LeMonde – « Seule la solidarité à l’échelle de l’Ile-de-France parviendra à résorber les bidonvilles roms »

Vous aimerez aussi...

64 réponses

  1. HOUARI dit :

    Le responsable, le seul et unique responsable, c’est vous M Le Maire ; vous et votre politique du pire, vous et votre politique de ghettoïsation. En attirant cette population défavorisée, en leur offrant tout ce que vous refusez a la population dionysienne, vous créez un appel d’air. Vous allez jusqu’a construire 60 maisons pour accueillir des roms. Imaginez vous que « le téléphone arabe » ne fonctionnerait pas en Roumanie et Bulgarie et que tous les roms ne se dirigeraient pas à Saint-Denis. Oui a la solidarité européenne et nationale avec les roms pour les aider à s’intégrer. Ce n’est pas à une seule ville de porter le fardeau de la solidarité avec tous les roms de France. On paye votre politique irresponsable. Vous êtes un pompier pyromane et maintenant, nous, la population dionysienne, en payons malheureusement le prix fort.
    enfin, quel hypocrisie de toujours tout remettre sur le dos des autres. vous n’assumez meme pas votre politique. Maintenant vous ne pouvez plus accusez Sarkosy ou l’Etat, vous accusez « la passivité des propriétaires, tous publics, ». heureusement que vous n’etes pas seul sur terre, vous auriez ete capable d’accuser les extra terrestres..

    0

    0
  2. Horta dit :

    Bizarrement il n’y a qu’à Saint-Denis, que sur un aussi petit espace des bidonvilles se concentrent. Monsieur le maire devrait se renseigner auprès de ses collègues maires pour qu’ils lui apprennent à empêcher l’installation de camps de roms dans notre ville. Mais en a-t-il seulement la volonté ? Ou est-ce seulement pour donner le change en larmoyant sur les dangers encourus par les roms (et rien sur ceux encourus par les dionysiens !!!) Le premier devoir d’un maire n’est-il pas de faire respecter la loi dans sa commune, les campements de roms empiétant largement sur le domaine communal et provoquant des nuisances pour les habitants comme ces tas d’immondices qui ont favorisés le retour des rats dans notre ville.

    0

    0
  3. Sam dit :

    @Tous les roms en quête de camps illégaux 

    Venez tous à St Denis, ici vous ne serez pas inquiétés et en plus on a plein de friches disponibles…faites circuler le mot svp !!!! 

    0

    0
  4. TRAZ dit :

    @Tous les roms en quête de camps illégaux

    Oui et en plus on a une grande place face à la basilique, c’est de l’espace que vous pouvez occupé, on en fait rien (ou alors de manière très occasionnelle), et puis juste dans le prolongement, il y a la place du marché, vous pouvez vous y installer aussi, tant pis pour le marché, avoir un toit c’est bien plus important

    0

    0
  5. Azzedine dit :

    Bonjour à Tous.

    En complément, je vous invite à regarder la participation de notre « bon » maire sur la chaine publique Senat.

    http://www.publicsenat.fr/vod/le-de

    Cela fait 15 ans que les roms squattent Saint Denis et que la mairie le veux bien, ca changeras qu’en 2014 si le nouveau maire (s’il y en a un) n’accepte pas les subventions de l’état pour accueillir des roms.
    Une partie est actuellement sous l’A1. C’est interdit mais le gouvernement et la mairie laissent faire… Bref, je m’égare mais ce courrier publié dans le journal du Monde est pitoyable.
    Ils sentent les vent tourner, je l’ai ai jamais vu aussi actifs (ca brasse du vent…) mais ils ne faut pas que les habitants se laissent duper.

    0

    0
  6. momo dit :

    oui il fallait lire l’article sur le parisien de samedi. La ville a porté plainte contre l’état concernant les rooms, qui sont entre l’autoroute A1 et A86.
    il a débuté sa campagne et veut faire croire qu’il pense comme nous.
    Que des mensonges et comme dit Azzadine l’enfumage

    0

    0
  7. momo dit :

    Et nous, est ce que l’on peut porter plainte contre lui pour incompétence de gérer notre ville et de la ruiner dans sa mauvaise gestion ?
    que fait la cour des comptes?

    0

    0
  8. Franck dit :

    A t-elle dit :
    « «Ça suffit», s’est emportée mardi la commissaire européenne à la justice, qui annonce le lancement prochain d’une procédure d’infraction contre Paris pour infraction à la législation européenne. Des propos «étonnants» pour le Quai d’Orsay.

    «Oui, ça suffit!», a t-elle déclaré à l’adresse de la France lors d’une conférence de presse la commissaire à la Justice et aux Droits des Citoyens, Viviane Reding, estimant que l’attitude du gouvernement français «est une honte». «C’est une situation dont je pensais que l’Europe ne serait pas témoin après la Seconde Guerre mondiale», a-t-elle renchéri. Et d’ajouter qu’elle va demander au président de la Commission, José Manuel Barroso, l’ouverture de la procédure d’infraction pour transposition insuffisante d’une directive européenne de 2004 sur la libre circulation de citoyens européens, et «application discriminatoire» de ce texte. Selon elle, une décision devrait être prise «dans un délai de deux semaines».

    Faut voir entre les « grosses enveloppes » versées à la Roumanie et la Bulgarie par les pays membres de l’UE dans le but de réinserer leurs peuples et la « libre circulation » – il faut pouvoir se retrouver.

    En gros, faut faire les deux et entre les deux, faut accepter ce joli campement et pourquoi pas dire bidonvilles. Encore des gens qui vont se servir de cette misère humaine pour satisfaire leur appétit politque. Les limites sont franchies, il est temps de dire au maire et à ses gentils camarades d’arrêter de faire semblant d’avoir de la peine pour ces enfants, femmes, hommes qui vivent oui dans des conditions indignes et se servir à volonté et au bon vouloir.
    C’est quant au fait la prochaine élection ?

    0

    0
  9. abisa dit :

    la misère elle est là ! vous ne voulez pas la voir à st denis mais chez vos voisins cela vous est égal ! les bidonvilles à st denis ils ont existé comme dans toute la proche banlieue depuis l’après guerre ! lisez gilbert cesbron par exemple ! « les saints vont en enfer  » si les municipalités de la banlieue rouge ont de tout construit des logements sociaux c’est pour les résorber ! a st denis en 1970 le francs moisins c’était comme pour les roms aujourdhui mais des espagnols à cette époque là !alors basta des gens comme l’abbé pierre manquent aujourdhui !
    c’est vrai la misère me gène aussi mais des gens comme depardieu encore plus et la mentalité de certains dyonisiens comme vous ! puisse que moi qui suis privilégié avec mes 1900 euros pour 4 et d’autres familles ne viviez ce qu’il vivent !
    censeurs censurez moi bonsoir ! joyeux noel et dormons bien au chaud !

    0

    0
  10. abisa dit :

    Les riches sont partout chez eux, pas les pauvres. » Gilbert Cesbron

    0

    0
  11. citoyen93 dit :

    Il n’y a pas qu’à St Denis que les Roms s’installent. On en trouve un peu partout dans le 93 ainsi que dans le 94 voir le 91 mais il est vrai que c’est le neuf trois qui cumule à lui seul les plus importants regroupements avec la palme à la ville de Saint Denis.
    De l’aveu même des Roms il est plus intéressant et lucratif de s’installer dans des bidonvilles franciliens que de survivre en Roumanie.
    Globalement personne n’en veut et ils finissent par s’échouer chez nous ou semble t’il nous sommes le pays le plus permissif.
    La problématique des Roms nous la connaissons tous : mendicité, prostitution, petite délinquance avec en sous main des parrains roumains qui viennent relever les compteurs.
    Tant qu’il n’y aura pas de morts due à un accident de circulation ou à l’incendie accidentelle d’un baraquement rien ne se fera de la part des pouvoirs publics.
    On est dans une logique de laissez-faire qui va droit au mur et pendant ce temps, la population dyonisienne assiste à un spectacle pitoyable.

    0

    0
  12. abisa dit :

    « La charité intégrale ne consiste pas à partager avec les autres ce qu’on possède mais ce qu’ils ne possèdent pas. »
    de Gilbert Cesbron

    0

    0
  13. citoyen93 dit :

    J’oubliais un commentaire important.
    Mr Paillard rêve lorsqu’il parle de solidarité à l’échelle de la région francilienne pour résorber la problématique des bidonvilles Roms.
    Aucune municipalité francilienne n’acceptera de prendre en charge des Roms ou de les laisser s’installer sur leur terrain en friche.
    Aucun élu ne prendra le risque de se mettre à dos les électeurs qui ont voté pour lui.
    Vous voyez un maire dire à ses administrés : « On va mettre à disposition de 50 familles Roms un terrain afin qu’ils puissent s’installer.
    Mr Paillard rêve en cinémascope et nous prend pour des imbéciles.
    Il nous joue les violons de la solidarité dans les salons confortables du Sénat pendant que les Dyonisiens tirent péniblement leur charrette pour arriver à boucler leur fin de mois.
    Il n’y a définitivement rien à espérer du côté de la mairie de Saint-Denis.
    La seule chose qui pourra le faire changer d’avis c’est un mouvement massif de la part d’associations et de collectifs venant manifester sous ses fenêtres.

    0

    0
  14. Sam dit :

    Abisa a raison

    @tous les gens qui vivent dans la misère 

    Venez à St Denis, il y a un tas de marchands de sommeil et de bidonvilles et les associations ultra gauche qui s’occuperont de vous !!!

    Des poubelles qui débordent, des commerces qui emploient au black et des élus qui sont très ‘gentils’ avec les pauvres.

    Faites passer le mot …St Denis est solidaire avec tous les ‘Sans’ !

    0

    0
  15. Violette dit :

    Gilbert Cesbron, un homme qui s’est penché dans ses écrits sur la misère, la souffrance, l’humiliation des classes les plus défavorisées. Partagé entre style populaire et coquetteries littéraires, Cest bron parvient par le choix des sujets qu’il aborde à se faire apprécier d’un vaste public.

    Les classes les plus défavorisées, c’est plus des trois quart de la population dans la ville qui subissent en silence. Point final abisa.

    0

    0
  16. BB dit :

    Ce que je trouve assez fantastique, c’est quel les Rroms se soient installés pile-poil sur des terrains de l’état. Pourtant c’est pas marqué dessus. De là à dire qu’on leur aurait soufflé l’idée… Roooh.

    0

    0
  17. suger dit :

    « l’abbé Pierre », « la charité »… Mais où vous croyez-vous, abisa ? En haut de la chaire d’une église pour faire la leçon aux paroissiens ?… Vous ne cherchez qu’à culpabiliser les salariés, les chômeurs, les précaires de Saint-Denis, an nom d’une fausse solidarité avec les roms. Fausse car qu’avez vous à offrir à ces roms ? Rien, absolument rien sinon des promesses mensongères et de prétendus « villages d’insertion », construits aux frais des dionysiens et que ces roms s’empressent de transformer en nouveaux bidonvilles.
    Vous osez comparer les roms avec les populations du bidonville des Francs-Moisins d’avant 1972, des portugais, des espagnols, des maghrébins qui avaient tous un travail honnête et n’avaient pour but que de se loger dignement et de s’insérer dans la société. Il n’y a aucune comparaison possible car il n’y a aucun travail pour les roms, aucune insertion possible en France. D’ailleurs même s’ils souhaitait s’insérer (et j’en doute…) les chefs mafieux qui les contrôlent feront tout pour l’empêcher. Or vous ne parlez jamais de cette emprise mafieuse, de la prostitution, de l’importation d’handicapés pour la mendicité, de l’exploitation monstrueuse des enfants. Non, les responsables pour vous sont toujours l’Etat , l’Europe, les méchants dionysiens qui ne veulent pas partager ce qu’ils gagnent grâce à leur travail et aux allocations sociales pour lesquelles ils ont cotisé !
    En fait, les roms comme les « sans » ne vous intéressent que pour mener vos combats politiciens et tenter de justifier l’état de délabrement de la ville qu’entretiennent vos amis de la municipalité. Vous vous servez d’eux pour faire les généreux au détriment des salariés et des chômeurs de Saint-Denis, pour éviter de répondre aux vraies questions sur la mauvaise gestion de la ville. Votre attitude hypocrite est écoeurante.

    0

    0
  18. alain dit :

    Si Saint-Denis ne peut accueillir toute la misère du monde, on ne peut ignorer son existance. C’est un point important dans notre existance que d’admettre les évidences.
    Malheureusement, loin des bons sentiments des signes forts sont donnés par la Municipalité pour que des situations « déviantes » se concentrent sur notre territoire. Dépénalisation du canabis prôné par P. Braouezec ce qui évite de mener une saine lutte contre ce fléau, défiance vis à vis de la Police Nationale de D. Paillard, refus d’admettre que les strafics en tout genre nourrisssent des milliers de familles, polarisation des Roms par milliers, sont pour l’essentiel les problèmes locaux.
    Il y a tout de même une question cruciale qui n’est que rarement évoquée. Qui sont réellement ces gens là, et d’où viennent-ils ?
    Ce ne sont quant même pas des extras terrestres !
    Non ! Ils sont Roumains en majorité, et par définition d’autres pays d’Europe. Donc si je ne me trompe pas la Roumanie est bien un pays Européen, qui doit répondre aux exigences de la Communauté Européenne. Le racisme et l’exclusion font parties de ces exigences pour prétendre intégrer notre belle communauté. L’ ère du Stalinisme est révolu. Alors que ce passe-t-il ? Pourquoi cette europe qui arrose copieusement ce pays de millions de nos Euros ne condamne pas ces actes inqualifiables. Pourquoi saigner à blanc le peuple Grec avec la complicité de ses dirigeants et de l’Europe et dans le même temps ne pas s’impliquer, s’appliquer, à faire de même, non pas sur le peuple Roumain exangue, mais les dirigeants en place depuis deux décennies ? Qu’est-ce qui fait qu’il y a deux poids deux mesures. Voilà des questions de fond qui dépassent les frontières de notre Ville.
    Pour notre ville, comme nous n’avons pas de responsables très éclairés, on en voit le résultat. Il ne manquerait plus que Paillard ose un jumelage avec la Roumanie.

    0

    0
  19. Damdam dit :

    @abisa

    Je commence a en avoir plus que ras le bol des donneurs de leçons encarté à la mairie, arrêtez cinq minutes de nous faire passer pour les méchants ça changerat, cette population est une plaie (oui la clairement j’ai plus envie de peser mes mots) ils ne souhaitent pas s’insérer, du boulot il y en a, la restauration le BTP et encore plein d’autres secteurs d’activités cherchent tout le temps, mais non c’est tellement plus commode de voler, mendier, et de se faire loger dans les préfabriqués que la mairie de saint Denis offre (préfabriqués payé avec les impôts fonciers locaux sur le revenus des cons comme nous qui vous gêne) alors arretez avec vos citations demagos et si ils vous font tant de peine que ça prenez les chez vous et allez jusqu’au bout de votre logique, ça m’evitera de les voir eventrer mes poubelles toutes les semaines.

    Message un peu violent j’en conviens mais la j’en peux plus faut déjà subir tous les problèmes de Saint Denis, j’ai pas besoins de leçon de morale de la part des supporters d’une municipalité qui a fait de Saint Denis le cloaque qu’il est aujourd’hui.

    0

    0
  20. Sam dit :

    Le Camp roms installé le long des quais du canal face au 6B ne cesse de s’agrandir. Le quartier de la gare connait de lourdes difficultés, a-t-on besoin de cela ?

    Un phénomène nouveau au quartier porte de Paris signalé par les associations « comité porte de Paris » et « l’Union des associations de riverains de Stade de France » (=16 associations) : multiplication ces dernières semaines de cambriolages nocturnes commis dans les logements par des roms parfois en présence des occupants. Exemple : Une maman seule avec son bébé s’est retrouvée une nuit nez a nez avec les malfaiteurs…

    Bref, Monsieur le maire que fait-on concrètement ? Une prière ?…

    0

    0
  21. TRAZ dit :

    @abisa
    Bon ben oui tout ça c’est bien joli mais on fait quoi ?

    On laisse perdurer cette situation, près de 700 (je crois) personnes vivant dans un bidonville Porte de Paris, avec une absence totale d’hygiène, dans des cabanes de fortunes chauffées au bois avec des risques d’incendie ou d’intoxication en raison du traitement du bois collecté (peinture, enduit et autres). Des enfants qui doivent traverser une bretelle d’autoroute pour aller chercher de l’eau ou « travailler » sur Paris.

    C’est ça la « charité intégrale », laisser des personnes vivre dans la merde au motif que  » les bidonvilles à st denis ils ont existé comme dans toute la proche banlieue depuis l’après guerre ! »

    Faire des effets de manche en disant « Seule la solidarité à l’échelle de l’Ile-de-France parviendra à résorber les bidonvilles roms »,
    tiens moi j’en ai une aussi :
    Seule la solidarité à l’échelle du monde parviendra à résorber la faim dans le monde.
    Allez à vos petites larmes……c’est bien dit hein?……..j’ai raison hein………si on s’y mettait tous ensemble, on y arriverait hein…….et au delà de mon beau discours, il y a quoi ?
    Bah rien…..mais c’est pas de ma faute…..moi je veux faire bouger les choses…..mais les autres ils m’aident pas…..quelle bande de salauds !!!!!!
    Heureusement que je suis là avec ma morale irréprochable. N’ayez crainte vous qui mourrez de faim, je ne vous laisserez pas tomber !!!! (citation de Traz futur sauveur du monde, mais pour l’instant c’est de la faute de l’état)

    Je commence à en avoir ras le bol de ces conneries……….

    0

    0
  22. Fanck dit :

    Oh là ! on compare le camp de porte de paris bidonvilles du franc moisin ?
    Qui part voir les français de ces familles de 1970, des immigrés venus en france pour travailler honorablement. Les oreilles de mon amie Souad doivent siffler en ce moment.
    Le gon du chaâba : Je m’appelle Omar, j’ai neuf ans. Je suis né dans un grand hôpital en France; Je suis Français. Un lien qui réconfortera l’idée d’abisa et sa clic dans sa noble bonté.
    http://www.google.fr/search?q=le+go
    J’ai honte de m’appeler Franck.

    0

    0
  23. Béatrice dit :

    Soit je me trompe soit je suis paranoïque. Depuis deux semaines, les roms qui dépouillent les poubelles en voutant tout ce qui ne prenez pas partout sauf dans le conteneur. Je ne vous dis pas l’halucination que j’avais de les voir TRAVAILLER de cette façon. On a du leur souffler mot mais ils TRAVAILLENT toujours mais très proprement. Ils dépouillent toujours tout mais là ils remettent tout dans les conteneurs. Bonjour la formation.

    0

    0
  24. Alain dit :

    Alors, personne ne répond aux questions de fond que j’ai posé sur les responsabilités directes des dirigeants Roumains et des technocrates Européens grands donneurs de leçons?

    0

    0
  25. Sam dit :

    @Alain

    les différents commentaires ont été publiés il y a à peine une heure…ça fait du bien de faire autre chose de sa soirée que de s’occuper du blog 😉

    Sinon, moi je ne sais pas quoi répondre…c’est aux élus de se bouger le c– et trouver des solutions.

    Perso, j’en ai ma claque de voir à quel point la misère est un fond de commerce pour nos chers élus qui non seulement ne font rien, laissent faire et  en plus rejettent la faute sur les autres…toujours les autres…! Irresponsable !!!

    0

    0
  26. ahmed dit :

    s’il est difficile de passer ces soirées dans ce blog et pourtant nombreux le font, c’est que quelque part plus qu’interessant il faudrait passer à une autre étape. Convier les internautes à une réunion publique, un débat qui risque d’être animée et pas uniquement dans un sens. Alain demande des réponses, lesquelles ? Celles qui sont transcrites un peu dans tous les messages. A quand un débat en direct. Qui veut s’appeler Saint-Denis, porter sa tête dans toute la ville.
    Le vrai problème, on peut toujours écrire mais on ne peut pas bouger. De la dictacture en puissance. Les armes sont lourdes en face.
    @alain, chaque chose en son temps.

    0

    0
  27. ahmed dit :

    après tout, sam a raison, les élus…Gorges Sali (s’était plaind dans ce blog car pas invité chez le prefet, il ne veut pas s’occuper de ce dossier), Mathieu Hanotin (Député comme même), Evelyne Nicolle (oui pas très réactive quand il s’agit de la mairie mais charitable), Didier Labaune (il ne dit rien là), houari introduit et hops plus là) et tous les élus qui ont pouvoir de bouger leur c..
    tous ensemble avec les élus de la mairie, ce serait un scoop. C’est pour la bonne cause comme même. La misère des gens, surtout l’exploitation d’enfants ne s’utilisent pas pour arriver en tête de la course.

    0

    0
  28. Azzedine dit :

    Bonjour à tous.

    @Abisa: Comparer les époques n’est pas crédible une seconde. Années 60-70 années de croissance et d’espérence d’un avenir meilleur et la guerre 39-45 n’est pas si loin. C’est une immigration de travail voulu par le patronat français d’avoir une main d’oeuvre pas cher et sans regroupement familliale (ce dernier est venu sous Giscard).

    Années 2000 2010, années de crise, et les persepectives d’avenir sont quasi inexistantes. L’immigration des roms n’est pas une immigration de travail, c’est un asile qu’ils recherchent avec femmes et enfants.
    L’élargissement de l’UE n’est voulu que pour avoir un nivellement par le bas pour l’ouest de l’Europe.
    Les roms? une variable d’ajustement malheureusement pour eux et pour nous et un moyen de pression de nos politiques sur les populations les plus fragiles.
    Ils ne seront JAMAIS intégré malgré les bonnes volontés du monde car ils n’ont jamais vécu dans une société structuré comme la notre. Les valeurs ne sont pas communes… Il ne faut pas avoir peur d
    L’Euro 2016 arrive à grand pas et ce bidonville se deplacera dans une commune encore plus pauvre.
    Bonne reflexion.

    0

    0
  29. suger dit :

    @Alain : La seule question de fond est l’attitude des dirigeants roumains, car les technocrates européens font ce qu’ils savent faire : donner de l’argent sur des projets en vérifiant administrativement que cet argent a été utilisé pour les projets en question. Le bilan est actuellement très mauvais : soit l’argent s’est perdu dans les sables de la corruption et de la bureaucratie roumaine, soit il n’ y a pas de projets et donc pas d’aides versées (et c’est l’essentiel du problème), car les dirigeants roumains n’ont pas de projets à proposer pour sortir de la misère leur minorité rom en Roumanie. Ou, plus exactement, leur réel projet est de s’en débarrasser en poussant les roms à partir vers le reste de l’Europe dont la France. Par contre ils ne sont pas très regardants sur l’argent qui revient, l’argent de la délinquance, de la prostitution, de la mendicité, de l’exploitation des enfants…
    Mais nos dirigeants locaux sont-ils bien différents des dirigeants roumains irresponsables ?… Ces dernières années, ils ont tout fait pour attirer les roms sur le territoire pour pouvoir accuser l’Etat de tous les maux et obtenir des financements, pour faire les généreux devant les micros et les cameras en faisant savoir qu’ils accueillaient, eux, toute la misère du monde, pour faire oublier qu’ils laissaient la ville à l’abandon : s’occupant de toute la misère du monde, ils ne vont pas quand même pas s’abaisser à se préoccuper des minables problèmes des dionysiens sur la saleté des rues, la « petite » délinquance ou l’état du logement ou des commerces.
    Au point de rupture où nous sommes arrivés, ces mêmes dirigeants locaux en sont à se défausser de la présence de ces roms, qu’ils ont attirés, sur les négligences de l’Etat dans la gestion de ses terrains, et accuser une population, qui n’en peut plus de leur incapacité à gérer normalement la ville, de manquer de solidarité !

    0

    0
  30. Horta dit :

    Qu’attends la municipalité pour se réveiller : qu’un incendie comme celui du 39 rue Gabriel Péri ravage ces camps de roms (voir ce qui vient de se passer à Créteil : http://www.leparisien.fr/val-de-mar… ). La municipalité est bien rapide pour se mobiliser pour des causes « de gauche » mais là rien … ou si peu !

    0

    0
  31. Nico dit :

    Bonjour,

    Sauf erreur de ma part, le lien vers l’émission du 18 octobre 2012 de Là bas si j’y suis, émission quotidienne animée par Daniel Mermet sur France Inter n’a pas été partagé:
    http://www.la-bas.org/article.php3?…

    L’émission a été réalisée entièrement à St Denis, elle est consacrée au camp « sponsorisé » par la mairie de St Denis, ce qui rejoint assez largement le thème de cette discussion.

    Ceux qui connaissent l’émission ne seront pas surpris d’entendre une tonalité globalement en accord avec l’idée de la mairie d’ouvrir ce camp, néanmoins l’émission a le mérite de donner la parole à tous les points de vue et de ne pas idéaliser le projet…

    A écouter.

    Bravo pour votre travail sur ce blog.

    Nico

    0

    0
  32. Stéphanie dit :

    L’état des camps de la Porte de Paris est catastrophique. Je passe devant tous les jours à pied pour me rendre au travail et tous les jours j’en ressors plus déprimée … C’est de plus en plus difficile pour moi et je n’arrive pas à faire abstraction. Il n’est pas admissible de laisser des êtres humains vivre dans ces conditions MAIS il n’est pas admissible également d’imposer ces camps et les nuisances causées au reste de la population dionysienne. Elle en subi déjà assez non ?! La coupe est pleine et franchement je partage le ras le bol de Traz. Après le passage Porte de Paris, je dois TOUS LES JOURS affronter les poubelles qui débordent, la saleté des rues, les voitures garées sur les trottoirs et les beuglards de l’ange Dézobry/Renan (de retour plus nombreux que jamais depuis le départ des CRS de ce secteur). Quand j’arrive enfin chez moi et que je ferme ma porte d’entrée, je pousse un gros « ouf » de soulagement d’avoir réussi à traverser ce qui pour moi n’est pas loin d’être un enfer, et encore je ne fais pas ici état de tout mon quotidien (notamment dans mon immeuble dans le quartier de la gare). Alors, la solution je ne l’ai pas. Qu’elle soit locale, nationale ou européenne, ce n’est pas à moi de la trouver. Des personnes ont été élues à la tête de cette ville pour la gérer : qu’elles fassent leur travail ! Une chose est sûre : la question des Roms est ardue mais à Saint-Denis, la coupe est pleine !

    0

    0
  33. julie (ex hélène) dit :

    @Abisa
    Je me suis énervée en vous lisant, en 1970 j’ai vu construire les Francs moisins, ils n’étaient pas réservés aux seuls espagnols mais à une bonne partie de la population quelque soit ses origines : bretonne, solognote, bérrichonne, portugaise, espagnole, maghrebinne etc…. en réalité, tout le monde rêvait d’aller habiter
    aux francs moisins, pourquoi : tout simplement parce que les appartements étaient pour tous beaux, grande cuisine, grande salle de bain ce dont nous rêvions; donc ne mélanger pas les époques.
    Quant aux rroms c’est le problème numéro un en Europe, ils sont rejetés par la Roumanie, la Bulgarie, la Hongrie et, leur façon de vivre qu’ils ne changerons pas à part quelques exceptions, indispose.
    Personnellement, j’avoue après moult réflexions depuis quelques années n’avoir pas trouvé de solutions.
    Que Madame Viviane Reding sermonne la Roumanie ou la Bulgarie et la Hongrie !

    0

    0
  34. Stéphane dit :

    Si le but du jeu est de diviser pour mieux régner, fausse route, vous voyez bien qu’à l’unanimité tous les messages se ressemblent. Faut le faire comprendre à cette municipalité qui s’est engagée auprès des dionysiens. Jusquà présent nous avons laissé tout faire, mais la colère commence à monter.
    J’ai lu que d’autres élus ne réagissent pas ou alors ils le font d’une manière complaisante. Ils espèrent quoi ? une place en 2014. Prenez tous vos responsabilités et arrêtez de penser à vos petites, gros ventres.

    0

    0
  35. Sam dit :

    On aimerait bien savoir pour quelle raison la ville ne travaille pas avec la préfecture main dans la main depuis le début. Et pourtant, cette question a été abordée à de multiples reprises par les habitants et le préfet. Il est vrai aussi que lors de la dernière rencontre avec le préfet le 20 nov. dernier, Mme Haye avait un discours qui était surprenant : vouloir enfin travailler avec l’Etat pour évacuer les camps illégaux. Le préfet semblait bien surpris et nous aussi…il était temps.

    Certes, les difficultés liées au manque de réactivité de certains propriétaires sont réelles…

    Néanmoins, il faut cesser le double discours : on ne peut reprocher à l’Etat d’évacuer des camps illégaux et soutenir des associations ultra gauche qui font le contraire (souvenez-vous). Il faut un moment cesser cette contradiction et avoir un discours claire et responsable.

    En tout cas, une chose est certaine : ça sent les prochaines municipales. Le verdict c’est nous tous qui allons le donner…chacun jugera les faits et non les discours !

    0

    0
  36. suger dit :

    En cliquant sur « souvenez-vous » dans le message de sam, il est possible de revenir sur l’attitude de la municipalité et du président-ex-député P.Braouezec en août 2010 lors de l’expulsion des roms du bidonville du Hanul suivie de sa destruction. La vidéo, plusieurs fois censurée par les services de « com » de Plaine-Commune et finalement récupérée par saintdenismaville , est particulièrement intéressante, car on y voit physiquement l’embarras de Braouezec face à l’ultra-gauche. Il faut dire que la situation était compliquée pour lui.
    Rendez-vous compte : c’est la seule expulsion de roms demandée par la ville et la destruction du bidonville a été faite avec un zèle remarquable. Pourtant la municipalité, avec Mme Haye en tête, va se répandre en critiques, y compris à la télévision, contre l’intervention de l’Etat pour expulser ces roms et va leur offrir un terrain municipal pour reconstituer le bidonville, en s’appuyant sur les projets délirants d’associations irresponsables (c’est la vidéo). Alors que comprendre ?
    La réponse à cette schizophrénie apparente est simple, trop simple : le Hanul se situait au bord des lignes de chemins de fer certes mais surtout sur le terrain d’accès au futur (à l’époque) chantier du siège de SFR. Localisation insupportable pour les promoteurs, actifs sur la Plaine ! Moralité : si vous êtes un citoyen ordinaire de Saint-Denis, la municipalité vous impose la présence d’un bidonville et vous accuse d’égoïsme si vous vous y opposez, mais si vous êtes un promoteur puissant, le ménage sera fait et l’environnement dégagé au plus vite… C’est cela le communisme municipal dionysien : le mépris pour le peuple et la servilité face aux puissants.
    Merci à ce blog qui autorise la mémoire et nous évite d’être décérébrés par les services de « com » de la mairie et de Plaine Commune !

    0

    0
  37. sophie dit :

    Pour info : cet après midi j’ai croisé rue Brise Echalas un effectif de la police nationale accompagné d’un policier Roumain…!!!.c’est nouveau ? En général on les croise à Paris sur les Champs ! Dans cette rue à l’entrée du camp qui fait face au 6B chaque jour des utilitaires chargés de matériel, meubles, vélos et divers trafics d’objets prennent la route pour la Roumanie, les roms paient le passeur (qui compte ses liasses de billets tranquille en attendant le départ) et nous assistons régulièrement à des bagarres entre roms car il y a toujours le pigeon qui a payé et qui n’a pas assez de place pour mettre ses affaires ! ça s’étripe, ça vocifère….ce camp ne cesse de grossir, je ne suis pas sûr que ce village aide BREMOND l’aménageur de la confluence à commercialiser les nombreux logements dont la construction doit démarrer très prochainement !!
    Fin de semaine dernière ce sont des kilos de poubelles qui ont été déchargés à même le quai, une montagne d’ordures éventrées après que les roms est fait le tri, les agents de Plaine Commune ont passé des heures à nettoyer tout ce merdier, ils sont dégoutés !! Respect !

    0

    0
  38. C’était en août 2010 :

    0

    0
  39. Sam dit :

    Bref, à la fin de ce documentaire l’interview de « Pierre » résume parfaitement la contradiction de la municipalité de St Denis et de Plaine Co.

    CQFD, tout y est … cette vidéo a échappé à la censure, mazeltof !

    L’historique des faits depuis octobre 2008 sur ce blog va alimenter les futurs débats …oh que oui 😉

    0

    0
  40. LeParisien dit :

    Bref, quel culot !
    Sam

    LeParisien – « Bidonvilles roms : la ville porte plainte »

    C’est une première. Confrontée depuis des années à l’implantation de bidonvilles roms sur son territoire, la ville de Saint-Denis a décidé de déposer plainte auprès du procureur de la République pour « mise en danger de la vie d’autrui ». Parallèlement, elle a engagé une procédure au tribunal administratif de Montreuil pour « être autorisée à effectuer en lieu et place du propriétaire (NDLR : en l’occurrence l’Etat), mais à ses frais, des travaux de sécurisation des terrains ».

    « Nous sommes à la veille d’un drame et il est de ma responsabilité de dénoncer le danger mortel qu’entraîne la passivité des propriétaires, explique Didier Paillard, le maire (PC) de Saint-Denis. Le 31 octobre, un enfant rom a été tué à Noisy-le-Grand*. Nous ne sommes pas à l’abri d’un tel accident, notamment à la Porte-de-Paris, où plus de 400 Roms vivent le long de l’autoroute A 1 ou sous les ponts de l’A 1. L’Etat va-t-il attendre qu’il y ait des morts pour réagir? »

    (…)

    Avec l’arrivée du froid et la multiplication des chauffages défectueux dans ces camps, la ville redoute également un incendie. « Mi-novembre, des fumées provenant de ces campements ont pénétré dans les souterrains du métro, entraînant l’arrêt de la circulation sur la ligne 13. Cette situation inhumaine pour les Roms et inacceptable pour la population ne peut plus durer », poursuit l’édile, qui réclame « l’évacuation de ces bidonvilles dangereux ». Le maire n’hésite pas à mettre en cause les propriétaires des terrains occupés Porte-de-Paris : le ministère des Transports, l’Etablissement public d’aménagement de la Plaine de France, Réseau ferré de France et la Ville de Paris au travers de son service des canaux. « Nous avons recensé 11 bidonvilles à Saint-Denis, qui accueillent environ 700 personnes. Aucun de ces camps n’est sur un terrain de la ville. Non seulement les propriétaires laissent les Roms s’installer, mais ils ne font rien pour les empêcher de revenir. »

    Mise en cause, la Direction des routes d’Ile-de-France (ministère des Transports) indique qu’elle a engagé des procédures en justice en vue d’une évacuation. « Ce sont des procédures que nous menons systématiquement. Il n’est par contre pas possible de clôturer tous nos terrains et rien ne nous y oblige. »

    Avec cette action, Saint-Denis espère interpeller le gouvernement, et notamment le nouveau délégué interministériel à l’hébergement et à l’accès au logement. Un pari risqué aux yeux des associations d’aide aux Roms. « Le maire cherche visiblement à susciter une volonté politique inexistante au niveau de l’Etat, ce que nous approuvons, commente Saïmir Mile, de la Voix des Rroms. Mais, au final, les 700 Roms ne vont-ils pas être les victimes de cette manipulation et être à nouveau chassés? »

    N. Perrier – Publié le 15 Décembre 2012

    0

    0
  41. didier labaune dit :

    Je me suis largement exprimé sur le sujet des roms, la plus élémentaire honnêteté, serait d’indiquer à vos lecteurs que vous m’avez censuré ou de leur indiquer le chemin de mon blog…Concernent ce document vidéo ci-dessus, sachez que mon père est né dans le passage Dupont et que mes parents vivent toujours à 200 mètres de là…. L’installation des roms dans le mépris des habitants de ce quartier s’est faite dans l’indifférence générale et la vôtre en particulier.. Ce serait honteux et ordurierr que vious puissiez en tirer un quelconque profit deux ans après avoir montré autant d’indifférence… Je vous plains!
    Les habitants du quartier espagnol Cristino Garcia ont été chassé lors de la reconstruction…. Paillard bénéficie d’une grande maison ainsi que De La Fuente…sous la bienveillance de Monique Lejeune également adjointe au maire bénéficiant de larges indemnités….
    ddier labaune

    0

    0
  42. Sam dit :

    Monsieur Labaune, 

    Si vous venez sur ce blog c’est parceque vous vous sentez seul sur le vôtre. C’est dur, hein ? On comprend…vous cherchez des copains, à exister à ce qu’on parle de vous et de vos « actions ».

    Ah sinon, beh si vous savez cliquer et lire vous verrez qu’encore une fois vous êtes à côté de la plaque…et que vos propos sont diffamatoires. 

    C’est grâce à des guignols comme vous que l’opposition à St Denis est au niveau zéro … car à force de crier au complot, vous n’êtes plus crédible.

    Si vous continuez,  je vous attaque pour diffamations et harcèlement …puisque vous continuez à m’envoyer des mails malgré différentes demandes de suppression de mes coordonnées personnelles !

    Ras le bol de ce personnage nuisible qui me harcèle et harcèle tous ceux qui m’entourent pour essayer de les embrigader depuis 4ans…la coupe est pleine. Bel exemple d’un élu qui s’en prend aux habitants qui font bouger l’ordre des choses !

    0

    0
  43. suger dit :

    Saimir Mile, responsable de l’association, »La voix des roms » cité dans l’article du Parisien (et que l’on peut voir en interlocuteur de Braouezec dans la vidéo) est l’auteur de cette forte phrase : « Il y a chez les Roms, comme chez tous les peuples, des délinquants. Mais il n’y a pas plus de délinquants chez nous que dans l’ensemble de la population française »(interview à « 20 minutes »). Le problème est que M.Mile estime à 500 000 le nombre de roms en France… et qu’il ne cesse de jouer sur l’ambiguïté des termes.
    Il est lui-même albanais, arrivé en France en 1996, et il veut prendre sous sa coupe toute les populations gitanes, tziganes, nomades, roms de Roumanie, Bulgarie, Hongrie, en les additionnant toutes sous le nom de « roms » et en les mélangeant dans une prétendue même identité culturelle. Mêmes les gitans présents en France depuis des siècles, sédentarisés et assimilés, n’échappent pas à sa volonté d’emprise politique. Dans ce cadre, n’importe quel pasteur évangéliste est plus représentatif que lui !
    Bien sûr, il y a suffisamment d’ignorants, j’ai presque envie de dire de zozos, pour le croire surtout à l’extrême-gauche qui est toujours à la recherche de victimes exemplaires de la société occidentale et capitaliste. Et pour cela M.Mile est parfait : il leur donne exactement ce qu’ils veulent entendre. C’est un opposant radical aux politiques menées par l’actuel gouvernement et il va même jusqu’à titiller les communistes en critiquant les villages d’insertion qu’ils mettent en place, ce qui lui permet de demander toujours plus. Ne va-t-il pas d’ailleurs jusqu’à discourir sur la « situation coloniale » que subiraient les « roms » !… La confusion est totale et permet toutes les manipulations de ces populations déshéritées par les démagogues.

    0

    0
  44. Damdam dit :

    Bon, monsieur Labaune vous êtes bien mignon mais arrêtez de faire votre Calimero, vous êtes un opposant a la mairie c’est bien mais vos écrits ici ont plutôt tendance a vous deservir qu’autre chose, personnellement mon choix est déjà fait pour 2014 je voterais pas UMP mais PS, faut pas rêver, vous et vos collègues de la droite dyonisienne n’avait aucune chance ici pour l’instant et j’ai pas l’habitude de mettre mon bulletin pour rien.
    De plus, je ne pense pas que Sam fait tout ses sacrifices pour zn tirer un quelconque profit, sauf peux être a part celui d’avoir rendu service a la communauté (cf quartier gare)

    0

    0
  45. didier labaune dit :

    vous m’insultez et me menacez…vous perdez votre sang froid…
    Les gens ne m’en veulent pas parce que je mens, mais parce que je dis la vérité…A très bientô, avec Pitch peut-être..
    Pas un mot, pas une ligne à enlever vous concernant.

    0

    0
  46. Farida dit :

    Dire la vérité Monsieur Labaune, c’est normal, surtout dans une ville où toutes les magouilles sont permises sans se cacher.
    Mais avec modération et ne pas dépasser certaines limites. Encore une fois vous dites des vérités mais vous vous méfiez de tout le monde. ça pose question comme même.
    Ce blog et son association, vous savez comme tous qu’il ne peut pas vivre d’amour et d’eau fraiche, il faut des subventions pour les faire vivre.
    Monsieur Labaune, je vous connais comme ça de réputation mais ne vous juge pas. Ce que vous faites encourage la mairie à continuer ce qu’elle a toujours fait, utiliser habitants, militants…pour mieux couvrir ses arrières. Le jeu d’opposer les gens est l’un de leur jeu où il gagne à tous les coups. Arrêtez Monsieur Labaune, ne dites pas que ce blog vous a insulté, je n’ai rien lu qu’il le dit.
    Vous perdez aussi votre sang froid. Arrêtez Monsieur Labaune, ce blog est un des rares moyens de communiquer, laisser le vivre.
    Pourquoi ne pas vous assoir autour d’une table pour discuter. ça nous changera du système actuel.
    Oui car si vous voulez faire bouger les choses, ce n’est pas en attaquant ce blog que vous allez y arriver. Ce support de discussions est libre, si les règles sont respectés il n’y a pas de censure. Vous savez il m’arrive de déborder par irritation, mon message n’est pas posté, je joue mal je perds. C’est la régle de la modération.
    Il existe un blog le collectif du peuple de la gare dans lequel vous êtes seul à commenter. Les articles sont fermés. Vous savez pourquoi ?

    0

    0
  47. Serge dit :

    Les roms et la vidéo, pas un mot de Didier Labaune quand d’autres font leur possible pour rendre lisible la vérité. C’est ça la véritié aussi monsieur labaune.
    On entend bien le responsable du camp hanul dire que le terrain appartient à la marie. Il parle aussi de contradiction politique, avec un ancien député qui avait demandé au prefet d’évacuer le camp hanul porte de paris, fait avec violence. ensuite il l leur pond un projet provisoire avec conteners, toilettes séches, électricité. un vrai village d’insertion.
    Vidéo censuré, je pense oui. Pas photo, entre l’article du parisien et cette vidéo, deux versions différentes. Réunion du 20/11 Mme Haye avait un discours qui était surprenant : vouloir enfin travailler avec l’Etat pour évacuer les camps illégaux. Le préfet semblait bien surpris et nous aussi…il était temps. Je dois revoir la vidéo j’ai rien compris.

    0

    0
  48. Sam dit :

    @Serge

    Désolée mais je n’ai pas trouvé le temps de consolider les notes des habitants prises lors de la dernière rencontre avec le préfet du 20 nov dernier pour en faire un compte-rendu…

    Je le ferais qd j’aurais un peu de répit.

    Du coup, c’est pas très lisible ce que j’ai écrit à ce sujet …

    En attendant, peut-être que les participants (Fabye, Sophie, Roland, Victoria, Anthony C…) peuvent écrire ce qu’ils ont compris au sujet des roms qd Mme Haye s’est exprimée.

    @Farida

    Ce blog tourne avec une centaine d’euros par an (largement couverte par les cotisations des adhérents) et beaucoup de bonne volonté. On aurait pu faire recette avec de la pub (car pas mal de trafics) mais on a décidé de nous en affranchir. 

    0

    0
  49. TRAZ dit :

    @didier labaune

    encore un commentaire débile et c’est le coin !

    Garnement va !!

    0

    0
  50. Serge dit :

    @sam
    Je n’ai aucune idée du budget de votre association, je vous remercie d’avoir donné ces informations.

    @didier labaune
    (Il faut reconnaître que vous avez fait un effort en me publiant…Un effort très limité: un message publié, tout le reste censuré à longueur d’année….à l’image du Parisien 93 et du Jsd…

    Le blog de Madame Marquaille et son sens de la mesure sont très appréciés par Braouezec et Paillard qui comptent beaucoup sur elle en 2014 comme en 2008…Les subventions ,reviennent comme les étrennes…’)

    Faut être sur de ce que vous avancez sinon c’est grave de donner de fausses informations aux habitants.
    Le sujet ici c’est la présence de roms qui vivent dans des conditions indignes et personne ne veut prendre ses responsabilités même si c’est une affaire européenne. N’empêche qu’ils sont en france, ici à saint-denis et qu’il faut bien trouver des solutions surtout aux enfants. que la municipalité et plaine commune si elle le veut se mettent d’accord sur une solution comme dans la vidéo ou les mettre dehors comme fait une première fois (dit par le responsable du camp hanul, contradiction politique)

    0

    0
  51. didier labaune dit :

    vous m’insultez et vous me menacez..ensuite vous censurez ma réponse (méthode braou) pour laisser parler un pauvre Traz courageux anonyme qui fait dans son pantalon ( traz au fond de pântalon?) qui voudrait me punir (!!!) : je suis visible en conseil ce soir, venez donc avec ce traz…!!!!.
    La démocratie, c’est récent chez vous, votre culture est incomplète et de plus vous confondez instruction et intelligence….tout en vous attribuant les deux….hélas….

    0

    0
  52. Sam dit :

    Pour élever le niveau du débat et revenir au sujet de l’article, ce genre de commentaires n’a pas lieu d’être sur ce blog. 

    Que disions-nous au sujets de la vidéo ? 

    0

    0
  53. TRAZ dit :

    Oh punaise j’en crois pas mes yeux……

    0

    0
  54. suger dit :

    Les postures machistes et le langage ordurier de M. Labaune ne permettent jamais de faire avancer la compréhension des manoeuvres et des contradictions politiques de la municipalité et de Plaine Commune. Je crois qu’il est tout à fait inutile de lui répondre. C’est lui faire trop d’honneur.
    Pour revenir à la vidéo, elle est un témoignage d’un moment des contradictions politiques municipales. A courir après l’ultra-gauche, Braouezec et les siens s’essoufflent : en août 2010, ils sont mis au pied du mur (c’est le cas de le dire s’agissant de promotion immobilière…) par « La voix des roms » (voir mon commentaire ci-dessus sur cette association). Mais ils s’étaient déjà heurtés à un collectif de « sans-papiers » du 93 qui les accusaient de trahison (à juste titre d’ailleurs au vu des promesses démagogiques de régularisation qu’ils se faisaient forts d’obtenir). Ce collectif a occupé quelques temps la « cuisine centrale », rue Connoy, aujourd’hui rasée, puis avait renoncé, n’étant plus soutenu que par l’extrême-extrême-gauche.
    Comment comprendre ces attitudes de la municipalité ? Je crois qu’il y a deux explications majeures :
    – au niveau national, il s’agit d’un positionnement idéologique à la gauche du PC officiel au service de la carrière de P. Braouezec, pour lequel Saint-Denis n’a jamais été qu’un marche-pied vers un éventuel poste ministériel dans un gouvernement de gauche,
    – au niveau local, il s’agit d’offrir une couverture idéologique rassurant les électeurs communistes et assimilés et évitant ainsi les questionnements sur l’opération immobilière de grande envergure menée à la Plaine à marche forcée.
    Dans tous les cas, c’est la défense des intérêts individuels d’un petit groupe d’élus et de collaborateurs de ces derniers qui est le principal objectif. Les dionysiens ne comptent pas, sauf s’ils risquent de « mal » voter et de leur faire perdre le pouvoir qu’ils détiennent depuis presque 60 ans. Il suffit de voir la montée des dépenses de communication, la multiplication des initiatives et des structures (à commencer par la pseudo-démocratie participative) qui tentent de quadriller la ville et d’encadrer la population (le PC exsangue depuis les années 1990 ne pouvant plus jouer directement ce rôle). Bien sûr, il faut y ajouter, comme dans la plupart des villes, le clientélisme, mais qui atteint ici des proportions phénoménales vu le nombre de logements sociaux (environ la moitié des logements de Saint-Denis) et le nombre de salariés de la ville et de Plaine Commune.

    0

    0
  55. houria dit :

    Une vidéo qui dit tout le contraire de l’article sur les roms.
    Faut suivre. D’abord et c’est l’habitant chef des roms qui le dit la mairie et la plaine commune a donné ordre aux policiers de détruire le campement hanul (j’avais lu à cette époque, l’évacuation avait été faite avec force et violence de bonne heure). Et quand on suit la vidéo la mairie et le député met tous les moyens pour les installer. surprenant à la fin de la vidéo quand le journaliste lui parle de contradiction politique;
    Le chef lui répond oui ceux qui nous parle avec leurs propositions étaient les mêmes qui ont ordonné aux policiers de nous expuluser de notre ancien camp hanul.
    Je ne comprends rien si quelqu’un veut m’expliquer.
    Didier Labaune, s’il vous plait ne faites pas de guerre avec des gens qui pourraient être des amis. Vos adversaires vous les connaissez. nous voulons que les choses changes et que les habitants puissent vivre dignement sans que les élus leurs fassent la moral sur la sécurité, la propreté, le logement, leurs enfants.
    Aux gens du blog, à part ceblog qui peut entendre toutes les revendications. Sinon j’estime que tout ça aura servi à rien.

    0

    0
  56. citoyen93 dit :

    Il ne s’agit pas de s’embrouiller entres bloggeurs mais bien de débattre sur la thématique des Roms.
    Pour ma part je pense que Mr Labaune est hors sujet et a franchi les limites de l’acceptable.
    En ce qui concerne les commentaires précédents et notamment celui de Stéphanie, j’ai eu le sentiment de vivre les mêmes expériences lorsque je résidais à Saint-Denis.
    Il y a dans cette ville un cocktail détonant qui ne demande qu’à exploser.
    La pauvreté qui touche une grande partie de la population.
    Un environnement urbain dégradé, anxiogène et sale.
    Un climat de violence et d’insécurité qui s’accroit un peu plus chaque jours.
    Une ghettoïsation de certains quartiers qui sont devenus des zones de non droits.
    Une classe moyenne au bord de la crise de nerfs.
    Une équipe politique incompétente et totalement aux aboies.
    Si on rajoute les campements Roms au beau milieu de la ville, je peux comprendre l’immense ras le bol des Dionysiens.

    0

    0
  57. suger dit :

    @houria : Pour mieux comprendre la vidéo, je me permets de recopier une partie de mon message du 19 décembre 17H02 :
    (En août 2010) c’est la seule expulsion de roms demandée par la ville et la destruction du bidonville a été faite avec un zèle remarquable. Pourtant la municipalité, avec Mme Haye en tête, va se répandre en critiques, y compris à la télévision, contre l’intervention de l’Etat pour expulser ces roms et va leur offrir un terrain municipal pour reconstituer le bidonville, en s’appuyant sur les projets délirants d’associations irresponsables (c’est la vidéo). Alors que comprendre ?
    Le Hanul se situait au bord des lignes de chemins de fer certes mais surtout sur le terrain d’accès au futur (à l’époque) chantier du siège de SFR. Localisation insupportable pour les promoteurs, actifs sur la Plaine !
    Moralité : si vous êtes un citoyen ordinaire de Saint-Denis, la municipalité vous impose la présence d’un bidonville et vous accuse d’égoïsme si vous vous y opposez, mais si vous êtes un promoteur puissant, le ménage sera fait et l’environnement dégagé au plus vite…

    0

    0
  58. Azzedine dit :

    Je vois que le maire a réussi à faire l’unanimité contre lui…

    Pour les derniers adorateurs de M. PAILLARD, relisez bien cette phrase:
    « Le gouvernement doit prendre ses responsabilités en évacuant sans délai les bidonvilles dangereux, en contraignant les propriétaires à les sécuriser et en mettant en oeuvre à l’échelle régionale des mesures d’urgence d’hébergement par réquisition de terrains ou dans le patrimoine immobilier de l’Etat, pour garantir la sécurité physique et sanitaire des personnes. »

    Des expulsions en plein periode d’hiver… C’est de gauche??

    Qu’il arrête de rever aussi, les centres d’hébergement sont saturés et les roms n’iront pas.

    0

    0
  59. Marcel dit :

    Ah……………..je ne pourrais pas mieux expliquer une des causes de la ghettoïsation de Saint-Denis Ville que par le dernier paragraphe en 9 lignes de SUGER ‘, il explique ce qui m’a toujours paru louche depuis la période du Stade !
    Pourquoi Didier Labaune prendrait-il ombrage du rayonnement que sans crier gare aurait au travers de son prochain café associatif ?
    Ne sont-ils pas tous deux quasi-voisins de quartier voulant au moins changer le système dit Braouezec – avec des systèmes de pensée et d’action ainsi que des parcours différents , j’en conviens.
    Ayant été troublé par la vidéo en question disponible à l’époque sur youtube , pour la petite histoire, je l’avais mis en ligne sur ce site.
    Le salut ou la recomposition politique et gestionnaire au niveau municipal ne pourra venir que d’une liste dite indépendante unie tous courants ( sauf idéologues invétérés ) – susceptible de peser !
    Ce que je sais – c’est que la possibilité d’alternance municipale ( ne mélangeons pas tout ) ne viendra pas de l’ investiture officielle donnée par les instances coordonnées du Centre et de la Droite départementales.
    De grâce , les invectives réciproques me paraissent stériles.
    L’essentiel ne serait-il pas de constituer un bloc fiable de non – inféodés en vue d’une alternance !

    0

    0
  60. houari dit :

    Non à la ghettoïsation de Saint-Denis
    Nous ne pouvons rester, sans réaction aux propos de Didier Paillard mettant en cause « la passivité des propriétaires, tous publics, de terrains laissés à l’abandon » et squattés par des roms.
    La municipalité de Saint-Denis a toujours favorisé l’implantation des roms dans notre ville, allant jusqu’à créer un village d’insertion. Cela a crée un véritable appel d’air pour tous les roms d’Europe voulant s’installer en France.
    La municipalité va même construire 80 logements pour installer des roms dans notre ville.
    Comment expliquer les 11 camps de roms dans notre ville et l’installation de 70% des roms d’ile de France dans notre département si ce n’est à cause de l’appel fait, par idéologie, par notre municipalité ?
    Ce n’est pas à Saint-Denis de s’occuper des roms d’Europe. C’est à l’Etat français et à l’union européenne. Saint-Denis n’a ni les moyens humains, ni financier pour gérer cela.
    La population dionysienne ne doit plus être l’otage d’une politique idéologique et partisane consistant à opposer les uns aux autres.
    Le responsable, M Le Maire, le seul et unique responsable, c’est vous ; Vous et votre politique du pire ; Vous et votre politique de ghettoïsation de Saint-Denis.

    0

    0
  61. ddavid dit :

    mr Didier Labaune est tout simplement un troll ! (http://www.telerama.fr/techno/et-vo…). Par curiosité j’ai été jeter un coup d’oeil à son blog qui le confirme par un compte-rendu minuté de ses interventions obstructives au conseil municipal.(sans qu’il y ait trace de propositions constructives).
    Ne nourissez pas le troll! Mais ne le censurez pas, laissez-le décourager ceux qui seraient tentés de voter pour lui!
    Pour en revenir au sujet , quelle hypocrisie de la part de notre maire! Les camps de la rive Nord du canal porte de Paris venaient juste d’ètre évacués quand je constate avec stupéfaction que les baraques se reconstruisaient! C’est impossible de croire que la municipalité ne s’en est pas apercue et n’a pas sciemment laissé faire. Au tout début de cet envahissement j’ai vu trois jours de suite une petite camionette de Plaine Commune leur livrant du matériel, mais passant en voiture je n’ai pas eu le temps de voir de quoi il s’agissait. Si ces baraques avaient été aussitot réévacuées le problème n’aurait pas pris l’ampleur apocalyptique qu’il a aujourd’ hui. Chaque jour de nouvelles huttes plus miséreuses s’ajoutent aux précédentes. L’hiver arrivant, l’évacuation va devenir impossible par simple humanité et les camps vont grandir sans limite. Quand à Vivanne Reding elle frole sans complexe le point Godwin en évoquant la seconde guerre mondiale, sans proposer la moindre solution! Ces politiques sont des bouffons.

    0

    0
  62. houria dit :

    merci suger, je comprends mieux mais j’ai passé plusieurs fois la vidéo, le chef du campement dit bien que la mairie et la plaine commune sont dans une politique contradictoire.
    Ils ont donné l’ordre à la police d’expulser le camp hanul de porte de paris et maintenant ils leur apporte des solutions pour des raisons humanitaires.
    Oui, la campagne a plus que déjà commencé. Et les habitants qui sont dans les mêms souffrances vont encore être leurs victimes. ça ne se passera pas comme ça.

    0

    0
  63. suger dit :

    @houria : ce n’est absolument pas pour des raisons humanitaires qu’en août 2010 la municipalité a apporté une aide aux roms expulsés. C’est parce que ils ont eu peur de la réaction des médias, car l’association « La voix des roms » voulait dénoncer leur responsabilité dans l’expulsion des roms du Hanul. Ils ont acheté le silence de cette association en lui promettant de céder à toutes ses demandes (l’interview de « Pierre » à la fin de la vidéo le montre bien).
    S’ils avaient le moindre souci humanitaire, croyez-vous que depuis des années ils attireraient à Saint-Denis des milliers de sans-papiers, de squatteurs et de roms avec de fausses promesses, alors qu’ils savent bien qu’ils n’ont ni logement, ni travail, ni papiers à leur offrir ? Ils font venir ces pauvres gens à Saint-Denis pour se servir d’eux pour mettre en cause l’Etat et faire croire aux journalistes qu’ils s’occupent de toute la misère du monde. Ce sont des politiciens et les gens ne sont que des pions pour eux.

    0

    0
  64. georges dit :

    Il travaille pour qui ce Labaune ?

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *