LeParisien – « Misère : attention danger! »

Vous aimerez aussi...

19 réponses

  1. Sam dit :

    Le camp roms au quartier de la gare le long du canal – face au 6B – continue de s’agrandir de manière très inquiétante.

    Autre question : Comment Brémond arrive à vendre les logements futurs de l’autre côté du canal face à ce bidonville ??? Surtout qd on sait l’inertie de la municipalité à ce sujet…

    0

    0
  2. oliv dit :

    « sous les roues de l’automobiliste inconscient »
    Où est l’inconscience quand on s’installe sur une bretelle d’autoroute comme on peut le voir Porte de Paris ?

    0

    0
  3. clemence dit :

    Tout ira bien, (ça ira)
    Les roms vont bientot pouvoir s’installer sur les friches industrielles comme la future de PSA…
    Alors euro ?

    0

    0
  4. Yamina dit :

    Je suis sûre que toutes ces personnes viennent des camps démantelés les mois précédents. J’ai aussi fait le constat que chaque jour qui passe voit ces camps s’étendre. Que fait le maire à part déposer plainte contre l’Etat, bientôt on ne parlera plus de St Denis qu’en faisant référence à son bidonville le plus grand de France. Ras le bol….

    0

    0
  5. Sam dit :

    Ah oui l’euro 2016 …

    Belle occaz pour promouvoir des chambres d’hôtes chez les roms, tourisme « alternatif » koi 😉

    0

    0
  6. momo dit :

    Volonté politique.
    On ne peut rien faire, que de constater, que la misère rapporte à nos élus.

    0

    0
  7. abisa dit :

    qu’est ce qui est le plus choquant ? la misère…ou la vue de la misère ? on dirait que cela donne mauvaise conscience a certains citoyens au point de vouloir la cacher… pour autant déplacée ou dissimulée, peu de personnes se demande comment la combattre !

    0

    0
  8. Sam dit :

    Je crois qu’on va pas tarder à lire suger 😀

    0

    0
  9. Sam dit :

    @Thierryb

    Ne lis plus le blog …arrête, arrête…steup !

    Misère quand tu nous prends…pur délire 😉

    0

    0
  10. Laure dit :

    pas besoin de suger et de thierryb, si pour leur dire bonne année.
    abisa, c’est quand vous voulez ou vous voulez même chez vous pour parler de la misère.
    combien vous touchez ou qu’allez-vous perdre si la mairie saute ? La misère est dans tous les quartiers de saint-denis. Celle là elle ne vous dérange pas car vous la tenez bien ? pas de réponse de vous, j’en sais autant que vous sauf que moi j’ai pas besoin de bouffer en plus de ma paie pour faire de la pub et ca avec tous les partis politique. Je ne suis pas roms mais j’incarne la misère. Et la misère, elle vous voit tous le jours vous gaver. Vous n’avez pas honte de vous cacher derrière cette misère et de rire de celle que vous voyez depuis des années. je comprends les gens qui interviennent et qui perdent leur sang froid, je viens de faire la même chose;

    0

    0
  11. Thierryb dit :

    Je viens de reprendre contact (eh oui) avec le blog par ce sujet.
    La misère se combat, comme le dit Abisa, et elle a raison. Et pas seulement à l’échelle d’une municipalité. Mais l’accumulation de vos problèmes à Saint-Denis fait peur, à distance.
    Bon, je laisse Suger prendre la parole… (et Sam prendre un bol d’air dans quelques temps, pour continuer le combat, rien de mieux !)

    0

    0
  12. abisa dit :

    juste pour rappel je ne suis pas salarié de la mairie ni de plaine commune, juste un simple militant
    qui n’a que son temps à perdre pour défendre ses idées. que la municipalité soit reconduite ou pas en 2014, je continuerai à st denis, dans mon taf et ailleurs ! je suis payé 1900 euros par moi et j’élève mes 2 enfants avec mon conjoint qui ne travaille pas pour raison de santé.

    0

    0
  13. alain dit :

    Il faut bien reconnaitre que tous ces migrants « sédentaires » se sont installés exclusivement sur des terrains appartenant à la DDE, à l’Etat donc et ailleurs sur des friches « privés » et pas que chez nous.
    Bon, donc le Maire ne serait à priori pas responsable. Mais, car il y a un MAIS ! On en serait à la première barraque, on pourrait dire que le Maire actuel et celui qui l’a précédé et nommé, ne sont pas responsables. MAIS ce n’est pas le cas. Le niveau de démagogie est tel que tous les Roms d’Europe se donnent le mot : » venez, venez, avec « Bra-illard » on a rien à craindre, ils nous laissent faire et après ils gueulent contre l’Etat ». Bien sur l’Etat est trop content de voir Saint-Denis, dernier bastion étiqueté communiste, plonger dans les abissses de la démagogie. Le fruit sera-t-il mûre pour 2014? Là est la question.
    Ce qui m’écoeure dans tout cela c’est que les Roms, des êtres humains, hommes, femmes et enfants, sont pris en otage dans toute cette magouille, et que personne une fois de plus ne condamne les dirigeants du pays d’origine ni les dirigeants Européens qui s’en foute. La solution n’est donc pas que dionysienne, il faut aussi se tourner vers la Roumanie, Strasbourg et Bruxelles, le problème c’est que nos élus de tout bord n’ont jamais rien dit la-dessus. Ils regardent, pleurent avec les pauvres en leur maintenant la tête sous l’eau.
    Le maitre mot, »Pas responsable « .
    Circuler il n’y a rien à voir ! Sauf que là on ne voit que ça !
    Bonne année!

    0

    0
  14. Lazare dit :

    Certes la misère se combat, on est (presque) tous d’accord, mais comment, c’est un autre problème. Apparemment, la solution n’a pas été encore été trouvée à St Denis.

    0

    0
  15. alain dit :

    Mais oui, la misère doit être combattue.
    A tous les niveaux chacun à une responsabilité dans cette affaire, au plan local, départemental, national et européen, et mondial bien entendu. Combattre la misère commence par ne plus donner un blanc-seing aux élus pour faire n’importe quoi et pis encore ne rien faire, si ce n’est du discours.
    La première source de misère réside dans l’absence d’emploi et dans la faiblesse du pouvoir d’achat. En 2012 la plus grande exigence du corps électoral aura été de virer Sarko, la belle affaire. Aucune exigence de fond en direction de Hollande. On a du discours, du discours et encore du discours.
    Moi je dis que le pouvoir d’achat peut et doit être amélioré de façon significative, mais pour cela il faut une volonté et un courage politique qui défrisent les fatalistes et les résignés. On ne peut évoquer le pouvoir d’achat sans évoquer l’emploi.
    Il conviendrait dans ce domaine d’exiger que les profits financiers des grandes entreprises en particulier soient réinvesti en France dans l’appareil productif et que le Pouvoir prenne les mesures pour stoper les juteuses délocalisations. Mais là aussi il faut un certain courage. On est mal parti avec la classe politique actuelle. Je constate que le grand parti social démocrate détient tous les pouvoirs, AN, Régions, CG, Sénat, et Présidence de la République. Jamais aucu parti n’ a détenu une telle emprise sur la Nation. Comme quoi avoir le pouvoir pour le pouvoir ne règle rien. Comme quoi être de gauche ce n’est pas qu’une question d’appartenance et d’encartement.

    0

    0
  16. Lazare dit :

    @Alain : un ministre de Sarkozy s’etait rendu en Roumanie, il a lui même eu un clash violent avec une commissaire européenne qui avait comparé avec beaucoup de finesse la situation faite aux Roms en France à la situation des Juifs sous l’occupation, et avec Manuel Barroso président de la Commission européenne, Manuel Valls s’est également et récemment rendu en Roumanie etc…. On ne peut donc pas dire que les politiques français n’ont rien fait.
    Il ne fallait pas accepter dans l’UE la Roumanie, ni la Bulgarie, sans les contraindre a régler préalablement le problème, ce qui aurait pris certainement pas mal d’années; mais que pesait le problème Rom face à la vision purement économique qu’ont de l’Europe les instances européennes. Tout le monde est maintenant dépassé par le problème. Je crois, qu’il va falloir malheureusement vivre avec pendant un certain temps en attendant……….peut-être que cela pète.

    0

    0
  17. suger dit :

    Merci à Laure pour ses voeux et d’avoir répondu aux insanités habituelles d’abisa à propos de la misère. Mes vacances en province loin de Saint-Denis m’ont permis, une fois de plus, de constater qu’il existe des villes et des municipalités « normales », c’est-à -dire des villes où le chômage, les difficultés matérielles, la misère sont présentes, mais où les municipalités n’en font pas leurs fonds ce commerce et cherchent concrétement à améliorer la situation de leurs administrés.
    A Saint-Denis nous avons le malheur d’avoir des politiciens qui, par calcul électoral, ont cherché à attirer toute la misère du monde et rejeter les couches moyennes salariées, qui ont le tort d’oser exprimer des exigences de propreté, d’hygiène publique, de sécurité, bref de bonne gestion de la ville. Alors que les « sans » (papiers, logement, emploi) peuvent bien plus facilement, leur semblaient-ils, être redevables à la municipalité. Celle-ci leur a fait des promesses irréalisables, mais qui permettent de leur faire toujours attendre une amélioration hypothétique de leur sort et d’utiliser leurs difficultés dans des campagnes de communication politicienne.
    Et, de toute façons, si ses promesses ne sont pas tenues, pour la municipalité c’est toujours la faute aux autres : l’Etat bien sûr et les méchants dionysiens (n’est-ce pas abisa ?…) qui ne voudrait pas partager le peu qu’ils gagnent grâce à leur travail. Non, abisa, nous ne cherchons pas à partir en Belgique (nous payons nos impôts locaux à Saint-Denis), et encore moins en Russie… bien que coté autocrates ex-communistes nous soyons déjà bien servis ! Nous voulons une ville avec de vrais responsables politiques qui auraient un souci minimal de la gestion de la ville, qui arrêtent d’attiser les tensions en opposant les catégories sociales entre elles, qui ne gaspillent plus l’argent public dans des opérations incessantes de communication et dans la propagande.

    0

    0
  18. TRAZ dit :

    Un magnifique BIDONVILLE aux portes de Paris et dix pauvres lignes dans le Parisien contre deux pages pleines pour le grand ménage de printemps fait par la Mairie…..On croit rêver !!!

    Le Parisien qui n’a pas daigné répondre à mes mails et mes interrogations sur ses reportages partisans….mais bon passons, la com est bien maitrisée à Saint Denis, au moins un truc qui marche vraiment fort.

    Il faut arrêter de faire de l’angélisme avec les roms, ils ne sont pas là en quête d’un monde meilleur, ils font partis de réseaux organisés et mafieux qui développent une entreprise d’envergure, prostitution, vols à la tire, cambriolage, mendicité et j’en passe.

    Alors effectivement nos futurs propriétaires des friches de la porte de Paris ne sont en grande partie que des petites mains, mais faut il pour autant légitimer leur situation en usant de la rengaine « qu’est ce qui est le plus choquant ? la misère…ou la vue de la misère ? on dirait que cela donne mauvaise conscience a certains citoyens au point de vouloir la cacher… pour autant déplacée ou dissimulée, peu de personnes se demande comment la combattre ! »

    On va faire quoi ? On va s’émouvoir ? s’indigner ? et quoi ? On va proposer de nouveau un nouveau projet avec aide à l’insertion comme cela a déjà été le cas, avec le résultat que l’on sait.

    Il faut se rendre à l’évidence, la mairie de Saint Denis n’a pas les épaules pour gérer les dossiers complexes, je ne sais pas si c’est par manque de compétence ou uniquement par l’envie de maintenir une chape de misère sur cette ville pour mieux la contrôler…

    Quant à abisa, son engagement est louable, ses idées et sa franchise le sont tout autant, cependant ce n’est pas parceque l’on a de la sympathie pour tel ou tel parti politique qu’il faut tout accepter. Le libre arbitre existe et il faut s’en servir.

    0

    0
  19. martin dit :

    @TRAZ: entièrement d’accords.

    Un article encore ce matin dans le parisien sur les roms de la place bastille à Paris.

    Ce qui est invraisemblable, scandaleux et inhumain est l’aide dont les roms disposent.

    Ils bénéficient d’aides dont ne disposent pas des français vivant dans la rue.

    Pour rappel il existe 12 millions de roms, va t’on devoir accueillir toute ces personnes sédentaires?

    Ce n’est pas du tout ce que l’Europe devait apporter.

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *