LeParisien – « Paillard veut unir la gauche à Saint-Denis »

Vous aimerez aussi...

6 réponses

  1. LeJSD dit :

    Une nouvelle écharpe pour Didier Paillard

    (…)

    Propreté, sécurité, logement et éducation

    Pour le maire Didier Paillard, « cette élection est porteuse de sens et de grandes exigences ». Pour lui, « cette réélection n’est pas une victoire personnelle, encore moins celle d’un parti ou d’un camp, elle est le résultat d’une démarche qui a d’abord consisté à solliciter l’intelligence, à croire en notre capacité collective à faire avancer cette ville ». Il ajoute que Saint-Denis « c’est la ville qui peut grandir sans être broyée par une métropole du Grand Paris centralisée, non démocratique » et indique avoir « clairement entendu les attentes des habitants en matière de propreté, de sécurité, de logement et d’éducation ».

    Durant les six années à venir « nous ne devrons pas oublier les exigences que porte notre victoire […] Nous le ferons avec toutes les bonnes volontés, avec l’ensemble des forces de gauche et de progrès. Oui, je dis bien avec l’ensemble des forces de gauche, car je ne me résigne pas à la division de la gauche ». Il est 11h15. Les 55 élus retournent à l’urne pour élire les 21 adjoints (lire ci-contre) avant la séance photo sur le perron de l’hôtel de ville et le bain de foule amical, entamé à l’intérieur qui se poursuit sous un joli soleil.

    Dans la foule Salut aux ancien(ne)s

    Certains se sont assis au premier rang du public. On croise ainsi le regard de Monique Lejeune, de Françoise Roblin, Martine Kerhouas Lasser, Sam Berrandou… Après plusieurs mandats pour certains, ils redeviennent à cet instant citoyens lambda. (…). Le maire d’abord quand il retrouve officiellement sa fonction. « Deux tiers de l’ancienne équipe ne siègent plus, souligne Didier Paillard. Je tiens à les remercier pour leur travail, leur engagement citoyen. » Puis dans un ordre alphabétique que nous ne respecterons pas ici, sont cité(e)s: Evelyne Nicol, «Gaulliste aux convictions humaines solides », élue pendant 12 ans ; Francis Langlade, élu pendant 19 années, « artisan incontestable de la rénovation du centre ville »; (…).

    Concernant les maires qui au fil du temps se sont succédé, Didier Paillard a rappelé le « travail de Patrick Braouezec, qui a placé Saint-Denis dans une dynamique de réussite ». Avant lui, s’étaient relayés Marcelin Berthelot, succédant lui-même à Auguste Gillot, élu maire au sortir de la Seconde Guerre mondiale, sans oublier « le maire socialiste Gaston Philippe qui s’opposa de toutes ses forces à la Première Guerre avant de devenir en 1922 le premier maire communiste de notre ville ».

    Gérald Rossi – Publié le 8 avril 2014

    0

    0
  2. Sam dit :

    Bon beh les z’amis, 

    nos « zomages » à la dynamique de réussite de Braouezec. Ahhhhh la réussite dionysienne, un exemple « d’une ville monde » pour le reste de l’humanité !
    Et spéciale dédicace à « artisan incontestable de la rénovation du centre ville ». Vu le résultat, cet artisan mériterait bien une légion d’honneur (si si) !
    Et pas un mot pour Mr C. Girard ?!!!…il mériterait aussi le label « artisan incontestable de la rénovation du centre ville » 😉

    Chers z’amis, « qui m’aime me suit » : on va continuer à être force de propositions. compte tenu de 6 dernières années, on espère que le mur est tombé…cette fois-ci. 

    chers zélus, après le protocole « le terrain c’est maintenant »…bref, au boulot !

    0

    0
  3. Lolo123 dit :

    Le programme de Paillard se résume à sa photo de campagne: les bras croisés regardant vers le Nord (tournant le dos à Paris)
    Conclusion: il ne fera rien et je pense que c’est un moindre mal. (Surtout qu’il ne fasse rien)

    0

    0
  4. goldo dit :

    on ne va pas chômer mais nous serons force de l’opposition de cette équipe qui jusque là n’entendaient pas la souffrance des habitants. Goldo

    0

    0
  5. citoyen93 dit :

    Monsieur Paillard veut unir la gauche à Saint Denis !
    Mais pourquoi faire ?
    Il n’a aucun projet et le bilan de son mandat précédant est catastrophique.
    Il nous explique aujourd’hui qu’il a entendu le message et qu’il entend être à la hauteur de ses responsabilités.
    J’ai envie de lui dire, ENFIN !
    Vous avez compris que ce sont des mots qui répondent à une stratégie que je qualifie d’enfumage.
    Rien ne se fera, car rien ne s’est fait pas le passé et qu’il n’y a aucune raison pour que cela change dans un futur plus ou moins proche.
    Quand on conforte dans son siège une première adjointe sensée s’occuper de la sécurité sur cette ville et qui n’a rien fait pendant toute la longueur de son mandat, je pense qu’il n’y a strictement rien à espérer de bon de cette équipe.

    0

    0
  6. citoyen93 dit :

    Didier Paillard m’a enfin entendu !
    En regardant l’organigramme de la mairie de Saint Denis.
    Un maire adjoint est chargé de l’emploi et de l’insertion professionnelle.
    Monsieur BAGAYOKO Bally.
    Il était temps.

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *