LeParisien – « Saint-Denis : une école provisoire va être montée près de la gare »

Vous aimerez aussi...

25 réponses

  1. Bill dit :

    @Reveplus J’avoue que j’ai été très surprise en lisant cet article : 

    1- Le quartier Confluence ne vient pas de sortir du chapeau, on en parle depuis des années et pas d’école prévue avant ???

    2- 3 M€ pour cette école provisoire dans des conditions environnementales qu’on peut qualifier de douteuses malgré les dénégations de la mairie et après ? Quel est l’avenir de ces préfabriqués à 3 M€ ? 

    En tout cas, les nouveaux habitants doivent être ravis de leur achat, ça commence à merveille pour leurs enfants … 

    0

    0
  2. goldo dit :

    Et oui ce quartier, on en parle depuis au moins 10 ans et a ce jour il n’y existe toujours aucun commerces . Pourtant certains habitants sont déjà arrivés et d’après notre gardien car il existe des logements de notre bailleur privé certains nouveaux arrivants se plaignent déjà.
    Ce n’est pas grave près de la future construction se trouve aussi de nouveaux riverains, les roms qui ont bâti leur village. Reconnaissons qu’ils vont plus vite que la mairie a construire.
    En attendant je me demande comment ces personnes locataires ou propriétaires vont se sentir dans ce quartier qui n’en n’est pas un. Ceci dit nous serons plus nombreux car bien sur nous allons chercher a les rencontrer .Pour l’instant personne ne leur a dit que nous existions, monsieur Ribay pense qu’il faut les laisser prendre leurs marques et ne pas les démoraliser. Comme si ils n’allaient pas s’en apercevoir seuls; ce n’est pas grave, il n’y a pas de commerces ils iront faire leurs courses sur le parvis de la gare, ils trouveront ce qu’il faut? Goldo

    0

    0
  3. Sam dit :

    Je peux vous affirmer qu’à notre arrivée dans le quartier en 2006, les parents étaient déjà inquiets. Jusqu’en 2008/2009, le discours tenus par les élus du quartier était de construire une école primaire en lieu et place du square Brise Echalas à proximité de l’école maternelle Brise Echalas.

    A compter de 2009, les enseignants et les parents sont montés aux créneaux pour alerter sur la saturation des écoles existantes. Il a été question de construire provisoirement des préfabriqués dans les écoles existantes et de construire une école place Poulmarch pour la rentrée 2013…je vous laisse prendre connaissance de l’historique suivant.

    0

    0
  4. RappelHistorique dit :

    Le blog a une mémoire, ci-dessous un article datant de juillet 2009 qui fait référence à un article d’avril 2009 puis encore un autre de février 2009 concernant la situation déjà critique en 2009 des écoles du quartier gare. Il faut constater que la solution des préfabriqués a été déjà utilisée jusqu’à saturation des écoles existantes et la promesse de construire une école à la place Poulmarch faite par les élus du quartier n’a jamais été tenue :

    SOS rentrée 2009 collèges et lycées…la ville s’inquiète !?

    C’est légitime que la municipalité s’inquiète au sujet de la rentrée scolaire 2009 aux collèges (responsabilité conseil général) et lycées (responsabilité conseil régional).

    Mais qu’en est-il des écoles maternelles et primaires dans tous les quartiers du centre ville ? Il y a des problèmes de places pour accueillir les enfants et cela relève de la responsabilité de la ville…
    simple oubli ? 😉

    « Le dispositif «SOS rentrée» est mis en place par la ville à partir du 17 août, pour aider les jeunes dionysiens qui éprouvent des difficultés à s’inscrire : au collège, au lycée ou en apprentissage. Les jeunes de Saint-Denis ont la possibilité d’être aidés dans leurs démarches grâce à l’appui d’un coordonnateur, présent en mairie. »

    T2-sos_rentree_2009.jpg

    Concernant les écoles, ce n’est pas faute d’en avoir parlé en démarches quartiers depuis..2006. La rentrée 2009 accueillera les enfants dans des préfabriqués à l’école Jules Vallès. Et la rentrée 2010 sera plus dificile si rien n’est fait…d’après les enseignants et le directeur de l’école.

    Une enseignante et voisine a interpelé une fois de plus les élus à la dernière démarche quartier au sujet des places dans les écoles primaires du centre ville, Mr Peu nous a annoncé une école pour 2013 Place Poulmarch concernant le quartier de la gare.
    Mais en attendant quelle est la solution ? Plus de préfabriqués ???

    Nous en avons parlé dans un article précédent : Cliquer ici

    Article publié le 4 juillet 2009 sur ce blog

    Alors c’est la faute à qui cette fois-ci ? Au pape …ce besoin connu depuis au moins 2006 et comme à l’accoutumé tout se fait dans l’improvisation, irresponsable !!!!

    @Nathan

    Vous voyez le niveau de la gestion de la ville ? « That is the question » 😉

    Sam

    0

    0
  5. goldo dit :

    ouf je suis rassurée, ce n’est pas moi qui suis intolérante ou parano. Ce soir nous sommes allés a l’encontre d’habitants de la résidence mais aussi dans la rue et sur le parvis de la gare pour faire signer la pétition papier.je peux vous dire que beaucoup sont hallucinés de ce qui se passe dans cette ville et surtout sur le parvis de la gare. Certains se demandent comment ça peut exister en France alors que même dans les pays sous développés on ne trouve pas cela. Mais oui nous sommes a sT Denis et la conclusion de tous les gens rencontrés c’est « et le maire a quoi il sert ». Cette pétition sert a rencontrer les gens et a les motiver pour une action commune. Oui monsieur Le maire, vous allez entendre parler de vos administrés. Beaucoup de personnes sont prêtes a se joindre a nous, y compris les commerçants. Goldo

    0

    0
  6. Pierrot dit :

    Il ne faut pas oublier non plus le terrain de la future (mais quand ?…) école car ce terrain a une histoire très ancienne comme le rappelle le JSD, mais aussi très récente comme veut l’oublier le JSD.
    L’article du JSD : « Archéologie – À la confluence de l’histoire »
    « Le chantier du futur groupe scolaire, 57, rue Charles-Michels, du nouveau quartier Confluence a mis au jour des vestiges de l’époque carolingienne, voire mérovingienne.
    Chaque fois que les archéologues dionysiens fouillent le sous-sol de la ville, ils nous invitent à un voyage dans le temps. C’est à nouveau le cas sur le vaste chantier (3 000 m2) du 57, rue Charles-Michels, qu’ils ont présenté aux habitants du quartier vendredi 17 avril.
    Cette fouille, qui s’étend quatre mois durant (du 5 janvier au 5 mai) et qui précède la construction d’un groupe scolaire pour le nouveau quartier Confluence, est intéressante à plus d’un titre. »
    Etc…
    Un article très intéressant et même deux… mais qui m’ont fait bondir, car il évite soigneusement de poser publiquement la question de la dépollution de ce site qui va quand même, un jour peut-être…, accueillir des enfants, d’où ma réaction :
    « 17-Apr-2015 23:51 Pierrot : Mémoire des luttes
    Extraordinaire JSD ! Deux articles sur les fouilles sur ce site sans aucune mention qu’il accueillait une usine d’équarissage et de broyage des cadavres d’animaux, la SARIA, et qu’il a fallu six ans de luttes acharnées des habitants (dont un procès gagné), de 2001 à 2006, contre l’entreprise pour faire cesser cette activité polluante ! Mais c’est vrai que l’association qui était à l’initiative, « Saint-Denis Environnement » n’était pas bien vue par la municipalité… »

    0

    0
  7. Azzedine dit :

    Bonjour à tous.

    Ce qui se passe dans ce cas d’école, si je puis je dire, c’est l’amateurisme dont fait preuve notre « cher » municipalité. Comment peut on construire des logements sans infrastructure derrière??

    Nos élus ont été tellement préoccupés par les élections qu’ils ont oublié les fondamentaux. Le quartier ne s’est qd même pas fait en un jour..?? Un an et demi de retard… C’est de l’incompétence crasse.
    Coût pour le contribuable…3M€ pour les préfabriqué + 20M€ pour le groupe scolaire.
    Sans compter la qualité de
    Et on ose se plaindre de la baisse de la dotation de l’état. On croit rêver…

    Aux élus qui lisent ce blog, il y en a, il faut juste arrêter de se foutre de notre intelligence. Qu’on arrête de parler de novlangue (circulation douce, etc…) des termes qui veulent rien dire alors que la ville d’autres préoccupation plus urgente.

    Appliquez vous à gérer correctement cette ville et respecter ces habitants, ses enfants et leurs avenir.

    0

    0
  8. Gabriella dit :

    Le JSD ou l’art et la manière de ne pas parler des sujets qui (les) fâchent , le
    JSD ou « l’ESQUIVE » cela lui irait bien.

    0

    0
  9. reveplus dit :

    Je ne comprend pas et pour ma part j ai vécu ( de 99 a 2007) dans le quartier gare bd de la libération
    je n’aurais jamais accepter que ma fille soi scolariser dans des préfabriquée (avec autant de nuisance alentour) , comme le précise Sam cela fait longtemps que la municipalité en parle , franchement au vu de la situation de la gare je ne trouve pas cela rassurer pour les enfants et je comprend l’inquiétude des parents
    je peu comprendre le fouille archéologique mais quand même , sais ce moquer des gens
    (Me souviens bien de l’affaire de la SARIA quel immondice cela a pu être ma fille a souvent étais malade par les odeurs … )
    Quand au JDS sais un journal Municipal PCF FDG qui ne parle de ce qui arrange leur partie donc ne le lie plus )
    Je crois que ce prefabriquer vont rester bien plus que prévu comme le soulève Mr Delacroix au conseil municipal (lien du conseils ‘création d »un groupe scolaire provisoire en préfabriquée et situation de la gare  » 42.23 de la video https://www.youtube.com/watch?v=V4-

    0

    0
  10. Habitant dit :

    @reveplus
    Plus personne ne lit le jsd ds cette ville mais il nous coûte quand même près 1millions par an
    Il sert juste à remplir nos poubelles

    0

    0
  11. suger dit :

    Quand on s’intéresse à ce que pense le petit clan qui dirige la ville, la lecture du JSD est souvent révélatrice, notamment dans leur vision de l’école et du travail.
    Exemple récent : le dernier “portrait” publié par le JSD. Nous n’avons pas droit, ici, comme d’habitude, au sempiternel artiste qui trouve la ville de St-Denis merveilleuse, ni au militant associatif qui comme par hasard est proche des communistes…
    Non, c’est un cran de plus dans l’entreprise de pollution des consciences. On y fait l’éloge d’un « écrivain » qui cherche à vendre de la propagande futuriste 2.0 altermondialiste et anticapitaliste de bas étage et qui dénonce l’Ecole où on n’apprend rien puisque l’important n’est pas le savoir mais d’avoir des « opinions » !…
    Il faudrait ici faire le “portrait” d’un de ces centaines de jeunes issus de Saint-Denis qui ont tout fait pour réussir à l’école, ont travaillé comme des damnés pour réussir leurs études et mènent aujourd’hui leur vie professionnelle et familiale avec courage et dignité. Ils sont médecins, dentistes, entrepreneurs, techniciens, commerçants, professeurs, infirmiers, etc….).
    Ceux-là n’intéressent pas le JSD, ils ne correspondent pas aux gens que la municipalité veut mettre en avant. Ils sont la preuve que le travail , l’ambition de réussir, l’école sont des valeurs qui ont encore du sens dans les milieux populaires, malgré tous les efforts des idéologues de cette municipalité pour les décourager et les en détourner.

    0

    0
  12. goldo dit :

    Moi le JSD ,je l’utilise pour faire le fond de ma cage de mon perroquet. Peut-être que lui castaphiore le lit(c’est le nom du perroquet) père OK, un peu d’humour mais c’est vrai j’ai un perroquet. Goldo

    0

    0
  13. BB dit :

    Mesdames et messieurs nos élus de terrain :

    « Le terrain a été dépollué, nous menons de nouvelles études et nous prendrons des mesures si besoin. » –> Faut faire une étude pour savoir s’il a été dépollué ? Vous êtes nouveau à votre poste ? la dépollution date du siècle dernier ou les archives ont brûlé ?

    « Le bâtiment sera à 4 m des voies, mais en contrebas d’un talus. Les nuisances devraient être limitées. » –> « devraient », ça c’est du chiffre concret. Faudra peut⁻être faire une étude pour vérifier…

    « Ces préfabriqués nouvelle génération sont bien isolés. S’il fait trop chaud, nous pourrons les climatiser.» –> Oui donc, bien isolé, mais pas trop. Enfin on sait pas. Faudra sans doute faire une étude. Et s’il fait trop froid ?

    0

    0
  14. reveplus dit :

    @goldo vous m’avez fait sourire
    C’est honteux sous des prétextes ( forcement il en a toujours ) il serais temps de ne plus traiter les dionysiens (ennes ) comme des sous citoyens ( ennes )
    La municipalité ne respecte ni les famille ni les enfants
    D ‘ailleurs depuis quelque temps Le Centre Social Attiéké
    car le plan pnrqad es aussi préjudiciable pour certaine famille avec enfants
    Je me permet de partager la page du centre qui lutte pour que des famille ne se retrouve pas a la rue sous prétexte d insalubrité et sans solution de relogement …

    Bien sur c’est le préfet le responsable !!! mais pourtant la mairie sais est a l’origine des ses dénonciation d’insalubrité et depuis des années pris a la gorges de ses famille désoler ce poste n es peut être pas approprier) en tous cas je trouve cela Indigne d’une municipalité qui prône ou es la dignité humaine ? ou l’humain d’abord ? discourt pendant les campagne municipal et départemental

    Cela me choque je suis aussi concerner par ce plan ( j’attend de voir a quel sauce on va être manger ) https://collectifattieke.wordpress….

    0

    0
  15. goldo dit :

    Reveplus.
    Bien contente d etre arrivee a faire sourir quelqu un .il faut remercier le jsd.en attendant ce soir je suis en normandie et je me ressource pour continuer la lutte.goldo

    0

    0
  16. reveplus dit :

    Espere que vous avez pu passer un bon week end Goldo
    je continue a faire circuler la pétition Courage et détermination dans votre lutte 🙂

    0

    0
  17. goldo dit :

    Reveplus, je reviens de Normandie et je constate que notre cher camp de roms s’est agrandi. Ils ont ramené plusieurs familles et on refait des cabanes. Monsieur Ribay serait venu les voir pour leur demander de cesser les constructions, ce que bien sur ils n’ont pas fait. Aujourd’hui il s’est présenté avec la police municipale dans le camp pour leur demander de démolir. Mais de qui se moque t-on, ils les laissent construire et nous font croire qu’après ils vont démolir. Mais de qui se moque t-on.?
    En tout cas le fait de ne pas être souvent a st Denis me permet de me ressourcer et j’ai encore plus d’énergie a investir dans la lutte. Je reste toujours connectée avec ce qui se passe car mes voisins sont aussi très présents dans la colère.
    concernant la pétition je vous remercie et j’espère que le JSD la publiera dans le journal papier car je leur ai demandé.Goldo

    0

    0
  18. reveplus dit :

    @goldo
    je pense que sais une volonter de la mairie des laisser s’installer il ce servent également de la prescarité des Roms pour bloquer des chantiers quel honte tous cela , bien sur sais ma vision des choses le manque d’hygiene des camps , le dangerisite des instalation ( attende t ils un drames ? )
    Si je peu me permette je partage la page de l’attieke comme je le dit plus haut je suis concerner par ce plan pnqrad et je ne suis pas rassurer 🙁

    () La Mairie de Saint-Denis affiche la question du logement social comme objectif principal du PLU,
    mais dans les faits elle ne nous explique pas quel est son projet concret pour répondre au
    manque de logements à Saint-Denis : plus de 6000 demandeur-e-s de logement social sont
    présent-e-s sur le territoire et de plus en plus de familles se retrouvent à la rue.
    Dans le discours de la mairie, plusieurs arguments reviennent : les autres villes de l’Île-de-France
    ne respectent pas la loi encadrant la construction de logements sociaux et préfèrent payer des
    amendes ; la crise du logement dépasse la réalité locale de Saint-Denis et c’est donc à l’État d’y
    remédier. Sans négliger la réalité de ces arguments, nous ne les acceptons pas comme réponse.
    Le manque de logement reste une réalité et la mairie ne peut pas s’en décharger en renvoyant la
    responsabilité aux autres institutions. Les élus doivent justifier la raison pour laquelle, dans une
    ville comme Saint Denis dont la moitié des ménages est éligible au logement social le plus
    modeste, 60% des nouveaux logements construits consistent en accession à la propriété.()

    https://collectifattieke.files.word

    0

    0
  19. bill dit :

    @reveplus

    Pour une fois, je vais soutenir le discours de la mairie, je suis d’accord pour dire que nous avons déjà beaucoup trop de hlm et les Dionysiens qui n’ont pas accès au parc social mais souhaite rester vivre dans leur ville ont besoin de dispositif leur permettant l’accession à la propriété. Je vois énormément de Dionysiens, classe moyenne, quitter St Denis pour acheter (et généralement en s’éloignant) et je trouve triste de voir cette génération attachée à la ville pour y avoir grandi s’en aller, les forces vives. Du coup, on reste une ville misérable, une étape en attendant de trouver mieux.

    De plus, on a besoin d’écoles, d’équipements sportifs et culturels… il faut du financement. Nos enfants vont à l’école dans des préfa, au bord des rails, sur des terrains pollués… Maternelles des Gueldres, au moins 3 ans que les préfa provisoires ont été installés et aucune date de changement n’est en vue et même chaque année, les préfa sont un peu plus intégrés dans l’aménagement de l’école.

    Alors oui, la région IdF a besoin de logements sociaux mais nous en avons déjà 60% dans notre ville et énormément de problèmes d’insalubrité. C’est vrai que ce plan de rénovation vide des squats et met des familles à la rue mais en même temps, peut-on accepter de laisser les enfants exposés au saturnisme, des familles entières vivre dans des taudis, des drames comme les incendies par manque de sécurité énergétique ? Le problème est complexe, dans les meilleures conditions les familles devraient être relogées au fur et à mesure qu’on vide les immeubles insalubres. Le problème en plus du manque de logement est que certaines de ces familles ne sont pas dans une situation légale très claire et on entre dans une autre catégorie de problèmes… 

    Bref, problèmes très difficiles à résoudre car ce sont des hommes, des femmes, des enfants qui le vivent. L’entassement de misère à ST Denis rend certains problèmes insolubles sans l’aide de la région et de l’état.

    0

    0
  20. goldo dit :

    Nous ne sommes pas dupe et on nous enlèvera pas de la tête que l’installation de ces roms était préméditée. Ils continuent de construire des cabanes, peut être faut il élargir leur espace sur le nouveau parvis.
    Moi j’ai connu monsieur Paillard manifester avec les sans papier qui squattaient un logement de la poste a St Denis.
    Aujourd’hui je me demande pourquoi il ne fait pas pareil avec les dyonisiens en colère afin que nous puissions nous faire entendre. Cette ville défend toujours les sans et les autres ce n’est pas leur problème mais s’il n’yavait pas les avec; la solidarité n’existerait pas. Le problème c’est que cette mairie confond solidarité avec assistanat. Goldo

    0

    0
  21. Lounès de floréal dit :

    Je vous rejoins complétement Bill et rejoins le discours de la mairie sur la question du logement social et privatif.

    Nombreux s’interrogent sur le rôle de notre élu (conseiller municipal ex adjoint au maire) chargé du logement.

    J’ai lu dernièrement des articles de son blog, intéressant de savoir qu’il est très soucieux du problème du logement qu’il trouve très complexe. Je le cite  » Ayant trouvé des réponses il a souhaité mettre en place des réunions d’informations aux habitants. Le logement parlons-en !
    Selon lui, il est important d’avoir un temps pour donner aux participants des informations sur la situation du logement (privé ou social), sur la demande, sur qui fait quoi, sur qui attribue et comment ça se passe, etc. Puis qu’on ait un moment de questions/réponses ; et de constructions de démarches et d’actions collectives (en direction des bailleurs par exemple) ».

    J’avoue ne pas comprendre sa démarche. j’espère que les 7000 demandeurs de logement le comprennent.

    Quelqu’un a t-il assisté à l’une de ses rencontres et sait de quoi il s’agit ?
    Il faut avouer que son rôle d’élu chargé du logement est pas simple à comprendre.
    A-t-il le même pouvoir d’agir et intervenir qu’un maire-adjoint ? Démarches et actions collectives à entreprendre auprès des bailleurs par exemple mais n’est-il pas bailleur ?

    J’ai vraiment besoin qu’on m’explique. Merci

    0

    0
  22. reveplus dit :

    @bill je comprend votre réaction je ne vais pas rentre dans les détails mais perso je ne vie pas dans un immeuble insalubre qui tombe en ruine ni un taudis un îlot intéressant pour la ville mais qui tombe a l eau au vu que il on pas peu acquérir les autres immeuble de l’îlot je ne vais pas en dire plus sur ma situation et la n est pas le sujet de ce post
    Quand a la situation de la ville pour ma part je pense que les Elus on laisser faire , cela arrangés bien leur affaires , je suis révolter car concerner bien sur mais je vais pas me plaindre ici

    
    

    @Goldo les sans son utiles dans le faire valoir des élus mais dans l’ombre sais autre choses
    Espérons que la situation de la gare ne reste pas ainsi longtemps et que vous puissiez y arriver que ces soucie quotidien , dégradent et ce mal être de ce quartier puisse d arranger , je crois de que l »autre coter de l opposition on vous entend donc ne pas hésiter a faire appelle a eux avec des courrier ou pétition

    0

    0
  23. goldo dit :

    Reveplus;
    nous avons déjà fait appel a l’opposition et nous utiliserons tous les moyens possibles pour nous faire entendre. Ce quartier soit disant en rénovation va devenir un chic quartier mais quand? Cela fait 8 ans que les travaux sont commencés et nous en sommes à avoir un camp de roms sur un chantier destiné aux nouvelles constructions mais pour qui on nous prend.? Les construction de la porte de Paris ont vu le jour bien plus vite ainsi que le quartier du stade de France.La municipalité nous use, a notre tour nous les userons. En attendant je vais profiter de mon WE même s’il pleut je serai mieux en Normandie qu’à St Denis. La lutte continue. Le Pc est passé aux dernières élections mais de justesse mais je crois qu’aux prochaines élections, cette municipalité va disparaitre. Monsieur Paillard aura 65 ans et Braouzec.68 ou 70,je ne sais plus mais nous sommes de la même génération. Le problème c’est que pendant ce temps ils laissent la ville se dégrader et après pour récupérer les dégâts il yaura a faire. Goldo

    0

    0
  24. reveplus dit :

    @goldo je vous le souhaite que les choses bouges courage j’ai aussi vécu dans ce quartier quelques années , nous aimons notre ville et je crois que sais en ce donnant la mains que les choses peuvent avancer même si le chemin sera encore long , au prochaine Election je ne pense pas que ces élus ou ce qui prendrons le relais passerons il es temps que st Denis ce renouvelle et que l’on donne leur chance a d autres partie , bon week end

    0

    0
  25. Bel-Air dit :

    @tous. Pour rebondir sur ce qui a été dit précédemment, je suis plutôt bien lotie. Mon quartier est sympa. L’immeuble est top, mon appart au-delà de mes attentes. J’ai trouvé au final un supermarché avec des produits sympas à l’image des habitants de Saint-Denis. Je trouve les gens globalement bienveillants et j’aime le contact avec eux. Mais Mr Hide n’est quand même pas loin et le denier fait en date, c’est des voitures calcinées pas loin, dans une rue identifiée comme la rue où on peut passer le matin mais pas le soir (vaut mieux faire un détour). Je ne vais pas énumérer ici les mauvais coups de mister Hide. Je suis en phase d’observation. Ça construit pas mal autour de chez nous mais les prochains habitants devront très rapidement se mettre au diapason pour ne pas recevoir la claque, la grosse. Il y a un espoir. J’ai hâte que les gens arrivent! Venez les gens!!! Je soutiens la gare car sans un sursaut de la gare, Saint-Denis restera celle qui fait la une des faits divers dans le quartier de la gare et dans les autres quartiers aussi. C’est en faisant comme si on n’était pas concerné que la claque n’en est que plus violente. C’est comme le nuage de Tchernobyl, la violence ne s’arrête pas aux portes de mon quartier. Et l’inverse est aussi vrai même si les problèmes sont d’un autre ordre.

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *