LeParisien – « Saint-Denis : un quartier bouclé pour rechercher des hommes armés »

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. Sam dit :

    Plus de peur que de mal, ouf !
    « Des armes qui se sont finalement avérées… «réalistes mais tout à fait inoffensives» selon le secrétaire général du parquet de Bobigny, Mathieu Debatisse.
    Le Raid est intervenu aux environs de 21 heures, utilisant des grenades assourdissantes dont plusieurs détonations ont été entendue dans le quartier. Les policiers d’élite ont investi un appartement au deuxième étage d’un immeuble situé rue Viollet-le-Duc. Personne ne se trouvait à l’intérieur mais les policiers ont donc mis la main sur de simples répliques de deux kalachnikovs, un fusil à pompe et un pistolet mitrailleur. Quant à l’appartement dans lequel elles ont été retrouvées, il serait squatté et servirait au tournage de clips vidéo. »

    0

    0
  2. suger dit :

    Merci à saint-denis-ma-ville et à sam de nous avoir informé et rassuré finalement aussi vite. Habitant le quartier, les explosions entendus, les passages d’hélicoptères généraient une vive inquiétude sur la situation. Sans ce blog, la nuit aurait été difficile et il y aurait eu beaucoup d’appréhension avant de regagner la Gare pour aller travailler demain matin… Merci vraiment !

    0

    0
  3. popita dit :

    Ah oui ?… Je suis sortie faire une course vers 19h, le parvis grouillait de monde, les ventes de brochettes et cigarettes battaient leur plein, les alcooliques bavaient devant le canal, bref rien vu de spécial. Bien entendu les déflagrations ensuite, mais telment habituée à des bruits de grand n’importe quoi (cris de personne, crissement de voitures, verre cassé, voitures banalisées qui remontent la rue Renan en sens inverse etc), que pas une honce de peur ne s’est inice dans mon petit quotidien… Mais bon plutôt rassurant que parfois il y est des réactions… Même sil est plus qu’ évident que des vraies armes circulent ( et de temps en temps on voit les traces de leur usage.. Devant le franprix il y a qq années, ou encore le dealer qui s’était pris une balle sur lile st denis et quo s’est écroulé dans son sang rue Renan,nous empêchant de rentrer chez nous il y a deux ans. Pas d’article ds le parisien, pas de gros titres aux infos mais bien réel.) et la c’est pas pour des clips vidéos. La drogue ca se protege pas avec des bananes…

    0

    0
  4. Lu dans le Parisien 19/05 dit :

    En investissant dimanche soir cet immeuble […]le Raid pensait découvrir un arsenal. Deux Kalachnikovs, un fusil à pompe et un pistolet-mitrailleur étaient bien entreposés […] mais il s’agissait d’armes factices, des répliques plutôt fidèles d’armes de guerre.

    Que faisaient ces copies d’armes au beau milieu du squat ? Etaient-elles exhibées en guise d’intimidation ? En effet, le 3-5 rue Viollet-le-Duc est « un point de deal qui tourne pas mal. Nous y menons régulièrement des opérations et effectuons des contrôles d’identité », indique un policier. […]Un homme avait été arrêté à proximité, s’enfuyant un couteau à la main. Il avait expliqué avoir été attaqué par un inconnu armé d’un fusil, ressemblant à une Kalachnikov ou une arme lourde. Rapidement identifié et interpellé, le braqueur a mené la patrouille jusqu’au squat de la rue Viollet-le-Duc.

    [..] Le renfort du Raid a été requis, car la police redoutait de se retrouver en présence d’une cache d’armes de guerre, et peut-être face à des individus dangereux. Pour sécuriser leur intervention, le Raid a d’abord déclenché des grenades assourdissantes suscitant un certain émoi dans le voisinage. Il a procédé au bouclage des rues adjacentes. […] Mais il semble que ce point de deal a une autre fonction. De temps à autre, des artistes locaux s’y installeraient pour y tourner des vidéos clips. Les fausses kalachs n’étaient peut-être que de simples accessoires pour cinéastes amateurs.

    Les deux suspects ont été placés en garde à vue au commissariat de Saint-Denis. Celui qui avait exhibé le fusil est connu des services de police pour du trafic de stupéfiants et des violences sur les forces de l’ordre.

    Le squat reste aussi dans le collimateur de la ville de Saint-Denis. « C’est un immeuble insalubre. Il fait partie de notre programme de renouvellement urbain. Nous projetons de l’acquérir à moyen terme », explique Stéphane Peu maire-adjoint PC à l’habitat. Depuis plusieurs années, il fait l’objet de mise en demeure régulière du propriétaire pour réaliser des travaux.

    0

    0
  5. goldo dit :

    Je suis rentrée de Normandie hier plutôt que prévu car mon époux est hospitalisé a bichât en réanimation. La première chose que mes voisins m’ont raconté c’est cette histoire mais j’avoue que j’avais la tête ailleurs. Je vais leur dire d’aller sur le site pour qu’ils lisent et soient rassurés. Goldo

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *