LeParisien – « La gare veut oublier le crack »

Vous aimerez aussi...

18 réponses

  1. citoyen93 dit :

    Je n’ai aucune complaisance avec les élus de cette ville mais le gouvernement en place ne fait également rien pour que les choses aillent dans le bon sens dans les banlieues populaires.
    On assiste à des gesticulations médiatiques pré-électorales mais ne nous leurrons pas, il n’y a également rien à espérer de ce côté là.
    La sécurité ne se décrète pas. C’est un travail de longue haleine qui nécessite beaucoup de moyens où un grand nombre d’intervenants doivent être impliqués.
    C’est un travail de fond sur l’éducation, la prévention, la sécurité.

    0

    0
  2. Hervé, 1 an à St-Denis dit :

    Tiens, Florence Haye est pour les caméras de surveillance, maintenant ? Et pourquoi seulement à la gare, alors ?

    0

    0
  3. Sam dit :

    Parceque ce n’est pas elle qui paie mais la SNCF…

    0

    0
  4. mimile dit :

    Allez un peu de provoc pour une fois

    http://www.rue89.com/blog-belfast/2

    0

    0
  5. suger dit :

    Le maire et Florence Haye n’ont accepté les caméras de surveillance sur le Parvis de la Gare que contraints et forcés…
    La situation était devenue totalement délirante avec la présence du trafic et de la consommation de crack. Cela avait mobilisé les habitants du quartier, grâce notamment à « Sans crier Gare », et surtout attiré l’attention de la presse nationale. Ils ne pouvaient pas rester sans rien faire comme d’habitude.
    Mais, en même temps, par pur réflexe idéologique, ils refusaient (et refusent toujours) la vidéosurveillance. La SNCF leur a donc offert une porte de sortie : elle prenait en charge financièrement et politiquement cette vidéosurveillance. Il leur suffisait alors de consentir sans nécessairement approuver. La municipalité n’était pas engagée dans l’installation de caméras de surveillance, et ils pouvaient dire aux habitants et aux journalistes qu’il y aurait de la vidéosurveillance…
    Magnifique exemple d’hypocrisie politique ! Episode supplémentaire de l’irresponsabilité de cette municipalité !

    0

    0
  6. Punaise dit :

    C’est toujours la zone même en 2015
    Une vraie cour des miracles terriblement anxiogène à pied en journée aussi !
    Revenant du Centre Cardiologique du Nord, j’ai dû rentrer à pieds, pris la rue du Moulin des Gémeaux, après avoir suivi un couple de biffeurs femme abbaya et homme qui éventraient les poubelles et containers qui doivent être ramassés la journée.
    Un peu paumée, j’ai demandé mon chemin, on m’a conseillé de prendre le tram, j’aurais du écouter, mais pensant que ce n’était plus très loin, et ayant raté le tram, j’ai continué à pied.

    Après le Théâtre Gérard Philippe, j’ai suivi les rails pour aller à la gare, là c’est l’irréel, un autre monde, des camelots qui vendent à même le sol, et tout un espace de vente totalement enfumé de vendeurs de barbecues qui pique les yeux, on voyait à peine la gare, il ne manquait que les chèvres et la tente.

    La gare du Nord c’est l’avenue Victor Hugo dans le 16e et le couloir de la chapelle, le boulevard Pereire en comparaison.

    Que fout le Maire de cette commune !

    0

    0
  7. Bel-Air dit :

    Punaise dit « Que fout le Maire de cette commune ! »

    On se le demande ! 🙁

    0

    0
  8. Didier dit :

    Passant tous les matins et tous les soirs par le parvis de la gare, je me permets de réagir et surtout de rigoler doucement 😀
    Punaise partage sans doute l’avis du fameux « expert » de Fox News :
    http://a.msn.com/01/fr-fr/AA86DTf
    Qui doit d’ailleurs présenter ses excuses ce soir au petit journal sur Canal+, après avoir été bombardé de mails 😉
    https://www.facebook.com/PetitJourn

    0

    0
  9. Bel-Air dit :

    @ Didier

    C’est certainement l’habitude de voir la saleté et le dénuement dans lequel vit ce quartier qui vous rend imperméable mais je peux vous assurer que ce n’est pas le cas de tout le monde ! Même moi je m’y habitue! LOL Expérience faite à plusieurs reprises avec des gens modestes et pas bobos pour un sou. On parie que si je réitère l’expérience de me promener du centre ville à la gare avec une autre personne ne connaissant pas les lieux, celle-ci peut et est en droit de se poser des questions sur la bonne gestion de l’hygiène et de la ville, tout court. Je suis désolée mais Punaise a raison, c’est irréel ! Rien à voir avec le fou furieux de Fox news qui nous a bien fait rire… C’est carrément de la mauvaise foi de dire que tout va bien sur ce secteur en particulier.
    Je mets cependant de l’eau à moulin et espère vraiment que le nouveau quartier vers la gare changera un peu la donne car je ne pense pas que cela sera accepté par les nouveaux arrivants, souvent très enthousiastes mais aussi vindicatifs!

    0

    0
  10. goldo dit :

    il ne faut pas rêver, pourquoi les nouveaux habitants de la gare feraient changer le comportement de notre maire. En ce qui concerne les vendeurs a la sauvette et les barbecue qui enfument, je lui ai déjà écrit, pas de réponse, j’ai envoyé un courrier au service d’hygiène et sécurité pareil, grand silence. Je ne connais pas une autre ville ou ce qui se passe a la gare serait accepté. Nous attendons le tram au milieu des fumées, la viande qu’ils mettent sur le gril sortent de sacs poubelles. Il n’Ya aucune hygiène; des commerçants pour moins de ça seraient pénalisés. Le pire c’est que beaucoup de gens achètent sans se poser de questions. Normal cette ville cumule les personnes qui ne peuvent pas se payer de la viande. Là ils ont l’impression d’en manger pour pas cher. En ce qui me concerne moi qui habite côté confluence, j’évite de traverser cette ville et quand je suis obligée, je vais a la station Ile st Denis pour éviter justement de voir ce que je ne supporte plus, ce laxisme. Je ne pense pas que c’est en ce moment que ça va changer.la ville est envahie de vendeurs a la sauvette nous avons le droit a tout(cigarettes,bonnets,chaussettes,madeleines,cacahuetes,cartes de tel. Dans cette ville vous n’avez pas besoin d’aller dans les commerces pour faire les courses.Je ne vois jamais le maire se promener dans cette ville mais encore moins dans le quartier de la gare. Pourquoi pas de vendeurs a la sauvette devant la mairie, bizarre. goldo

    0

    0
  11. Habitant dit :

    @Goldo
    Parce que devant la mairie, le maire s’est installé des caméras pour sa protection, donc pas de dealers de cracks ni de vendeurs à la sauvette. De plus, lui et Braouzec habitent à 2 pas du commissariat de la plaine, là-bas aussi pas de dealers de cracks.
    Les dealers de cracks de la gare ne sont pas loin, ils sont maintenant place des tilleuls où ils se réunissent tous les soirs à 20 ou 30 personnes et dealent en toute impunité. On appel la police, celle-ci passe de temps en temps mais impossible pour eux de savoir qui est le dealer et qui ne l’est pas. il n’arrive pas à avoir d’appartement pour faire des planque et ce maire en carton leur a refusé la vidéosurveillance. Donc le soir c’est Bagdad avec des échanges de coup de feu, des intimidations, des commerçants Thailandais ont d’ailleurs fermé boutique rue de la charronnerie, car les dealers ont menacé sa femme à plusieurs reprises (un commerce qui éxistait ds cette rue depuis toujours). Ces dealers qui viennent pour la plupart du 95 et du 91 suivant la ligne D se permettent de dealer à St-denis avec une grande impunité car ici, il n’y a personne pour les déranger. Donc pour finir les vendeurs de brochettes et autres même si ce n’est pas normal, c’est loin d’être la priorité pour le moment.

    0

    0
  12. Didier dit :

    @Bel-Air : je n’ai pas dit que le quartier de la gare n’était pas sale, ni que c’était normal qu’il y ait tous ces vendeurs à la sauvette et ces barbecues sauvages. Je réagissais aux termes suivants : « anxiogène », « cour des miracles », « il ne manque plus que les chèvres et les tentes » … Personnellement, je ne me suis jamais senti en danger en présence d’un vendeur à la sauvette ou d’un barbecue sauvage (si j’étais forcé de manger leurs brochettes, la oui il y aurait peut être un certain danger ;)) Après c’est une question d’opinion : certaines personnes apprécient ce coté populaire, d’autres non …

    @Habitant : je suis bien d’accord, des dealers de crack et des intimidations aux commerçants sont des problèmes autrement plus graves en terme de sécurité et d’inquiétude. Ceci dit, je passe aussi tous les soirs place des tilleuls entre 19h et 20h sans avoir jamais remarqué rien de particulier (cris, bagarres …) en dehors des attroupements habituels, mais il est vrai que je n’y prête peut être pas très attention (je ne fais que passer), ou alors les problèmes surgissent plus tard dans la soirée

    0

    0
  13. Lazare dit :

    J’avais lu dans ce blog, il y a pas mal de temps, et je crois bien aussi dans Le Monde, mais là mes souvenirs sont un peu plus imprécis, que Saint Denis faisait office d’abcès de fixation pour le trafic de drogue; cela avait permis d’évacuer, en partie, ce fléau de Paris vers la banlieue. Voilà pourquoi ces dealers  » travaillent  » en toute impunité. Merci qui ?
    En ce qui concerne le parvis de la gare et la place des tilleuls, je partage plutôt l’avis de Didier, le parvis de la gare est passablement  » encombré « , la place des tilleuls est sans grâce et sans attraits mais cela reste dans l’un et l’autre cas encore traversable.

    0

    0
  14. Habitant dit :

    @didier
    Pour la vente de crack, ça commence vers 18h au coin entre la rue de la république et la rue de la charronnerie.
    Pour les nuisance et autres bagarres c’est plus tard ds la nuit

    0

    0
  15. goldo dit :

    Habitant
    je sais que les vendeurs a la sauvette sont moins préoccupants que les dealeurs. Sauf que dans un cas il s’agit pour les régler de la police municipale donc de notre maire, et la drogue concerne l’état. J’ai toujours dit que la merde attire la merde. Pourquoi tant de vendeurs a St Denis qu’ ils savent qu’ils peuvent agir en toute impunité et a près cette ville est vécue comme une ville du tout permis. Cette ville reste une ville qui n’est pas la ville de ceux qui y habitent mais la ville des autres, des bandits, des pauvres, des exclus. les nouveaux habitants ne changeront rien et tous ceux qui pensent que cette ville va devenir bobo, sont ceux qui n’y habitent pas. Nous devrions pouvoir porter plainte pour maltraitance.goldo

    0

    0
  16. suger dit :

    Goldo a raison sur le fait que c’est le laxisme permanent de la municipalité dans tous les domaines qui permet le pire. Ainsi les dealers se sentent à l’aise pour faire leur trafic à Saint-Denis parce qu’ils savent qu’il n’ y a aucune vidéosurveillance (sauf devant la mairie…) qui permettrait à la police nationale de faire du repérage. C’est aussi parce qu’ils voient bien qu’aucun délit même mineur n’est jamais sanctionné par la police municipale : dépôts sauvages d’ordures, stationnements sur les trottoirs, barbecues et ventes à la sauvette de tout et de n’importe quoi, consommation d’alcool sur la voie publique, etc…
    Au fait, où sont passés M. Slimane RABAHALLAH maire-adjoint (PSG) « délégué Prévention de la délinquance, tranquillité publique, politiques de prévention » (il doit faire de la prévention car on ne l’entend plus…) et Mme Delphine HELLE conseillère municipale (FDG) déléguée à la Propreté et au cadre de vie (elle doit s’occuper uniquement de sa vie, car, elle, on ne l’a jamais entendu…) ? Au risque d’être gênant, faudra-t-il rappeler les indemnités qu’ils reçoivent pour leurs délégations ? Et combien reçoit le maire pour son « travail » ?
    Mais nous sommes bêtes ! Les élus de la municipalité sont très occupés en ce moment. Oui, très occupés par la campagne électorale pour les élections départementales de mars… Alors, la sécurité, la propreté, le respect des règles de vie commune, cela passe bien loin derrière. Il y a des postes à conserver ou à gagner pour eux et leurs amis. Le quotidien des dionysiens a bien moins d’importance.

    0

    0
  17. Habitant dit :

    @didier, azzedine
    Hier soir encore une trentaine de personne de type antillaise, rue de la charronnerie au coin de la rue de la république qui dealait leur crack en toute impunité, engendrant toutes les nuisances possible et imaginable bloquant l’accès à notre batiment. Mes voisins et moi même avons appelé la police, mais il ne se déplace plus car impossible pour eux de repérer qui est le dealer et comment le trafic s’organise.
    Après quelques échange avec la police, je lui demande pourquoi il n’y a pas de vidéosurveillance pour vous aider, celui-ci me réponds que c’est une décision politique de la ville, là je peux vous dire que je me suis lâché sur cette municipalité, le policier un peu gêné m’a dit qu’il me comprenait. Il est clair qu’un jour il va y avoir un drame et à ce moment je portait toute la responsabilité sur ce maire de pacotille.

    0

    0
  18. Milka93 dit :

    On délocalise… y a plus de crack à la gare mais la drogue dure s’installe dans les quartiers au coeur de la ville. Même des cités auparavant réputées « calme » comme Romain Rolland sont désormais gangrénées par le trafic de crack/héroine. Avec les crack headed qui se promènent aux alentours du quartier (ou se trouvent deux écoles primaires rappellons-le. Dont une que j’ai fréquenté dans mon enfance-Louis blériot-).

    Quand certains banlieues s’embellissent Saint-Denis au contraire fait partie de ses villes qui se dégradent à TOUS les points, il faut arreter de se voiler la face.
    50 ans de communisme c’est pas joli.

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *