LeParisien – « L’arme du couvre-feu pour lutter contre l’insécurité »

Vous aimerez aussi...

20 réponses

  1. Sam dit :

    SCG témoigne au JT de France3. Diffusion ce soir (vendredi 23 août) au 19/20 IDF et demain (samedi 24 août) au JT 19/20 édition nationale. 

    Allez, on continue…le contexte est opportun !

    0

    0
  2. popita dit :

    C’est drôle comme des « arrêtés municipaux » précis et ciblés se sont en une nuit transformés en un « couvre-feu » de tout un quartier … :-p Question de perception certainement .
    Au cas où ça ne se saurait pas encore, les commerces en questions sont fréquentés par une grosse majorité de non-dionysiens, alors si « la vie sociale » de notre quartier (tel que le définit le sociologue en marge de l’article qui a peur que la fermeture des bars vident nos rues) ne tient qu’à une poignée d’alcooliques et de drogués qui se servent de nos rues comme dépotoirs et espace de vente et recèle d’objets en tout genre, c’est un peu comme considérer que nous autres, braves habitants, qui de temps à autre faisons nos courses, prenons les transports en communs, payons nos impôts tous les ans, prenons des nouvelles de nos voisins, et qui aimerions sortir dans la rue mais voyons bien que ce n’est pas la peine, n’étions pas capables d’occuper nos espaces publiques de façon aussi conviviale et sympathiques…
    On ne peut pas cracher sur le fait d’avoir un projecteur braqué un instant sur nous, mais il est vrai que ce sujet reste assez anecdotique, on a tant de choses à communiquer par ailleurs…Notamment l’absence de propositions pérennes pour l’amélioration de notre sécurité alors que St Denis est en carence depuis des décennies sur ce sujet et qu’en parallèle on y projette des constructions de bureaux et de logements …

    0

    0
  3. suger dit :

    Le titre et le contenu de cet article du « Parisien » sont stupides. Que vient faire ce terme de « couvre-feu », qui concerne la circulation des personnes, avec une décision de fermeture de commerces à partir de 20H ? Le journaliste mélange des décisions totalement différentes.
    Il aurait mieux fait d’enquêter et de s’interroger sur les raisons de la date d’une telle décision.
    Cela fait des années que les bars dans ce quartier ne respectent aucune règle et que les « épiceries » se sont transformées principalement en débit de boissons vendant de l’alcool jusqu’à plus soif ! Le fait que nous sommes à quelques mois des élections municipales semble aussi lui échapper pour expliquer cette soudaine réaction vertueuse de la municipalité…

    0

    0
  4. thierryb dit :

    En tout cas, ça a fait la une des télévisions ce soir, et à 18 heures, j’ai eu la surprise d’entendre Florence Haye, interrogée comme si elle était en première ligne contre l’insécurité, au journal de France Culture, comme si elle était responsable de la mesure, et non pas S.Peu…

    0

    0
  5. Minet dit :

    Le Monde est plus précis et indique que cela concerne 40 commerces qui pour la plupart ferment d’ores et déjà a 20h (d’après S. Peu). Et cela ne concerne que 3 ou 4 bars … Beaucoup de bruit pour rien ?
    http://www.lemonde.fr/tiny/3465526/

    Stéphane

    0

    0
  6. Marion dit :

    Effectivement, le terme excessif de « couvre-feu » employé par le Parisien et probablement destiné à faire peur est totalement inapproprié, car la fermeture des officines nuisibles du quartier Gare à 20H00 n’empêche en rien la circulation et tout déplacement.
    Cette dérive sémantique augure bien mal la façon dont sera relatée la campagne municipale, et renvoie à de sombres épisodes. Evidemment, une investigation sérieuse sur le terrrain aurait épargné au Parisien la dérive des mots tout en augmentant la portée de ses analyses.

    0

    0
  7. électeur-dionysien dit :

    « Les jeunes et les trafiquants trouvent toujours un nouveau point de chute. »

    Notre ville a une superficie de 12km2.

    Les points de chute sont faciles à trouver.

    C’est la raison pour laquelle il faut :
    – que les citoyens s’expriment et militent
    – un réseau de vidéosurveillance
    – doubler les effectifs de la police municipale

    Parallèlement à l’action des communes, si l’État décidait de reconstruire et de doubler la totalité de son parc immobilier de pénitenciers, alors cela contrerait un peu les plans des criminels. Ceux-ci songeraient peut-être à cesser les trafics et à se reconvertir.

    L’absence de projets de construction de prisons par le Ministère de la Justice encourage les activités délinquantes et criminelles à Saint-Denis.

    La réforme pénale de Christian Taubira sécurise les délinquants et les trafiquants.

    La Ministre de la Justice est une irresponsable.

    Pouvez-vous arrêter de me censurer ?

    0

    0
  8. julie dit :

    Je partage l’avis de Sam Suger, le  » couvre feu  » dans les faits usuels maintenant à Saint Denis l’est pour beaucoup, surtout les femmes et, cela depuis des années !

    0

    0
  9. houari dit :

    Je me suis promené plusieurs fois dans le quartier de la gare. Je dis bravo, il fallait cette mesure, qui est limitée dans le temps et l’espace.
    J’ai remarqué quelques failles qui lors de la prochaine réunion pourraient etre facilement corrigées
    -il n’y’a pas de police patrouillant
    – Certains commerces concernés par l’arrété municipal ne le respectent pas. Des bars étaient encore ouverts à 20h20.
    -Les « restaurants » restent encore des points d’attroupements, ne vaudrait il pas fermer tous ces fast food?
    -J’ai remarqué que certains groupes s’éloignaient (et s’installaient) de « la gare » pour acheter de l’alcool en dehors de la zone. Peut etre lors de la future réunion, faudrait il proposer d’élargir un petit peu la zone concernée.
    -Les voitures se garant et bouchant la circulation ne devraient elles pas etre verbalisées?

    0

    0
  10. Lila AMELAL dit :

    Au risque de choquer j’ai une question.
    Ce soir environ 20h00 en présence de ma fille (rare) je suis allée faire une petite course dans une boutique du quartier de la gare.
    Des rues moins peuplés moins sales, les rideaux de la majorité des commerces fermés, les bars tous fermés sauf celui qui se trouve en face à l’Eglise de l’ Estrée.
    Un car de CRS garé plus loin.
    Ma fille me demande de ne rien dire. Impossible. Je salue les CRS leur signale ce bar encore ouvert.
    La Police Municipale est seule responsable pour intervenir auprès du gérant du bar me répond le CRS.

    Une discussion avec eux nous amène à parler des prérogatives des policiers municipaux. Les CRS très gênés me remercient mais n’interviennent pas.

    Je ne sais pas ou plus. Qui peut faire exécuter cet arrêté ? Uniquement la police municipale ? C’est du moins la réponse du CRS.
    Lutter contre les violences urbaines fait parti de leurs missions. Aussi, leur présence dans le quartier de la gare consiste en quoi même si je les vois mettre pas mal de PV ?

    Attention je ne suis pas du tout critique à propos de la police nationale bien au contraire. Je veux juste comprendre.

    0

    0
  11. suger dit :

    Les policiers municipaux sont chargés notamment des domaines de compétence suivants :
    – assurer le bon ordre, la sécurité, la sûreté, la salubrité et la tranquillité publiques (L2212-5 du code général des collectivités territoriales) ;
    – la bonne application des arrêtés municipaux.

    0

    0
  12. suger dit :

    Deux informations sur Saint-Denis sur FR3 (journal national du 19/20 du samedi 24 août), l’un très bref sur un incident à l’Hôpital Delafontaine et l’autre un peu plus long sur les fermetures de commerces après 20H :
    http://www.france3.fr/jt/19-20/24-0
    à partir de 9 minutes 30 environ après le début du journal.

    0

    0
  13. BB dit :

    Juste une petite remarque pour répondre à électeur-dyonisien qui demande le doublement des places de prison et qui peste contre la réforme pénale.

    Je ne sais pas en quoi consiste cette réforme, cependant l’idée que la prison est la seule solution pour répondre à la criminalité est pour moi une erreur. En prison, les délinquants sont inactifs, ils végètent quand ils ne s’endurcissent pas encore en attendant leur sortie. La prison ne sert qu’à faire des inaptes sociaux. Ils existent d’autres solutions, surtout pour les petites peines : par exemple remplacer 3 mois de prison par du TIG (Travail d’Intérêt Général). Le TIG, c’est une activité en lien avec son délit, c’est de la réintégration sociale, bref, de la pédagogie (il ne s’agit pas simplement de punir, mais que le délinquant comprenne sa punition).

    Pourtant l’usage des TIG est très limité actuellement. Un changement de la loi est necessaire pour son usage massif, à mon sens bien plus utile à la société qu’une peine de prison.

    0

    0
  14. Lazare dit :

    Pour répondre à BB, peut-être que l’emprisonnement n’est pas, pour des tas de raisons, la solution idéale, mais j’ai en mémoire le commentaire d’un dyonisien sur ce blog même, il y a quelques mois, qui habite autant que je me souvienne près du square Degeyter, qui retrouve quasi quotidiennement son agresseur, jugé et laissé en liberté, qui le nargue, en bas de chez lui et qui parlait de sa souffrance et de son traumatisme face à cette situation. Pas facile.
    En ce qui concerne l’obligation de fermeture de certains commerces à 20 heures, on ne va pas pleurer. Aux JT de FR3, on nous a montré des commercants éplorés qui se lamentent sur une chute de 50% de leur chiffre d’affaire, n’importe quoi et une fois de plus, hélas, les reportages des journalistes de l’audiovisuel sont biaisés, fait à la va vite.
    Effectivement, il faut que la mesure soit appliquée rigoureusement et que les contrevenants soient verbalisés. A suivre.

    0

    0
  15. Sam dit :

    Pour revenir au sujet de l’arrêté municipal de fermeture de commerces :

    Il est très regrettable que même le JT de France3 parle de « couvre feu » et ne mette pas en lumière le décalage entre cette mesure – qui certes diminue ponctuellement les nuisances de manière très localisée – et les moyens à mettre en place pour sortir ce quartier de la « loi du plus fort »…

    Je me mets à la place de Popita  – qui témoigne dans le reportage – violemment agressée pour un smartphone…qui attend depuis plus de 5 semaines toujours que le commissariat arrête son agresseur et que le maire prenne des mesures pour lui permettre de se sentir en sécurité quand elle rentre à son domicile sans l’appréhension de croiser son agresseur. C’est donc ça une zone de sécurité prioritaire ???? On se fiche vraiment de nous…

    Voilà comment la presse fabrique l’actualité en faisant d’une anecdote sa Une …alors que le quotidien est loin d’être anecdotique mais pas assez vendeur. D’après les riverains interviewés par LeParisien, ce journaliste aurait dit « c’est partout pareil »…

    0

    0
  16. BB dit :

    Pour qu’un commerce de proximité perde 50% de son CA journalier en fermant à 20h, c’est qu’il ne doit pas vendre 3 salades et 6 conserves.

    Ces commerces ne sont là que pour vendre de l’alcool.

    0

    0
  17. lila amelal dit :

    Il semblerait que je sois confondue avec Lolita que je ne connais pas mais que je salue au passage. On me parle d’un article qui porte sur une agression. Au final on me dit « mais tu n’es pas Popita »
    Encore une fois je salue la Municipalité pour cet arrêté qui oblige certains commerçants à fermer à 20h00 une très bonne affaire pour les riverains qui circulent dans le quartier de la gare encore une fois la peur au ventre moins celles et ceux qui ne peuvent s’empêcher de véhiculer des rumeurs.
    Une information pour éviter tous malentendus.

    0

    0
  18. mimi dit :

    Justement, puisqu’on parle du quartier de la gare, est-ce que l’un d’entre vous sait ce qui s’est passé dimanche soir (25/08) au boulevard Marcel Sembat? il y avait un attroupement et il me semble avoir entendu des coups de feu…

    0

    0
  19. reno dit :

    @ mimi…
    oui, j’y étais… à la caisse du Franprix : une trentaine de personnes sont rentrées précipitamment dans le magasin en hurlant « il tire sur tout le monde, fermez le rideau, fermez le rideau »… grosse panique ; en ressortant quelques instants plus tard, un badaud m’a expliqué qu’un homme armé avait agressé un automobiliste pour lui voler sa voiture et qu’ils étaient repartis ensemble dans le véhicule… j’ignore si quelqu’un a appelé la Police (je n’avais pas mon téléphone) mais les faits sont si graves que l’on aurait dû en entendre parler… à moins que la Loi du silence…

    Ce dimanche, je rentrais d’une semaine en montagne et retrouvais le pire de Saint-Denis ; cela a confirmé ma décision de quitter au plus vite cette « zone de relégation ». je garderai toutefois ma carte d’électeur pour en faire bon usage en mars prochain.

    0

    0
  20. mimi dit :

    @reno
    Merci pour ces infos. je comprends mieux désormais car j’ai assisté à la scéne depuis mon immeuble. La police est intervenue quelques minutes plus tard mais je ne sais pas comment l’affaire s’est terminée. je suis moi aussi très étonnée q’un tel événement n’ait pas été reporté par les journaux (comme le parisien par ex)

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *