leParisien – « Saint-Denis : le centre-ville miné par le crack »

Vous aimerez aussi...

42 réponses

  1. Sam dit :

    On aurait aimé que les habitants (parents ou enseignants) nous contactent au sujet de la rentrée scolaire, mais on constate que la sécurité demeure la première préoccupation car c’est un préalable à tout …

    0

    0
  2. nikita dit :

    J’avoue qu’en tant qu’habitants du 1 rue Fontaine nous n’en pouvons plus de ces rassemblements bruyants, de cette poubelle (papiers, détritus, bouteilles vides…) à notre porte et au carrefour de la rue de la Rép’. Arrivées il y a un peu plus d’un an nous y avons cru, avec le soutien des « Sans Crier Gare » et des habitants de la copropriété, mais à présent que les nuisances reprennent de plus belle, nous n’avons plus d’espoir, et nous ne sommes pas les seuls dans notre entourage. La crise ne semble pas affecter les propriétaires des rutilantes machines garées devant le Franprix, ni leurs consommations en tout genre, ni leur arrogance. Le racisme semble avoir changé de camp, c’est nous les étrangers, je n’ai qu’une idée c’est de partir…

    0

    0
  3. Bertrand dit :

    Bonjour Nikita,

    Pourquoi ne mettez-vous pas sur la façade de l’immeuble une banderole : « Nous en avons assez de la drogue à Saint-Denis » ou quelque chose dans le genre. Avec les milliers de personnes passant rue de la République + la municipalité qui n’aime pas ce genre de « publicité », vous pourriez faire bouger les choses. Il faut vous rendre visible et qu’on entende (et lise) votre ras-le-bol.

    0

    0
  4. suger dit :

    Parmi les réactions à cet article sur le site du Parisien, on peut lire ce témoignage :
    « Où sont les cars de CRS ? J’habite dans le quartier rue Fontaine et je peux vous affirmer que les cars de CRS ne sont quasiment plus jamais présents. De plus, en parlant avec les CRS on s’aperçoit que ces derniers n’ont pas le droit d’agir, ils ne font que les épouvantails. Résultat? Aucun changement…. Cette ville est abandonnée par les pouvoirs publics et nous ne pouvons compter que sur l’entraide entre voisins et l’association « Sans Crier Gare ». A quand une présence durable et active des pouvoirs publics dans notre quartiers ? Du côté de la mairie, pourquoi la police municipale ne verbalise pas pour consommation d’alcool dans la rue, bris de bouteille, insultes racistes, volume sonore très élevé des magasins, de loger les vendeurs ambulants qui minent le peu de commerces diversifiés qui restent dans le centre ville? Les habitants du secteur République/Fontaine lance depuis de longs mois un SOS!!!! Nous nous sentons abandonnée par la république! »
    LaMitad le 06/09/2011 à 11h28

    0

    0
  5. mimile dit :

    Parce que le racisme était dans ton camp Nikita ? Non je déconne. Il vaut mieux dès fois. Egalement habitant du 1, rue Fontaine, l’idée de partir m’a traversé l’esprit mais après réflexion j’ai jugé que ce n’était pas à moi de le faire mais à eux. Ce qui ne résoud en rien le problème.
    On tourne autour du pot depuis des années. Faut-il attendre qu’un poing parte dans une gueule quelconque. Faut-il porter plainte comme le disent les flics ? Leur balancer des cuvettes d’eau froide à dix heures du soir (ça marche j’ai essayé mais il faut faire vite et discret).
    Quant au délire de N. Perrier, mieux vaut en rire. C’est vrai que les flics sont là régulièrement mais ça ne veut rien dire. Le 29 février ou la comète de Halley sont aussi réguliers. Il (ou elle) voulait sans doute dire « souvent », mais là c’est faux.
    Et ces seigneurs s’en foutent comme de leur premier pétard.

    0

    0
  6. Jlaurent93200 dit :

    Mes parents vivent rue Gibault, la porte d’accès au parking de leur immeuble est actuellement hors service et devrait être remplacé rapidement. Malheureusement cela permet au dealer et junkies d’utiliser les lieux pour les trafics en tout genre… Les trafiquants ne sont pas indifférents à la présence policière ils changent de coin… Maintenant ils sont rue courte entre la rue Connoy et Gibault… Je comprends l’exaspération de Nikita mais cela n’a rien à voir avec du racisme c’est de la délinquance, du trafic tout sauf du racisme !!!! J’ai l’impression de revivre ce qui s’est passé à la gare il n’y a pas si longtemps. Et j’en profite pour citer le Maire de Saint-Denis dans la nouvelle version du Journal de Saint-Denis qui devient Saint-Denis le Magazine : « Rester au cœur d’une même réalité avec les habitants » ! Hé bien Monsieur le Maire on voit que vous connaissez bien le centre ville !

    0

    0
  7. Sam dit :

    Cette bande d’excités fumerait même de « la vache qui rit » si ça pouvait les faire délirer …
    Quant au commentaire de LaMitad, il en a également fait part au commissariat. Nous allons remonter encore une fois ces infos au préfet et au maire et demanderons une nouvelle rencontre !
    L’idée de la banderole a été suggérée aux riverains rue Fontaine. J’en étais restée au choix du texte le plus approprié. C’est aux riverains de décider et nous les aiderons et soutiendrons naturellement. Pour rappel, dans le quartier de la gare nous en avons mis deux : une rue Charles Michels et l’autre rue Auguste Delaune en 2008/2009.
    Je suis d’avis a organiser une manif de la mairie à la sous-préfecture pour exiger des actions des pouvoirs publics et soutenir les riverains. Qu’en dites-vous ?

    0

    0
  8. Lazare dit :

    De retour d’un bol d’air à la campagne, j’ai pris pied dimanche 4 de ce mois à Saint Denis, et j’ai reçu ça comme une claque, une autre planète. Les abords du parvis de la gare toujours cahotiques, la rue Renan servant de poubelle à des dizaines de bouteilles de bière et autres canettes, les papiers gras et plastiques accrochés un peu partout, la rue de la République envahie par les vendeurs à la sauvette. Peut-être que c’était comme d’habitude mais j’avais tout simplement perdu cette foutue habitude. Et, moi aussi, je me suis senti pas mal découragé, heureusement que dans le hall de mon immeuble, j’ai trouvé le nouveau magazine de Saint-Denis où notre bon maire, dans son édito, nous souhaite à tous une excellente rentrée et nous expose toutes les réalisations faites ou à venir (entre parenthèses, question sécurité un article croquignolet sur les médiateurs de nuit, c’est tout). Et bien, croyez moi ou pas, ça m’a redonné le moral !

    0

    0
  9. céline dit :

    Pour vous donner un exemple sur la présence des flics : je les ai appelé l’autre soir pour une « broutille » en comparaison à ce que vous vivez ( rodéo de moto volée dans les rues de l’ile saint denis)… le policier qui m’a répondu aprés la 15eme sonnerie m’ a dit : » mais vous savez, nous ne sommes que 3 ce soir, nous ne pouvons donc pas venir vous aider. de plus, ça ne sert à rien, ils recommenceront demain ». Je ne blame pas cette personne. C est juste hallucinant… Je pense que nous sommes totalement laissés à l’abandon.

    0

    0
  10. JB dit :

    Habitant depuis 3 ans rue des chaumettes je n’avais jamais eu de problème jusqu’en juin dernier ou en rentrant après minuit des junkies mon agressé pour me voler mon porte-feuille. Résultat 5 jours d’ITT.
    La police m’a juste dit que depuis le nettoyage de la gare ils savaient que les junkies avait migré au centre ville mais qu’ils n’y pouvait rien et qu’il ne valait mieux pas que je rentre chez moi après minuit.
    Même mon médecin me conseille de prendre une chambre d’hôtel sur paris quand il est trop tard plutôt que de rentrer chez moi.
    Doit on vraiment supporter cela et accepter de s’auto-imposer un couvre-feu?

    0

    0
  11. collot_dherbois dit :

    Avant le pain, la sécurité est le premier besoin du peuple.

    Si les vendeurs de crack ont choisi Saint-Denis, pour établir leur trafic, c’est qu’ils savent le laxisme de la municipalité communiste, et la quasi-absence de police muncipale dans notre ville.

    Ensemble, réclamons le triplement des effectifs de la police municipale dionysienne, et son armement avec des armes de 4ème catégorie.

    Jean-Marie Collot d’Herbois

    0

    0
  12. citoyen93 dit :

    La toxicomanie et la délinquance en général sur cette commune mine totalement le quotidien des habitants.
    La question de la police municipale a déjà été évoquée maintes fois dans ce blog et nous sommes tous d’accord pour constater que leur efficacité est proche du niveau zéro.
    C’est un tout.
    On ne réglera rien tant que les effectifs de la police nationale ne seront pas augmentées.
    La mairie se refuse a attribué à la police municipale une réelle mission de police. Le résultat est accablant, les policiers municipaux n’ont absolument aucune efficacité sur le plan du respect du stationnement et de toutes ces petites infractions qui minent la vie quotidienne des habitants.
    Le crack est une conséquence du laxisme de ces élus.
    Vous avez une arme, c’est le bulletin de vote, alors il faudra s’en servir à bon escient l’année prochaine.

    0

    0
  13. Biquette0093 dit :

    Entièrement d’accord citoyen 93, notre police municipale et nos médiateurs de nuit ne servent strictement à rien sinon à faire augmenter nos impôts. Quant aux énormes problèmes rencontrés en centre ville Fontaine/République principalement, je pense que l’idée des banderoles comme le préconisent Sam et Bertrand est une très bonne idée. Il faut une manifestation de grande envergure, banderoles, manifs et pourquoi pas alerter les médias (FR3 par exemple) comme il l’avait été fait en son temps, pour le quartier de la gare. Que reste-t-il de la « ville des rois », mobilisons nous en attendant effectivement de pouvoir exprimer notre mécontentement par le vote.

    0

    0
  14. hélène dit :

    Les banderolles peuvent être une très bonne idée, est ce que pour autant cela fera bouger ces individus qui se fichent et contre fichent de la présence des CRS lorsqu’elle se trouve là ?
    Il est vrai qu’il faut dissocier le groupe principal, qui se réunit là depuis des années aux zombies qui viennent s’agréger et, se cachent derrière eux.
    Il est vrai aussi qu’il est impossible de dialoguer avec eux, je l’ai fait en son temps, des voisins antillais ont essayés , peine perdue c’est leur territoire un point c’est tout !
    Ce que dit jlLaurent est tout à fait juste,au sujet de la rue Gibault Courte et Emile connoy, pour y être tous les jours, c’est l’emplacement rèvé d’autant plus que le stationnement du camion du primeur, hélas ce n’est pas volontaire, masque idéalement leur présence.
    J’ai rencontré la police municipal et, leur ai signalé tous ces faits. Ils passent, notent et font remonter les infos au Commissariat, intervenir pour eux est bien difficile, ils n’ont pas envie du tout de se prendre de très mauvais coup, on peut comprendre lorsque l’on est en charge de famille puis, leur nombre est largement insuffisant ; d’où la question doivent ils remplacer la Police Nationale ?
    Enfin rien n’a changé le couvre feu on se l’impose à soi-même.

    0

    0
  15. citoyen93 dit :

    L’idée de la banderole est très bonne car elle va confronter les élus à leur responsabilité pleine et entière sur ce dossier.
    Je vous rappelle que la maire adjointe chargée de la sécurité Madame Haye est depuis le début aux abonnées absents sur cette question.
    En dehors des slogans creux et vides de sens « liberté, dignité, écologie » de la part de la majorité municipale, que les Dionysiens ont l’habitude de lire sur les panneaux électoraux, rien n’est à espérer de cette équipe municipale.
    Il est grand de passer aux choses sérieuses en déployant des banderoles et en alertant les médias.

    0

    0
  16. Sam dit :

    Suite a notre demande, on rencontre la semaine prochaine Mr Meyer – commissaire de St. Denis – avec des représentants des riverains des secteurs concernés.
    On a également relancé la préfecture pour une rencontre avec Mr Lambert, Préfet du 93.
    @suivre…

    0

    0
  17. nikita dit :

    Merci à tous de vos commentaires, je me sens moins seule même si cela ne règle rien (encore)
    Sam, as-tu besoin de nous pour les réunions ? Je suis aussi OK pour une manif, pour une banderole, bref pour tout ce qui peut faire bouger les choses. Il faut y croire malgré tout.

    0

    0
  18. Sam dit :

    @nikita
    On n’a pas d’autres choix que de nous battre pour avancer !
    Pour les réunions, vous serez amenés à vous réunir en amont au sein de votre copro. LaMitad et/ou Leon vous tiennent au courant.
    Bises

    0

    0
  19. Bertrand dit :

    Personnellement, je serais pour mettre un bon coup de pression via unE banderole et pourquoi pas une manifestation. Il est temps que la mairie se retrouve face à ses responsabilités et accepte l’idée d’une vraie police municipale. Je pense également que la police nationale peut être plus efficace. Nous avons eu plusieurs exemples récents de personnes en difficulté qui ont appelé le 17 et se sont retrouvés avec une réponse déplorable, aucune aide, ni aucune intervention.
    Le changement viendra des citoyens par des actions de terrain et, au moment des élections, par le vote.

    0

    0
  20. citoyen93 dit :

    La banderole me semble un bon outil pour alerter, informer, revendiquer, afficher le ras le bol général des Dionysiens sur la question de la sécurité.

    0

    0
  21. lolo dit :

    Hier soir nos force de police n’étaient pas en centre-ville mais au Café des Cheminots rue du Landy. Il y avait bien 30 fonctionnaires (policiers, CRS…) et une dizaine de véhicules banalisés ou non.
    Je n’ai rien trouvé dans la presse ce matin. Peut-être le même genre d’interventions que celles-ci. http://www.leparisien.fr/seine-sain

    0

    0
  22. Sam dit :

    De source policière, une descente a eu lieu hier soir rue Fontaine. Le commerce « Jenny coiffure » a été une des cibles, il y aurait eu une dizaine de gardes à vue.
    Cette intervention fait probablement suite à la mobilisation des riverains et l’article du parisien. Faut rien lâcher !!!!

    0

    0
  23. goldo dit :

    bonne nouvelle,je vois que la mobilisation des habitants payent et c’est pour celà qu’il ne faut rien lâcher.
    Je rentre de dordogne demain et quand je lisais les commentaires celà ne me donnait pas envie de revenir. En lisant celà je reprends un peu d’optimiste. on verra si celà va faire disparaitre le phénomène et bon courage aux riverains de ce quartier. 

    0

    0
  24. stephanie dit :

    Oui il faut se mobiliser encore et encore pour mettre fin à ses situations inadmissibles partout où elles se passent. 

    Car il ne faudrait pas oublier le quartier de la gare. Je viens de passer rues Renan et Delaune : ça braille, ça boit, ça fume (voir autre chose …) , ça urine n’importe où, ça écoute la musique à un volume impressionnant ! Tout n’est pas réglé ici, loin s’en faut. Le nombre d’hommes dans ces rues ce soir est impressionnant. Il y a des attroupements partout. Personnellement cela faisait longtemps que je n’avais pas vu cela dans le coin…. 

    0

    0
  25. goldo dit :

    je viens de rentrer de Dordogne,j’en ai traversé des villes et aucune ne ressemble a St Denis. Je ne supporte plus la rue de la république,le centre de la ville ressemble a tout sauf a un centre de la ville. Moi cette ville si je l’ai appréciée,je ne la supporte plus et la fuis. Je n’étais pas là hier soir a la réunion mais j’ai eu des échos et beaucoup de personnes sont mécontentes. Je ne fais a St Denis que ce que je suis obligée de faire et pars a chaque fois que c’est possible. Si rien ne change,je pense que cette ville basculera au niveau politique. Goldo

    0

    0
  26. goldo dit :

    depuis mars dernier j’étais très rarement dans la ville où je paie des impôts car il m’est de plus en plus difficile d’y vivre. Cette nuit depuis 6 mois je n’avais donc pas passé un W.E a St Denis. C’est le premier et cette nuit,que s’est-il passé a 2H30 du matin. Une dizaine d’individus sont arrivés en courant de la rue du Port en tapant partout,en caillassant,en vidant les poubelles. J’ai appelé la police qui m’a dit qu’ils envoyaient une voiture. Entre deux j’ai du rappeler deux fois car ils mettaient le feu a priori a des cartons. La police est venue,le feu était éteint et les individus envolés. Hier soir c »était la clôture du FAR et je pense que ce qui s’est passé a un lien avec cet évènement.
    Il est vrai que les absents ont toujours tort,moi j’avais l’impression que ce lieu était plutôt sympa et que celà n’apportait pas trop de nuissances. Depuis que je suis rentrée,les voisins me racontent que tous les W.E c’était bruyant. Alors faut-il le laisser vivre. Le problème est que dans cette ville dès que quelque-chose de sympa se fait, il faut qu’une minorité d’individus s’introduisent et démolissent tout. J’en ai vraiment le ras le bol.61 ans j’aspire a plus de tranquillité et mon époux malade encore plus.Goldo

    0

    0
  27. lost dit :

    Nous sommes si nombreux à souffrir des mêmes choses, je me demande toujours comment c’est possible mais là ….je voulais signaler de nouveaux problèmes survenus depuis cet été et dénoncer le « laisser faire ».
    Depuis longtemps les vendeurs à la sauvette sévissent rue de la république(la vente à la sauvette est devenue un délit, la police peut maintenant arrêter les vendeurs pour ce seul fait,les policiers des autres villes le font massivement mais pas à St Denis). Cet été des sauvettes d’un nouveau genre se sont installées, il ne doit pas s’agir de sans papier, ces personnes ressemblent plus à des commerçants du marché, peut être des volants , ils ont un meilleurs équipement, parfois des voitures, camionettes et vendent des djellabas, qui des chaussures etc…qui ne sont pas des contrefaçons. Nous avons appelé la police municipale et quelle ne fut pas notre surprise (je m’étonne que nous soyons encore surpris d’ailleurs) de voir la police arriver, discuter gentiment avec le vendeur qui a rangé sa voiture plus correctement mais toujours dans la zone piétonne et continuer sa vente rue de la république non plus dans son milieu mais sur un bord devant une entrée d’immeuble, avec des sourires complices de notre police municipale. Voilà donc qu’une nouvelle forme d’illégalité vient de s’installer à saint denis et demain ils seront dix, cent s’organiseront et auront débordés les services de police. Pourquoi ces vendeurs ne sont ils pas immédiatement verbalisés,s’ils s’agit en plus de commerçants du marché ils devraient pour ces pratiques être interdits d’installation sur le marché. Pourquoi la police n’utilise t’elle pas les moyens qui sont à sa disposition. Voilà un sujet qui pourrait aussi être inscrit à l’ordre du jour du rendez vous avec le préfet.
    Nous garons notre voiture au parking République aussi !!!
    Lost

    0

    0
  28. thierryb dit :

    Comment voulez-vous que des gens qui sont incapables devoir où est le problème dans le foutoir anarchique de nos rues puissent entreprendre quoi que ce soit de répressif? Les passe-droits, les petits arrangements, l’allergie à la règle, surtout si elle émane d’une instance collective, c’est devenu culturel.

    0

    0
  29. citoyen93 dit :

    La totale anarchie joue un rôle de catalyseur et a pour effet d’attirer encore plus de dysfonctionnements.
    Les élus sont totalement dépassés par la situation et ne prendront pas de mesures susceptibles de renverser la situation tant qu’on sera en période électorale.
    Les Dionysiens vont vivre de grands moments de solitudes.
    Pour la mairie il ne reste que la technique de « l’enfumage » qui consiste à organiser des réunions, forum, débats, etc.. en se gardant bien de prendre la moindre décision.

    0

    0
  30. goldo dit :

    je ne sais ce qu’il faut faire au niveau des vendeurs a la sauvette. Moi je propose qu’on fasse pareil. Installons nous et vendons ce que l’on a envie de vendre.Ceci en prévenant les médias et là on verra ce qu’ils feront aux citoyens responsables que nous sommes.
    Ce soir un nouveau groupe de toxicos qui ont pris dans le chantier de quoi s’asseoir pour fumer et consommer alccol. Pour l’instant ils sont calmes mais rien que de les voir m’énerve. Ce que nous vivons au quotidien ne va faire amplifier que de la haine et de l’intolérance. Pauvre ville.

    0

    0
  31. dee dit :

    Bonjour à tous,

    Prise par diverses occupations je ne suis pas venue sur le site depuis un moment, mais j’ai des update réguliers par mon mari et mes voisins et encore bravo pour la mobilisation de tous. Voilà, la rentrée et la reprise du travail font que tous les jours tôt le matin et en fin d’après midi j’emprunte la rue Emile Connoy, et très régulièrement (tous les jours en fait), je vois la même toxicomane assise derrière le camion du primeur, cachée sous un châle, à fumer, accompagnée du même acolyte qui attend son tour…il se trouve qu’au même moment, les enfants vont ou sortent de l’école primaire, souvent seuls, je les croise et j’essaie de surveiller, il doit être très choquant pour un enfant de voir une telle scène, mais tous les jours, cela devient un évènement aussi banal que de voir quelqu’un fumer une cigarette et ne manifestent finalement aucune réaction, aucune peur. Cette rue a une odeur particulière et pour cause, aujourd’hui j’ai assisté à quelque chose de rare: des policiers municipaux (!) ont délogé cette femme de l’immeuble mitoyen à l’hôtel (avec la porte d’entrée rouge), une habitante de l’immeuble avait signalé sa présence dans le hall, elle s’est alors mise derrière le fameux camion, a baissé son pantalon et a uriné, comme ça au grand jour (12h00), devant la police, comme je passais elle s’est excusée…Mais je ne l’excuse pas, ni elle, ni les autres, tous les soirs mon fils me demande si les « méchants » dehors vont encore casser du verre et crier et me demande pourquoi ça sent mauvais dans la rue. Il devient grand, il comprend, il rapporte. Partir, oui nous en avons envie surtout pour lui, mais c’est aussi les laisser faire. Maintenant, le groupe de personnes qui traînent devant le 1 rue Fontaine (mon immeuble) sont toujours assis sur le perron et arrivent même à pénétrer dans l’immeuble. Il n’est pas normal non plus de trouver des fumeurs dans l’ascenseur du parking Vinci le soir après avoir garé sa voiture. Au fait, je disais rare, car j’ai vu ces même agents dire aux vendeurs de maïs à coté de Carrefour qu’ils n’avaient pas à courir et qu’ils pouvaient rester là.
    Je comprends bien ce que ressent Lazare, en revenant de vacances j’étais déprimée, j’ai compris que ça n’était pas le retour en lui-même, mais le fait d’être revenue à St Denis, ou plus précisément dans la rue Fontaine.
    Des fois je rêve que tous les habitants des rues Fontaine, République, Connoy, Courte, Gibault etc…sont dans la rue, le poing levé face à ces gens qui nous ennuient, nous volent notre tranquillité et l’insouciance de nos enfants et les font déguerpir…pour ne jamais revenir.
    Nous serons présents à la manifestation concernant la propreté de St Denis, je pense que la théorie du carreau cassé à St Denis a largement été vérifié.
    Bon courage à tous,

    Dee.

    0

    0
  32. biquette0093 dit :

    Quand est-il de la réunion qui était prévue pour cette semaine avec Monsieur le Commissaire ? A-t-elle eu lieu ? Quelles sont les idées retenues banderoles, manifs, etc… contre les nuisances rue Fontaine. Ne baissons pas les bras. Nous n’en pouvons plus d’entendre 7 jours sur 7 ces bandes d’énergumènes consommer de l’alcool, gueuler voire rugir, en bas de nos immeubles.

    0

    0
  33. goldo dit :

    s’il n’yavait que rue fontaine,on aurait pas trop de mal a les évacuer. Le problème est qu’il yen a partout et en ce moment quartier charles michels ce n’est pas mal aussi. On appelle la police tous les jours. Goldo

    0

    0
  34. houari dit :

    juste pour info, des flics y’en a.
    Une equipe du commissariat de la plaine (une voiture avec 3 « pervenches » dedans) vient tous les soirs depuis 1 an mettre des pv sur les voitures stationnées sur l’avenue wilson. TOUS les soirs de 21h jusqu’a minuit 30-1heure.
    ils ont « recu des instructions », nous disent ils..
    evidemment, quand je lis plus haut qu’il n’y’a que 3 policiers quand on les appelle, je m’etrangle..

    evidemment, on peut me dire qu’ils font leur boulot .. mais à saint denis, ils y’a des priorités prioritaires.

    tout a l’heure vers 18h30, j’ai entendu une bagarre sous mon porsche, le mec disaient a sa femme « j vais te tuer, j vais te tuer », je vais surement faire réagir mais je n’ai pas appelé la police car je savais qu’il allaient me repondre « monsieur, ce ne sont que des mots, nous ne pouvons pas intervenir pour une dispute de couple ». evidemment…. on est a saint denis.. (je rassure, une autre dame etaient en train d’appeler la police mais elle n’est pas venue)

    0

    0
  35. Thierryb dit :

    Bien sûr, c’est moins choquant que dans vos rues, mais il semble qu’il n’y ait plus de lieux à l’abri de la prise de pouvoir par des groupes. Dans notre residence , malgré une annee de prevention et de vigilance, de dialogue, c’est maintenant tous les soirs jusque vers 2h du matin: fumée, alcool, musique et gueulantes , sous nos fenêtres. Le lendemain, détritus. On est allés discuter avec eux- des personnes du conseil syndical. Pas moyen de faire entendre raison. Ne comprennent pas où est le problème. Se sentent chez eux, on a qu’à fermer nos fenêtres et ne pas utiliser nos jardins ou terrasses. Je ne crois plus beaucoup à la possibilité de partager un espace avec des gens comme ça.

    0

    0
  36. goldo dit :

    tout ça ce sont des constats que nous vivons tous mais est-ce normal?.Moi je voudrais que ça s’arrête ,mais que faut-il fair,prendre le maire en otage pour qu’il nous entende. J’avoue que j’en ai marre de me battre et ce WE peut-être jusqu’à mardi je vais encore fuir cette ville. Mon statut de demi retraitée me permet des escapades. Goldo

    0

    0
  37. biquette0093 dit :

    Rue Fontaine, ce samedi matin, 8 H 00. Une quinzaine de personnes attend l’ouverture de JENNY COIFFURE, comme tous les WE. Cheveux courts, crânes chauves que de clients pour un si petit salon. Qu’attendent-ils donc aussi nombreux ? Certainement pas une coupe de cheveux. C’est à cette heure là que la police devrait venir. Ce salon a été fermé 4/5 jours suite à une décision de police et aussitôt rouvert, tout recommence. De plus, cette nuit, nous avons eu droit au bavardage (si on peut appeler çà comme çà) d’un groupe sous nos fenêtres jusqu’à 5 H 30. Eux partis, JENNY COIFFURE prend la relève. Vive ST DENIS, je n’ai qu’une envie, partir au plus vite de cette ville et je ne suis malheureusement pas la seule. Même si certains dirons que ce n’est pas la solution, vivre celà au quotidien depuis des années, je ne peux plus.En attendant, bon week-end à tous.

    0

    0
  38. montjoie dit :

    @houari
    C’est déjà pas mal que la police Nationale verbalise sur l’avenue du président Wilson, si elle pouvait aussi verbaliser dans les rues adjacentes,ca permettrait aux véhicules de mieux circuler et ainsi réglerait l’utilisation intempestive des klaxons a cause des véhicules qui bloquent les accès.
    Ce matin en allant au marché de la Plaine je suis passé devant l’ecole des Drapiers,une odeur pestilentielle ce dégageait d’un gros tas de merde dans un renfoncement de l’accès a l’école,je peut vous certifier que c’est pas un animal qui a chié là !!!
    Après la pisse,les gens ne se gênent plus et chient en pleine rue. Saint Denis est un chiotte géant !
    J’espère que Plaine Commune va nettoyer ca rapidement, car bonjour la réaction des parents lundi matin 🙁 🙁 🙁

    0

    0
  39. goldo dit :

    On le sait tous que st denis est un chiote géant a ciel ouvert. C’est d’ailleurs pour celà que tous les individus en marge(je choisis ce mot pour rester poli) envahissent cette ville.

    0

    0
  40. Sam dit :

    La réunion avec le commissaire a eu lieu le mercredi 14 septembre dernier. Un compte rendu sera diffusé sur ce blog les prochains jours.
    On attend la planification de la réunion avec le Prefet qu’on demande depuis juin dernier…
    Vous savez quoi ? il va falloir profiter du contexte politique (présidentielles, législatives) pour nous faire entendre et faire ainsi de nos difficultés des enjeux politiques.
    Allez il ne faut surtout pas se résigner et leur rappeler leurs responsabilités. Que ceux qui ne sont pas à la hauteur, passent la main !

    0

    0
  41. reer dit :

    De lire et relire vos différents posts, sur certains vous indiquez les qualités de cette ville et en lisant ces posts elles sont amenuisées.

    De la famille à un commerce quartier de la gare et comme on discutais à l’époque (plus de dix ans), les promesses des responsables de la ville n’ont toujours pas été respectées et ne le seront jamais.

    Ceux qui y sont veulent en partir, ce qui persistent prolongent l’idée d’une ville meilleure…

    et ça ne s’arrêtera jamais..

    0

    0
  42. goldo dit :

    Rer,effectivement si on les laisse faire ça ne s’arrêtera jamais. C’est bien celà,ils voudraient tant que nous les « emmerdeurs » partent » pour avoit tout le monopole de la ville. je pense que si nous n’étions pas là nous les empêcheurs de tourner en rond nous viverions des souffrances encore plus importantes. Agir et encore agir.

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *