LeParisien – « Saint-Denis: tué à coups de tournevis dans le parc de la Légion d’Honneur »

Vous aimerez aussi...

13 réponses

  1. dionysien anlysant la criminalité dans sa ville dit :

    En 2014 il y a un meurtre par mois à Saint-Denis.

    Au 31 décembre 2014 on atteindra les douze meurtres dans notre ville.

    On tient le bon rythme pour dépasser Marseille et les Bouches du Rhône, qui gagnent chaque année le concours.

    En France le taux d’homicide est de 1,1 par an pour cent mille habitants.
    En 2012 ont été commis 665 homicides dans le pays.
    En 2013 augmentation de 3% avec 682 homicides.
    (l’augmentation 2012-2013 vient de la zone gendarmerie avec 35 homicides de plus).

    En moyenne à Saint-Denis on tue douze fois plus que dans le reste du pays.

    Comment arrêter cette spirale et diminuer le nombre d’homicides dans notre ville ?

    Les meurtres dionysiens ont lieu dans l’espace public en majorité.

    La certitude de se faire prendre inhibe.

    Un réseau maillé de caméras dans les espaces publics dionysiens fera-t-il réfléchir les potentiels auteurs d’homicide ?

    Si les habitant(e)s de Saint-Denis réclament la vidéosurveillance des rues, le maire de Saint-Denis va-t-il encore traiter celles-ci et ceux-ci de consommateurs, comme il l’a fait dans l’article publié le lundi 30 juin 2014 dans le JSD ?

    0

    0
  2. BB dit :

    Saint-Denis ou l’échec idéologique de la « pensée » braouzecienne.

    0

    0
  3. Sam dit :

    @dionysien anlysant la criminalité dans sa ville

    Quelle est la source des chiffres cités ?

    0

    0
  4. Lazare dit :

    N’y a-t-il pas, pas mal d’histoires de drogue dans ces affaires là ?. Il faudrait d’abord éradiquer en premier lieu ce fléau, vaste projet; mais très crument je dirais que je ne porte pas le deuil quand un dealer se fait allonger; ils ont tellement pourri la vie des gens……..

    0

    0
  5. Bill dit :

    @Lazare

    Pour le moment il n’est dit nulle part qu’il s’agit dans ce cas d’une histoire de drogue. 

    Je trouve que la violence augmente en général et pas seulement dans le milieu des délinquants. Ce ne serait pas le 1er cas à St Denis de jeune (ou moins jeune) mort pour rien, une broutille peut déclencher des scènes hallucinantes au mieux d’agressivité verbale au pire physique. 

    En plus, les armes de poing et à feu circulent de plus en plus, les jeunes délinquants ne semblent plus avoir aucune conscience de la valeur de la vie et se croient dans les films mafieux où on descend quelqu’un pour un mauvais regard… Sans parler de la notion d’honneur et de fierté souvent très mal placée basée sur les stéréotypes de la virilité et du machisme. C’est plutôt inquiétant 🙁 Cette attitude influence aussi les jeunes non délinquants mais qui cherchent leur place et doivent « assurer » face à ces racailles. 

    0

    0
  6. Lazare dit :

    Tout à fait d’accord, mais je n’ai pas dit non plus explicitement que cette affaire là était liée à la drogue, en revanche ce que j’ai voulu exprimer c’est que de nombreuses agressions et meurtres en Seine Saint Denis sont liés au problème de la drogue. En ce qui concerne les concepts dévoyés de virilité et de machisme il est certain que c’est une chose bien pitoyable.

    0

    0
  7. dionysien anlysant la criminalité dans sa ville dit :

    La source des chiffres cités vient de l’observatoire national de la délinquance et des réponses pénales, qui est un département de l’institut national des hautes études de la sécurité et de la justice. http://www.inhesj.fr/sites/default/files/reperes_25.pdf

    Mercredi 16 juin 2014.

    Plaçons-nous dans la peau du tueur.

    Il a 23 ans et habite Sevran.

    Il a fait une partie de sa scolarité au lycée Paul Eluard à Saint-Denis.

    Il est 17h et ce citoyen doit partir prendre son poste de travail à Boulogne.

    Il se promène avec un ami dans le parc de la Légion d’Honneur.

    Dans ce parc il rencontre un autre homme qu’il a connu au lycée Paul Eluard et avec lequel existe un contentieux. Une bagarre commence.

    Pourquoi cet homme de 23 ans passe-t-il à l’acte et décide-t-il de se servir d’un tournevis pour porter des coups au cœur de son adversaire ?

    Par ce qu’il est convaincu qu’il ne se fera pas prendre, et que la Police Nationale ne le trouvera ni à Sevran ni à Boulogne.

    Par ce qu’il pense que dans la masse des crimes commis en un mois à Saint-Denis, le sien restera non élucidé comme d’autres.

    Peut-être pense-t-il que les juges du tribunal de Bobigny trouveront des circonstances atténuantes et qu’au pire il sera condamné à deux ans de prison.

    En Seine-Saint-Denis existe un écosystème favorable au développement de la criminalité.

    Merci de publier ce commentaire.

    0

    0
  8. Bill dit :

    @Dionysien anlysant la criminalité dans sa ville
    Je pense que c’est aussi souvent de la bêtise crasse et je ne pense pas qu’il ait réfléchi à tout ça pendant qu’il plantait un tournevis dans le jeune homme.

    Je ne le connais pas et je ne sais pas quel est son passé mais sa vie est gâchée quoiqu’il arrive parce qu’il a été incapable de se contrôler et qu’il a tué un homme. Tôt ou tard, il réalisera ce qu’il a fait et les conséquences pour sa victime et sa famille, ce sera difficile de vivre avec ça (sauf s’il n’a aucune conscience et aucune humanité).

    0

    0
  9. BB dit :

    Moi aussi je pense qu’il y a un grave déficit d’autorité (ce n’est pas un gros mot) à Saint-Denis, et que les « communistes » au pouvoir font parti de ces gens qui ferment les yeux sur tout et excusent tout sous couvert de lutte contre le grand capital (résumé par la phrase « police nationale = milice du capital »… Entre autre) MAIS… De là à faire de la fiction pulp il y a une marge.

    Ceci est un fait divers. N’y mettez pas tous vos fantasmes.

    0

    0
  10. Claudine Saur dit :

    @ dionysien analysant la criminalité dans notre ville
    Tout à fait d’accord avec Bill ,qui plus diplomate que moi ,vous dit « je ne pense pas qu’il ait REFLECHI à TOUT CA  » Vous le dites vous-même « un contentieux « . Depuis le lycée, donc au moins 3,4,5 ans .Peut-être une analyse un peu. . . sommaire , que ni la Police Nationale, ni les juges du Tribunal de Bobigny (et d’ailleurs ) ne pourront ,sans doute , apprécier .

    0

    0
  11. Lolo123 dit :

    Quoiqu’il en soit, encore une enquête bouclée en partie grâce à la bêtise de son auteur.
    Si les séries policières influencent ceux qui les regardent, ils n’en retiennent même pas la moitié…

    0

    0
  12. julie dit :

    Je suis en rage, le Maire dépité, il y a une dizaine d’années une association , l’association contre la violence, a beaucoup agit, manifestation interpellation des élus etc… Elus qui n’ont jamais voulu nous écouter, déniant les réalités, il y avait déjà eu des décès, nous n’étions qu’une bande de fachos, puis est venu Sans Crier Gare, mèmes effets, s’en remettant toujours à l’Etat. A ce sujet il serait intéressant de comparer le nombre de policiers d’une autre ville de 100000 habitants. Dans ce contexte la violence a atteint le maximum.
    Pour la petite histoire je ne remets plus les pieds au Parc de la Légion d’Honneur depuis belle lurette, ayant été quelque peu ennuyée par des individus. A noter que dans les bosquets il y a du trafique de drogue et, les gardiens ne patrouillent pas.

    0

    0
  13. Sam dit :

    En tout cas les mauvais stats méritent un plan d’action de tous les pouvoirs publics. On n’attend pas d’un maire de la compassion mais de l’action : ce parc mérite d’être mieux surveillé et l’outil de vidéosurveillance mérite d’être déployé à certains points « criminogènes » connus par tous.

    Ce qu’on ne peut surtout plus accepter est de botter en touche en implorant le grand seigneur « L’ETAT »…à bon entendeur, AMEN ! Chacun peut/doit agir à son niveau, c’est comme ça que les choses peuvent évoluer…

    Quant à la violence, oui Bill tu as encore trouvé les mots justes. 

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *