LeParisien – « Le feu sous le périph paralyse la circulation »

Vous aimerez aussi...

19 réponses

  1. Sam dit :

    Dans le quartier de la gare, le camp roms situé sur le quai du canal face au 6B a triplé de taille…et les odeurs de plusieurs substances (toxiques ?) qui brûlent sont senties parfois dans certaines rues du quartier (Gisquet, Brise Echalas, Paul Eluard, Nay).

    0

    0
  2. Jean-François dit :

    Dimanche j’ai eu l’impression qu’il y avait un peu moins de cabanes sur les camps roms de Porte de Paris. Par contre il y avait une forte odeur de fumée chimique quand je suis passé sous l’A86 pour remonter vers le Stade de France. Forcément ils se chauffent avec tous ce qu’ils trouvent et dans le coins ce n’est sûrement pas des stères de bois bien sec.

    0

    0
  3. Horta dit :

    Les pouvoirs publics auront-ils le courage d’affronter ce gravissime problème ? Vont-ils reconnaître l’erreur qu’ils ont commise en ouvrant les frontières dans l’Europe a des populations dont le mode de vie, le niveau de vie et l’hygiène sont bien différents du nôtre ? Et que les bonnes âmes ne se chagrinent pas de mes propos parce que pour paraphraser Michel Rocard, nous ne pouvons pas accueillir toute la misère du monde (sans nous mettre en péril nous-mêmes) mais nous y contribuons largement en accueillant en France et particulièrement à Saint-Denis une proportion importante de populations immigrées venues de pays pauvres.

    0

    0
  4. koil dit :

    A noter depuis plusieurs mois de la présence de cabanes sous les ponts sncf après le perif ( petite ceinture) mais ça gêne personne niveau sécurité.

    Mais bon les maires et les polices auraient fait leur boulot, elles ont 48h pour virer les campements !!!

    0

    0
  5. martin dit :

    je ne suis pas du genre pessimiste mais je crains que la situation va continuer à s’empirer, le problème doit être réglé à Bruxelles, et il est clair que les roms doivent rester en Roumanie, leur mode de vie est beaucoup trop différente de la notre.

    La passivité des pouvoirs public est vraiment choquant.

    0

    0
  6. TRAZ dit :

    Concernant les roms un petit extrait d’un article du Midilibre.fr 22/08/2012, 20 h 36

     » La Commission européenne a « salué » mercredi les annonces du gouvernement français en matière d’intégration des Roms, tout en encourageant la France à « lever l’ensemble des restrictions encore en vigueur dès que possible ».

    La Commission, qui avait exhorté Paris à prendre des mesures concrètes pour améliorer le sort des Roms, « salue les annonces faites par le gouvernement français », dans un communiqué de son porte-parole, Olivier Bailly. « Nous félicitons l’état d’esprit très constructif du gouvernement français dans sa recherche de solutions adéquates, ainsi que sa volonté de coopérer avec la Commission et les autres Etats membres de l’Union européenne », écrit-il.

    Le gouvernement français a annoncé mercredi avoir décidé d' »assouplir les contraintes » pesant sur l’accès au travail des Roms mais a souligné que, s’agissant des évacuations de campements illégaux, les « décisions de justice » continueraient d’être « appliquées ». »
    http://www.midilibre.fr/2012/08/22/

    Tout est dit ! A moins que le bidonville de la Porte de Paris et celui face au 6B soient légaux….une action est possible….

    0

    0
  7. Marion dit :

    @martin
    « le problème doit être régé à Bruxelles » … Oui, il aurait dû l’être en vérifiant préalablement le respect des engagements concernant leurs minorités des pays concernés en échange de leur adhésion à la communauté européenne.
    Hélàs, pour cela comme pour tant d’autres dysfonctionnements et déviances de la CEE, ne comptons pas pour régler les problèmes sur ceux qui les ont crées !

    0

    0
  8. Damdam dit :

    Hello tout le monde, petite question Sam qu’en est il du campement rom en face du 6B, une evacuation est elle prevus aussi, car la je commence vriament a en avoir ras le bol de voir mes poubelles eventrés tous les jours, le camps grossir a vue d’oeil, j’imagine que ce terrain là n’appartient pas à la ville de Paris donc qu’est ce qui empechent les pouvoir public de s’en occuper ?

    Le groupe Bremond promoteur du futur quartier Confluence arrivent il a vendre des appartements avec ce voisinage ?

    0

    0
  9. minet dit :

    Le problème avec les évacuations est que, depuis la circulaire du 29 août, les préfets ont l’obligation, avant d’envisager une évacuation, d' »anticiper et d’accompagner les opérations d’évacuation des campements illicites » (c’est le titre de la circulaire). Ce qui veut dire que les préfets doivent procéder à une première évaluation de la situation des familles en mobilisant les services d’ l’Etat et les acteurs locaux concernés (mairies, intercommunalités, associations, conseil général et régional, les 3 premiers étant à Saint-Denis particulièrement engagés contre les évacuations !) pour établir un diagnostic de la situation de chacune des personnes et familles pour prendre en compte leurs besoins (situation administrative – séjour en gros -, leur état de santé – CMU – le logement – no comment quand on sait que 90 % des propositions sont refusées car jugées trop éloignées de Paris et des lieux de « travail » -, l’emploi (???) et la scolarisation – par exemple à Ris dans le 91, 3 enfants venaient d’être scolarisés … la veille de l’évacuation !
    Ce diagnostic, vu les moyens de l’Etat et les difficultés à rassembler et à faire discuter tous ces acteurs , prend donc du temps et a amené certains préfets à tout simplement ne plus procéder à des évacuations programmées (dans le Nord par exemple).
    Ces actions menées, dit la circulaire, au nom de l' »application légitime du principe d’égalité républicaine et non d’une discrimination, fût-elle positive », s’accompagnent de missions confiées au délégué interministériel à l’hébergement et à l’accès au logement (DIHAL) et à plusieurs inspections générales de ministères pour évaluer les dispositifs d’insertions et d’accompagnement… l’administration centrale va donc vérifier que les modalités de cette circulaire – qui active tout de même l’intervention d’un nombre impressionnant d’acteurs sans rajouter de moyens humains ni financiers – sont bien mis en oeuvre.

    Au final, une telle mobilisation des moyens de l’Etat pour permettre une insertion de ces familles que bcp d’entre nous considèrent comme utopique, sans même prendre en compte – rien n’est dit dans la circulaire – les nuisances en terme d’hygiène, de sécurité, etc. qui sont vécues par les habitants, me paraît plus que disproportionnée et en total décalage avec les aspirations des populations …
    Alors, espérons que le préfet restera ferme de son côté même si les messages contradictoires – et uniquement électoralistes en ce moment – de la mairie et de PlaineCo ne lui facilitent certainement pas la tâche.

    Stéphane

    0

    0
  10. Marion dit :

    Merci l’espace Schengen ! Parce qu’une fois que ces populations sont sur notre territoire …

    0

    0
  11. michel93200 dit :

    Viviane Reding.

    Commissaire européenne à la justice.

    Viviane Reding demande aux citoyens français de vivre avec les roms.

    La vice présidente de la commission européenne habite un quartier luxueux de Bruxelles. Faites ce que je dis, pas ce que je fais.

    Vviane Reding est l’incarnation vivante de l’hypocrisie.

    On devrait attraper Viviane Reding et l’obliger à vivre 30 jours à proximité d’un un camp de roms.

    0

    0
  12. Marion dit :

    Madame Reding et tous les autres commissaires européens ne sont pas démocratiquement élus, et n’ont donc pas la crédibilité indispensable pour donner des orientations, ou dispenser des admonestations à des élus du Peuple Français.

    0

    0
  13. koil dit :

    originaire du plus opaque paradis fiscal européen !!!

    Elle m’exècre cette femme..

    0

    0
  14. momo dit :

    Le préfet devait faire evacuer les campements sauvages de Saint Denis ce 11 janvier, mais les associations de soutien (écolo, PCF …) ont réussi le tour de force de l’empecher en prevenant les médias afin que les explusions ainsi médiatisées fassent « pleurer dans les chaumières »…

    L’association « La voix des roms » exige maintenant un logement pour ceux qui sont venus en France s’installer en infraction sur les terrains publics…

    Ils devraient donc passer devant les demandeurs de logement inscrits sur les listes municipales depuis des années?

    Non, vous ne révez pas, ils osent!

    0

    0
  15. citoyen93 dit :

    Un recours collectif ou une action de groupe me semble être la seule issue pour sortir de cette impasse.

    0

    0
  16. Marion dit :

    Je n’ai nul besoin de confirmer ce que voit Sam dans sa première intervention, mais avec mon époux, nous sommes passés hier devant le 6B, et nous avons vu la croisssance exponentielle du camp Rom situé sur l’autre rive du canal. Que l’on ne se rassure pas, il y a encore de la place sur la berge !!!
    Il est vrai que si les pouvoirs publics organisent leur impuissance par toutes espèces d’entraves, un recours collectif, manif, ou autre pétition seront malheureusement des actions vaines, puisque toute forme d’évacuation sera rendu impossible de fait, à cause de tous les préalables et autres actes anticipatoires requis. Enfin, ce n’est pas une raison pour nous paralyser à notre tour ! Les Roms ont été attirés, en toute démagogie et irresponsabilité, par les promesses irréalistes et irréalisables de la Mairie, mais on n’est pas aidé non plus par les dérives antidémocratiques de l’UE depuis plusieurs années, la lbre circulation intégrale de tout, ni par la circulaire citée ci-devant. Par qui a t’elle été établie cette circulaire ? Peut-on avoir sa source exacte et son N° ?

    0

    0
  17. houari dit :

    il est difficile de taper sur la population Rom qui est la population la plus fragile de toutes les populations europeennes.
    Mais , nous population de saint Denis devons un moment ou un autre dire STOP.
    STOP à ces bidonvilles.
    STOP à cette récupération de cette misere par ces groupuscules d’extremes gauche (PCF, Les VERTS etc..) qui ne cessent de se mettre en avant en « aidant ces pauvres roms »
    quelles solutions apportent ils? aucune.
    si, pârdon, ils apportent des solutions: relogement des roms par la ville de saint denis, construction de 80 logements pour un cout de 5 millions d’euros etc…
    le probleme europeen devient un probleme dionysien… et pendant ce temps, les autres villes de la petite couronne disent merci à saint denis.
    il y’a une veritable fuite en avant de nos élus qu’il faut stopper en 2014 sinon saint denis sera une superposition de misere sociale et les 1eres victimes seront les habitants qui ne pourront plus se sauver.

    0

    0
  18. habitant2 dit :

    y-a des agents municipaux très connu, très actifs sur toutes les causes de tous les sans, des militants du mrap, Mouloud Aounit décédé l’an passé doit sourire sous sa tombe (paix est son âme) et des partisans du pcf. comme quoi la ville est grande et petite car tout se voit et sait.
    que faut il penser. comme les autres commes d’avant. moi qui ne travaille pas, pour la recherche de travail, c’est une bonne formation. Enfin c’est pas une raison pour boussiller la ville.

    0

    0
  19. Minet dit :

    @marion
    Circulaire interministérielle du 26 août 2012 numéro INTK1233053C
    Voir http://circulaire.legifrance.gouv.f

    Stéphane

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *