Les « pompiers pyromanes »

Vous aimerez aussi...

17 réponses

  1. Miou dit :

    Le maire obtiendra ce qu’il veut peut-être: la fuite de la classe moyenne….

    2

    0
    • Bill dit :

      et diminuera encore plus les Dionysiens imposables… cercle vicieux pour ceux qui restent.

      2

      0
    • GabrielleC dit :

      Alors, Oui, ça me saoûle de voir mes impôts locaux augmenter parce que certains s’augmentent d’un montant plus qu’abusif… Mais, franchement, en y regardant de plus près, Saint-Denis n’a que de faibles impôts locaux et une augmentation de 10%, et ça me fait juste rire de leur bêtise. S’ils pensent me faire partir comme ça (CSP moyenne), ils se mettent le doigt dans l’oeil. Et j’espère pouvoir dire qu’ils ont déjà perdu les prochaines élections ! J’ai hâte 2020 pour sabler le champagne ! Préparez-vous, c’est dans 4 ans tout pile !

      0

      0
  2. farfadetbreton dit :

    @ BILL

    La majorité des logements sociaux prévus à Villa Condroyer sont « financés par des PLS et des plus, soit des prêts autorisant des loyers intermédiaires équivalent à ceux marché » (selon le JSD) … Pour le coup, on peut donc imaginer (et espérer) que ce programme est en grande partie destiné à la classe moyenne … et donc à des foyers imposables.

    Pour le reste, la situation actuelle est en grande partie de la faute d’une municipalité qui n’a pas su garder et attirer sur le long terme une classe moyenne … susceptible d’augmenter la proportion des foyers payant l’impôt. L’Etat n’a jamais demandé à la mairie de Saint Denis d’héberger toute la misère du monde. … C’est un choix municipal…

    Un geste fort comme source d’économie pourrait être de réduire drastiquement les dépenses de COM et surtout 20 % sur les indemnités des élus.

    5

    0
    • Suger dit :

      Vous avez raison de rappeler que l’îlot Condroyer va accueillir des logements sociaux intermédiaires. Vous dites « la majorité » des logements sociaux et le JSD écrit « la plupart » ?… Or ces logements sociaux représentent près de 70% des logements qui vont être construits dans cet îlot (94 sur 137), il serait donc nécessaire d’en savoir un peu plus. Combien exactement de ces 94 logements sociaux seront des logements sociaux intermédiaires ? Pourquoi laisse-t-on un flou sur cette question ?

      1

      0
  3. goldo dit :

    J’ai lu un article qui disait que Valérie Pécresse allait demander aux communes qui avaient leur quottât de logements sociaux de ne plus en construire pour demander aux communes qui n’en n’avaient pas assez d’en construire. Cela est il une illusion ou deviendra une réalité. Pour le moment Saint Denis reste une ville dépotoir.

    2

    0
    • GabrielleC dit :

      Ce que j’ai surtout entendu dire V. Pécresse, c’est qu’elle va arrêter de donner des aides financières aux communes atteignant déjà les plus de 50 % de logements sociaux… Et avec ses 75 %, D. Paillard sait donc qu’il va falloir qu’il trouve un autre moyen de financer ses envies puisque ce qu’il attendait comme financements ne va certainement pas venir.

      1

      0
      • Suger dit :

        Les paroles et les actes… Voir mon commentaire du 26 mars (ci-dessous) qui précise les décisions du Conseil régional, présidé par Valérie Pécresse.
        D’autre part, les logements sociaux ne représentent pas 75% des logements dionysiens !… D’où sort cette statistique ? Les dernières statistiques de l’INSEE publiées datent de 2012 et il est nécessaire de les actualiser. On peut estimer que les logements sociaux HLM représentent environ 55 % (au maximum) des logements. Il y a environ 20% de propriétaires occupants et le reste, soit environ 25 %, sont des locations dans le privé (dont une partie est de l’habitat de qualité médiocre qui constitue ce qu’on peut appeler du logement social « de fait »).

        0

        0
        • GabrielleC dit :

          Le nombre de 75 % de logements sociaux a été dit par Plaine Commune lors d’une réunion publique dans la nouvelle école de la Porte-de-Paris en septembre dernier. En l’entendant, je me suis tournée vers ma voisine de gauche (une amie) et ma voisine de derrière (une inconnue) et nous avions bien entendu la même chose… Après, je ne sais pas comment ils déterminent le terme de « logements sociaux » mais vous avez sans doute raison sur le logement social « de fait »…

          0

          0
  4. Suger dit :

    Le Conseil régional a voté le 16 mars la fin du financement des logements sociaux pour les ménages plus modestes (PLAI, dit logements « très sociaux ») dans les communes qui ont déjà 30% de logements PLAI et PLUS (logements sociaux pour les classes moyennes modestes), ce qui est le cas de Saint-Denis.
    « Le Monde » du 14 mars rappelait les positions de la majorité régionale :
    « Nous voulons casser les ghettos, annonce Geoffroy Didier, vice-président chargé du logement et de la politique de la ville. Nous ne financerons donc plus le logement très social dans les communes qui comptent déjà plus de 30 % de HLM. Il s’agit de ne pas ajouter “de la pauvreté à la pauvreté” ». La subvention régionale pour la construction de logements sociaux atteint, en réalité, à peine 2 % de leur coût, mais son absence suffit à bloquer le lancement d’une opération. (…)
    [Rappel : Les subventions des collectivités locales – région, département, commune – contribuent, en moyenne, en Ile-de-France, à 14 % du coût de création d’un logement social. Perdre ce financement condamne donc tout projet.]
    « La loi solidarité et renouvellement urbains doit être appliquée [avec son objectif de 25 % de logements sociaux dans chaque commune de la région d’ici à 2025], mais c’est le rôle de l’Etat, affirme M. Didier. De notre côté, nous avons prévu deux exceptions au principe de non-financement des logements très sociaux : dans les opérations de rénovation urbaine, pour ne surtout pas les bloquer, et dans celles menées par une maîtrise d’ouvrage d’insertion, portées par des associations. »
    Une priorité de l’équipe de Mme Pécresse est aussi de « favoriser le logement des classes moyennes, parce que notre devoir est de n’oublier personne », en développant le logement intermédiaire social, haut de gamme du HLM.
    [Rappel : C’est le cas des logements sociaux, du type logements intermédiaire social, programmés sur le terrain Condroyer et qui seront gérés par les 3F. Mais cette programmation sera-t-elle respectée ?]

    1

    0
  5. Marcel dit :

    Si je comprends bien , la question à poser en vue d’ obtenir une réponse précise est celle de savoir combien y aura -t-il de lots prévus pour demandeurs en PLI ( c-a-d concernant les gens pas trop fauchés ………..) dont le revenu fiscal de référence à considérer ( plafond de ressources ) ne dépassera pas 59.169 euros pour 2 personnes…………………………………………………….jusqu’à 101.079 euros pour 5p ( 2 + 3 e ) ????
    En supposant, bien entendu que les 43 logements vendus a priori en copropriété Vefa seront essentiellement des lots de petites surfaces à vocation locative et déduction fiscale.

    0

    0
    • Suger dit :

      @Marcel : Pourquoi cette supposition que les 43 logements en accession à la propriété seraient des petites surfaces, et de plus à vocation locative ? Je ne comprends votre raisonnement.

      0

      0
  6. Marcel dit :

    Y a pas de raisonnement, n’en sachant pas plus qu’en à la répartition sur plans prévue ou future.
    Ce que je présume par contre – même si 3F – Caisse des Dépôts est l’opérateur – c’est que l’équipe  » Stéphane Peu et consorts  » veut s’assurer un certain contrôle de l’affaire y compris en faisant acheter des lots directement ou pas .

    0

    0
  7. Mourad dit :

    Premier petit bilan après sept mois à Saint-Brice (95) ( j’étais à Pleyel avant).

    Point très négatif : les transports –> obliger d’investir dans une deuxième voiture pour aller à la gare de Sarcelles / St-Brice ( mon épouse et mes deux filles allant vers Paris … moi vers Saint-Denis) ; à terme, il faudra surement une 3ème voiture !
    Autre point négatif : la ville est un peu séparée en deux par la Rue de Paris : les  »riches » côté Montmorency », les moins riches côté Sarcelles.

    Point positif : nous retrouvons tout de même ici toute  »la classe moyenne » dans cette petite ville de centre droit, classe moyenne qui a fuit les quartiers (Juifs qui ont fuit Sarcelles / Musulmans / Chrétiens / Athées qui ont fuit le 93 ou le 92 … aucun communautarisme ambiant … avec en plus un milieu associatif très fourni (maison des associations).

    1

    0
  8. Suger dit :

    Le budget 2016 a été voté hier soir, jeudi 31 mars, au Conseil municipal par la majorité avec 9 voix contre (groupe d’opposition PS).
    L’augmentation des impôts locaux a également été approuvée par la majorité avec 10 voix contre (9 PS + 1 élu PC) :
    Taxe d’habitation : 21,48 % soit +1,15 point en plus et Taxe foncière sur les propriétés bâties : 22,65 % soit +2,06 point en plus, ce qui signifie une augmentation des impôts locaux de près de 10% !
    Les subventions aux associations (1er train) ont été approuvées globalement avec quelques abstentions, et une seule voix s’est prononcée contre la subvention (de 300 euros) à l’Observatoire de la Laïcité à Saint-Denis (OLSD) : celle de Madjid Messaouedene…

    1

    0
    • Miou dit :

      Pourtant l’état a bien renoncé à la baisse de la dotation ( il me semble avoir entendu la semaine dernière cette information)… comment Didier Paillard justifie-t-il cette hausse? Va-t-il nous envoyer une autre lettre pour dire que l’état est responsable ou aura-t-il le courage de dire qu’il veut juste faire payer encore plus encore tous les imposables de la ville ( qui ne sont pas non plus des bourgeois…)? Après s’être grassement augmenté lui et ses deux adjoints… Jamais je n’aurais imaginé que c’était ça le communisme!

      0

      0
    • Miou dit :

      J’ai oublié de commenter le vote contre de Messaoudène pour la subvention assez faible finalement à l’observatoire de la Laïcité. Cela ne change pas finalement. Il est fidèle a lui-même. Pourquoi l’équipe dirigeante actuelle a-t-elle intégré un anti-laïc? Quel intérêt Messaoudène lui apporte-t-elle?

      0

      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *