez vous de vos objets encombrants. sans scrupule. Il suffit d’oser s’installer. Je redécouvre la ville que j’avais oublié cet été puisque je l’ai désertée. courage,courage,nous allons parvenir à un mieux être dans cette ville mais il va falloir laisser du temps au temps. L’espoir fait vivre.goldo

    0

    0
  18. Sam dit :

    Ce matin 8H00, rue Brise Echalas au niveau de l’accès au canal (à côté des bornes en pierre) j’ai aperçu un vigile de sécurité stationné avec sa voiture et montant la garde. Est-il là par hasard ?

    0

    0
  19. ddavid dit :

    @habitant: Apres une lecture soignée de l’article, je ne vois aucune raison de retirer un seul mot de mon commentaire!
    -Je ne suis pas du tout en colère, en fait ce débat me fait plutot rigoler. Ca me rappelle la controverse à la sortie du film « Le temps des Gitans » ou il y avait eu aussi un joli bal des hypocrites des associations de défense des gitans….
    -Comme le dit justement quelqu’un dans les commentaires de cet article les instances internationales feraient mieux de se préoccuper d’abord de ce qui se passe en Hongrie, Bulgarie et Roumanie ou on dirait bien qu’il y a en cours une expulsion en masse des roms en profitant de l’aubaine de l’ouverture des frontières
    -Ce n’est pas parce que comme moi d’ailleurs on a de l’estime pour les gitans, leur résilience et leur mode de vie que l’on doit les laisser faire nimporte quoi comme réinstaller leur village porte de Paris! Il me semble évident que les roms et leurs amis tentent un passage en force et en nombre…
    -La possession de lunettes DP ne signifie pas pour moi que l’on vote pour DP mais comme l’a représenté Fabye qu’on refuse de voir l’ évidence. Bon , mettons que vous portez des lentilles de contact en peau de saucisson!

    0

    0
  20. Céline dit :

    Ce matin à 8h, évacuation d’un camp à Clichy la Garenne(92) par les CRS qui les ont accompagnés jusqu’à la limite de la ville et du département. Une fois, les roms arrivės à St Ouen, les CRS se sont arrêtés.
    Mission accomplie : pas de roms dans le 92, ils sont mieux dans le 93 !

    0

    0
  21. habitant dit :

    @ ddavid, tes commentaires, tes « évidences », tes « on dirait bien », tes amalgames (associations de gitans, Roms…), et tes généralisations, ça t’appartient. Je te laisse surtout à tes étiquettes et tes noms d’oiseaux d' »étourneaux », « pillards ».

    @Céline, en définitive, ce serait donc bien le serpent qui se mord la queue sur les évacuations.
    « Evacuation » et après?

    0

    0
  22. bb dit :

    Évacuation, et après ? Bonne question. Je la retourne: pas d’évacuation, et après ?

    0

    0
  23. habitant dit :

    Les évacuations forcées des camps, on en revient aussi au même point en un petit peu plus éloigné. Et puis est-ce que ça date d’hier?
    C’est l' »évacuation », comme si on parlait qu’une histoire de cartons de déménagements. Pour l’instant, c’est ce qui en ressort et qui en entraîne une autre etc.
    Vivre dans ces conditions, qui défend vraiment ça en fait? Le truc, c’est que si derrière, c’est plus d’errance encore et que ça accentue les difficultés de par et d’autre, ce qui est préconisé après, qu’est-ce?
    D’où ma question qui pour l’instant reste toujours sans réponse.

    0

    0
  24. TRAZ dit :

    @habitant : Effectivement c’est bien le serpent qui se mord la queue…..d’autant plus que ce sont des systèmes de type mafieux qui gèrent ces camps….avec la mendicité, les laveurs de carreaux (y’en a à chaque carrefour stratégique de St Denis, une organisation à faire pâlir les grandes enseignes), ceux qui ramassent les déchets pour constituer les habitats, les voleurs à la tire, les cambrioleurs, les prostituées et leurs macs……évacuée…..la petite entreprise se déplace au grès des expulsions jusqu’à trouver la « terre promise »…..le 93 en général et sa politique : « ben oui mais c’est à l’Etat de gérer ».

    Nous avions au départ des populations qui tentaient de survivre et aujourd’hui la donne a changé pour s’en convaincre, il suffit de rester une petite heure à observer un camp pour constater qu’il n’y a pas de place pour le hasard.

    J’habite St Denis et je constate qu’il n’y a jamais eu autant de camps qu’au jour d’aujourd’hui.

    Evacuation et après ? Effectivement après il n’y a rien. Que faisons nous alors ?
    Nous leur donnons un grand terrain, nous réunissons tous les roms de la région parisienne sur ce dernier (dans le 93 si possible) et on leur donne l’assurance qu’ils ne seront pas expulsés et après quoi ? On organise des tours en autocars avec des touristes à l’intérieur pour montrer les « favelas » à la française ?

    La solution je ne l’ai pas, mais ce qui est sur, c’est que de laisser les camps se multiplier et prospérer n’en est pas une.

    0

    0
  25. Sam dit :

    J’ai perdu de vue cet article et là je constate que ça devient un peu une confrontation non des idées mais de personnes. La modération des commentaires n’a pas été exemplaire, nos excuses.

    0

    0
  26. AFP dit :

    Roms/Valls: « la France ne peut pas accueillir toute la misère » de l’Europe

    PARIS, 11 sept 2012 (AFP) – La France « ne peut pas accueillir toute la misère du monde et de l’Europe », a affirmé le ministre de l’Intérieur Manuel Valls mardi, en réponse à une question sur les Roms et en reprenant en partie des propos de l’ancien Premier ministre Michel Rocard.

    « Aujourd’hui nous ne pouvons pas nous permettre d’accueillir toutes ces populations qui sont souvent des damnés de la Terre, qui sont pourchassées dans leur pays, qui sont discriminées » a-t-il déclaré sur BFMTV-RMC, évoquant la situation des Roms.

    La France « prend sa part en matière d’asile, en matière d’insertion mais le message est clair: c’est la fermeté », a-t-il ajouté.

    « Il y aura sans doute avant la fin du mois de septembre, 7.000 Roumains ou Bulgares qui ont été reconduits à travers le système d’aide au retour », a affirmé le ministre, reconnaissant toutefois qu’il y en avait « d’autres qui sont arrivés ».

    La population des Roms en France est estimée à environ 15.000 par les associations.

    Manuel Valls se rend mercredi avec le ministre délégué aux Affaires européennes Bernard Cazeneuve en Roumanie. « L’essentiel de la solution se trouve au niveau européen », a rappelé M. Valls.

    « La France ne peut héberger toute la misère du monde mais elle doit en prendre sa part », avait déclaré Michel Rocard en 1989 alors qu’il était Premier ministre.

    11 Sept. 2012

    0

    0
  27. Sam dit :

    Et je suggère que Mr Braouezec accompagne Monsieur le ministre de l’intérieur en Roumanie 😉

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *