LeParisien – « Un homme blessé par une arme à feu »

Vous aimerez aussi...

38 réponses

  1. TRAZ dit :

    Hum cool !!!
    Il nous manquait plus que les règlements de compte par arme à feu à Saint Denis, et en plus à proximité d’une école ! on est gâté !!!

    Mais je ne me fais pas de soucis……la tranquillité publique sera préservée……la Mairie va nous lancer une nouvelle action pour palier à ces désagréments, à savoir :

    Cours de tirs dans le quartier de la gare dispensé par de anciens braqueurs vivant à Saint Denis (hé oui il faut profiter des talents locaux!) et ce dans le but d’éviter les dommages collatéraux liés aux « Drive-by ».

    Elle est pas belle la vie ?

    0

    0
  2. Stéphanie dit :

    Je comprends mieux la fermeture de cette partie de la rue hier soir. En rentrant du travail j’ai eu la surprise de voir des voitures de police stationnées et la rue fermée (y compris aux piétons). Je pensais naïvement (et avec joie j’avoue) qu’il s’agissait de contrôles … si j’avais su j’aurais été moins contente … Je ne cesse de le dire : cet angle est une PLAIE ! Les trafics, les nuisances de toutes sortes (bruit, saleté, occupation et dégradation de l’espace public, consommation excessive d’alcool et de drogue en pleine rue) et maintenant les crimes !

    Oui, Sam, il « est hors de question de revenir en arrière » ! Alors on se bouge : on fait revenir la police, on répare les dégâts causés au mobilier urbain (et notamment les bornes empêchant l’accès des véhicules au parvis, cela ne semble pas grand chose mais c’est essentiel), on contrôle les commerces (il est bien gentil l’épicier mais il vend de l’alcool à tour de bras ….), on verbalise les véhicules stationnés n’importe où, etc …. On rétablit l’ordre public dans cette zone à tous les niveaux ! Encore une fois, l’on a laissé les choses aller trop loin et maintenant l’on en paye les pots cassés. Depuis le temps que les riverains alertent ! Il est clair que les CRS ne pouvaient rester sur place éternellement mais qu’a fait la mairie à son niveau dans ce secteur ? Rien ….

    0

    0
  3. Sam dit :

    @Stéphanie

    Là il faut faire du bruit et mobiliser tout notre réseau !!!

    J’ai passé quelques coups de fils hier, à suivre.

    0

    0
  4. Marion dit :

    Puisse cet évènement dramatique ouvrir les yeux à ceux qui sont coupés des autres et du réel !

    0

    0
  5. Sam dit :

    D’autres élus dans d’autres communes (Sevran par ex) n’hésitent pas à monter aux créneaux quand il y a des faits aussi graves.
    Un mec qui se fait tirer dessus en plein jour, la routine quoi ! On ne les voit pas, on ne les entend pas !

    0

    0
  6. TRAZ dit :

    C’est moi ou, y’a rien dans le JSD concernant cet acte gravissime ……

    0

    0
  7. Azzedine dit :

    Bonjour à tous.

    Un mois à l’étranger et je reviens ici dans ma ville… et la, c’est plus possible!!
    A force de concentrer la pauvreté et la promiscuité dans un espace restreint, cela ne feras que s’aggraver. A force d’avoir des oeuillères et d’avoir M. BRAOUZEC dans le dos pour diriger la ville (qui je rappelle n’est pas élu au suffrage universel à plaine commune) on ne voit plus rien autour.

    La ville a toujours du potentiel, encore faut il avoir les bonnes personnes pour l’exploiter et je vais être dur… Tout le monde ne mérite pas de vivre à Saint-Denis. N’est pas dyonisiens qui veut.

    Bonne journée à vous tous.

    Ps: En lisant l’article sur la pissotière à l’eglise neuve, j’ai eu plaisir à lire que j’étais cité… Je persiste à dire que c’est toujours d’une débilité profonde de les installer près d’endroit de passage (école, église gare, rue commercante).

    Ps2: Mars 2014 arrive vite, j’attends vraiment avec impatience ce moment ou le maire et sa clique partiront de la mairie et de la ville… car il faut pas se leurrer, ils ne resteront pas habiter dans cette ville qu’ils auront détruite à petit feu. Ils ne vont pas habiter un champ de ruine.

    0

    0
  8. Damdam dit :

    Non Traz tu penses bien le 6B accueille un chantier bénévole, c’est bien plus important pour notre outils de propagande municipale ah pardon journal d’information. Qu’en penses Monsieur Bagayoko, lui qui était à la réunion avec la préfet l »homme d’un seul dossier apparemment ? Pourtant c’est bizarre les médiateurs sont bien suffisant pour assurer la tranquillité publique à Saint Denis selon les dires de la mairie…

    Ça pourrait être presque comique si c’était pas si grave… J’en peux plus de tant de connerie…

    0

    0
  9. Sam dit :

    Bon on va pas rester les bras croisés et faire le constat de dégradation. La campagne des municipales a démarré, puisque le maire actuel est transparent soumettons donc nos demandes au futur maire :

    1. Houari et les autres candidats, faites donc de la sécurité une priorité ;

    2. Dites nous ce que vous proposez pour sortir les quartiers de ce fléau ; 

    3. Dites nous surtout ce que vous ferez de mieux par rapport aux élus sortants.

    0

    0
  10. Azzedine dit :

    @ Sam
    Déjà que le futur maire applique les lois existantes et les fassent respectées… on seras déjà bien.
    J’enumère en vrac:
    – interdiction de vente d’alcool aprés 20h
    – Fermeture des sandwisheries à 23h. (leurs imposer une taxe supplémentaire pour les déchets quelles engendre lors de la vente à emporter yc le mc donald).
    – Murer tous les squats et les raser à termes.
    – Raser les immeubles insalubres.
    – Eviter que la mairie de Paris installer ses hotels sociaux à Saint Denis en particulier et banlieue en général.
    – Arrêter de construire des HLM car il y en a trop dans cette ville, Saint Denis

    Pour le trafic de drogue…
    Il y en a car il y a une demande, elle vient des beaux quartiers de Paris (la drogue coûte cher au quotidien…). Les acheteurs ont été quasiments dépenalisés, il faut leur mettre des amandes fortes pour consommation. Un harcélement des acheteurs est nécessaire…
    Quand au vendeurs, les lois existent, ils faut juste les appliquées.

    0

    0
  11. bertrand dit :

    Et pourquoi ne pas organiser une manifestation devant la mairie pour dire qu’on en a marre de cette violence, de cette insécurité, de l’aveuglement de cette équipe municipale qui ne fait rien pour changer les choses ? Nous, habitants, nous devons nous faire entendre car cette affaire est trop grave.

    0

    0
  12. houari dit :

    Bonjour
    Pour la sécurité, on a un programme… je l’ai déjà mis en ligne. Il n’est pas utopiste, il est réaliste. Il faut juste avoir la VOLONTE POLITIQUE. Je me mets complètement en porte à faux de cette municipalité qui pense que la misère crée l’insécurité.
    Je pense que la première cause de criminalité, ce sont les criminels.
    la securité avec la propreté, le logement et la jeunesse sont les 4 priorités prioritaires.

    Je ferai comme la maire de Saint Ouen ou le maire de Sevran (ville communiste ou vert), je m’activerai pour obtenir des moyens. Je n’enverrai pas un maire adjoint à la jeunesse parlé de sécurité face au préfet (ça sera au maire et/ou au maire adjoint à la sécurité de représenter la ville).
    On aura un maire adjoint à la sécurité (contrairement à « un maire adjoint à la tranquillité publique »)
    On fera respecter les arrêtés municipaux, des arrêtés « contre la consommation d’alcool dans des lieux publics dans certains quartiers » seront votés. On trouvera des solutions pour que les voitures ne rentrent pas dans le centre-ville en suivant une voiture qui a le badge (peut être mettre une autre borne 10 mètres plus loin, attendre que la 1ere borne remonte pour que la 2eme s’abaisse (comme dans les aéroports)).
    Le maire adjoint à la sécurité n’aura que cette compétence et rien d’autre (il ne sera pas conseiller général ou maire à mi-temps).
    Le nombre de policiers municipaux montera à plus de 100. Etc…
    Ce qui change c’est la volonté…. je ne dis pas que l’insécurité disparaitra, mais ça peut diminuer sensiblement quand certains verront les dépanneuses soulever les voitures ou verront des PV arriver dans les boites aux lettres…

    Voici une partie du programme : http://houariguermat.blog.fr/2013/0

    0

    0
  13. Sam dit :

    @Bertrand

    Allez on trouve une date en juin (samedi 1er juin ?), fait péter l’affiche steup !!!

    On se bouge bon sang, on va les faire bouger et les aider à mieux ouvrir les yeux. Qui m’aime, me suit 😉

    0

    0
  14. TRAZ dit :

    @houari : Doucement sur les références 😉 ! Pour moi le maire de Sevran n’en est pas une, un maire qui lance des travaux sans en avoir les moyens et qui mets en danger les sociétés les ayant réalisé car il n’a pas le budget est irresponsables. De plus, lui aussi construit du social a fond afin de s’assurer une base électorale qui le maintienne en place.

    En revanche pour la com il est champion, cependant la mairie saint denis n’a rien à lui envier sur ce point là….

    0

    0
  15. Sam dit :

    Contrairement à cet article, le commissariat nous confirme à l’instant ce que j’ai relayé hier soir via un commentaire : « l’agression par arme à feu d’un individu survenue le13/05/13 a eu lieu à l’Ile Saint Denis (rue Méchin). L’individu touché par le tir d’arme s’est ensuite enfuit avec son véhicule à Saint Denis, jusqu’à l’angle Renan / Dezobry où il a été retrouvé et pris en charge. Il n’y a eu aucun coup de feu à Saint Denis. »

    0

    0
  16. Sam dit :

    Descente policière en cours Rue E. Renan.

    0

    0
  17. Stéphanie dit :

    Ok pour la manif’ ! moi je vous suis sans problème !!!
    Ce soir, vers 19h45, il y avait la police en nombre boulevard Marcel Sembat : devant le parking Vinci, le Franprix et à l’entrée des quais ! Et quand je dis « en nombre » je dis que c’était très impressionnant : au moins une vingtaine de voitures et beaucoup beaucoup de policiers …. du coup l’angle Dézobry/Renan était relativement calme mais tous les « zozos » habituels étaient répartis partout ailleurs dans le quartier. ça fait du bien bien sûr mais d’autres mesures sont à prendre et vite !

    0

    0
  18. Sam dit :

    Au moins la police réagit aux alertes envoyées par notre association cet après-midi. Le maire et Mame Haye devraient en prendre de la graine et bouger leur derrière…oups gros mot mais je n’en ai plus rien à foutre, Depuis samedi je fais que ça d’écrire et de passer des coups de fils. J’en ai ras le bol du politiquement correct vu la merde dans laquelle ils nous laissent nous dépatouiller encore une fois seuls !

    Y a-t-il un maire aux commandes ? Toc toc, on est là !!!! Y a quelqu’un ??? Continuez à nous lire et à vous planquer comme d’hab’, ça va se régler tout seul !

    0

    0
  19. Marion dit :

    OK pour la manif. Merci pour cette excellente initiative. Nous allons être nombreux à participer !
    Confirmez-vous le samedi 01 juin ?
    Pas d’échos municipaux ? non, la lâcheté et le déni de réalité avec le cynisme en plus !

    0

    0
  20. Sam dit :

    @Traz

    Le JSD a publié un article aujourd’hui 15:56.

    @Marion

    Ils préparent peut-être un discours pour la prochaine réunion ZSP de jeudi prochain, peuvent pas tout faire : faire des discours et agir 😉

    Bon j’arrête les commentaires ce soir, trop énervée…

    0

    0
  21. LeJSD dit :

    LeJSD – « TENTATIVE D’HOMICIDE »

    Un homme, grièvement blessé à l’arme à feu, a stoppé sa voiture à l’angle des rues Dezobry et Renan lundi 13 mai dans l’après-midi. Les secours l’ont retrouvé gisant à côté de son véhicule dont une vitre était impactée.

    Selon nos informations, cet individu connu des services de police a essuyé les tirs sur la commune de L’Île-Saint-Denis et a réussi à échapper à ses agresseurs jusqu’au quartier de la Gare à Saint-Denis.

    Publié le 14 mai 2013 – 15:56

    0

    0
  22. djakk dit :

    Wow quel pouvoir tu as Sam ! Je suis impressionné !

    0

    0
  23. LeParisien dit :

    Un nouvel article du Parisien plus vraisemblable et conforme à la version de la police que le premier.
    Sam

    LeParisien – « Le blessé avait essayé d’échapper à une fusillade »

    L’homme qui s’est effondré hier, vers 17 heures, sur un trottoir de Saint-Denis, rue Dezobry, aurait tenté d’échapper à une fusillade. Il avait été blessé quelques minutes plus tôt, non loin de la mairie de L’Ile-Saint-Denis, et de la station de tramway, rue Méchin. Au volant de sa Peugeot 206, il a réussi à parcourir encore 500 m. Arrivé à Saint-Denis, dans le quartier de la gare, il s’est arrêté à la hauteur d’un fast-food. Il est sorti de son véhicule et s’est écroulé sur le trottoir.

    Michel Bourgain, maire (EELV) de l’Ile-Saint-Denis était à l’hôtel de ville lorsqu’il a entendu deux claquements. « J’ai d’abord cru à une collision. (…). D’autres témoins ont vu arriver deux voitures dans l’avenue, une BMW et une Peugeot 206. En provenance de Villeneuve-la-Garenne (92), elles étaient lancées dans une course-poursuite. Les riverains décrivent ensuite une fusillade. Le conducteur de la Peugeot aurait tiré le premier en direction de la BMW. Un passager serait sorti de la berline allemande fusil à l’épaule et aurait alors riposté, blessant le conducteur de la 206. Puis la BMW aurait filé vers Saint-Ouen, en empruntant les quais.

    En cette heure de grande affluence, le bilan aurait pu être plus lourd. « Nous avons eu une grosse frayeur », confesse le maire. L’enquête confiée à la PJ se poursuit. Les occupants de la BMW sont recherchés. Le blessé, hors de danger, devrait être entendu. Agé de 35 ans, cet homme, originaire de Stains, est déjà connu de la police pour des affaires de stupéfiants.

    N. Revenu – Publié le 15 Mai 2013

    0

    0
  24. Sam dit :

    Dès qu’il a entendu la détonation, l’épicier s’est en revanche précipité pour baisser son rideau de fer. « Dès qu’il y a une bagarre, je ferme. Parce que les voleurs en profitent pour piller le magasin ». Puis il a rouvert dès l’arrivée des forces de l’ordre. Retranché dans son magasin, il confie vivre un enfer. « Depuis septembre, un car de CRS stationnait toute la journée jusqu’à 22 heures, à côté. J’étais tranquille ».

    Pour info, cet épicier (s’il s’agit bien de celui en face du Chicken Fried) fait partie de tous ces commerces nuisibles du secteur que nous dénonçons et qui fixent les nuisances notamment en vendant de l’alcool à ces attroupements parfois jusqu’à pas d’heure. En d’autres termes, que son commerce arrête d’être un débit de boissons.

    0

    0
  25. Stéphanie dit :

    Totalement d’accord avec toi Sam ! Ce « restaurant-épicerie » sert de répère et n’est fréquenté que par la horde sauvage qui y consomme quantité d’alcool. Mais il y a aussi un boui-boui de l’autre côté (en face du restaurant portugais et à côté d’un retoucheur) qui m’a l’air de bien profiter du business … Et cela m’étonnerait que le « restaurant » (???) installé en face du Chicken soit blanc comme neige également …

    0

    0
  26. houari dit :

    Dans le jsd, y’a un encart « Amnistie sociale : « Mathieu Hanotin favorable au texte du Front de gauche ». J’interviens en disant « encore un élu qui récompense la délinquance. Bel exemple pour notre jeunesse… délinquance social, financière ou de rue resteront toujours des délinquances »

    Ce qu’il y a de culturel à Saint-Denis, c’est la normalité de la délinquance. Il est anormal de juger des délinquants sociaux, de juger des fumeurs ou vendeurs de shits, de virer des squatteurs etc…
    On banalise certaines délinquances qui font que…d’autres délinquances se transforment en délinquance normales.
    C’est un ensemble, il faut « rééduquer en priorité la jeunesse » en lui expliquant que le modèle social n’est pas le clip de rap, le monde virtuel (Facebook) ou des films pornos (relation homme femmes).
    Notre jeunesse dionysienne est formatée pour « devenir rappeur, footballeur ou animateur jeunesse ». la culture au rabais proposée par le service jeunesse est pitoyable.
    Nos élus nous expliquent qu’il y’a qu’un sentiment d’insécurité et quand il y’a de la délinquance, c’est souvent lié à la misère. Cette stupide phrase me mets toujours hors de moi. Il y’a 0 personne qui paie l’ISF à Saint-Denis et pourtant 99% de la population n’est pas délinquante. La Creuse est le département le plus pauvre et pourtant, c’est le département ou il y a le moins de délinquance
    Les élus sont pour certains de mauvais exemples (certains sont bourrés sur la place publique, d’autres vont « libérer » les voyous au commissariat, d’autres votent des lois d’amnistie).
    Comment ne pas prendre modèle nos élus quand on est jeune ou/et influençable ?
    C’est un énorme chantier qui commencera en partie par de la répression, de la prévention, de la formation et par la jeunesse…

    0

    0
  27. BB dit :

    Concernant Hanotin, je ne crois en rien à ses « choix » de positionnement idéologique (droit de vote des étranger, amnistie sociale, etc…). ce sont juste des posture pour se différencier de la moyenne du PS et s’ancrer sur le terrain de la gauche locale (à Saint-Denis, la politique se résume souvent à jouer au « plus à gauche que moi tu meurt »).

    0

    0
  28. habitant dit :

    @Houari, quand même aussi rappeler qu’heureusement, il y a aussi à Saint-Denis des jeunes
    ( t’en a fais parti.) qui triment à l’école qu’il aient leurs parents ou pas derrière. Cela mérite d’être souligné parce que pas grand monde ne leur dit. C’est important de les soutenir aussi.
    Au niveau culturel, que des artistes parisiens du 6b fassent une petite tournée estivale dans les quartiers comme j’ai vu sur le blog, c’est bien….mais tellement dérisoire. Elus, « exemples » pour les jeunes? Y a t-il déjà eu des rencontres entre élus et jeunes dans les quartiers, le soir plus exactement, pas seulement de la mairie mais aussi du député (hors élections)?
    Oui, il y a un gros travail de fond parce qu’il y a un gros déficit culturel et d’éducation parmi certains jeunes, certains et certaines. Société de consommation? La chicha d’une main (tendance) et le iphone, ipod de l’autre?
    Pourtant il y a l’antenne jeunesse, un gymnase, une médiathèque, terrain de foot tout dans le même quartier…On peut pas dire qu’il n’y a rien pour les jeunes. Tout ça mis côte à côte fait que tu vois pas trop ce qui se passe ailleurs. Pour certains qui ont décroché de l’école, le quotidien, les repères restent la « tess ».

    0

    0
  29. goldo dit :

    je ne sais pour quelles raisons ce soir l’épicerie qui nous pose problème depuis des années a été contrôle . c’était très impressionnant.les policiers étaient autour et en face du commerce déviant les passants mitraillette a la main. Cela a duré a peu près une heure. Ils sont repartis et ont emmené un homme qui travaillait dans cette épicerie. Certainement en travail clandestin. A suivre,on espère que cette épicerie finira par fermer car ce n’est plus que notre seule source de nuisances.

    0

    0
  30. thierryb dit :

    @houari
    Mettre sur le même plan les délinquants et voyous en tous genre et les actions certes dommageables de syndicalistes et d’ouvriers exaspérés qu’on a viré ou qui défendent leur emploi vous situe bien du côté qui convient. Du côté du manche. Mais on n’en attend pas moins de quelqu’un qui ne risque pas de se faire licencier…

    0

    0
  31. houari dit :

    @thierry: les causes des salariés qui defendent leurs emplois ne doivent pas etre confondues avec ceux qui cassent… j’ai moi meme ete licencié lors d’un plan social et je le dis par experience, en tant qu’ancien délégué syndical, qu’on a les moyens de defendre un plan social (plan de sauvegarde de l’emploi) sans casser ou détruire (reunion, inspection du travail, tribunaux..)… si les 1000 salariés licenciés chaque jour depuis l’election de Hollande cassaient, la france serait en insurrection. voter cette loi est un mauvais signal pour la jeunesse et l’opinion publique, c’est légitimité la délinquance et seul l’extreme gauche (PCF, FdeG, Gauche du Ps) est pour.
    @ habitant: Je me suis peut etre mal exprimé. Une grande majorité de la jeunesse de saint denis s’en sort…heureusement 🙂

    0

    0
  32. bertrand dit :

    @Houari
    Je crois que vous vous égarez. Les violences lors de manifestations de salariés désespérés qui vont se retrouver sur le carreau n’a rien à voir avec celle des dealers. Je comprends personnellement la violence de ceux qui se retrouvent sans boulot, désespérés et impuissants face aux délocalisations et au chômage. La violence des dealers est une violence de bandits. Ne comparons pas des gens qui ont parfois donné 20 ou 30 de leur vie à une entreprise qui les jette comme des Kleenex et celle de dealers qui se battent pour contrôler un territoire pour leur business.

    Bref, pour la manif’, choisissons un jour en juin et je m’occupe de l’affiche ! On peut également faire des flyers pour informer la population (comme on avait fait pour la manifestation pour demander une ville plus propre). Du coup, le temps de concevoir et d’imprimer, on pourrait faire ça le samedi 15 juin par exemple. Et en plus, on aura peut-être la chance d’avoir un peu de soleil 🙂

    0

    0
  33. lila AMELAL dit :

    Pour quelle raison la jeunesse dionysienne se retrouve dans ce sujet ? Toutefois un mot sur les jeunes de notre territoire :

    Merci habitant de souligner que la jeunesse dionysienne n’est pas une délinquance notoire, évitons l’amalgame.
    Quauns il ’agit de jeunes et d’adultes délinquants, il est incontestable que nous habitants demandons à minima pour ne pas dire un maximum de sécurité surtout quand il s’agit de la sécurité de nos enfants. En revanche se focaliser sur toute la jeunesse renforce l’image de notre ville par conséquent une discrimination à l’emploi notamment. Je rappelle que nombreux jeunes diplômés issus de notre territoire rament pour trouver un emploi. A ce sujet « Mozaik RH propose de participer à EXPLORA JEUNES à demi-journée d’information et de pré-recrutement organisée en partenariat avec la mairie de Saint-Ouen mercredi 29 mai de 14h00 à 17h00 permettant de rencontrer des recruteurs d’entreprises prestigieuses pour jeunes diplômés et étudiants en master…résidant notre territoire (contrat d’alternance) .

    Loin de négliger le problème de sécurité, je préfère traiter le jeunesse par ce biais surtout lorsqu’elle est la cible des médias des médias lors de débordements violents tel que ceux aux alentours du Trocadéro alors que ce sont bien des « ultras » qui ont jeté des barrières métalliques, des fumigènes et se sont opposés aux agents de sécurité du club et aux forces de l’ordre. Leur action a été manifeste quand l’un d’entre eux a escaladé un échafaudage pour déployer une banderole « liberté pour les ultras ». Pas uniquement des jeunes du 93 comme cela a été dit, démentit et redit…C’est bien l’image de notre ville qui est la cause de cette stigmatisation.
    Bref, ne pas jeter la pierre à nos enfants quand la plupart se battent pour se créer une perspective d’avenir.

    Egalement du même avis que thierryb. Défendre notre emploi surtout en cette période difficile nous amène à actes irréfléchis. Je ne dis pas qu’il faut approuver ces violences mais comprends celles et ceux qui se retrouvent avec leur famille sur le carreaux.

    Merci.

    0

    0
  34. Sam dit :

    Toujours pas de son pas d’image de nos chers Zélus. On verra ce qu’il vont dire cet après-midi à la réunion ZSP

    @Houari

    Il y a une nuance entre violence liée à l’exaspération et la violence liée à la délinquance. Il faut évidemment condamner toutes les formes de violence, mais mettre sur le même niveau leurs auteurs est choquant. Les mots ont leur importance.

    @Bertrand

    Il faut qu’on se voit et qu’on cale tout ça. Juin arrive à grands pas et il faut rameuter vite notre réseau.

    0

    0
  35. la plaine dit :

    Bonsoir,
    Il n’y a pas de violence à légaliser plus qu’une autre : un délinquant qui casse une voiture sur les Champs-Elysées (et ce n’était pas des ultras, mais ça c’est un autre sujet) pourra se trouver de bonne raison d’expliquer son geste si d’un autre côté on amnistie des salariés qui pètent tout.
    Et on ne pourra pas lui interdire de le penser.
    Aux yeux de la loi, la violence doit rester de la violence.
    Pour exemple, dans une cour d’école, on ne doit jamais faire de distinction entre un enfant qui tape pour le plaisir de taper, et celui qui tape parce qu’il répond à une agression.
    La punition doit rester la même. Sans cela et par expérience, le désordre s’installe vite, et les règles ne sont plus comprises. Imaginez à l’échelle des adultes.
    Donc, ce que dit Houari se tient.
    Après rien ne nous empêche (et c’est mon cas) d’éprouver plus d’empathie pour un syndicaliste à bout de nerf, plutôt que pour un con de casseur. Dans une cour d’école, on préfère souvent le petit qui se défend instinctivement, au gosse qui cherche tout le temps la bagarre. Mais la loi est aveugle (ou devrait l’être).
    Mis à part cela, bravo pour votre capacité à vous mobiliser pour faire bouger la municipalité. Quand je vois le temps et l’énergie que me coûte un simple renseignement à obtenir auprès de la mairie ou de plaineco par téléphone, je vous dis chapeau !

    0

    0
  36. Lila AMELAL dit :

    Je reviens un court instant sur ce sujet.
    « L’éducation s’apprend avant de marcher », une formule qui vaut pour des tas de raison).
    A priori ici dans une cour de récréation. Mais bon ! J’ai peut-être tout faux . Je m’excuse notamment auprès des ultras (les braves gars).
    Oui, la violence ne doit pas être, banalisée, marginalisée et « dépénalisée » ou à mettre dans des cases selon la cause et le degré. Néanmoins, j’ai lu des mots extrêmement choquants quant à la jeunesse de Saint-Denis.

    Une stigmatisation qui vise à mettre tous les jeunes dans le même panier qui porte toutes les formes de délinquances : NON.

    Mais peut-être Madame ou Monsieur la plaine que nous en reparlerons une autre fois.

    Je rappelle que le sujet est celui d’un homme retrouvé blessé (une ambulance qui est passée sous ma fenêtre escortée par deux gendarmes à moto) ledit jour et non le procès de la jeunesse dionysienne. Franchement, je ne cherche pas à savoir qui a raison ou tord, juste que l’on respecte les jeunes et ils sont nombreux qui triment comme des malades pour s’en sortir.

    0

    0
  37. denikine dit :

    @ Houari, vous avez eu bien de la « chance » lors de votre licenciement et j’espère que vous avez retrouvé un emploi le plus proche possible de votre qualification. Cependant il est permis de penser que votre cas n’est pas la règle et que parfois cela se passe mal au point que la violence des ouvriers et/ou employés victimes des dogmes libéraux de l’UE s’explique que par le fait qu’ils perdent plus que leurs emplois c’est-à-dire tout avenir professionnel en raison de leur âge et manque de qualification professionnelle pour se recycler par exemple les ouvrières textile de DIM et Lejaby et ceux de Gandrange et Florange de Mittal au détriment de ses engagements initiaux, sans compter ceux de Continental ; sans compter les patrons-voyous ils peuvent être nombreux les gens conduits à la violence par désespoir de la violence de l’économie c’est pourquoi je suis favorable à l’amnistie sociale. Pas d’amalgame, s’il vous plaît! L’UE favorise par les règles de libéralisation qu’elle impose, qu’elle le veuille ou non, tous les trafics: financiers, économiques, humains, des marchandises et des armes en tous genres que l’on retrouve dans les faits divers comme, peut-être, celui qui vient d’arriver à Saint-Denis.

    0

    0
  38. Marion dit :

    @ Houari
    Il est indécent de placer sur le même plan les salariés sur lesquelles des violences économiques et sociales sont exercées par la politique ultra libérale et les dogmes de la concurrence des commissaires européens, avec la voyoucratie ordinaire des malfrats qui gagnent en 2 jours ceux que d’autres gagnent en « trimant » en un mois ou plus.
    Le rapport de force entre salariés et patronat est de plus en plus déséquilibré, et il me semble donc que cette loi d’amnistie qu’a votée M. Hanotin relève de la simple justice sociale. De plus, c’est une compensation élémentaire eu égard au désarroi de ceux qui perdent leur emploi. Dès que je le rencontrerai, je féliciterai notre député à ce propos. Je suis très rarement favorable aux amnisties, mais dans ce domaine là comme pour d’autres, je combats la loi du plus fort, d’autant plus que le code du travail, jadis protecteur des salariés pour contrebalancer le lien de subordination et la domination patronale, se voit régulièrement « détricoter » sous les coups de boutoir du Medef qu’écoutent beaucoup trop les gouvernements successifs. Ce syndicat patronal ne représente que les très grandes entreprises cotées en bourse, autrement dit celles qui délocalisent pour accroître leurs marges, licencient à tour de bras même si elles sont en croissance et profitables, pour ensuite revendre leurs produits ici aux chômeurs sans avoir été taxées au passage !
    J’étais dans le tramway à la station de l’île Saint Denis, juste après les événements, et le déploiement des forces de l’ordre était manifestement adapté à une situation que nous ignorions alors. Les armes à feu, incluant celles de guerre, se jouent des frontières terrestres en arrivant massivement dans notre département, et dans d’autres aussi ! C’est pourquoi les discours lénifiants de nos édiles sur l’insécurité associée à la culture de l’excuse favorisent la loi du plus fort, ce qui est insupportable pour les citoyens soumis à tous les rouleaux compresseurs

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *