LeParisien – « Opérations commando contre la saleté »

Vous aimerez aussi...

31 réponses

  1. TRAZ dit :

    @georges
    Oui moi aussi j’ai lu l’article de ce jour dans le parisien concernant la propreté, à lire le truc c’est un combat de tous les jours qui est mené……..bien en décalage avec la réalité…

    Faudrait peut être les inviter les journalistes du Parisien comme ça ils verront ce qui se passe vraiment parceque sur google map on réalise pas bien en fait !!!!

    0

    0
  2. thierryb dit :

    Comme georges, je suis dubitatif devant la rafale d’artcicles du Parisen, dithyrambiques sur l’action de Plaine Co : voyez celui-ci, publié hier ou ce matin, carrément excessif dans l’éloge, sinon même mensonger et ridicule, sinon scandaleux à la fin, quand — surtout lisez ça — il est dit :  » Mettre plus de moyens sur le terrain n’est pas forcément efficace. Cela peut même avoir un effet pervers » pour justifier la saleté, finalement !

    0

    0
  3. houari dit :

    @georges, marrant que vous parliez de l’objectivité du parisien. Ce matin, je leur ai envoyé un mail soft à l’edition 93 car la, leurs articles, ca devenait n’importe quoi. Comme c’est une correspondance privée, je ne mettrai que mon mail. Mais la journaliste a eu gentillesse de me repondre tres rapidement. En gros(sa reponse), elle fait son boulot. voici mon mail

    « Bonjour C’est avec étonnement que j’ai lu successivement vos deux articles concernant notre chère belle ville.
    Si j’avais lu les articles en aveugle, j’aurais volontiers cru à un tract de la municipalité ou à un article du Journal de Saint-Denis (association communiquer à Saint-Denis subventionnée en majorité par la municipalité).
    L’impression première est que vous avez reproduit un tract de la municipalité.
    Quand je lis que les commerces de qualité reviennent dans notre ville grâce aux préemptions ou que la municipalité s’occupe de la propreté dans notre ville, je rigole. Ce n’est pas sérieux du tout d’écrire de telles choses. Saint-Denis est connu par ses habitants pour être sale, dangereuse et n’ayant quasiment pas de commerces de qualité. (Je ne vais pas m’épancher sur ces deux thèmes, vous connaissez assez bien notre ville pour connaitre la réalité du terrain).

    Plusieurs questions se posent :
    – vous dites que les commerces de qualité reviennent, en lisant l’article, on constate immédiatement que les commerces partent (2 arrivent et 3 partent). C’est assez comique malheureusement

    – vous écrivez ce que le maire adjoint au commerce vous raconte : une simple vérification aurait démontré que l’arbre à jouet n’a pas encore signé le bail place Victor Hugo et qu’il est encore lié pour 1 an et demi avec son propriétaire actuel rue de la boulangerie.

    -vous n’interrogez également que l’équipe en place, jamais les opposants et pourtant nous sommes tous la. De moi-même à Georges Sali (PS de gauche) à Didier Labaune (UMP). Pourquoi s’obstiner à ne pas nous écouter ? Nous sommes des personnages publics, nos numéros sont facilement trouvables. Nous avons tellement de choses à dire, à dénoncer ou raconter.
    Je sais que vous n’êtes pas un journal d’investigation et que le métier de journaliste est parfois difficile. J’espère seulement qu’à l’avenir que vos articles seront plus objectifs et que d’autres « vérités » seront publiées. »

    0

    0
  4. Sam dit :

    Je me suis permise de créer un nouvel article et déplacer donc les commentaires pour rendre le débat plus lisible sur ce nouveau sujet.

    Deux articles  de ce quotidien en 3 jours complètement en décalage avec la réalité et dont un par Mme Perrier qui connait assez bien St Denis … c’est juste troublant.

    Mme N. Perrier qui nous sollicitait souvent de 2009/2011 pour avoir le point de vue des riverains ne nous a pas contacté à ce sujet. Notre avis ne compte plus ?  

    Sans doute faudra-t-il que notre collectif (SCG+les autres associations partenaires) demande un droit de réponse et le déplacement de ces deux journalistes pour vérifier point par point les infos communiquées par la municipalité.

    0

    0
  5. Mat 77 dit :

    Bonjour, je passe juste dire que je connais des journalistes ou pigistes au parisien habitant Saint Denis. Par contre, je ne crois pas que l’auteure de ces articles soit dans le lot. On peut quand même préciser que le siège du journal est à Saint Ouen, et que peu ou prou, la situation de la propreté et des voitures garées n’importe où, est la même que chez nous…

    0

    0
  6. suger dit :

    « Le regard d’une sociologue » ?!… Quelle honte ! Comment peut-on oser mettre en avant une prétendue expertise scientifique pour servir la propagande de la mairie, pour justifier l’injustifiable. Qui est cette « sociologue » auto-proclamée qui se met au service du pouvoir pour prétendre qu’il faut moins de moyens pour lutter contre la saleté de l’espace public ?… En fait, une chargée de mission à Plaine Commune payée pour servir de pseudo-caution à l’incurie des responsables de Plaine Commune, auprès de journalistes prêts à gober n’importe quoi pour faire plaisir aux pouvoirs locaux.
    Je précise que j’ai trop de respect pour la sociologie (que j’enseigne) pour laisser passer de telles déclarations qui ramène cette discipline scientifique au niveau du caniveau (c’est le cas de le dire, vu le sujet…) des manoeuvres politiciennes. Trop, c’est trop !

    0

    0
  7. Azzedine dit :

    Bonsoir à tous.

    J’ai lu ce scandaleux article ce matin sur mon téléphone, j’étais ulcéré. Comment le parisien ne peux pas être au courant que ce n’est pas vrai, ils sont à Saint-Ouen, c’est pas possible d’ignorer ce qui se passe à qques centaines de mettre de leurs bureaux.

    Il faut comme dirais Sam, un droit de réponse et que d’autres médias s’intéresse à notre ville. Oui il y a de bonnes choses mais il y a surtout une gestion tout bonnement scandaleuse de la mairie. Il faudrait plus qu’un article…. mais un documentaire.

    J’ai pas l’occasion de répondre dans un article précédent, je ne bosse pas à la mairie mais je suis bien informé.
    On va dire S. Peu et D. Paillard ont quelques peu lâché Braouzec et ils essaient de se racheter une virginité et se désolidarisant de la défaite de ce dernier.
    Alors on s’active sur les deux prochaines années pour donner l’impression qu’ils se bougent mais j’oublie pas les 10 dernières années.
    J’oublie pas le service publique à tous les citoyens qui n’a pas été rendu.
    J’aurais voulu avoir la patience de rester jusqu’en 2014 mais je crois que je ne pourrais pas…

    0

    0
  8. Pgase90 dit :

    « A Saint-Denis, une sociologue a aussi travaillé sur les notions de « ville dégradée », de « déqualification sociale » et « d’appropriation de l’espace public »

    C’est bien d’avoir travaille, ca serait sympa de partager les resultats 🙂

    Mais l’article est confus: s’agit-il de la meme sociologue ? D’une autre? Rattachee a Plaine Commune ? (bizarre une chercheuse rattachee a l’objet de sa recherche). Details bienvenus !

    0

    0
  9. didier labaune dit :

    Entre l’article du Parisien sur la propreté ci-dessus et l’article du jsd cette semaine sur les moyens mis en oeuvre par la municipalité pour la sécurité, la propagande « pseudo-communiste et partenaires » bat son plein!!!
    C’est de la provocation pure et simple …..Les journalistes du Parisien fréquentent les alcôves de la mairie et font partie intégrante du « système d’information Braouezec »…depuis longtemps…
    Plus Saint-Denis est sale, plus il ya de victimes d’agressions et plus la propagande affirme le contraire!!! C’est un sytème que l’on croyait venu des soviétiques, il vient beaucoup plus certainement de J Goebbels….ministre de la propagande du IIIème Reich!!!

    0

    0
  10. TRAZ dit :

    @didier labaune

    Je crois que vous avez dégoupillé là !!!

    0

    0
  11. TRAZ dit :

    « Mettre plus de moyens sur le terrain n’est pas forcément efficace. Cela peut même avoir un effet pervers. Par exemple, on a remarqué qu’en augmentant le nombre de collectes d’encombrants dans le mois, les gens faisaient des erreurs. Le résultat était pire. »

    Comment peut on oser dire cela ??? Si ce n’est pas admettre de facto que la collecte est mal organisée et les personnes mal informées……et de plus pas sur que le résultat soit pire…pire que rien ça n’existe pas….

    Enfin bon, hier deux bonhommes armés de pelles ont ramassé tout ce qui trainait au niveau de la gare des bus (la première fois en au moins un an)……bon dieu que ça fait du bien !!!!

    Alors plutôt que de faire des coups d’éclats de temps en temps et de communiquer là dessus, ils ferraient mieux d’entretenir au jour le jour comme cela se fait n’importe où ailleurs.

    0

    0
  12. dionysien dit :

    Le message d’Azzedine qui est d’une extrême vérité en dit long sur les services de la ville, ne parlons même pas de leurs élus !!! Ce qui est encore plus grave, l’opinion des habitants, rien à faire. La loi du silence ! la loi du plus fort ! la loi du pouvoir !

    Sam ou d’autres, si vous avez des relations dans le monde des médias, n’hésitez pas à leur faire signe. Allez oups, les journaleux du parisien, ce vulgaire morceau de torchon comme le jsd d’ailleurs. Complétement d’accord avec Monsieur Labaune : C’est un sytème que l’on croyait venu des soviétiques, il vient beaucoup plus certainement de J Goebbels….ministre de la propagande du IIIème Reich!!!

    Comment les habitants en plus de leurs galères peuvent t-ils supporter ces élus si peu pour certains et incompétants pour d’autres. Certains diraient pauvre France, d’autres diraient pauvre ville et encore d’autres diraient pauvres dionysiens:

    0

    0
  13. Martin dit :

    @TRAZ: malheureusement il n’a pas tout à fait tort

    0

    0
  14. suger dit :

    Comme souvent didier labaune est un peu (…) excessif dans ces propos, mais derrière l’excès il y a une vérité. C’est ce que personnellement j’appelle la novlangue, pratiqué par les équipes de « com » de Plaine Commune et de la municipalité se Saint-Denis.
    En voici la définition chez wikipedia : « Le novlangue est la langue officielle de l’Etat totalitaire, inventée par George Orwell pour son roman 1984 (publié en 1949). C’est une simplification lexicale et syntaxique de la langue destinée à rendre impossible l’expression des idées subversives et à éviter toute formulation de critique (et même la seule « idée » de critique) de l’État. Le mot novlangue est depuis passé dans l’usage au féminin par analogie avec langue, lorsqu’il désigne péjorativement un langage destiné à déformer une réalité. »
    Prenons un petit exemple local de manipulation de la langue : la « Foire des savoir-faire solidaires ». Deux mots éminemment positifs « savoir-faire » et « solidaire » (qui peut être contre ?) associés pour désigner un ersatz de marché de Noël qui ne doit pas être désigné ainsi !
    Partout ailleurs, une municipalité parlerait de « Marché de Noël » ou de « Foire de l’artisanat d’art ». Mais à Saint-Denis il ne faut pas parler de Noël au moment de Noël… et « artisanat d’art » fait « bourgeois », alors on invente des « savoir-faire solidaires » qui n’ont pas grand sens mais qui font tellement « ultra-gauche » et désarçonnent ceux qui se posent quelques questions sur les orientations de la municipalité et ses opérations de « com ».
    Nous sommes nombreux, sur ce blog notamment, à être du coté du petit garçon d’Andersen qui dit que « le roi est nu » quand le roi est nu, contre les courtisans qui affirment le contraire…

    0

    0
  15. ddavid dit :

    Et Didier Labaune gagne un point Godwin!

    0

    0
  16. Jean-François dit :

    @didier labaune

    Wouhou \\o/ un point Godwin au bout de 10 messages

    0

    0
  17. citoyen93 dit :

    Il faut raison garder en comparant la communication de Plaine Co à de la propagande nazie.
    Effectivement Monsieur Labaune confirme la thèse sur les points Godwin d’une manière magistrale.
    Pour information, il serait temps que la police municipale se mettre aux contraventions électroniques, c’est rapide et sûr et dissuadera les réfractaires au stationnement interdit.

    0

    0
  18. Sam dit :

    Les mots sont importants, on ne peut pas dire n’importe quoi sous couvert de critique. Si on veut être pris au sérieux, il faut être juste et mesuré.

    La meilleure réponse au Parisien est de les inviter sur le terrain et faire un tour de la ville. Je contacte Mme Perrier.
    On verra bien …
    @dionysien
    On a un très bon réseau notamment côté média. On compte bien les relancer en 2013.
    « Piano, piano » 😉

    0

    0
  19. dionysien dit :

    merci sam. je vais être attentif, vivement 2013. Si vous voulez de la matière, je fais le tour des quartiers et j’empile les doléances. Suit 2014, vlà la bombe pour se débarasser de ces incapables qui manipulent les habitants en jouant de la loi du plus fort.
    Sam, vous avez dit; pour être pris au sérieux il faut être juste et mesuré. On le sera, pour une fois que les habitants sont entendus. mais pas assez dans l’ensemble de la ville. Il faut se mettre au travail.
    Mais aussi, pourquoi autant de critique au sujet de Monsieur labaune. C’est comme même cet homme qui au dela de ses critiques totalement justifiés dit haut et fort ce que les gens pensent tout bas mais ne disent pas par crainte. J’avais entendu parler de cet homme, en mal bien sur et par les mêmes élus qui le méprisent tout comme ils méprisent les gens. Cet homme doit être entendu malgré sa couleur politique. D’abord ce blog ne fait pas de politique; il entend toutes les personnes.

    0

    0
  20. didier labaune dit :

    Il faut reconnaître que vous avez fait un effort en me publiant…Un effort très limité: un message publié, tout le reste censuré à longueur d’année….à l’image du Parisien 93 et du Jsd…
    Le blog de Madame Marquaille et son sens de la mesure sont très appréciés par Braouezec et Paillard qui comptent beaucoup sur elle en 2014 comme en 2008…Les subventions ,reviennent comme les étrennes…
    C’est pourquoi les énormes mensonges du Parisien et du Jsd ne sont pas dénoncés comme tels dans votre blog (depuis des années) , mentir par omission est un mensonge aussi grave que les autres: « Plus le mensonge est gros, mieux il passe » a dit G Goebbels….vous êtes en bonne compagnie!
    Un autre son de cloche? http://saintdenislabauneump.blogspo

    0

    0
  21. Stéphanie dit :

    Ah oui, invitons ces journalistes du Parisien à venir sur le terrain en plein jour ! Il ne faut pas oublier que nous sommes en hiver et que la nuit tombe tôt en ce moment … Et la nuit c’est bien connu « tous les chats sont gris » 🙂 ! En journée ils verront la différence forcément …

    0

    0
  22. Damdam dit :

    Hello tout le monde, presque d’accord avec tout ce qui a été dit ici par contre monsieur Labaune, je pense sue la vous dépassez les limites, je ne porte pas les élus de cette ville dans mon coeur (on peux même dire que je les hais cordialement pour le non respect des habitants qu’ils nous font subir quotidiennement, mais nous n’avons pas a les comparer au IIIeme Reich, en faisant cela vous vous à baiser à leur niveau et plus encore.

    Concernant l’article du Parisien ça fait 2 jours que j’essaye de commenter histoire que les lecteurs ai une autre version des faits pour une lecture totalement impartiale mais bizzarement ils ne sont jamais validé… Le parisien en service commandé pour Plaine Commune ?

    0

    0
  23. Sam dit :

    CQFD.

    Mr Labaune a raison, je suis une taupe payée par Paillard & Braouezec …t’in je suis démasquée 😉

    Sinon, j’ai appelé LeParisien et j’ai proposé un point sur St Denis pour montrer le décalage entre les écrits et la réalité. Mme Perrier doit me rappeler demain.

    En attendant, une dionysienne a eu un bon réflexe : envoyer par mail une photo prise ce matin d l’état de saleté de la rue. Exemple à suivre.

    0

    0
  24. Lolo dit :

    Habitant dans le quartier Pleyel qui a subit le coup de propre le 5/12, je ne peux que m’étonner de ce type d’opérations.
    Il est question ici de 30 opérations d’une demi-journée en 1 an alors que la ville compte 14 quartiers et 15 ASVP (=3000 jours de travail, 8 personnes disponibles en moyenne chaque jour)
    On ne leur demande pas d’enlever les voitures tous les six mois, on leur demande de coller des prunes tous les jours sur l’ensemble de la ville et ce jusqu’à 21 heures.
    Vous parliez du siège du Parisien situé à Sain-Ouen boulevard Michelet, deux avenues ont des voies de circulation ou des voies de bus inutilisables : Boulevard Anatole France et Boulevard Ornano.
    La ville ne fait rien de régulier et qui dit pas de piqûre de rappel dit laisser-aller…
    Quand je lis que Plaine Commune se permet d’employer des sociologues, ça donne tout de suite un goût amer à mes impôts… Et ça me donne bien envie de rire quand je vois le faible niveau de ce document, puisque tout est bon pour tout refuser en bloc et éviter de s’allier avec Paris:« Continuons à respirer un air pourri, notre police municipale a déjà tant à faire »
    http://www.feduco.org/cariboost_fil

    0

    0
  25. habitant dit :

    Monsieur labaune, je suis décu de ce que vous dites sur ce blog.
    toutes les associations ont une subvention de la mairie. pourquoi celle-ci refuseraient;
    Au service des élus, vous devez suivre ce blog pour poster vos messages. donc vous savez que les intervenants ne portent pas tant dans leur coeur ceux que je dis encore être des incapables tout juste bon à mépriser les habitants qu’en eux se remplissent le gossier et empilents du patrimoine. mais faut-être prudent, ce sont que des discussions de bas étages (du rdz au 5 de la mairie. faut croire que son personnel commence à parler; mais prudence pas de preuve pas de confirmation. ce qui est vrai, la plupart des gens qui écrivent dans ce blog ne font pas du bas étage mais disent et constatent le manque ou le laisser aller des élus au détriment des habitants. Monsieur labaune, vous avez raison sur pleins de choses mais tant que vous attaquerez tout le monde sans disctinction, vos messages et dénonciations ne seront jamais pris au sérieux. Ce blog ne fait pas de la politique, il discute des moyens que la mairie ne met devrait mettre pour assurer une vie descente pour les habitants. Pourquoi, une fois vous ne laisseriez pas vos grieffs politiques et avancer dans un sens qui mettrez vos arguments et je le redis justes. Rien qu’une fois pour les habitant. l’union faisant la force, pensez-y. vous ne trouverez pas l’ennemi des habitants dans ce blog et vous savez où ils sont.

    damdam, une de vos phrases : je les hais cordialement pour le non respect des habitants qu’ils nous font subir quotidiennement, mais nous n’avons pas a les comparer au IIIeme Reich, en faisant cela vous vous à baiser à leur niveau et plus encore.
    chacun les hais à sa manière; vous savez de quelle manière les élus haient la population. cette populatin ne trouvera aucun mot pour expliquer ce que les élus leur fait subir déjà par leur mépris. le mot que didier labaune a exprimé est fort (en la mémoire de ceux qui sont tombés par les nazis) mais le mot qu’il a donné n’est pas le plus important. vous écrivez ce que vous voulez les autres font pareil.
    sam : il faut vraiment que d’autres journaux vérifient ce qui se passent à saint-denis. comme dit Monsieur labaune, un autre son de cloche pour mettre à pied ceux qui ne prennent pas leur responsabilité auprès des habitants. Des gens qui souffrent de vivre dans des conditions inindignent et qui souffrent encore plus de voir d’autres eux comme leurs enfants vivre à la royale avec l’argent des impôts. Et en plus, t’a pas le droit de parler sinon t’es encore plus sanctionné. on attend les journalistes car la coupe est pleine.

    0

    0
  26. ut dit :

    Tout ce chambardement médiatique n’est que le résultat de l’approche de l’audit qui aura lieu fin janvier , attendez vous a voir vos quartier reluires , et les grandes lessives se multipliez , je vous rappel que cette audit est crucial pour PLAINE COMMUNE .

    0

    0
  27. Fabye dit :

    J’invite Mme Perrier à venir un lundi dans la journée et à faire à pied le trajet entre la gare et le centre ville. C’est dommage, rue Auguste Delaune, elle n’aura pas l’occasion de voir les monstrueuses poubelles du Chicken spot, il vient d’y avoir un incendie dans ce fast food. Mais elle pourra voir les cartons dégoutants laissés par certains commerçants du marché de « Noël « de la place des tilleuls.
    Notre rue est régulièrement nettoyée mais sur la placette en bas de chez nous s’accumulent les déchets. Sans doute est-il beaucoup trop compliqué de nettoyer la rue et la petite place à la fois.
    Si elle ne peut pas venir un lundi qu’elle se rassure les autres jours c’est juste un peu moins pire.
    Je lui souhaite une bonne visite.

    0

    0
  28. TRAZ dit :

    @ didier labaune

    « Plus le mensonge est gros, mieux il passe » a dit G Goebbels, belle référence effectivement il savait de quoi il parlait ce charmant monsieur…..

    Ce serait pas mal également que vous cessiez de faire votre « calimero », vos jérémiades sont affligeantes, de même que vos références…

    0

    0
  29. Damdam dit :

    Et bien du coup une idée me vient, on dois tous avoir des smartphones donnons nous pour mission ces 3 ou 4 prochaines semaines de prendre le maximum de photo pour prouver nos dires (perso j’en ai ras la casquette d’être traité de bobos alors que je ne demande que la propreté et la sécurité) et a rassembler tout ca en un fil de discussion, en tant que communicant je crois au poids et au choc des images face aux mots, la mairie communique a tours de bras a notre tours de nous battre avec les mêmes armes qu’elle, ce blog a de plus en plus de rayonnement a saint Denis.

    0

    0
  30. Fabye dit :

    @ Damdam,
    J’en ai déjà qqs unes en réserve dans mon téléphone. Dès demain, je mitraille!

    0

    0
  31. goldo dit :

    après les vendeurs a la sauvette et les vendeurs de mais,une autre chose existe. Rue Charles Michels a la hauteur du foyer Sonacotra maintenant ce sont des bricoleurs de voitures qui sont là. Ils font de la mécanique,donc démontent des moteurs,font des vidanges. Tout est étalé sur le trottoir,l’huile des vidanges giclent sur la voie publique. Je le dis a St Denis tout est permis.Goldo

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *